Col du Crucifix (915m) et col St-Michel (903m) par St-Sulpice

  • Difficulté Facile
  • Dénivelé 355m
  • Durée demi-journée
Localiser le sommet

Avertissements et Droits d'auteur

Lieux de franchissements historiques de la chaîne de l'Épine tant à l'époque romaine que sous les Ducs de Savoie.

Accès

De Chambéry, se rendre sur Cognin, prendre la route du col de l’Épine jusqu’au village de St-Sulpice. Parking sur la droite ; sous la mairie.

Itinéraire

  • Carte : IGN Chartreuse Nord 3333 OT

ALLER

Au niveau de l’église, prendre le chemin sur la gauche (panneau), le sentier monte direction Sud. A la lisière de la forêt, il laisse sur la gauche un chemin direction Vimines et grimpe en lacets par l’ancienne Voie Sarde.

Au col du Crucifix, marqué par un autel et une croix en fer on croise le GR 9 qui traverse la chaîne de l’Épine.

Deux options :

  • Suivre le GR plein Sud pour rejoindre le col St Michel, panorama sur le lac d’Aiguebelette.
  • Basculer côté Ouest, pour rejoindre la voie romaine en passant devant les grottes de François 1er. Dans un premier temps on perd de l’altitude avant de remonter sur le col St-Michel.

Dans tous les cas de figure le sentier est balisé.

RETOUR

Le retour par l’ancienne voie romaine, très détériorée, s’effectue sur le versant Est.

La descente est rapide, ignorer les sentiers sur la droite au risque de se retrouver sur Vimines.

Un panneau en bois, perché un peu trop haut sur un arbre, indique sur la gauche la direction de St-Sulpice.

Suivre ce chemin plein Nord pour retrouver l’itinéraire de départ.

Sentier balisé jaune.

UN PEU D’HISTOIRE

En 1516 François 1er, après s’être incliné devant le St-Suaire, alors déposé à la chapelle du Château de Chambéry, a emprunté la voie romaine pour rentrer en France et suite à un orage, il a été contraint de s’abriter dans une des grottes côté Novalaise.

La voie Sarde a remplacé la voie romaine abandonnée et détériorée du fait de la restauration de la voie des Echelles par Charles Emmanuel II

Au col St-Michel, on trouve les restes d’un sarcophage qui aurait contenu le corps de St-Germain. Un hospice occupé par des moines qui assuraient le service des voyageurs a perduré jusqu’au XVIè siècle.

Dernière modification : 9 mars 2016

Le soleil n’est jamais si beau qu’un jour où l’on se met en route. (Giono) il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls, qu’il survive. Samivel

Topo publié le 30 mars 2012