De Bramans, 3/4 jours en Haute Maurienne

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
3500m
Durée :
3 jours et plus

Itinéraire empruntant quelques vallons de Haute-Maurienne : les vallons d’Ambin, de Bramanette, d’Etache où le promeneur trouvera sur son chemin des lacs de haute montagne dans une nature belle et sauvage. Le passage du col d'Ambin permettra une escapade en Italie sur les traces d'Hannibal, le retour se fera plus en douceur par le vallon de Savine et les alpages du col de Sollières. – Auteur :

Accès

Prendre l’autoroute de la Maurienne (A43) jusque Modane.

Continuer sur la 1006 jusque Bramans, entrer dans le village, continuer tout droit l’étroite route qui monte au Planey.

Au hameau du Cernay prendre à droite la petite route qui mène à l’église Saint Pierre d’Extravache. Se garer sur le parking.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Cartes IGN TOP 25 3634 OT Val Cenis
  • Carte IGC (Italie) n° : 1 Valli di Susa Chisone e Germanasca
  • Dénivelé : 3500m
  • Distance : 48 km environ
  • Altitude de départ : 1680m : Église Saint Pierre d’Extravache
  • Altitude maximum : 2899m : col d’Ambin
  • Boussole et altimètre.

Le circuit décrit s’est fait sur 4 jours avec des nuits en bivouac, il est tout à fait possible de l’écourter de la 1ère journée qui est une étape très courte.

Plusieurs refuges bien placés sur l’itinéraire peuvent être utilisés si on n’est pas adepte du bivouac. (Refuge de Bramanette, Refuge d’Ambin, Refuge de Vaccarone en Italie, Refuge du Petit Mont Cenis)

Deux abris bivouac, situés sur la frontière italienne, permettent de s’abriter et d’y dormir. L’un est situé au col d’Ambin, l’autre un peu avant le col de Savine.

Ils ont chacun une capacité de 6 (+ 2) personnes mais c’est complètement aléatoire d’avoir une place, premier arrivé premier servi.....

Se renseigner sur l’enneigement du massif en début d’été, on passe des cols situés à 2900m d’altitude et la neige peut être présente dans les combes orientées Nord.

Itinéraire

1er jour D+ 450m , 2 heures, 3 km

Du parking monter Sud direction le refuge de Bramanette en passant par le pré Maudru. Bivouac aux Bramanettes.

2ème jour D+ 1250m, D- 650m, 7 heures, 12 km

Remonter la combe de Bramanette jusqu’au col de Bramanette (2855m). Descendre sur Côte Charbonnière, on passe à côté du chalet du berger et d’un petit lac.

Passer la crête de Côte Cornue, laisser à droite le chemin menant au col d’Etache, à partir du Plan des Eaux le sentier devient moins visible, l’ambiance devient minérale. Suivre des cairns et un balisage rouge jusqu’au Plan d’Etache, la montée au Pas de la Coche 2968m est facilitée par un sentier que l’on retrouve en attaquant la montée.

Une fois passée la crête, on redescend sur le lac Noir, contourner une barre par la droite, le sentier mène à un emplacement de bivouac au niveau de l’embranchement avec le sentier venant du déversoir du lac (2628m), sinon on rejoint le fond du vallon d’Ambin ou le refuge d’Ambin (2270m)

3ème jour D+ 900m, D- 1100m, 7 heures, 12 km

Du vallon d’Ambin suivre (Sud) le sentier jusqu’au lac d’Ambin (2683m) puis monter au col d’Ambin (2899m). Abri Bivouac sur l’arête.

À partir du col d’Ambin l’itinéraire se déroule en Italie jusqu’au col Clapier.

Du col descendre (Sud) jusque (2700m env) puis prendre plein Est jusqu’au Passo Clopaca (2750m). Itinéraire italien balisé en blanc et rouge.

Du Passo Clopata prendre (Nord) le sentier jusqu’au refuge Vaccarone (2747m). Continuer (Nord) jusqu’au col Clapier (2477m). Bivouac au col Clapier.

Le refuge bivouac se trouve un peu avant le col Clapier, il est situé sur l’arête et est visible depuis le vallon montant au col. Bivouac franco-italien neuf, très confortable.

À l’Ouest se trouve le col de Savine et le promontoire d’où Hannibal a convaincu ses soldats de poursuivre leur route vers Rome. Si l’histoire d’Hannibal vous intéresse une copie du livre de Lavis-Trafford se trouve dans le bivouac. Le long du sentier qui mène au col du Petit Mont Cenis des explication sont données sur son périple, seulement on les découvrent dans le mauvais sens ....

4ème jour D+ 800m, D- 1600m, 7 heures, 21 km

Du col de Savine on descend le très beau vallon de Savine, puis le sentier remonte aux lacs Perrin (2317m) et mène au refuge du Petit Mont Cenis (2110m).

Prendre (Nord) la piste direction le col de Sollières, le sentier traverse des alpages vallonnés jusqu’au col de Sollières (2639m).

Descendre la combe des Archettes en passant par le col des Archettes (2510m).

Traverser le ruisseau d’Ambin et prendre sur la droite la route jusqu’au hameau du Cernay. Prendre à gauche la route qui ramène à l’église Saint Pierre d’Extravache.

Dernière modification : 8 octobre 2018
Pointe Sommeiller (3332m) et Pointe d’Ambin (3266m) par Maroqua

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 8 décembre 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (11).
  • par Le 8 décembre 2015 à 23h44

    Pour l’antépénultième, je doute que ce soit la Pte de Ronce. Plutôt Giusalet à gauche, Dents et Mont d’Ambin à droite.

  • par Le 9 décembre 2015 à 13h08

    Bonjour
    Il est vrai que je n’étais pas certain de moi et je pensais bien que quelqu’un repérerait si c’était faux ; bien vu.
    C’est bien, comme vous le dîtes les sommets de Guisalaet et d’Ambin.
    Je m’étais basé sur ce que je pensais être le lac du Mont Cenis qui en réalité est plus à gauche.
    Merci pur le retour.
    Superbe coin des Alpes.

  • par Le 9 décembre 2015 à 13h20

    Le lac est en effet plus à gauche, noyé sous le brouillard qui déborde sur le plateau d’alpage et peut donc induire en erreur.
    J’ai pu vérifier le pano en supposant que la photo avait été prise des environs du col de Sollières et grâce à cette application que je recommande à tous :
    http://www.udeuschle.selfhost.pro/panoramas/makepanoramas_en.htm

  • par Le 9 décembre 2015 à 20h34

    A part de retrouver la position des photos prises en rando elle a quelle utilité cette application ? Google Earth est bien aussi.

  • par Le 9 décembre 2015 à 20h42

    Elle sert tout simplement à identifier les sommets visibles d’un point précis.
    Voici un exemple qui a servi pour un internaute.
    https://www.altituderando.com/IMG/jpg/1/7/7/Generate_pano.jpg

  • par Le 10 décembre 2015 à 08h14

    Bonjour,

    OK merci, c’est à explorer.
    Si on connait sa position et la direction, c’est plus précis que Google Earth avec en plus les noms des sommets.

  • par Le 12 décembre 2015 à 20h13

    Bel itinéraire.

  • par Le 13 décembre 2015 à 09h34

    Merci, n’hésitez pas à y aller...

  • par Le 25 juillet 2016 à 10h05

    Bonjour,
    Tout d’abord merci pour ce post très détaillé et avec des photos qui donnent très envie.
    M’intéressant à cette rando, je me suis procuré les cartes nécessaires.
    J’aurais quelques questions à vous poser :

    • nous sommes 4 jeunes de 24 ans, pas spécialement sportifs mais motivés. Les étapes de 12 km (avec environ 1000 positif) me semblent un peu longues, celle de 21 km inaccessible. Comme vous l’avez précisé, il est possible d’ajouter des étapes. Quand vous parlez de difficulté "moyenne", l’entendez vous pour des randonneurs confirmés, que nous ne sommes pas ? Il faut préciser que nous allons dormir sous tente et porter 3 jours de nourriture. Nos sacs vont donc peser un peu plus de 10kg. Avez-vous fait ce parcours en autonomie également ?
    • concernant la seconde étape « Refuge d’Ambin – Refuge Vaccarone » :
    • il semble possible de la raccourcir en bivouaquant au sommet du col d’Ambin, mais avec une altitude proche de 3000m, il faut que les conditions soient excellentes. Si ce n’est pas le cas, je ne vois pas ou s’arrêter ailleurs ? Nous irons a priori jusqu’au refuge Vaccarone, et non col Clapier.
    • le sentier entre le col d’Ambin et le Passo Clopaca est-il balisé ou facile à trouver ? Ce sentier n’est ni sur la carte française, ni sur la carte italienne. Je l’ai seulement trouvé sur Open Street Map de Google, dont je ne connais pas la fiabilité. Vous indiquez « descendre jusque 2700 puis prendre plein Est », est-ce donc hors sentier ? Si tel est le cas, comment est le terrain ?
    • est-il facile de se ravitailler en eau tout au long du parcours, ou y a-t-il de longues périodes sans sources/ruisseaux ?
      Par avance merci pour vos réponses.
      Pierre
  • par Le 25 juillet 2016 à 11h56

    Bonjour,
    Tout d’abord merci pour ce post très détaillé et avec des photos qui donnent très envie.
    M’intéressant à cette rando, je me suis procuré les cartes nécessaires.
    J’aurais quelques questions à vous poser :

    • nous sommes 4 jeunes de 24 ans, pas spécialement sportifs mais motivés. Les étapes de 12 km (avec environ 1000 positif) me semblent un peu longues, celle de 21 km inaccessible. Comme vous l’avez précisé, il est possible d’ajouter des étapes. Quand vous parlez de difficulté "moyenne", l’entendez vous pour des randonneurs confirmés, que nous ne sommes pas ? Il faut préciser que nous allons dormir sous tente et porter 3 jours de nourriture. Nos sacs vont donc peser un peu plus de 10kg. Avez-vous fait ce parcours en autonomie également ?
    • concernant la seconde étape « Refuge d’Ambin – Refuge Vaccarone » :
    • il semble possible de la raccourcir en bivouaquant au sommet du col d’Ambin, mais avec une altitude proche de 3000m, il faut que les conditions soient excellentes. Si ce n’est pas le cas, je ne vois pas ou s’arrêter ailleurs ? Nous irons a priori jusqu’au refuge Vaccarone, et non col Clapier.
    • le sentier entre le col d’Ambin et le Passo Clopaca est-il balisé ou facile à trouver ? Ce sentier n’est ni sur la carte française, ni sur la carte italienne. Je l’ai seulement trouvé sur Open Street Map de Google, dont je ne connais pas la fiabilité. Vous indiquez « descendre jusque 2700 puis prendre plein Est », est-ce donc hors sentier ? Si tel est le cas, comment est le terrain ?
    • est-il facile de se ravitailler en eau tout au long du parcours, ou y a-t-il de longues périodes sans sources/ruisseaux ?
      Par avance merci pour vos réponses.
      Pierre
  • par Le 26 juillet 2016 à 14h13

    Bonjour

    C’est effectivement une randonnée de difficulté moyenne pour des randonneurs expérimentés, l’itinéraire se fait principalement sur sentiers mais il faut parfois se diriger au "nez", perdre le sentier pour le retrouver 50 m plus loin et le reperdre peu après, ceci pour la partie entre le col de Bramanette et le Pas de la Coche. Ce sont des vallons sauvages où il n’y a pas de tourisme de masse mais ça se mérite. Le pas de la Coche doit être repéré du bas car le sentier pour y accéder n’est pas tracé.
    La difficulté sera aussi au passage du col de Bramanette et du col d’Ambin qui peuvent être enneigés (orientation Nord) cette année la neige reste à basse altitude. (il faudrait se renseigner auprès du gardien du refuge d’Ambin. Si les vallons sont enneigés et que vous n’êtes pas sur de vous et que vous n’avez pas le matériel -crampons piolet-, ne vous y engagez pas : une glissade sur un névé en neige dure peut se finir très mal)
    J’avais fait l’itinéraire sous tente avec un sac d’une dizaine de kilos, les lieux sont magnifiques pour passer des nuits en bivouac.
    Une fois commencer la montée vers le lac et le col d’Ambin il n’y a pas de possibilités pour planter une tente, même au lac d’Ambin c’est des roches moutonnées et pas d’espace plat. Au col d’Ambin il y a l’abri où on peut y dormir à condition de ne pas être nombreux.
    La descente du col d’Ambin se fait sur sentier jusqu’au Passo Coplaca, quand on tombe sur une intersection de deux sentiers : un qui descend et un autre qui reste plutôt sur une courbe de niveau, il faut partir vers l’Est. Le tracé OSM est plutôt juste.
    Pour ce qui est de l’eau on en trouve facilement côté français un peu moins côté italien jusqu’au refuge après on trouve des torrents.
    Après si vous êtes motivés n’hésitez pas allez y et adapter votre itinéraire en fonction de vos compétences et des difficultés rencontrées.
    Bonne ballade.

  • par Le 3 août 2016 à 18h55

    Merci pour l’itinéraire, c’était une magnifique rando, très sauvage. Fin juillet sur 2 jours on a croisé 4 personnes... Juste passo clopaca un peu laborieux car pas de sentier au sol (on s’est perdu 2 fois avec le brouillard).

  • par Le 3 août 2016 à 20h42

    Les alpes Grées c’est le paradis pour les amateurs de randonnées solitaires, et vous avez de bonnes jambes pour faire l’itinéraire en deux jours, bonnes ballades.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !