Combe Piolente - Les Surres (Coiro)

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
900m
Durée :
5h

Un joli circuit en boucle du côté du Périer, offrant quelques belles vues sur les sommets des Écrins et un magnifique petit alpage incitant à la détente. Conseillé en début de saison, quand la neige empêche l'accès aux sommets, ou à l'automne pour les couleurs des arbres. – Auteur :

Accès

Se rendre au Périer :
Soit par La Mure et la RN85, puis par la D526 Valbonnais, Le Périer et les Rambeaux .
Soit par le Col d’Ornon et la RN1091 jusqu’à La Paute, puis la D526 jusqu’aux Rambeaux, juste avant Le Périer.
Se garer aux Rambeaux près des molochs au bord de la route (2 places maxi.)

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Précisions sur la difficulté

  • Pas de difficulté majeure, seuls quelques passages de combes raides recouvertes d’une bonne épaisseur de feuilles mortes nécessitent une grande attention.
  • Quelques passages très raides.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3336 ET Les Deux-Alpes Olan Muzelle
  • Altitude minimale : 900 m
  • Altitude maximale : 1500 m
  • Distance : environ 9 km
  • Horaires : comptez entre 4h et 5h00
  • Balisage : Panneaux et traits jaunes

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Le chemin démarre au niveau du petit parking par une piste horizontale partant vers le nord et rejoignant la route.

Continuer un peu sur la route en direction du Pont du Gas (panneau), qu’on distingue un peu plus loin à gauche en contrebas.

Rejoindre le pont et partir à droite direction Issarton (panneau).

Le chemin s’élève rudement et grimpe en forêt, laisser à un moment sur la droite le sentier qui descend vers la vallée (panneau rando ânes) et continuer à grimper.

Monter toujours dans le bois, puis lorsque le chemin s’incurve à droite, le quitter pour continuer tout droit une rude montée (un mur !) qui va déboucher près du ruisseau de la Combe Piolente.

Descendre vers le ruisseau, et prendre à droite une sente qui monte raide dans le bois.
La sente devient un agréable chemin dans un beau bois de hêtres, et arrive bientôt près d’un magnifique petit alpage, Issarton (panneau).

Une petite source qui coule dans un joli bassin taillé dans un tronc, quelques merisiers ce jour-là en fleurs, un espace ouvert sur les sommets environnants donnent à ce lieu une sérénité qui incite à la contemplation et au repos........
Ne pas hésiter à quitter le chemin (hors saison moutons !) et s’avancer au bord du pré, on peut voir parfois des chamois en contrebas...

Reprendre le chemin qui continue dans une belle forêt, alternant grimpettes et traversées en balcon.

On arrive bientôt à la large Combe de Rache, barrée tard en saison par un gros névé.
Après la traversée de la combe, on sort du bois pour aborder un paysage plus ouvert sur la vallée, le sentier continue en balcon avant d’aborder une descente amenant à la ruine de Gaudissart.

Continuer jusqu’à Valendre (panneau) et suivre Les Surres par un beau sentier en forêt.

Prudence dans les traversées de 2 combes recouvertes d’un épais tapis de feuilles mortes rendant le passage glissant, et surplombant de profondes ravines.

On rejoint bientôt Les Surres, sans doute autrefois un hameau au vu de l’importance des ruines.

Beaux restes de constructions anciennes, et une partie encore utilisée comme refuge, contenant un poêle relativement récent, une table, un banc et quelques ustensiles.

Prendre alors à gauche le sentier remontant légèrement en direction du Périer (panneau) par la Combe de Beaumogier.

Le sentier descend agréablement dans une belle végétation de pins et de petits chênes, offrant de belles vues sur la Vallée de la Malsanne et sur le village du Périer.

Continuer en passant par Beaumogier (panneau) en direction de La Dreyre et Le Périer.

A La Dreyre, suivre la route à droite jusqu’au pont enjambant la Malsanne et remonter la route à gauche jusqu’aux Rambeaux, point de départ.

Dernière modification : 6 mai 2019
Le Coiro (2607m) par la Combe de la Pisse et le Vallon de l’Infernet, du Périer

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

"Les vraies merveilles ne coûtent pas un centime. La marche nettoie la cervelle et rend gai". SAMIVEL (Le Grand Oisans Sauvage)

Randonnée réalisée le 4 mai

Topo publié le 6 mai

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (5).
  • par EnPassantLe 6 mai à 19h34

    Hello !

    Pour les " ???" la 24 c’est une fleur de pétasite (petasite alba je pense), et la 23 ce sont des hépatiques (dites "à trois lobes", cf forme de la feuille).

    Le printemps est encore bien timide là-haut mais patience...

  • par Le 6 mai à 21h14

    Salut
    Je confirme pétasite blanc et hépatique noble. Superbe !

  • par Le 6 mai à 22h09

    Merci EnPassant et Yann pour la précision.

  • par Le 6 mai à 22h59

    Nadine, #23 et 24 : commentaires inversés.

  • par Le 7 mai à 07h40

    Bonjour Nadine. Petite info, en arrivant dans la prairie Gaudissart, as tu repéré une quelconque trace sur la droite ? merci c’est une belle approche pour la Tête de l’Ermitat.

  • par Le 7 mai à 08h05

    Remis légendes dans l’ordre.
    Photos 46 et 47 : vaches highlands.

  • par Le 7 mai à 22h52

    Alain, merci pour la correction et pour la précision (vaches).

    Patrice, je vois ce que tu veux dire (en regardant la carte), malheureusement, je n’ai pas fait
    attention à une trace éventuelle partant de Gaudissart. Affaire à suivre ?....

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !