Dent de Pleuven (1771m) par Magnoux

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
840m
Durée :
1 jour

Souvent délaissée par les randonneurs du Trélod, la Dent de Pleuven, du haut de ses 1771m, mérite bien un peu d'attention... et un petit TOPO. Bienvenue au royaume des Chamois. – Auteur :

Accès

D’Aix-les-Bains, de Chambéry ou d’Albertville, rejoindre les Bauges et le village de La Compôte par la D911.

À La Compôte : direction Doucy, monter au chef-lieu de Doucy (La Chapelle).
Stationnement vers l’église (pas de places de stationnement à Magnoux).

Le départ se situe un peu plus bas, au lieu-dit Magnoux.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Infos pratiques

  • Carte : IGN TOP25 3432 OT Massif des Bauges
  • Site de l’IGN : Dent de Pleuven
  • Altitude départ : 931m
  • Altitude arrivée : 1771m
  • Dénivelé : 840m
  • Balisage : Peu présent, en rouge (flèches sur les arbres) qui indiquent quelques points particuliers. Mais le sentier est, en général, bien visible.
  • Précautions : S’il n’y a pas de difficultés techniques, plusieurs passages aériens sont à déconseiller aux personnes sujettes au vertige.
  • Sortie du 29/11/2014

L’itinéraire à la montée

Du village de Doucy (La Chapelle), on redescend sur le hameau de Magnoux.

Panneau au départ du chemin Magnoux 931m.

Peu de balisage, mais on pourra trouver de temps en temps des marques rouges (flèches sur les arbres).

Le large sentier (route) monte en direction de plusieurs petits chalets.

On traverse ensuite le ruisseau du Petit Nant, la route laisse place peu à peu à un chemin.

Ensuite, montée soutenue en forêt pour se rapprocher de plus en plus de la falaise.

Le sentier, dans un premier temps, longe la falaise avant d’arriver sur des passages aériens dans la falaise. Sentier bien tracé, mais prudence, surtout au passage des petites cascades, on traverse un petit ruisseau, les pierres sont mouillées, et le vide en bas !

Arrivée sur un replat, sur la carte est indiqué (Chalet Pleuven, ruines) mais en fait, il n’y a plus rien du tout.

C’est à ce moment là qu’on va laisser le chemin du Trélod, partir sur la droite, et monter dans une petite combe.

Un sentier (plus ou moins visible) remonte en bordure de la combe. Et là c’est "Dré dans l’pentu".
On ne peut pas se louper, le sommet est à vue.

  • J’ai pu voir un grand nombre de chamois, sous les pentes du Trélod, mais aussi juste en dessous de moi, quand j’étais sur la crête.

Rapidement, on a la cime en vue, et on va arriver sur un petit plateau herbeux puis le sommet.

  • J’ai fait une petite variante, en continuant le sentier du Trélod, jusqu’à la crête (pour profiter de la vue) et je suis revenu par cette crête, jusqu’au sommet de la Dent.

Retour par le même itinéraire.

Bauges info :

L’« argenterie des Bauges », vaisselle traditionnelle en bois tourné, de préférence de l’érable sycomore(Acer pseudoplatanus), qui faisait la renommée du pays et particulièrement du village de la Magne à Saint-François-de-Sales, n’est plus fabriquée que par un seul artisan.

Elle avait pourtant la réputation de ne pas fendre même au contact de liquides brûlants et permettait donc la fabrication de louches, d’écuelles ou de pots à soupe.

Des tourneurs d’écuelles sont signalés autour du Mont Peney dès 1345 par un texte en latin consultable aux archives de Savoie. Leur technique est très certainement celle des tourneurs de la forêt : le tour à perche.

Le tour à perche :

Une ficelle est fixée à un bout à une pédale actionnée au pied. Elle est enroulée autour d’un mandrin. Puis elle est attachée à l’autre bout à une perche ou une lame de bois faisant office de ressort.

Ce montage crée un mouvement alternatif. Quand on appuie sur la pédale, la pièce de bois entre en rotation, on peut alors tailler la pièce à l’aide d’un crochet.

Quand on relâche la pédale, on retire l’outil. La perche agissant comme un ressort, fait revenir la pièce à sa position initiale : voir la photo.

Diaporama de la sortie

Dernière modification : 16 mai 2018
Mont Trélod (2181m) par Pleuven en boucle

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Diaporando (Jicé)

Sommets à perte de vue, grands espaces, belles lumières, faune et flore... La montagne nous offre le décor, à nous d'inventer l'histoire qui va avec... Un passionné qui a trouvé SAVOIE, celle qui mène vers les sommets...

Topo publié le 29 novembre 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !