Crête de Catinat et la Mayt (2617m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1550m
Durée :
1 jour

Randonnée sur crête offrant de superbes points de vue sur la vallée de la Durance et son confluent avec le Guil. – Auteur :

Accès

De Briançon, prendre la N94 vers Gap. À Montdauphin Gare (actuellement Eygliers Gare), prendre la D 37 vers Eygliers puis la direction de Gros (panneau à chaque croisement). Sur la route de Gros, prendre à gauche la route forestière de Bois Durat et stationner au niveau d’un croisement au point 1308 (panneaux).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP 25 3537 ET Guillestre - Vars - Risoul
  • Altitude de départ : 1308m
  • Altitude maximum : 2617m
  • Dénivelé cumulé  : 1550m
  • Durée : 7h30

Balisage

  • Rectangles jaunes jusqu’à la crête des Ourgières ainsi que pour le retour sur le sentier venant des Crousas.
  • Trace intermittente pour le reste de l’itinéraire.

Difficultés

  • Boucle en partie hors sentier.
  • Couloir de descente de Prachaval.
  • Retour par un sentier bien balisé comportant quelques passages demandant de l’attention.

Itinéraire

Les Ourgières

Du parking, suivre la piste en direction du Grand Bachas et de Coulet. Vers 1550m, laisser à gauche le sentier du Grand Bachas (direction peinte en jaune), puis un peu plus haut celui de Gros à droite, et poursuivre sur la piste du Coulet.
Vers 1720m, quitter le chemin et monter à gauche, Nord-Est, par une vague trace qui se perd, sur la crête des Ourgières. Continuer la crête jusqu’à un croisement avec un chemin envahi de végétation vers 1830m. Suivre celui-ci à gauche, Nord-Ouest. Il fait une épingle à droite puis une grande épingle à gauche avant de se perdre dans un petit thalweg vers 1950m.
Grimper sur le bord droit du thalweg pour trouver une trace, d’abord bien visible puis nettement moins, qui mène Nord-Est au point 2228 de la Crête de Catinat.

Possibilité de rejoindre au Sud les Ourgières (2257m) en contournant un escarpement par la gauche.

Prachaval

Repartir vers le Nord et suivre la Crête de Catinat, côté Durance par une espèce de faille et sortir du bois pour gagner le sommet de Prachaval (2462m) par une crête plus rocheuse.

La Mayt

De Prachaval, laisser un couloir à chamois, un peu exposé, pour emprunter un couloir de meilleure tenue plus à gauche, qui descend au point 2383 (piquet). Rejoindre la Mayt (2617m) par son arête Sud raide et rocheuse.

Retour

De La Mayt, continuer un peu plus loin au Nord sur l’arête pour rejoindre une pente de terre ocre et herbeuse. Descendre Ouest cette pente raide pour rejoindre à vue le sentier qui descend des Crousas.
Suivre à gauche, Sud, ce sentier balisé de rectangles jaunes. Laisser à droite le sentier de Bois Durat, passer sous Balme Rousse et descendre du Grand Bachas pour rejoindre la piste de montée (1550m) et le parking.

Après avoir vu un topo de BMazas pour La Mayt, un topo pour Prachaval sur camptocamp, j’ai finalement découvert cette boucle de Pascal.

Dernière modification : 16 mai 2018
La Pointe d’Escreins (3038m) par Basse Rua

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 21 juillet 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 23 juillet 2016 à 21h51

    Salut Randoniste.
    Photo 6 : ce sentier fut un chemin d’exploitation.

    Photo 12 : Où se trouve cette ruine ? Près du point 2228 ?

  • par Le 24 juillet 2016 à 07h29

    Bonjour,

    Je ne connais pas l’origine de ce sentier de la photo 6 mais sa largeur montre qu’il a du être important ; actuellement la nature reprend ses droits et certains pins sont bien plus hauts que moi ! Il est très bien tracé sur ma carte IGN.

    L’abri sur la photo 12 est juste sous la crête vers le point 2228. Sur ma carte IGN il y a une trace qui vient de Balme Rousse mais j’en ai retrouvé que quelques vagues restes sous la crête.

    Quant au sentier de retour du topo qui passe sous Balme Rousse, il bénéficie parfois d’un étai en pierre probablement en rapport avec un passage précédemment plus intense. Il passe vers 1750m près d’un enclos en pierre, vestige d’une activité assez ancienne, mais je n’ai pas plus d’information.

  • par Le 24 juillet 2016 à 16h01

    Oui, je me souviens de ces ruines vers 1750m identifiées sur les cartes d’état-major de 1870 (celles que j’ai utilisées à l’époque où j’ai travaillé en job d’été dans le secteur pour le compte de l’ONF, pour retrouver et retracer les limites des parcelles forestières - passionnant d’ailleurs cette recherche des bornes gravées, parfois effacées, parfois disparues, recouvertes par la végétation, ou avec un manteau fait de mousse et d’aiguilles de pin, ...).
    Du sentier que tu as descendu, du point 2093 IGN, un sentier (*) tracé sur IGN) plus ou moins horizontal continue jusqu’à la crête des Ourgières vers 2100.
    Bien dégradé déjà, je n’en connais pas l’état actuel.
    Quant au chemin de la photo 6, il est beaucoup plus joli maintenant, par rapport de la saignée de l’époque, la nature reprenant ses droits. J’ai donc parcouru tous ces sentiers, traces, sentes entre la crête des Ourgières et le lieu-dit "la Selle" (cabane Sainte-Marie) au SO du col de Moussière, y compris celui cité plus haut (*).

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !