D’Andrézieux-Bouthéon à St-Just-sur-Loire et au barrage de Grangent par les sentiers des bords de Loire

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
200m
Durée :
1 jour

Randonnée le long de la Loire, de ses gourds et des anciennes gravières qui sont devenues des étangs. Le parcours peut se faire en deux fois et on peut également visiter l'étang David à Saint-Rambert. – Auteur :

Accès

Village d’Andrézieux-Bouthéon. En rive droite de la Loire, prendre la D 12 en direction de Bonson et de Montbrison. Ne pas prendre la Voie Express (D 3498). Parking à droite, 100 mètres avant le pont sur le fleuve, dans la base de loisir des bords de Loire.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN Série Bleue 2833E au 1:25000
  • Tracé IGN
  • Altitude de départ : 362m
  • Point haut : 511m
  • Horaire pédestre : 5h00/6h00
  • Horaire VTT : 3h30
  • Distance : 19 Km

Le parcours

Cette longue randonnée peut être divisée en deux tronçons indépendants :

  • Andrézieux-Bouthéon ---> Saint-Just-sur-Loire : boucle de 9 Km environ.
  • Saint-Just-sur-Loire ---> Barrage de Grangent : boucle de 10 Km environ.
  • Elle peut s’effectuer à pied ou à VTT.

Précautions et difficultés

  • Une grande partie de la randonnée se déroule en zone inondable et est donc inaccessible en période de crue.
  • Attention aux enfants en longeant et surtout en traversant la D 32 vers le barrage de Grangent.
  • A VTT, un peu de poussage et de portage en arrivant vers le barrage de Grangent.
  • Attention à ne pas toucher la Grande Berce, envahissante, urticante, toxique. Photo ICI. Dossier .

Balisage

  • Petites plaquettes bleu et vert pomme
  • Certains sentiers ne sont pas (encore) représentés sur les cartes IGN.

D’Andrézieux-Bouthéon à Saint-Just-sur-Loire

Du parking, revenir sur la départementale et franchir le pont sur la Loire.

Tout de suite après le pont, prendre à droite pour revenir au bord du fleuve.

Passer sous le pont, franchir une passerelle et prendre à droite.

On passe près d’un bel étang, le premier des "Gravières". On arrive à une bifurcation. Prendre à gauche et continuer à longer l’étang.

On arrive à une nouvelle bifurcation. Abandonner le chemin qui fait le tour de l’étang et prendre à droite.

On passe près d’un second étang, allongé, puis un troisième, plus petit, dont le ruisseau émissaire se franchit par une petite passerelle. On passe sous le pont SNCF et on longe le quatrième étang des "Gravières", long d’environ 400 mètres.

Au bout de cet étang, on prend un sentier non carté par l’IGN. On passe sous le pont de la D 3498 et on continue à longer la Loire jusqu’à Saint-Just-sur-Loire.

L’Etang David

  • Variante intéressante à VTT, plus qu’à pied, en raison des 7 Km supplémentaires. L’étang David est très beau.

Des bords de Loire, à Saint-Just, rester en rive gauche et prendre la route qui continue le pont, sud-ouest.

A un carrefour, prendre à gauche, la D 102, direction Chambles.

A un autre carrefour, avec des feux tricolores, prendre de nouveau à gauche, la D 102, direction Chambles.

On passe sur le canal du Forez, tourner à droite et longer ce canal.

On arrive vers un pont, le franchir, droite, plein nord.

De suite après le pont, prendre un chemin à gauche.

Faire le tour de l’étang, plusieurs observatoires aménagés, et revenir au pont.

Retour à Saint-Just par le même itinéraire qu’à l’aller.

De Saint-Just-sur-Loire au barrage de Grangent

Des bords de Loire, à Saint-Just, franchir le pont et passer en rive droite.

Descendre un escalier qui amène en bord de Loire.

  • A VTT, on trouve une ruelle, un peu plus au sud, entre deux maisons.

Suivre le sentier qui longe le fleuve, jusqu’au hameau d’Asnières. Le sentier arrive sur une ruelle.

On tourne à droite, on traverse le hameau, puis on tourne à gauche.

On arrive à une passerelle que l’on franchit, puis on atteint une bifurcation.

Prendre la branche de droite (le retour se fera par la branche de gauche).

Le chemin descend près de la Loire, puis remonte par des marches, pour atteindre une ancienne voie ferrée (poussage pour les VTT).

Continuer sur cette ancienne voie ferrée, on passe sous un pont envahi par la végétation, puis on franchit un petit tunnel, passage souvent humide, lampe électrique inutile.

On arrive vers un escalier très raide (portage pour les VTT) et on atteint la D 32 et le barrage de Grangent.

Du barrage de Grangent à Saint-Just-sur-Loire

Du barrage, suivre la D 32, montante, vers le nord-est. A droite, vers un petit parking, un sentier coupe un virage de la route.

Longer la route par l’accotement assez large.

On passe dans les parkings panoramiques qui dominent le lac, puis on continue de longer la D 32.

Sur le plateau, prendre un chemin à droite, qui va s’élargir en une belle piste et atteindre la D 32.

Traverser la départementale, on arrive de suite sur une petite route. Parking possible à cet endroit.

Descendre cette petite route, plein nord. On rejoint une route un peu plus large, continuer à descendre et atteindre les premières habitations du hameau de la Côte.

On arrive à un carrefour. Prendre à gauche, le panneau de balisage bleu et vert pomme peut être dissimulé par des containers de déchets ménagers.

Traverser le hameau, la petite route devient une piste poussiéreuse jusqu’à une bifurcation.

Prendre à gauche, balisage en place.

Descendre cette piste, on rejoint l’itinéraire pris à la montée et le suivre jusqu’à Saint-Just-sur-Loire.

De Saint-Just-sur-Loire à D’Andrézieux-Bouthéon

A Saint-Just, remonter sur la rue principale, qui traverse la Loire, et atteindre un carrefour.

Rester en rive droite de la Loire et traverser la rue. Prendre une petite rue, en face, direction Andrézieux par les bords de Loire, panneau de la signalétique routière.

Suivre cette petite rue et repérer, à gauche, le départ du sentier, après un passage bordé par des balustrades en bois.

Prendre ce sentier, non carté sur IGN.

Le sentier longe la Loire, passe sous le pont de la D 3498 puis, sous celui de la SNCF.

Un vieux pont tout rouillé, permet de franchir le Furan, qui vient du massif du Pilat.

Un peu après le pont, prendre un sentier à gauche qui ramène en bord de Loire.

On passe sous le pont d’Andrézieux et on arrive dans la base de loisir des bords de Loire.

Les sentiers des bords de Loire

Les sentiers des bords de Loire ont été inaugurés le 23 juin 2013. Désormais, 120 km sont accessibles aux marcheurs et vététistes entre le barrage de Grangent (à Saint-Just-Saint-Rambert) et Montrond-les-Bains, sur les 2 rives, sauf en amont de Saint-Just, où seule la rive droite est entièrement tracée.

  • D’Andrézieux-Bouthéon à Veauche par les bords de Loire, cliquer ICI
  • D’Unias à Montrond-les-Bains par les bords de Loire, cliquer ICI
  • De Veauchette à Craintilleux par les bords de Loire, cliquer ICI
  • D’Andrézieux-Bouthéon à St-Just-sur-Loire et au barrage de Grangent, cliquer ICI
Dernière modification : 16 mai 2018
Gorges de la Loire - Les crêtes d’Essalois et des Camaldules

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 4 juillet 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par heremeLe 5 juillet 2013 à 23h59

    Histoire et légendes
    Grangent
    Il faut imaginer le château à l’époque où le socle rocheux surplombait la rivière d’une trenatne de mètres.

    • Légende 1.
      Les paroisses de Saint-Just et de Saint-Victor se disputaient pour sa possession, jusqu’au jour où un cataclysme ouvrit dans le sol un ravin gigantesque séparant les deux paroisses. Le jugement divin était rendu : Grangent appartiendrait à Saint-Just.
    • Légende 2.
      Une jeune femme nommée Pâquerette fut enlevée par un seigneur de Grangent et enfermée pour son bon plaisir dans le manoir. Mais le diable, jaloux, la lui disputa. Leurs querelles leur fit oublier Pâquerette qui agonisa dans son coin ! Jusqu’au jour où, minuit sonnant, on vit un dragon enlever l’âme du seigneur pour l’emmener aux les Enfers. Et Pâquerette revint, nimbée de lumière. Elle eut juste le temps d’embrasser son père avant d’être enlevée à nouveau, par deux anges.
    • Anecdote.
      En novembre 2011, l’’île de 2,5 hectares avec son château médiéval inscrit à l’ISMH et son ancienne chapelle (ancien ermitage fondé vers 1600 par les Camaldules) ont été mis aux en vente aux enchères (mise à prix : 250 000 euros).
      La presqu’île des Camaldules, face à l’île de Grangent, a également été mise aux enchères (mise à prix, 400 000 euros.
      Les deux lots étaient la propriété de Patrick Emin. C’est Raoul Emin, fils de l’ancien propriétaire, qui a remporté l’enchère du château pour 335000 euros.

    Un habitant de Seyssuel a emporté le second lot pour 301.000 euros (provisoirement, le prix offert étant inférieur à la mise à prix initiale).

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !