Dôme et Roc d’Arguille-Pravouta (1768m), par l’Ocèpé et la face W, à ski.

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
880m
Durée :
demi-journée

AOC Chartreuse ! Éclatante, pulvérulente, légère à souhait, dans la froidure de l'Ocèpé, au soleil des pentes W, le vent qui déplume les sommets, voilà un condensé de la Charteuse en hiver ! – Auteur :

Accès

  • Aller à Saint-Hugues-de-Chartreuse, soit par les gorges du Guiers Mort depuis Saint-Laurent-du-Pont et Saint-Pierre-de-Chartreuse-La Diat/D520 ou depuis le col de Porte D512.
  • À Saint-Hugues, poursuivre la route du col du Coq (D517b) jusqu’à la barrière qui la ferme l’hiver à la Brévardière.
  • Se garer en aval du hameau, il n’y a pas beaucoup de places de stationnement dans le hameau.
  • Un sentier à raquette bien balisé part à la barrière (Forêt de l’Ocèpé-Col du Coq).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Ski de randonnée facile, peu exposé (faire cependant attention 50m sous le col de Pravouta qui peut être plaqué).

Fiche Technique

  • Difficulté : 2.1 à 2.3 suivant la pente descendu (face SW ou face W du Dôme)
  • Dénivelée : 880m.
  • Horaire : 2h30 à 3h pour la montée, 1h de ski à la descente si l’on prend son temps !
  • Distance : 10km aller-retour.

Itinéraire

De la Brévardière 900m, remonter le bon chemin forestier de la forêt de l’Ocèpé-Col du coq.

Le chemin est large dans une profonde forêt, très souvent bien tracé par les raquetteurs.

À 1200m après un raidillon, laisser le sentier à gauche et remonter en pente douce une piste qui suit une ligne électrique, qui amène dans la clairière du Habert du Coq vers 1300m.

Dans la clairière, un peu après le Habert, partir pleine gauche dans une courte pente W, et rejoindre la piste en pente douce qui vient du col du Coq.

La remonter jusqu’à la grande trouée dans la forêt, cote 1457m.
Remonter la grande pente SW jusqu’au col de Pravouta, au-dessus des Haberts et partir soit au N au Roc d’Arguille 1768m, soit au S au dôme d’Arguille 1760m.

Un passage un peu plus raide sous le col peut être plaqué, prudence donc, (mais c’est toujours archi tracé !)

Descente par le même itinéraire, ou la pente SW directement à l’aplomb du Dôme, qui ramène au Habert du Coq.

Dôme de Parvouta 1760m, le 21 Janvier 2017

« La Chartreuse par excellence ! »

Ce petit massif m’étonnera toujours ! Ce n’est pas faute d’y aller, souvent somme toute, ce n’est pas faute de le lorgner tout le temps, ce n’est pas difficile, j’habite au pied et je travaille dedans !

Mais voilà, à l’avoir sous les yeux à longueur de temps peut-être que je ne le vois pas vraiment.

Alors à chaque balade, je m’émerveille, sur chaque sommet je m’étonne, à chaque fois je me promets d’y revenir, vite vite vite.

Cette saison, je m’accroche et à vrai dire, je n’ai pas vraiment envie d’aller voir ailleurs. Rando dans les alpages, grimpette, escalade, un peu de ski…

Ben quoi, faudrait être difficile de ne pas s’en contenter. Et plus, je n’ai qu’à ouvrir les volets, jeter un coup d’œil au ciel nocturne pour savoir si je quitte ma chaude et moelleuse couette, pour aller respirer la Chartreuse, où pas.

Et puis quand le miracle se produit, alors là c’est de la folie ! Quand ces ciels gris uniformes, lourds, lâchent ces pépites blanches et légères qui tournoient tournoient tournoient… On sait que ça va être une « tuerie »

L’AOC Chartreuse. On l’attend, on la guette… Et puis quand elle est là, après une grosse chute, quand la forêt est plâtrée, que les sapins noirs vous balancent sur le bonnet ces paquets froids qui vous rentrent dans le cou, quand cette poudre légère et profonde brille de ses milles feux au détour d’une clairière, on est là, impatient de se rouler dedans, de la tracer comme des fous, de s’en gaver comme des malades…

L’AOC Chartreuse, on en a jusqu’aux genoux, droit dans la pente, on appuie sur un ski, puis sur l’autre, ça tourne tout seul, ça vole de partout, on en prend plein la figure. C’est feutré, sourd, doux, froid, chaud, brillant à la fois. Une tuerie je vous dis !

Alors ce 21 Janvier, on savait qu’aller se gaver dans la grande et sombre forêt de l’Océpé, qu’aller voir le soleil en face de la Dent de Crolles, se prendre un petit coup de vent sur les crêtes, tracer la belle pente W avec tous les gourmands qui se jour là s’étaient donnés rendez-vous, ce serait une « tuerie »…

Et ce fut !... AOC Chartreuse !

Dernière modification : 17 octobre 2018
Circuit Pravouta (1760m), Roc d’Arguille (1768m) et Bec Charvet (1738m)

A propos

Auteur de ce topo :

Piqué à la montagne depuis l'age de 6 ans après avoir atteint peniblement le mont joli et je suis tombé amoureux du mont blanc. Ce jour la je me suis dit qu'un jour j'irais là haut. Il y a bien longtemps que j'y suis allé au sommet du Mont blanc, et la passion de l'alpi, la rando et ski de rando ne m'a toujours pas laché ! Et que ça dure longtemps encore (...)

Topo publié le 5 mars 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 8 mars 2017 à 08h08

    Bien beau texte ! De l’AOC Chartreuse, on en mangerait sans faim !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !