Crête du Barry (2272m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1050m
Durée :
1 jour

Une belle traversée de crête à partir de Molines-en-Champsaur. – Auteur :

Accès

De Saint-Bonnet-en-Champsaur, prendre la direction de la Motte-en Champsaur par la D 23, puis de Molines-en-Champsaur. Se garer dans le hameau, si possible, au départ de la route forestière du Roy ou au parking 500m avant l’entrée du hameau.

Précisions sur la difficulté

Le sentier de montée (parfois raide) au col du Cendrié est indiqué par une pancarte à l’intersection cotée 1346m mais n’est plus balisé par la suite.

Terrain d’aventure sauvage et parfois escarpé pour la crête du Barry.

  • La partie la plus effilée (en pointillés sur la carte IGN) est contournable.

Les infos essentielles

Carte IGN : TOP 25 3437 OT Champsaur - Vieux Chaillol - Parc National des Écrins

Altitudes :

  • Départ : 1246m
  • Crête du Barry : 2272m

Dénivelé total : 1050m

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Le col du Cendrié

De Molines-en-Champsaur, prendre la piste forestière du Roy. La suivre sur 500m environ, puis prendre un chemin qui descend sur la droite. Plus bas, traverser le torrent de la Muande. Retrouver en rive droite un petit sentier.

Plus loin, un poteau avec un point vert indique le sentier de montée au col du Cendrié. On rejoint en forêt, l’intersection cotée 1346m avec un poteau indicateur, suivre toujours vers le col du Cendrié.

Le sentier sinue en raides lacets, puis franchit un torrent avant d’autres lacets. Plus haut, il effectue une traversée plein sud-est. Il finit par sortir des bois dans un grand pré.

Plus loin, au niveau d’un cairn, suivre à droite par le sentier de la montée finale au col du Cendrié.

Traversée de la crête du Barry

Prendre pied sur la crête et la suivre plein sud-est. La première partie s’effectue sans difficultés majeures. Elle devient plus aérienne par la suite.

Un premier ressaut se présente, par un système de vire sur son flanc gauche le surmonter.

On arrive, peu après, au pied du deuxième ressaut plus escarpé.

Je n’ai pas trouvé le passage pour le gravir alors j’ai suivi la trace de contournement. Au dire, d’un montagnard rencontré au col de l’Escalier, la suite de la crête s’effectue sur le fil du rasoir...

Un cairn marque le départ du contournement par la gauche par une bonne trace. Une fois en vue du pas de l’Escalier, on peut remonter facilement à crête sur la droite.

Rejoindre sans difficultés, sur une partie large de la crête, le col de l’Escalier ou de Queyron.

Retour par le pas de l’Escalier

Descendre plein nord vers le pas de l’Escalier, qui se franchit aisément par un sentier en corniches.

Plus bas, à l’intersection cotée 1764m, on peut rentrer à Molines par le chemin ronde à gauche ou par la piste forestière du Roy à droite.

Dernière modification : 31 octobre 2018
Le Pas du Limon (1992m) en boucle

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 5 septembre 2018

Topo publié le 14 septembre 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 24 janvier à 10h25

    Très belle rando.
    Je ne sais pas si je pose ma question au bon endroit mais il se trouve que j’ai réalisé cette traversée en 2015 à quelques "détails" près... Déjà nous avons effectué l’aller-retour au sommet du Cuchon depuis le Col du Cendrié. Ensuite après la Crête du Barry, nous sommes montés au Pic Queyrel avant de redescendre par le Col du Viallet, les ruines de la Cabane de Suzaire et le sentier passant sous les Baisses de la Juberne sur IGN...
    Du coup j’en viens à ma question : dois-je associer une sortie ou créer un nouveau topo ?
    Celui du Queyrel existe déjà mais au départ de Chaillol.
    Je m’excuse par avance si je ne demande pas au bon endroit...

  • par Le 24 janvier à 13h33

    Merci de ton retour. C’est un magnifique secteur que j’ai découvert l’année dernière, j’y retournerai pour l’ascension du Banc du Peyron que j’ai abandonné, et quelques autres qui méritent le détour...

    Ton itinéraire mériterait bien un topo que tu pourrais intituler "Le Cuchon, le Barry et le Pic Queyrel (ou Queyron) en traversée".

    As-tu traversé la crête du Barry dans son intégralité ? (sans contournement comme je l’ai fait)

  • par Le 24 janvier à 14h00

    Le Banc du Peyron est vraiment extraordinaire ! Une bavante certes... Mais que d’émotions du début à la fin ! Une des plus belles que j’ai réalisé.
    Merci pour ta réponse, je vais faire comme ça pour le topo.
    Pour la traversée du Barry, il me semble qu’on a évité un seul ressaut en suivant une sente puis une sorte de petite vire sur la gauche. Celle-ci fait suite à une trace ramenant à crête et au sommet. C’est le seul passage qu’on a contourné. Pour le reste on a suivi le fil... Dans mes souvenirs il n’y avait rien de bien terrible. Quelques petits ressauts exposés mais ça passe.

  • par Le 24 janvier à 14h18

    Comme je l’ai dit dans ce topo : "Je n’ai pas trouvé le passage pour le [le ressaut] gravir alors j’ai suivi la trace de contournement. Au dire, d’un montagnard rencontré au col de l’Escalier, la suite de la crête s’effectue sur le fil du rasoir..." Je comparerai avec tes photos !

    Bravo pour le Banc du Peyron, tu pourrais écrire le topo ? Je le retenterai certainement avec un bivouac au pas du Limon pour profiter pleinement de la magie des lieux...

  • par Le 24 janvier à 14h36

    Merci, je suis sûre que tu viendras à bout de ce magnifique sommet haut la main !
    Je devrais plus tarder à écrire le topo... C’était peu de temps après la traversée Cuchon-Barry-Queyrel (d’où l’envie de le gravir s’est vraiment fait sentir).
    Pour le bivouac, je m’étais justement fait la remarque que le Pas du Limon était un emplacement idéal en y passant à l’époque ! Tu as bien raison, de tels lieux méritent qu’on s’y attarde.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !