Crête des Crocs (2005m), Rochers de l’Ours (2038m) et leurs vires, Plateau du Cornafion par les Espinasses

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1250m
Durée :
1 jour

Cette série de crêtes sauvages surplombe de magnifiques vires qui ne sont pas sans rappeler les fameux "sangles" de Chartreuse. Ils combleront certainement des amateurs d'itinéraires aériens. La traversée du Plateau du Cornafion, en guise de bonus, mérite également le détour. – Auteur :

Accès

Au nord de Villard-de-Lans, prendre une petite route partant plein est et traversant la zone d’activités des Geymonds. Traverser ensuite le hameau de Ville-Vieille. Se diriger ensuite au sud et au carrefour des Lombards, monter à gauche jusqu’au parking des Espinasses (1180m – Panneaux d’information).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Durée : 7 à 8h.
  • Difficulté :
  • La progression sur les versants ouest de la Crête des Crocs et des Rochers de l’Ours sont souvent raides mais faciles. Les vires du flanc est demandent, elles, plus de prudence sur les portions les plus exposées.
  • La descente versant sud depuis le haut du Plateau du Cornafion est également bien escarpée mais finalement aisée par temps sec.
  • Balisage :
  • Jaune/vert et panneaux indicateurs au début et à la fin du circuit. Blanc/rouge (GR91) sur le sentier Gobert.
  • Sinon, il n’y en a aucun à l’exception de quelques cairns.
  • Cartes : IGN TOP25 n°3235 OT Autrans – Gorges de la Bourne ou n°3236 OT Villard de Lans – Mont Aiguille.

Descriptif 

Du parking, suivre nord-est une bonne piste traversant les belles prairies de Machiret. A 1340m, de nouveau en sous-bois, remonter un chemin gagnant le sentier Gobert.
En face, de multiples traces nous amène à un vaste clapier qu’il faut grimper, en contrebas du col de l’Arc. A une bifurcation vers 1680m, jalonnée par un panneau, quitter le sentier balisé pour un autre partant à droite.

Traversant péniblement l’éboulis, il se poursuit toujours plein sud sous de belles dalles. Finissant par butter au-dessus de l’austère Combe Noire, la trace finit par grimper raide à l’est dans les pentes herbeuses. On gagne alors l’extrême sud de la Crête des Crocs.
Poursuivre au nord l’arête en s’aidant de semblants de traces. Quand celle-ci s’oriente nord-ouest, repérer une crête rocheuse secondaire sur la droite. Facile à désescalader, elle nous permet de rejoindre un collet, marquant le départ de la traversée des vires des Crocs.

Partir alors de nouveau plein sud en suivant une trace de chamois. Elle domine des pentes herbeuses qui peuvent impressionner, jusqu’à découvrir au-dessus une nouvelle vire. Elle est caractérisée par une brèche tronquée et la présence d’une balme creusée dans la falaise (cf. cette photo).
Gagner ce curieux col pour découvrir de l’autre côté une nouvelle série de vires. Le mieux est d’emprunter celle du milieu pour regagner la crête près de la Pierre Vivari.

Ce curieux rocher en équilibre n’est pas exempt de légende : un trésor serait caché en-dessous que l’on peut découvrir le soir de noël en le tournant de droite à gauche.

Nous pouvons alors contempler la face sud des Rochers de l’Ours, où l’on repère facilement une vire coiffée d’un curieux monolithe.
Celle-ci se remonte aisément en passant devant ce bloc en forme de main ouverte. Elle finit par s’achever à proximité de la crête que l’on rejoint par un escarpement rocheux.
Le sommet des Rochers de l’Ours s’atteint ensuite rapidement.

Le point culminant de cette randonnée est avant tout un lieu de bivouac idyllique. Le panorama sur les massifs de Chartreuse, Belledonne, Taillefer, Ecrins, Dévoluy, et surtout la longue enfilade de crêtes entre le Moucherotte et la Grande Moucherolle ne gâche rien.

A l’extrémité sud de l’arête, basculer versant ouest en tirant sur la droite (nord) pour éviter des barres rocheuses. Une trace cairnée de plus en plus prononcée nous amène sur le haut d’une croupe herbeuse.

  • Pour raccourcir le circuit, on peut la dévaler sans problème (en périmètre d’une zone de reproduction du tétra-lyre) jusqu’à retrouver le sentier Gobert. En le suivant peu de temps sur la gauche, on découvre le bon sentier de la Combe Chaulange qui nous ramène aux Espinasses.

Près de la cote 1896m (source), suivre une sente traversant les éboulis du haut de la Combe Chaulange, au pied de belles falaises. Puis, une courte remontée nous amène au point haut du plateau herbeux du Cornafion à 1906m (belles perspectives du Roc Cornafion à la Grande Moucherolle).

Dévaler alors au sud une ligne de crête broussailleuse dominant sur la droite la Combe de Pissavache. Une trace finit par s’y dessiner pour ensuite côtoyer une zone de gros blocs (ambiance superbe).
Arrivé à un replat près de sources protégées, remonter toujours au sud à un col près de la butte 1673m. Puis, à niveau dans un terrain assez pénible, on débouche assez rapidement sur le sentier issu du Col Vert.

Le descendre pour trouver vers 1610m une bifurcation. La branche de droite, non balisée mais bien tracée, est le moyen le plus rapide pour regagner le sentier Gobert.
En le suivant à droite, tout en balcon, on gagne les belles pentes herbeuses des Côtes (1486m), au pied du pilier sud-ouest du Plateau du Cornafion. Dévaler alors une bonne sente vers l’ouest qui, après un court passage en forêt, gagne le pré de la Croix des Plâtres.
Un chemin nous ramène enfin vers le nord aux Espinasses, avec une courte portion de bitume.

Source

Un grand merci à Pascal Sombardier pour son topo (le n°5) issu de son livre « Vertiges d’en Haut », inspiré en bonne partie ici.

Dernière modification : 16 mai 2018
Rochers de l’Ours (2038m) par la crête des Crocs et la Pierre Vivari

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 13 octobre 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 23 avril 2016 à 09h07

    Bonjour,
    Heureusement, le Bonnet de Calvin m’a permis de découvrir ton pseudo ici… Jusqu’à présent, je suis passé à côté de bon nombre de tes sorties et topos toujours bien décrits avec un nombre raisonnable de photos de qualité et bien choisies pour illustrer la randonnée. Encore merci et à bientôt.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !