4 jours dans le Dévoluy, au départ de Rabou

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
2120m
Durée :
3 jours et plus

Crapahut de 4 jours dans le Dévoluy à l’est du pic de Bure, rando aérienne avec bivouacs, baignades et cieux transparents. – Auteur :

Accès

Venant de Grenoble, sur la RN 75 après Lus la Croix Haute prendre la direction de Gap. Suivre la D994 jusqu’à la sortie des Roches Arnauds, prendre la D513 puis la D503 en direction de Rabou, le parking est à la sortie de Rabou, une route en cul-de-sac (parking le long du chemin).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN TOP25 3337OT Dévoluy - Obiou - Pic de Bure
  • Altitude de départ : 1195m
  • Altitude du point haut : 1888m (Col de Rabou)
  • Altitude du point bas : 1159m
  • Dénivelé cumulé : environ 2120m
  • Distance : environ 42km

Le parcours

Du parking, prendre la direction de la croix (oratoire) et suivre le GR93 à gauche, c’est le sentier des Bans (balcon sur le petit Buëch : aérien), le suivre jusqu’au bout.

Au carrefour des 3 sentiers, quittez le GR93, descendre et traverser le petit Buëch (selon l’heure, bivouac possible avec plat et eau sur une petite berge que l’on aperçoit du carrefour), puis prendre le sentier derrière la grange les Berthaud. Le suivre jusqu’à la chapelle la Crotte, puis prendre le sentier à droite.

Ce sentier se perd dans les berges de la rive droite, il faut monter un peu pour le retrouver. Après la chapelle, attention, le sentier traverse le ruisseau avant l’allée boisée (pas évident, ne pas trop remonter le ruisseau).

Vous êtes sur le GR de Pays du Tour du Dévoluy, monter jusqu’au col de Rabou (c’est long et plein soleil) qui finit par un passage au travers d’une barre rocheuse (aérien, y a du gaz) un peu plus haut, vous êtes sur les hauts de Superdévoluy. Juste après le col, il y a une source fraîche, bivouac possible, des plats pour planter la tente et le ciel est top.

Ensuite, suivre le chemin puis la route de St-Étienne-en-Dévoluy jusqu’à la bifurcation dans une boucle de la route en direction de Truziaud (petit chemin sur la droite).

À Truziaud, prendre à droite après la fontaine (fraîche), prendre le chemin à gauche jusqu’à croiser la route D17 du col du Noyer, vous retrouvez le GR93 qui suit la route un peu en hauteur, puis vous reprendrez la route jusqu’au premier lacet.

Là, vous quittez la route à la bergerie et entrez dans le vallon de Combe la Saume. Suivez-le et retournez-vous souvent, c’est magnifique.

Au Col la Saume (1704m) vous attend un point de vue sur l’Oisans, le Valgaudemar, le Champoléon et la vallée du Drac. Là, casse croûte et farniente (la source captée en contrebas est difficile à trouver).

Continuez sur le sentier à droite un peu au-dessus du col et à gauche, il redescend (vous croisez la source captée) jusqu’à la D17, que vous suivrez jusqu’au lacet suivant pour le reprendre à travers bois.

À partir de cet endroit, le GR 93 passe à travers bois et torrents. Vous passez près de la cascade St-Catherine (difficile d’accès mais douche possible selon la saison).

Vous déboucherez ensuite sur un abri en bois avec bancs et table, bivouac possible, plat et eau au torrent proche.

Le chemin repart vers le bas puis monte directement à droite en direction de la cabane des Pierres. Dans ce vallon, le bivouac est humide, il est préférable de continuer au-dessus en direction du col de Chétive et vous trouvez un replat plutôt sec et vite ensoleillé le matin. De là, monter ver le col de Chétive, on trouve un filet d’eau en croisant le torrent.

Au col de Chétive, ni en bas ni à gauche, suivre le chemin en direction de la maison forestière de Chaudun (village vendu à l’État par ses habitants pour survivre), vous traverserez des raillères scabreuses avec quelques mains-courantes de câbles et de cordes au travers des couches de marnes.

Plus loin à l’intersection, prendre à droite de l’arbre, longer la crête et descendre à travers bois vers Chaudun.

En bas, baignade et bivouac possibles (je cois que le gite de l’ONF se loue). Reprendre le sentier qui longe le torrent sur sa droite que vous retraverserez, plus loin vous arriverez sur le lieu du premier bivouac où vous avez quitté le GR93 (baignade possible tout le long du petit Buëch).

À l’intersection des sentiers (où vous êtes déjà passés), soit vous revenez par le sentier des Bans, différent dans l’autre sens, ou par le sentier de la crête à droite. Dans tous les cas, c’est retour à la voiture.

Vous pouvez faire cette rando en moins de temps, mais profiter quand même du ciel et de la beauté des paysages. Si il fait soleil, n’oubliez pas la crème 50 !!! et à minima 3L d’eau/jour/personne, le chemin est quand même rude.

Bon crapahut !

Dernière modification : 16 mai 2018
Pic de Bure (2709m) par Rabou, le col de Rabou (1888m) et la combe Ratin

A propos

Auteur de ce topo :

Passionné de géologie et de randonnées hors des sentiers battus aux bivouacs inattendus. Tu prends une carte, tu jette un flechette dessus, là ou elle se plante, là tu vas.

Topo publié le 1er septembre 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par OlivierLe 29 août 2017 à 11h44

    Super rando, magnifiques points de vus ! Fait en 3 jours et demi en prenant bien le temps d’apprécier et de partir en reconnaissance sur différents petits sentiers.

    Petites précisions d’après ma propre expérience :

    • Le sentier à prendre « derrière la grange des Berthaud » n’est pas si évident à trouver ! Il est quasiment en face quand on traverse le petit buech. Ça monte plutôt raide en suivant une clôture. Si vous voyez un peu plus loin des Kerns avec flèche au sol vous êtes sur la bonne voie !
    • Source fraiche sur les hauts de super-dévoluy : fin aout évidemment peu de sources étaient encore alimentée mais surtout attention, troupeaux sur tout le plateau donc eau à purifier absolument. Sinon plus simple, au niveau de la bergerie, sur la droite sous les rochers arrive le bout du tuyau, l’eau y est potable.
    • Au col la Saume « continuez sur le sentier à droite un peu au dessus du col puis à gauche » ? J’ai fini par abandonner, pas (ou plus ?) de chemin qui descendait sur la gauche. En revanche il est fortement conseillé de prendre ce petit chemin à droite au col et de continuer jusqu’à la croix et même au dessus : vue à 360° c’est magnifique !
    • La source captée est pile sur le GR un peu plus bas
    • Cascade sainte-catherine : je confirme c’est difficile d’accès, voire plutôt dangereux, pas mal de pierres qui dégringolent, passages très raides et glissants. Mais ça vaut le coup.
    • Le col de Chétive est assez costaud tout de même, s’arrêter à l’étape précédente (la cabane en bois) selon l’heure / la fatigue / les ressources en eau. Bien chargé ça dérape pas mal sur le pierrier. Les chamois sont nombreux ici le matin, pensez à prendre des jumelles qui vous serviront pour les marmottes également ! Et attention aux pierres que font partir les chamois au dessus du chemin.
    • "Au col de Chétive, ni en bas ni à gauche" : Il n’y a en fait qu’un seul chemin qui continue tout droit en montant un peu. À gauche c’est plus ou moins une falaise :-)
    • Arrivé à Chaudun, peu de marques GR, selon où se trouvent les vaches, le chemin peut être un poil modifié. Vous rencontrerez des clôtures que vous pouvez décrocher et refermer derrière vous. Effectivement le Gite de l’ONF se loue, il était occupé par plusieurs vacanciers à mon passage.

    Voila, merci beaucoup pour votre trajet, je pense le refaire dans le sens inverse prochainement !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !