Crevasses de Chantemerle Lès Grignan

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
50m
Durée :
demi-journée

Petite randonnée insolite dans la Drôme. Randonnée familiale dans une ambiance ludique mais qui demande de l'attention. C'est un vrai terrain d'aventure en réduction. – Auteur :

Accès

Dans la Drôme, entre Pierrelatte et Grignan, prendre la D549 jusqu’au petit village de Chantemerle-Lès-Grignan. Se garer sur la place vers la fontaine. Revenir sur la route principale. Prendre la petite route, près d’un Calvaire, (la rue de la Côte) et qui se dirige vers le Sud.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

Descriptif

Faire 400 m sur la route et prendre à droite un petit sentier indiqué "Crevasses". Le sentier pénètre dans une zone de végétation dense puis parvient aux Basses Crevasses.

S’engager dans la crevasse. C’est encaissé et sombre et la température est fraîche. L’ambiance est oppressante. La végétation dans la crevasse, tente de se frayer un chemin vers la lumière. Au contraire, celle du plateau, possède des racines qui descendent le long des parois pour trouver la terre.

Quelques passages sont étroits. D’autres, pas très hauts, nécessitent un peu d’escalade sur un terrain un peu glissant mais peu exposé. Le parcours est court, je laisse à chacun de choisir son itinéraire qui présente plusieurs variantes. Ne pas essayer d’escalader le fond des Basses Crevasses.

Arrivés au bout de la crevasse, on fait demi-tour jusqu’à trouver un cheminement sur la droite, qui monte sur le plateau et domine les Basses Crevasses. Le longer jusqu’aux Hautes Crevasses, plus récentes, dont certaines sont en formation. Ne pas descendre dans les Hautes Crevasses.

Retour : en longeant le plateau.

Origine des crevasses

Un énorme bloc rocheux, repose sur un soubassement plus tendre. Des séismes ont provoqué le glissement du bloc , qui, aux ruptures de pente s’est fracturé, créant ainsi des crevasses. On pense naturellement aux crevasses et séracs d’un glacier.

La probabilité qu’un tremblement de terre lié à la Faille de Pierrelatte, ne referme les crevasses sur vous est vraiment très faible.

Ce qui donne froid dans le dos, c’est plutôt que la Centrale Nucléaire du Tricastin est construite près de cette faille. "Aucuns risques" disent les autorités. Mais qui peut prévoir les caprices de Dame Nature quand elle est prise de folie ?

Autres photos

Dernière modification : 9 novembre 2018
Garde Adhémar – Val des Nymphes, en boucle

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 25 septembre 2010

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par shuffl3Le 25 septembre 2010 à 19h27

    Superbes photos !!

  • par Le 12 mars 2011 à 20h15

    Actualité : après le tremblement de terre au Japon et l’explosion dans la centrale nucléaire, on peut relire le denier paragraphe de ce petit topo. Intéressant ?

  • par heremeLe 23 octobre 2012 à 00h26

    J’aime bien ton topo en tant que tel, mais j’ai horreur d’être coincé avant de penser au Tricastin et au TDT. Et pourtant j’ai fait un peu de spéléologie étant, disons nettement, plus jeune.

  • par Le 23 octobre 2012 à 00h34

    On est loin des arêtes aériennes.

  • par SylvainLe 27 juillet 2015 à 16h13

    Bonjour, Est-ce une balade à faire l’été, ou trop chaud ? Merci.

  • par Le 27 juillet 2015 à 16h31

    Le matin quand les failles sont encore dans l’ombre, la balade est courte. Dans cette région méridionale il faut éviter les heures les plus chaudes.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !