Deux jours autour de la Pointe des Cerces

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1985m
Durée :
2 jours

Une magnifique randonnée, entre lacs et sommets, avec le plus souvent une vue exceptionnelle sur le massif des Ecrins tout proche. – Auteur :

Accès

Depuis Bourg-d’Oisans, ou du col du Galibier, rejoindre le Col du Lautaret. Le parking du Pont de l’Alpe est à quelques kilomètres après le col, versant Briançon. Possibilité de monter au Pont de l’Alpe depuis Briançon (parking peu avant le Lautaret).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN TOP25 3535OT Névache Mont Thabor, Cols du Galibier et du Lautaret
  • Départ : Le Pont de l’Alpe (1710m)
  • Point culminant : Col des Béraudes 2850m environ
  • Dénivelée : + 1985m.

Présentation

Il y a une multitude de manières d’arpenter le massif des Cerces, et ce ne sont pas les topos qui manquent. En voici une en 2 jours, autour de la Pointe des Cerces, avec au passage une dizaine de lacs tous plus beaux les uns que les autres.

1er jour : Le Pont de l’Alpe (1710m) - Refuge des Drayères (2180m)

  • La route menant au parking, depuis La Grave et le col de Lautaret en tout cas, est déjà un enchantement, avec une vue superbe sur la face nord de la Meije.

Depuis le parking du Pont de l’Alpe, on gagne en une petite demi-heure les quelques chalets de l’Alpe du Lauzet. On laisse à droite le départ de la via ferrata de l’Aiguillette du Lauzet et on poursuit nord-est dans des éboulis vers les cols de la Ponsonnière et du Chardonnet. Peu après, on bifurque à droite en direction du Col du Chardonnet, premier col de la journée.

Au fil des lacets, la vue sur le massif des Écrins s’élargit. Elle est de toute beauté au col du Chardonnet, à 2638 m avec le Dôme de Monêtier, les Agneaux, la Barre et le Dôme des Ecrins, la Meije et, au nord-ouest, le Grand Galibier. Le soleil est radieux, mais le vent violent aussi nous a rejoint sur ce large col. Toute juste au dessus du col, on peut admirer les eaux reposantes du Lac de la Mine.

Par un chemin presque en balcon sous la Tête de la Cassille (3069m), on rejoint au nord le pied du col des Béraudes, le second col de la journée. Au passage, on croise les restes d’une mine de graphite. Au niveau d’un grand virage à l’ouest, en direction du col de la Ponsonnière, s’élève le chemin du col des Béraudes. Il n’y a pas d’indications, mais le chemin est assez évident. La fin entre les rochers est un peu raide et on gagne finalement le sommet du col des Béraudes (2850m environ), dominé par le Pic de la Moulinière (3073m), la Pointe des Cerces (3097m) et la Roche des Béraudes (2895m), et sous l’œil attentif d’une petite colonie de bouquetins gambadant sur les crêtes abruptes.

Du col, la vue est splendide sur les sommets des Ecrins, des Cerces, du Mont Thabor, mais aussi sur le beau Lac des Béraudes en contrebas. On passe près de ce très beau lac dans la descente jusqu’au parking du Pont du Moutet (bout de la route carrossable) dans la vallée de la Clarée.

Pour finir cette première journée, on remonte le vallon jusqu’au Refuge CAF des Drayères, 2180m

2ème jour : Refuge des Drayères (2180m) - Le Pont de l’Alpe (1710m)

C’est la journée des lacs, pas moins de six sont au programme. On remonte la vallée de la Clarée, derrière le refuge jusqu’au Seuil des Rochilles (2459m). Juste avant, on passe au petit Lac de la Clarée (2433m). Après le seuil, poursuivre vers le Lac Rond et le Lac du Grand Ban. Entre les deux, on bifurque plein sud vers le col des Cerces (2574m), dominé par la Pointe des Blanchets (2953m).

D’ici, le cheminement est évident : après être passé au Lac des Cerces (2410m), on s’élève droit devant en direction (sud) du col de la Ponsonnière (2613m).

  • Initialement, nous voulions faire depuis ce col l’aller-retour au sommet du Grand Galibier (3228m), le grand sommet du secteur, mais faute de temps et sans doute aussi d’énergie, ce sera pour un peu plus tard. On peut en tout cas aller voir le Lac Blanc (2643m) tout proche, situé juste sous la crête de la Ponsonnière à l’ouest.

Pour revenir au parking du Pont de l’Alpe, nous avons choisi de passer par le Lac de la Ponsonnière (2565m) aux reflets exceptionnels et le Grand Lac (2282m).

Le Grand Lac porte bien son nom puisqu’il s’admire facilement déjà depuis le col de la Ponsonnière. On rejoint le chemin de la veille au niveau de l’Alpe du Lauzet, après avoir désescaladé un petit couloir sous le Grand Lac (câbles).

La piste ramène au parking, où l’on retrouve la chaleur et le bruit de la vallée. Ces deux jours extraordinaires sont bien achevés. Les Cerces, et ses lacs, ont été fidèles à leur réputation.

Dernière modification : 16 mai 2018
Pointe de la Plagnette (2717m), lac de la Clarée, lac Rond, lac du Grand Ban, Haute Vallée de Névache

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : https://www.flickr.com/photos/14014...

Topo publié le 21 juillet 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (14).
  • par Le 21 juillet 2012 à 16h18

    Magnifique Manu ! Un des plus beau topo d’Altituderando sur les Cerces ! Quel sacré massif !
    Les photos donnent envie de s’y rendre de suite et de tremper les gambettes dans les lacs !

  • par Le 21 juillet 2012 à 16h47

    Ah oui ça donne vraiment envie !!
    Je mets ce topo dans mes favoris, pour le programmer avant la rentrée !

  • par Le 23 juillet 2012 à 10h17

    merci vince ! le choix des photos a été plus dur que la rando.

  • par Le 24 juillet 2012 à 17h56

    je confirme !!!...superbe topo qui a eu pour effet de me faire acheter, ce jour, la carte IGN TOP25 3535OT et de le mettre en tête de liste des randos à faire cet été ...du coup j’espère pouvoir y aller ce week-end...après çà dépendra de la météo...car je compte faire un petit bivouac avec galice au lac de la clarée mais j’aimerais éviter l’orage.
    Sachant qu’il s’agira de mon premier bivouac et que je connais pas trop l’attitude à adopter si un belle orage se déclare en pleine nuit.
    Auriez vous quelques conseils à ce sujet ?
    Faut-il comme je le pense plier bagages à la vitesse de l’éclair sous les éclairs ?
    Enfin le refuge des drayères étant tout proche, quel serait la réaction du ou des gardien(s) si en pleine nuit d’orage, je débarque avec galice pour m’y abriter ?

    Merci par avance pour vos conseils avertis.

  • par Le 24 juillet 2012 à 19h35

    Si tu as une tente autant rester dedans.
    Sans tente, ne bivouaque pas si la météo annonce des risques d’orage.
    Le refuge n’est pas fermé la nuit et le gardien sera certainement en train de dormir.

  • par Le 25 juillet 2012 à 11h24

    Bonjour alain et merci pour ces conseils,

    J’ai récément investi dans du materiel pour bivouaquer, j’ai donc une tente et tout le materiel qui va bien, il ne me manque plus qu’un peu de génépi.
    J’espère tout de même ne pas être confronter à des orages. Au pire je me rabattrai sur un bivouac dans l’ubaye ou le queyras si la météo prévue y est meilleure. Car je suis un peu comme nos ancètres gaulois...je redoute, plus que tout, que le ciel me tombe sur la tête, ;-) par toutatis !

  • par Le 13 janvier 2014 à 19h23

    Super circuit , il est possible aussi de faire le petit tour de la pointe des Cerces qui est également bien.
    Laval, Lac puis col des Béraudes, Col de la Ponsonnière, Lac des Cerces et Col des Cerces , Lac du Grand Ban , Lac Rond,
    Lac de la Clarée et retour sur Laval par les Drayères. C’est environ les 2/3 du grand tour .
    En voici la vidéo http://www.dailymotion.com/video/x12yxlr_le-tour-de-la-pointe-des-cerces_sport

  • par FélixLe 17 janvier 2015 à 16h17

    Merci pour ce topo ! Fait en Aout 2014 à l’envers et en bivouac.
    Nous sommes arrivés en fin d’après midi donc nous avons planté la tente aux alentours du point de départ près d’une rivière, super.
    1er jour, un temps magnifique où nous avons pu apprécier les somptueux paysages, lacs. En fin d’après midi, la pluie s’est invitée donc nous avons fait une pause au refuge des Drayères. Le soir nous avons bivouaqué sous la pluie et au petit matin une rivière s’était formée à un mètre de la tente (coup de bol !). Le deuxième jour : On attaque par la montée du col des Béraudes (900m de deniv d’un coup) sous la pluie, on rencontre des bouquetins en route. Arrivés au Col nous redescendons tranquillement jusqu’au pont de l’alpe, le soleil reviendra avec nous pour la fin de notre périple pour que nous arrivions tout secs !

  • par DavidLe 20 juin 2015 à 15h16

    Ca donne envie !!
    Quelqu’un connait-il les temps de marche pour le jour 1 et le jour 2 approximativement ?

  • par nellyLe 16 juillet 2016 à 13h01

    nous avons l instention de la faire cet été , es ce que vous pouvez nous dire a peu près combien d heures de marche il y a sur les deux jours ?

  • par MarieLe 18 juillet 2016 à 17h46

    Pouvez vous me dire combien d’heures de marche par jour nous devons compter pour faire ce tour des Cerces.
    Merci !

  • par Le 18 juillet 2016 à 20h41

    très honnêtement, je me souviens plus, ça fait longtemps, donc je ne voudrais pas dire de bêtises. La 1ère journée est plus longue, plus haute et plus difficile que la seconde. c’est un paramètre à prendre en compte si on a de la route à faire pour venir. ceux qui ont fait cet itinéraire récemment pourront peut-être en dire plus.

  • par RandonneuseLe 4 septembre 2016 à 20h00

    Bonjour,
    Comment trouver le tracé de votre parcours svp ?
    Et peut-on rallonger la rando à 3 jours 2 nuits ?
    Merci par avance,
    Cdt.

  • par Le 7 septembre 2016 à 09h59

    Bonjour ’Randonneuse’, tu n’auras aucun mal à reporter l’itinéraire sur la carte IGN puisque la rando ne prend que des sentiers qui y apparaissent. Pour ce qui est de passer à 3 jours, il y a des possibilités en direction du Refuge du Chardonnet (mais ce serait dommage de manquer le passage vraiment sympa du Col des Béraudes), ou alors au dessus du refuge des Drayères, en direction du Thabor (très beau secteur vers les lacs des muandes etc.)

  • par Guillaume LLe 7 août à 15h21

    Bonjour,
    Pouvons nous bivouaquer la nuit pour cette randonnée ?
    Merci :)

  • par MathildeLe 16 septembre à 19h38

    Possibilité de bivouaquer près du refuge des drayères.
    Compter 6h de marche le premier jour et 5h pour le retour.
    Magnifique boucle !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !