Crêts de la Perdrix (1432m), de Saint-Sabin (1128m), de l’Œillon (1364m), de la Chévre (1427m), en boucle

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
760m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Magnifique randonnée en versant est du Pilat, jusqu'au superbe promontoire de St-Sabin. Retour panoramique par les crêts que nous gravissons de l'Œillon à la Perdrix.

Accès

  • Du Bessat, franchir le col de la Croix de Chaubouret. Prendre de suite à gauche la route de la Jasserie.
  • Parking au plus haut de la route, sous le Crêt de la Perdrix.

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 2933 ET
  • Altitude de départ : 1378m
  • Altitude mini : 990m
  • Chapelle de Saint-Sabin : 1120m
  • Crêt de l’Œillon : 1364m
  • Crêt de la Perdrix : 1430m
  • Crêt de Botte : 1391m
  • Crêt du Rachas : 1390m
  • Crêt de l’Étançon : 1391m
  • Crêt de la Chèvre : 1427m
  • Distance : 18km
  • Horaire : 5h00 env.
  • Date de la sortie : 30/10/2016
  • Conditions : temps doux anticyclonique, mer de nuages, mirages le matin
  • Itinéraire à la fois proche et différent de celui-ci

Difficulté

  • Dénivelée fractionnée (donc "casse-pattes")
  • Une courte portion longe une petite route peu fréquentée
  • Traversées de la D63, moyennement fréquentée

Balisage

  • Balisages divers
    • Orange des itinéraires équestres du Pilat
    • Blanc/marron des itinéraires pédestres du Pilat

Du Crêt de la Perdrix à la chapelle de Saint-Sabin

Du parking, monter au Crêt de la Perdrix, bien visible.

Descendre versant est en restant sur le sentier de droite.

À la cote 1400m, balise 1398m (nord), prendre le sentier de droite qui descend au sud, direction St Sabin. À l’intersection suivante, balise 1398 (sud) prendre à droite, sud-ouest, direction St Sabin, balisage orange.

Arriver à un carrefour, balise Beau Girard 1260m, mais 1282m sur IGN. Prendre tout droit, sud-est, la direction de Saint-Sabin, balisage orange.

A 1203m d’altitude, à une autre bifurcation, balise Bois Girard, balisage orange, prendre à gauche, sud-est puis est, direction St Sabin, balisage orange.

Rejoindre une large piste à proximité du Crêt de Peyranne, balise 1140m. Traverser la piste et prendre en face, nord, un sentier qui descendant, direction St Sabin par le Mantel, balisage orange.

Rejoindret la D63 à la cote 1070m. Suivre cette route à gauche, est, sur 120 mètres.

Prendre un chemin goudronné à droite, sud-est, qui dessert une habitation et, au-delà de celle-ci, poursuivre le sentier, balisage orange.

Rejoindre une petite route. La traverser et prendre un sentier en face, non représenté sur IGN 2016, sud-est, balisage orange. Rejoindre de nouveau la petite route après avoir traverser le Ternay.

Continuer sur la petite route qui’ s’éloigne de la rivière.

  • Plusieurs chemins, à gauche, sont privés et interdits aux randonneurs

Passer à la ferme de la Couette. Environ 100 mètres plus loin, après une courbe, prendre un sentier à gauche, balisage orange.

Remonter ce sentier qui rejoint la petite route de St-Sabin à la cote 1039m.

Traverser la petite route de Saint-Sabin et prendre la large piste forestière, sud, pas de balisage.

Cette piste file plein sud et effectue une courbe à 180°.

Ignorer un sentier à droite et continuer cette piste jusqu’à un large carrefour, balise 1075m. Prendre à droite, nord-nord-est, direction Chapelle de St Sabin, balisage blanc/marron.

Le sentier parcourt un crête boisée. Franchir un pierrier, vestiges de muraille d’un oppidum et on arrive à la chapelle sise sur un magnifique promontoire panoramique.

De la chapelle de Saint-Sabin au Crêt de l’Œillon

Descendre par le sentier à l’ouest et rejoindre le carrefour de la Croix de St-Sabin, soit par la gauche et le parking, soit par la droite et le hameau de Saint-Sabin, balisage blanc/marron.

Prendre le sentier plein nord qui se dirige vers la hêtraie, balisage blanc/marron.

À la seconde bifurcation, prendre à gauche par la Croix de Saint-Laurent ou à droite, et rejoindre le col du Gratteau, alt. 1204m.

Remonter sur quelques mètres la D63, nord, et prendre une sente à droite, pas de balisage, et la suivre jusqu’au Crêt du Graland, alt. 1255m.

Redescendre au nord-ouest, jusqu’au col de l’Œillon.

Traverser la départementale et prendre le sentier de droite qui passe près d’un transformateur et monte tout droit en direction du Crêt de l’Œillon.

  • Cet étroit sentier est parallèle au sentier balisé qui comporte une traversée de la petite route, il est plus direct et moins fréquenté

Du Crêt de l’Œillon au Crêt de la Perdrix et au parking

Du sommet, descendre au parking du collet de l’Œillon.

Remonter au Crêt de Botte, soit par la route, soit par la coursière.

Traverser les crêtes du Pilat par l’itinéraire classique Crêt de Botte, Crêt du Rachas, Crêt d’Etançon, Col d’Etançon et remonter au Crêt de la Perdrix après avoir fait, ou non, le détour par le Crêt de la Chèvre.

Le retour au parking est évident.

Une petite anecdote...

Bien que parti tôt, il y a déjà quelqu’un au sommet du Crêt de la Perdrix.
Quelqu’un d’un peu étrange.
C’est un monsieur qui observe avec ses jumelles. Quelques secondes ici, quelques secondes là, quelques secondes ailleurs, dans une chorégraphie nerveuse et incohérente.
Au sommet, après les salutations d’usages, il me dit demande avec excitation si je vois la montagne carrée à côté du Gerbier de Jonc.
"Oui ! Mais il n’y a pas de montagne carrée à côté du Gerbier" lui répondis-je, un peu surpris.
"Non ! C’est un mirage" me crie-t-il presque.
"Et là, l’aiguille à droite des Trois Becs ?"
"C’est étrange..."
"C’est un mirage" me lance-t-il en me coupant la parole.
"Vous voyez la Pointe Percée ?" me demande-t-il à nouveau en me tendant ses jumelles.
"On dirait le mont Aiguille", lui dis-je.
"C’est un mirage !"

Je lui rends ses jumelles et, gagné par l’excitation, sors les miennes et observe le phénomène.
C’est fantastique !
À droite de la Pointe Percée, je vois une montagne en forme de champignon et encore à droite des montagnes tabulaires ressemblant à Monument Valley. Roche Rousse à repris sa forme habituelle. À côté du Gerbier de Jonc, une montagne tabulaire vient d’apparaître alors que la montagne carrée s’estompe. Le Gerbier devient plus haut. La montagne tabulaire se creuse d’une vallée...

Et puis le phénomène optique, qui n’a pas atteint les montagnes plus élevées disparaît.

Et le monsieur, maintenant tout à fait calme, me fait un intéressant petits cours sur les "mirages froids" ou Fata Morgana.

Ce soir, je me coucherai moins bête...

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Crêts de la Perdrix (1432m), de Saint-Sabin (1128m), de l’Œillon (1364m), de la Chévre (1427m), en boucle »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours