Abonnez-vous à notre newsletter !

Covarel (745m) par Fréterive

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
550m
Durée :
demi-journée

Cascades et forêt dans les pentes raides sous la Pointe des Arlicots. – Auteur :

Accès

  • Rejoindre Fréterive par la D 201.
  • Se garer au carrefour avec la D 201i qui rejoint la D 1090.

    Coordonnées :

  • 45.583767 N
  • 006.21185 E

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Précisions sur la difficulté

Les derniers mètres menant au captage sous le Grand Theurre sont en bordure de falaise.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP25 n° 3432 OT Massif des Bauges
  • Altitude de départ : 298m
  • Altitude minimum : 298m
  • Altitude maximum : 745m
  • Dénivelée : 550m
  • Distance : 10 km
  • Parcours sur fond de carte :
    — en bleu, à l’aller
    — en jaune, au retour
  • Balisage :
    — panneaux aux intersections
    — marques jaunes ou ronds orange
    — pas de balisage pour la montée vers le captage du Grand Theurre
  • Sortie du 22/12/2018

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

ALLER

Monter vers la Croix de la Tronche puis à Cave dessous en suivant le balisage.

Faire l’aller et retour à la cascade du Ruisseau de Raffoux.

Revenir à Cave dessous et suivre le chemin à droite puis le sentier qui monte vers Covarel dessous, un ancien hameau en ruines au-dessus de la première barre de rochers qui domine Fréterive.

Continuer tout droit en suivant le panneau « Montplan ».

On rejoint ainsi une bonne piste que l’on suivra à droite jusqu’à son extrémité.

Continuer par le chemin indiqué par un panneau « éboulement ». Le chemin se poursuit en sentier qui monte vers le ravin sous le Grand Theurre. Il se termine en bordure de falaise au niveau d’une source captée fermée par une porte dans le rocher. Soyez prudent, le sentier côtoie le vide sur les derniers mètres.

RETOUR

Revenir à la piste de Montplan. Redescendre celle-ci, continuer encore environ 400 mètres après la jonction avec l’itinéraire de l’aller.

Suivre alors le sentier qui descend à gauche. Il est signalé par un cairn sur la piste et par des ronds orange sur les arbres.

Ce sentier rejoint Covarel dessous. Continuer tout droit sur le sentier qui descend régulièrement vers le Ruisseau de Cayan.

Au panneau « Les Châtaigneraies », descendre à droite le long du ruisseau et au panneau « Cayan », suivre le chemin de droite.

Quand le chemin rejoint le Ruisseau de la Colonne, en traversant le petit pont, on a vue sur une autre cascade.

Reprendre le balisage qui ramène à Fréterive.

Dernière modification : 29 décembre 2018
Miolans : sentier des cascades, sentier des vignes

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 22 décembre 2018

Topo publié le 26 décembre 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (9).
  • par Le 27 décembre 2018 à 14h41

    Salut Stan. #8 : à quoi servait ce sentier taillé dans la falaise à l’origine ?

  • par GalipetteLe 27 décembre 2018 à 21h52

    Bonsoir Hereme, à une époque une ancienne piste militaire a permis d’amener des canon au-dessus de Fréterive, d’autre part si l’on regarde la carte IGN de 1950 de nombreux sentiers existaient dont un (que j’aimerais retrouver) qui montait jusqu’au Passage de l’Armène ; https://www.geoportail.gouv.fr/carte?c=6.232106740551605,45.60427867118253&z=14&l0=ORTHOIMAGERY.ORTHOPHOTOS::GEOPORTAIL:OGC:WMTS(1)&l1=GEOGRAPHICALGRIDSYSTEMS.MAPS::GEOPORTAIL:OGC:WMTS(1)&l2=GEOGRAPHICALGRIDSYSTEMS.MAPS.SCAN50.1950::GEOPORTAIL:OGC:WMTS(1)&permalink=yes

  • par Le 28 décembre 2018 à 12h53

    Thanks Joëlle. D’où partait ton sentier montant au passage de l’Armène (Armenaz ?) ?

    Entre autres j’ai trouvé qu’en 1730 il s’agissait des Couarel et non Covarel.

  • par Le 28 décembre 2018 à 13h51

    En partant de Frèterive direction Covarel, on passe au-dessus du Grand Theurre . Pour ce qui est de Armène ou Armenaz les éditions IGN précédentes parlaient de "passage de l’Armène" et de Mont D’ Armenaz, plus ancien c’était pour les 2 l’orthographe "Armène". En ce qui concerne ce sentier j’ai le souvenir d’un paysan monté de Grésy et qui tentait de récupérer ses chèvres perchées avec un bouc sur un éperon rocheux, ça ne date pas d’hier !

  • par jeanineLe 28 décembre 2018 à 19h47

    il y a un sentier qui part de gresy et sur le final une trace qui permet de sortir entre le passage d’armene et la pointe des arces ; quand on longe la crête depuis le passage d’armène en direction de la pointe des arces on le voit tres bien mais on ne sort pas au passage d’armène la pente est trop prononcée

  • par jeanineLe 29 décembre 2018 à 07h50

    mon voisin qui était natif de mont benoit me parlait souvent des sentiers locaux qu’il empruntait notamment de la visite a sa famille à covarel je pense qu’il ne reste plus que des ruines je n’y suis jamais allé par contre j’ai visité la prise d’eau de cayan lors d’une journée invitation du syndicat des eaux

  • par Le 29 décembre 2018 à 08h48

    Jeanine si tu as des infos précises sur le sentier contacte-moi par mail privé (voir mon compte) Merci. photo de Covarel https://www.altituderando.com/IMG/jpg/3/f/9/Cascade_de_Montplan_038.jpg

  • par Le 29 décembre 2018 à 09h31

    Bonjour à vous deux,

    j’ai rajouté à la fin de l’album une photo de Covarel dessous : il ne reste que des ruines noyées dans la végétation et un bassin (à droite). Le sentier a été restauré récemment.

    À quelle époque a eu lieu la visite de la prise d’eau de Cayan ? Pouvez-vous en dire plus ?

    Cordialement
    Stan

  • par jeanineLe 29 décembre 2018 à 11h11

    bonjour stan
    je pense vers 1985 j’avais emprunté la route de la masserie vers le chateau de miolans pour m’y rendre ; c’était les fontainiers du syndicat qui nous avaient fait visiter la galerie du captage principal et d’autres captages moins conséquents
    la galerie principale doit dater de 1930 environ
    depuis il y a eu des éboulements dans le secteur

  • par Le 29 décembre 2018 à 15h46

    Merci pour les informations.

    Effectivement, il y a eu des éboulements. Sur la photo 6, on voit bien les pierres qui encombrent le chemin d’accès juste devant la porte.

  • par Le 29 décembre 2018 à 17h24

    A la recherche des sources de Fréterive...
    Mercredi 25 mai 2009
    ... aller voir une source qui alimentait son village et plusieurs autres avant qu’un grand pan de montagne ne s’effondre détruisant le captage. Nous sommes accompagné par Guy un habitant du village qui connaît l’accès. Nous montons en une demi heure sous une chaleur écrasante au bas de la falaise où plusieurs cascades arrivent. Nous nous encordons deux par deux pour contourner une première cascade par des pentes raides mais ou on peut s’assurer sur des arbres. Rapidement, nous pouvons voir d’où sort l’eau, c’est un ensembles de fissures impénétrables. De retour en bas, Guy nous signale qu’il y a comme un tunnel à la base de cette cascade qui permettait d’emmener l’eau à d’autres villages et il aimerait bien voir s’il est effondré comme on le lui a dit. Nous allions attaquer l’escalade de l’autre cascade sans grande conviction, et y renonçons pour passer sous la cascade et entrer dans cette galerie cachée par le tuf. Bonjour la douche. Nous suivons un premier conduit qui après un carrefour à quelques mètres va vers un aval ou des gros tubes passent dans des petits bassins de décantation. C’est un beau tunnel de 2 m de haut, bétonné, mais à 50 mètres, tout est broyé, des armatures en fer apparaissent au travers du béton effondré. C’est impressionnant et nous ne traînons pas. Vers l’amont, la galerie où arrivent plusieurs cascatelles de moultes fissures, débouche par une porte en falaise dans l’autre cascade et un tuyau vient encore de plus haut.. Tout cela est très pittoresque, mais nous ne trouverons pas d’objectif spéléologique intéressant par ici. Néanmoins, le village aura des informations sur l’état de ses sources.

    (CAF Albertville)

    Merci à la section spéléo du CAF d’Albertville pour ce compte rendu d’exploration....
    Cet éboulement dans le tunnel est lié à celui qui est arrivé le 1er avril 2008 dans la falaise au dessus du ruisseau de Cayan.
    Les sources en question étaient exploités par le syndicat des eaux de Chamoux ...

    (Mairie de Fréterive)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !