Crêt de la Poipe (835m) et Crêt du Py Froid (849m) en circuit par le barrage de Thurins

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
1040m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une rando de maintien en forme pour les lyonnais en mal d’évasions alpines ? Sans doute, mais pas seulement : la vallée du Garon et les sommets alentours offrent de très beaux paysages ruraux, à forte identité, bucoliques et bien préservés. À arpenter sans modération.

Accès

De Lyon, gagner Thurins par la D311 et traverser le bas village en direction de l’ouest en restant sur cette route. Stationner environ 3km après la sortie de l’agglomération (panneau indiquant La Durantière), à côté du magasin de producteurs "Un Dimanche à la Campagne" (aire de stationnement publique).

Précisions sur la difficulté

  • Aucune difficulté particulière.
  • Il est cependant indispensable d’être muni d’une carte ou d’un système de géolocalisation.
  • Prudence d’usage dans les portions sur route... L’occasion de rappeler qu’il faut se tenir, à défaut de trottoir, sur le bord gauche de la chaussée : article R.412-36 du code de la route.

Les infos essentielles

  • Carte IGN TOP 25 - 2932 ET "Monts du Lyonnais"
  • Altitude minimum : 430m
  • Altitude maximum : 849m
  • Distance : environ 22km
  • Horaires : comptez entre 5 et 7 h
  • Balisage : Jaune sur l’essentiel de l’itinéraire / Rouge et blanc (GR 7) sur un court tronçon au niveau de Gazanchon / Bleu marqué d’un "P" blanc dans la montée au Crêt de la Poipe / Quelques passages sur route

Itinéraire

De Durantière au Crêt de la Poipe

Du parking, prendre la route qui monte au hameau de Durantière. Dépasser celui-ci et aviser sur la gauche, dès que le profil s’aplanit, le large chemin balisé (traits jaunes) qui s’élève dans le bois de la Martinière.

Rester sur cet itinéraire balisé, qui, dans sa partie supérieure, longe la Roche Saint-Martin, site mégalithique à cupules (voir topo d’Alain) jusqu’au hameau du Bayard (699m). Là, emprunter, tout droit, la route goudronnée qui se dirige vers la ferme du Gazanchon, où l’on rejoint le GR7.

Prendre à gauche en direction du lieu-dit La Poipe. Il faut repérer, sous l’aplomb du Crêt (ou Rocher) de la Poipe, environ 150 mètres après avoir longé une autre ferme, le sentier qui, abandonnant le GR7, plonge dans la forêt en direction du sud-ouest (voir photo).

Il faut suivre dès lors les balises bleues marquées d’un « P » (sud-ouest puis nord-ouest) jusqu’au panneau « Rocher de la Poipe » désignant le sentier qui monte droit au sommet (835m).

Du Crêt de la Poipe au barrage de Thurins

Du sommet, descendre plein ouest, hors sentier (le sous-bois n’est pas envahi de ronces) pour retomber sur l’itinéraire balisé en bleu (sauf à retourner sur ses pas jusqu’au panneau mentionné ci-dessus, si l’on préfère).

Le chemin sort de la forêt aux abords d’une ferme : prendre alors, en direction du nord, la voie qui rejoint la D122 et, au carrefour de Croix Perrière (770m), continuer tout droit sur quelques dizaines de mètres. A la fourche qui se présente alors, prendre à droite (D628), direction Le Pinet (orthographié Pinay sur la carte IGN).

La route marque un virage à droite, dominant le beau vallon de la Goutte de Bellevue, s’orientant ainsi vers l’est. Nouvelle fourche : ne pas monter vers le hameau du Pinet mais rester sur la D628 qui, 500 mètres plus loin, se réoriente de nouveau vers le nord en descendant sur Le Biternay (662m).

Là, prendre à droite (est-sud-est), direction "le barrage", le chemin qui descend à flanc de coteau (un pur ravissement), puis pénètre dans la forêt, marque un virage et débouche, de nouveau, sur la D628.

Emprunter une fois encore celle-ci sur environ 300 mètres, puis prendre à gauche la piste, devenant vite un simple sentier, qui plonge vers le barrage de Thurins. Longer celui-ci par le bas et remonter l’escalier aménagé de l’autre côté pour gagner la rive nord-est du lac de retenue.

Du barrage de Thurins au Crêt de Py Froid

Suivre la berge du lac sur à peine une soixantaine de mètres (ou en faire d’abord le tour, pourquoi pas ? c’est l’affaire de 10 minutes) et prendre le sentier qui monte vivement vers le hameau de la Cornelière (balises jaunes). De là, emprunter la route qui monte vers Yzeron.

Au village, prendre à droite (sud-est) vers Le Planil et, en suivant toujours les balises jaunes, monter jusqu’à la cote 750m. Au bout de la route goudronnée, prendre à gauche vers le réservoir et poursuivre sur ce chemin qui contourne par le nord, en forêt, le Crêt du Py Froid.

À la clairière cotée 772m (qui marque le haut des rochers de Py Froid (site d’escalade), repérer, plein ouest, la sente (non marquée sur la carte, mais bien visible) qui s’élève, d’abord doucement puis avec davantage de raideur, entre les rochers, vers le sommet du Crêt de Py Froid.

Du Crêt de Py Froid à Durantière

Du sommet, descendre plein sud jusqu’à retrouver le chemin balisé. Prendre à droite (nord-ouest), en faux-plat montant, jusqu’à une fourche. Choisir alors la branche gauche, en descente, qui marque aussitôt un virage en tête d’épingle, puis un autre, 400 mètres plus loin.

Le chemin nous mène aux abords de la D25. Le quitter alors pour gagner celle-ci dans le sens de la descente (sud-ouest). Après environ 300 mètres, on passe devant la Grenouille, rocher caractéristique peint en vert avec des yeux et une bouche, au bord de la route.

Poursuivre encore sur environ 200 mètres, puis emprunter, à droite (sud-ouest) la piste forestière dénommée chemin de Bozembo (un panneau vermoulu indique ce nom qui ne figure pas sur la carte).

À la cote 602m, cette piste rejoint un itinéraire balisé (jaune). Prendre à gauche (sud-est, dans le sens de la descente) vers les Bruyères puis, passé ce lieu-dit, à gauche à la première intersection, en direction du Garon.

Traverser celui-ci à hauteur du Moulin et gagner rapidement le hameau de la Rontalonnière (466m), où l’on retrouve une nouvelle fois la D628.

L’emprunter plein ouest sur 400 mètres, puis la quitter pour monter vers Les Trèves (568m).

On retrouve à cet endroit un itinéraire balisé (jaune, toujours) : suivre la direction de la Goutte de Bellevue. Le sentier s’élève doucement dans la forêt en marquant les courbes qu’impose le relief et se rapproche de la Goutte de Bellevue, affluent du Garon. Suivre les balises et, à l’intersection suivante, se diriger vers Le Bayard, d’où il n’y a plus qu’à redescendre vers Durantière par l’itinéraire emprunté à l’aller.

Dernière modification : 16 mai 2018
Crêt de la Poipe (835m), Monts du Lyonnais

La carte du topo « Crêt de la Poipe (835m) et Crêt du Py Froid (849m) en circuit par le barrage de Thurins »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Crêt de la Poipe (835m) et Crêt du Py Froid (849m) en circuit par le barrage de Thurins »

Au dessus de Durantière : vue vers le sud-ouest Dans le bois de la Martinière Et pourquoi ne pas les interdire, tout simplement ? (les motos-cross, pas les enfants) Le vallon du Bayard Bas de la croix métallique de Gazanchon Au dessus de Gazanchon Prendre le sentier à droite Le balisage à suivre dans le bois de la Poipe Dans le bois de la Poipe Sommet en vue Sommet du Crêt (ou Rocher) de la Poipe Vue du sommet du Crêt de la Poipe Vers Bellevue Entre Le Biternay et La Mure Barrage de Thurins Le lac de Thurins La vallée du Garon Contournement nord du Py Froid A l'assaut du Crêt du Py Froid Dans la belle forêt du Py Froid Chemin de Bozembo Du côté des Trèves, vue sur Thurins Vers la Goutte de Bellevue Vers Le Bayard Dernières lueurs