Abonnez-vous à notre newsletter !

Dent nord-ouest de Maniglia (3197m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1287m
Durée :
8h00

Deuxième plus haut sommet de la ligne de crête nord du vallon de Mary, derrière sa Pointe Haute (3206m), cette Dent, pointée à 3197 mètres d'altitude, représente une magnifique course de rando-alpine qui demande du physique, du mental et une certaine technicité, car un rappel pour la descente de la cheminée sous le sommet est fortement conseillé. – Auteurs : et

Accès

De Barcelonnette (04) dans la vallée de l’Ubaye, prendre la direction de Jausiers, puis du col de Vars. Après avoir passé deux tunnels et avant d’entamer la montée du col, pénétrer, à droite, dans le village de St-Paul-Sur-Ubaye puis remonter la petite route de la haute vallée de l’ubaye jusqu’à son terminus, Maljasset puis Maurin. Se garer sur le parking obligatoire juste avant le dernier hameau.

Publicité

  • Sac de Couchage - Questar HD - (...) PROMO

    295 € 267 €

  • Doudoune en duvet synthétique - (...)

    130 €

  • Chaussures d’Approche - Femme - Ws (...) PROMO

    150 € 105 €

  • Sac à dos de Randonnée, Lowe Alpine, (...)

    120 €

Précisions sur la difficulté

Pente raides (35°) dans un grand couloir d’éboulis sous le sommet qui recquière une certaine habitude de ce genre de terrain détritique.

Escalade engagée de la cheminée sous le sommet dans du bon rocher, mais qui recquiert l’habitude d’escalader des pas de III et l’absence de vertige.

Une corde de 30-35 mètres, baudrier, descendeur et casque sont fortement conseillés afin de descendre la cheminée en rappel, car le premier ressaut de la cheminée (III) et quand même assez technique et délicat à désescalader.

Au jour du 18 septembre 2019, présence dans la cheminée, d’un bon relais pour une descente en rappel, constitué d’une sangle doublée dans une faille rocheuse solide et d’un maillon rapide.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP25 n° 3538ET "Aiguille de Chambeyron - Cols de Larche et de Vars"
  • Altitude départ : 1910 m
  • Altitude sommet : 3197 m
  • Distance : environ 18 km
  • Temps de montée : 4h30
  • Temps de descente : 3h00
  • Balisage : type G.R de Pays / couleur jaune et rouge jusqu’à la bergerie haute de Marie, puis hors sentier jusqu’au sommet.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du le parking, suivre la petite route dirigée vers le village de Maurin.

Le traverser, puis peu après, au niveau de plusieurs panneaux directionnels, descendre vers le lit de l’Ubaye afin de la traverser par une passerelle.

Suivre la direction du col de Mary sur le sentier balisé en rouge et jaune (GR de pays tour du Chambeyron).

Au cours de la montée, on est dominé par la magnifique aiguille Pierre André et l’aiguille Large, et on rejoint la bergerie haute de Mary à l’altitude 2371 mètres.

Peu après celle-ci, lorsqu’un grand ressaut fait face au sentier balisé, repérer la présence de plusieurs gros cairns sur la gauche. Laisser alors le sentier du GRP tour du Chambeyron et partir à gauche.

La sente est assez évidente et permet de remonter plusieurs grandes bosses afin de rejoindre un des lacs du Roure puis, plus haut, un deuxième.

Se rapprocher de façon ascendante de la grande arête nord du vallon de Mary, constituée à cet endroit des antécimes de la pointe Haute de Mary, afin de finir par la longer et d’atteindre le point coté 2723.

Contourner par la droite la base des grandes falaises fermant l’accès à la dent de Maniglia, afin de bifurquer à gauche dans le grand couloir d’éboulis de celle-ci.

Viser celui de gauche et le remonter péniblement, plutôt sur sa rive gauche (droite en montant).

Ce couloir, qui monte tout droit à partir de l’altitude 2850, atteint directement l’arête à l’altitude 3160 d’où la vue sur le nord du massif du Chambeyron ainsi que celui du Queyras et, par temps clair, le Mont Viso, est saisissante !!!

Suivre ensuite la crête à gauche afin de viser le bas de l’évidente cheminée qui va falloir escalader.

  • Présence d’un relais bien visible sur le haut de celle-ci (daté septembre 2019).

L’escalade du premier ressaut est raide (pas de III) mais le rocher est solide.

La suite est plus simple.

Rejoindre le relais et poursuivre par de l’escalade facile au dessus du bloc coincé jusqu’à atteindre le haut de la cheminée.

Une dernière escalade facile dans un petit couloir étroit permet de sortir à droite sur le petit plan incliné qui mène directement au sommet de la dent de Maniglia (3197m).

Présence d’un très modeste cairn mais d’une vue très élargie sur tout le massif de Chambeyron, le Queyras, le Mont Viso et, par temps clair, le Mont Blanc et le Grand Paradis, entre autres...

Descente

Revenir dans la cheminée et désescalader avec une extrême prudence jusqu’en bas ou (recommandé) s’équiper pour une descente en rappel d’environ 15 mètres (corde de 30 ou 35 mètres nécessaire) à partir du relais situé au dessus du bloc coincé.

La suite de la descente (grand couloir, cheminement vers les lacs de Roure et vallon de Mary) est a effectuer par le même itinéraire.


La sortie des auteurs :

En cette mi-septembre 2019, j’avais comme projet de retourner en Haute Maurienne, où il y a quelques gros "3000" que je rêve de gravir, mais contrairement aux années 2015-2017, je n’ai pas eu l’opportunité de m’y rendre l’année dernière.

Eh bien, ça ne le fera pas non plus cette année, les prévisions météorologiques en Savoie sont trop incertaines. Alors, comme souvent, je me suis rabattu sur mon secteur de prédilection, la Haute Ubaye.

La dent de Maniglia, la plus haute, la 3197, oui, ça fait longtemps que j’y pense, et il faut croire que c’était le moment.

Alors, comme dirait le téméraire Mick1018, on se l’est "tombée" avec mon copain Didier (vertige66) !!!

Et ça n’a pas été une sinécure, non, notamment à cause d’un moral un peu en berne en début de parcours, dans le vallon de Mary, à cause du retour du froid au petit matin, mais aussi de l’accumulation des nombreuses ascensions que j’ai pu réaliser ces dernières semaines.

Mais quand j’ai commencé à repérer visuellement l’objectif, et c’est toujours comme ça que ça se passe dans ma tête, l’envie et la motivation sont revenues.

Ce couloir, je l’ai bien négocié, je l’ai même apprécié.

Mon copain n’était pas mal non plus, même si ce genre de terrain dans la caillasse n’est pas ce qu’il préfère.

Lui ce qu’il aime, c’est plutôt le rocheux, et le maniement de corde.

Alors quand il a vu la belle cheminée sous le sommet, il s’est précipité dedans avec sa vieille corde de 35 mètres et est passé en tête.

Dans la foulée, il m’a assuré et nous avons posé les pieds sur le sommet exigu de la dent nord-ouest de Maniglia, nous n’étions pas peu fier !

La vue là-haut est immense, surtout aujourd’hui, avec ce ciel totalement bleu et dégagé.

On a vu le Mont Blanc, le Grand Paradis et... cette satanée pointe de Charbonnel rrrhhhhh !

On l’aura, celle-là, on l’aura...

La descente en rappel fût courte mais ludique, celle du pierrier rapide, et le long cheminement dans le vallon de Mary... idyllique.

Un régal cette nouvelle ascension ubayenne, on ne s’en lasse pas.

Dernière modification : 27 septembre 2019
Mont de Maniglia (3183m)

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteurs de ce topo : ,

Randonnée réalisée le 20 septembre

Topo publié le 25 septembre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 26 septembre à 20h52

    Bravo le duo ! il faut que j’y aille dans ce coin là... depuis le temps.

  • par Le 27 septembre à 14h04

    T’a vu ? je te cite maintenant, Mick ! hi hi hi !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !