Dent de Rossanaz (1891m) par Aillon-le-Vieux

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
971m
Durée :
1 jour

Randonnée au cœur des Bauges, de difficulté moyenne. Du sommet on découvre la quasi-totalité des sommets du Massif des Bauges et la vue porte jusqu'au Lac d'Annecy et le Massif des Bornes et même le Mont Blanc... – Auteur :

Accès

De Chambéry, St-Jean-d’Arvey, Thoiry et le col des Prés, se rendre au village d’Aillon-le-Vieux.

Parking à proximité de l’église.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3432 OT Bauges
  • Site de l’IGN : Dent de Rossanaz
  • Altitude Départ : 920m
  • Altitude Arrivée : 1891m
  • Panneaux
  • Balisage : Vert/Jaune
  • Distance A/R : 6,500km environ

Itinéraire

Sortir du village, emprunter la petite rue montante, avant de suivre sur la droite un chemin agricole qui s’élève sud/est à travers prés.

Après 500m (panneaux), prendre le sentier s’élevant vers la Combe du Cheval. Il s’engage dans la forêt, plus ou moins raide.

Il traverse une ravine rocheuse, rejoint le bois et s’engage
dans la Combe du Cheval, échancrure entre deux falaises permettant l’accès à la combe de Rossane.

Il traverse (panneau le Penet) des éboulis sous les falaises de la Dent de Rossanaz et finit par déboucher sur le plateau au Creux du Lac (panneau) (1700m) non loin du col de Rossanaz.

Monter sur la gauche, le sentier se dirige nord/est vers le Col de Rossane (1782m) à partir duquel on aperçoit la croix de la Dent de Rossanaz qui surplombe Montlardier et que l’on atteint indifféremment, directement par la crête ou en traversant le plateau herbeux vers la combe de l’Illette.

Au sommet de la Dent de Rossanaz, à quelques mètres de la croix, une table d’orientation permet de situer différents sommets.

Retour par le même itinéraire.

Dernière modification : 16 mai 2018
Dent de Rossanaz (1891m) par Montlardier

A propos

Auteur de ce topo :

Le soleil n’est jamais si beau qu’un jour où l’on se met en route. (Giono) il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls, qu’il survive. Samivel

Topo publié le 23 mai 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !