Combes de Curnier et de Bouisse en boucle

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
640m
Durée :
demi-journée

Partez à la découverte de la très étroite et secrète combe de Curnier. La traversée de cette combe qui se rétrécit de plus en plus vous obligera à serrer les épaules...à moins que vous ayez la chance d'avoir un physique de marathonien kényan. – Auteur :

Accès

De Carpentras :

  • Prendre la direction de Bédoin par la D974.
  • A Bédoin, suivre le panneau Mont Ventoux (D974).
  • Après avoir passé le rond point, continuer sur 200m pour prendre à gauche le chemin de la montagne.
  • Continuer sur ce chemin jusqu’à la maison forestière.
  • Suivre alors à gauche le chemin des Clops (voie sans issue) jusqu’à rejoindre la balise du même nom.
  • Se garer à la balise.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP 25 3140 ET Mont Ventoux
  • Tracé IGN : Combes de Curnier et de Bouisse
  • Départ : 435m
  • Point Haut : 1060m
  • Distance : 12 Km
  • Horaire : 3h30

Balisage

  • Les Clops - Les Colombets : Blanc / Rouge (GR)
  • Les Colombets - Jas de Landerot  : Jaune (PR)
  • Jas de Landerot - Jas du Pié-Gros : Blanc / Rouge (GR)
  • Jas du Pié-Gros - Grand Replanas : Jaune (PR)

Précautions

  • Attention : il est fortement recommandé de ne pas pratiquer cette randonnée par temps de pluie ou en cas de risque de pluie.
  • La Combe de Curnier peut soudainement se remplir d’eau lors d’orages.

Difficulté

  • La traversée de la combe s’effectue dans des éboulis rocheux de taille petite à moyenne.

Descriptif

De la balise Les Clops (444m), suivre le GR91 direction Sud-Est jusqu’à rejoindre la balise du Grand Replanas (442m).

Continuer alors dans la même direction jusqu’à la balise les Colombets (452m).

Quitter le GR91 pour prendre à gauche le sentier (balisé jaune) qui s’engouffre dans la combe de Curnier longue de plus de 2 km. Il faudra sûrement serrer un peu les épaules, car cette combe est parfois très étroite.

Après être sorti de la combe par une petite sente bien raide, prendre à droite sur 200m environ, puis de suite à gauche le sentier qui monte jusqu’au jas des Landérots (toujours balisé jaune).

Du jas des Landérots, prendre à gauche le sentier menant au jas du Pié-Gros par le GR91B. Ce sentier offre de belles vues sur le Comtat Venaissin.

Arrivé au jas du Pié-Gros, quitter le GR91B, pour redescendre en direction du Grand-Replanas (Balisé Jaune).
Là encore ce sentier offre de belles vues sur le Comtat Venaissin avec en prime, de jolis belvédères sur la sauvage combe de Bouisse.

De la balise Grand-Replanas, prendre à droite pour regagner le parking du départ.

Notre balade en vidéo et en chanson

Dernière modification : 29 août 2018
Mont Ventoux (1911m) par Sainte-Colombe

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : befakali youtube channel

Topo publié le 4 décembre 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (8).
  • par heremeLe 4 décembre 2012 à 15h32

    J’ai bien aimé la vidéo, j’en ai profité pour regarder les autres. Mais j’eusse mieux aimé un peu moins d’anglais et un peu plus de français. Comme je l’ai déjà dit, il semble que tu fonctionnes souvent au (G)alice (P)ositioning (S)ystème, car c’est souve nt elle qui fait la trace.

    Après la musique, un peu de poésie, tirée de "Souvenir de notre Voyage dans le Midi" (septembre 1852).
    Auteur anonyme (signé J.B.). Ce pourrait être ton itinéraire. A noter qu’eux fonctionnaient plus au rhum qu’au génépi.

    On le nomme Bédoin. mais il est bien aisé
    De voir que le nom seul en est un peu sauvage.
    Prés de Paris, plus d’un gros bourg, je gage,
    Est beaucoup moins civilisé.
    On respire sur cette terre
    Comme un parfum de cordialité ...
    ...
    Dans ces gorges, la belle chose
    Que la nature à son réveil
    Ah quel spectacle grandiose
    Aux premiers rayons du soleil
    Je le sens, j’aurais trop à craindre
    Si j’essayais de le dépeindre,
    Mais, sur moi-même repue,
    Je revois toutes ces merveilles
    Avec leurs beautés sans pareilles,
    Non, je n’en ai rien oublié.
    ...
    On passe la forêt chétive
    Où près du noir fayart rampe le chêne vert.
    Enfin, à la Jas on arrive.
    Halte ! Un rustique abri dans le roc est ouvert.
    Le pain de nos bissacs et le rhum de nos gourdes
    C’est un régal délicieux.
    Déjà les jambes sont moins lourdes,
    Reprenons le chemin des cieux.
    Une heure encore on foule un sol de pierre.
    Mais quel coup-d’oeil on se promet,
    Lorsque, couvert de sueur, de poussière,
    On aura touché le sommet.

  • par Le 4 décembre 2012 à 20h09

    Salut hereme,

    Superbe poème.... à sa lecture je suis convaincu que l’itinéraire était le même jusqu’au jas de Landerot...après il semblerait qu’il soit allé jusqu’au sommet...mais qu’en est il du retour parfumé au rhum ?

    Enfin, merci beaucoup pour ton commentaire sur cette modeste vidéo, çà fait toujours plaisir d’avoir un retour. Concernant les autres vidéos, il est vrai qu’il y a peut être un peu de trop chansons/musiques anglophones, c’est noté....pour les prochaines....ce sera du MADE IN FRANCE !!! :)

  • par heremeLe 5 décembre 2012 à 02h05

    Affirmatif Fabien, J’ai juste extrait ce qui pouvait correspondre à ton parcours. Effectivement ils ne se sont pas arrêtés à "la" jas, mais allés jusqu’au sommet du Ventoux
    Jas est bien masculin : de l’occitan jaç (masculin), < bas latin "jacium", "gîte", c.a.d. lieu où l’on gît (de gésir, être couché).

    ...
    Demain, avant le lever de l’aurore,
    Nous gravirons le Mont Ventoux ...
    ...
    Ah m’y voici. Panorama sublime
    Quel vertige à mes pieds, les nuages, l’abîme.
    Et les Alpes en face, avec leur front géant ...
    ...
    Mais hélas ! il faut redescendre
    De ces hauteurs où nous sommes montés.
    Comme toujours, il faut reprendre
    La route de la terre et des réalités.
    ...
    Rien ne dit par la suite qu’ils en sont effectivement redescendus (d’après le texte l’auteur est une scriptrice).

  • par Le 8 décembre 2012 à 09h15

    Randonnée déconseillée aux claustrophobes !

  • par Le 10 décembre 2012 à 19h06

    Bonjour christophe,

    Effectivement, cela n’est pas précisé dans les "précautions", mais il vaut mieux ne pas être claustrophobe si l’on souhaite faire cette balade :)

  • par PierreLe 21 août 2014 à 20h32

    Merci pour cette ballade.
    Les explications sont claires pour la ballade.
    Nous l’avons faite... Ce fût dur dans la montée... et pas moins dur dans la descente...
    Mais un grand plaisir à la faire même si des fois....on espérait avoir atteint le haut alors que l’on était au 1/3 de la montée :-)

  • par Le 2 décembre 2014 à 09h44

    La traversée de la combe de Curnier en version aquatique https://www.youtube.com/watch?v=nJbIVWXCAL0. Vidéo de "Carnets de Rando". Bon visionnage.

  • par AnneLe 15 mai 2015 à 23h08

    Magnifique rando !! Très bien expliquée et très bien signalée. Bon, c’est sur que le "raidillon" dure un sacré bout de temps et que ’il faut un petit entrainement... Mais quelle récompense au bout !

  • par Patrick LudwigLe 9 juin 2015 à 22h36

    je suis la semaine prochaine à bedoin et je veux faire une randonnée au ventoux par la Combe de curnier et ou par la Combe de malaval. la quelle et plus jolie/ interressante ? vous pouvez m’aider ? Merci

  • par Le 10 juin 2015 à 11h56

    Bonjour Patrick Ludwig,

    La Combe de Curnier est sans conteste la plus jolie de ces deux combes.

    Bonne(s) Rando(s)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !