Doudounes : conseils pour bien choisir.

Les doudounes (duvet ou synthétiques) envahissent le marché du vêtement de montagne depuis quelque temps. En tant qu’acheteur, il est souvent difficile de s’y retrouver devant la multitude des produits proposés par les différentes marques. Ce dossier vous aidera à y voir plus clair et à faire le bon choix.

Doudounes proposées par nos partenaires

Doudoune Homme


Doudoune montagne Homme

Doudoune Femme


Doudoune montagne Femme

Doudounes Hommes


Doudounes Femmes


La lutte contre le froid : la préoccupation du randonneur

Lutter contre le froid en montagne est une préoccupation majeure de tout randonneur. Le marché des doudounes a progressé largement ces dernières années (cf www.planetoscope.com) et toutes les grandes marques proposent maintenant leurs modèles. L’offre est grande, mais comment s’y retrouver ?

La différence majeure entre les différents types de doudoune vient de la matière utilisée comme isolant. Historiquement, la matière première utilisée était le duvet naturel (et il est encore largement présent dans les rayons) mais, depuis quelques années, des matières synthétiques arrivent sur le marché.

Quelles sont les grandes différences entre duvet et synthétique ?

“Une doudoune en duvet ou synthétique ? Cruel dilemme !”

Doudoune en duvet : explications ?

Le duvet est une matière naturelle prélevée sur les oies ou les canards. C’est la matière d’aspect cotonneuse qui les isole du froid. Ce duvet va emprisonner un certain volume d’air (qui est un très bon isolant). Cette matière première coûte cher notamment à cause de son traitement : lavage, dégraissage, dépoussiérage et traitement contre les bactéries.

Duvet
(source de la photo)

Plus le duvet est gonflant, plus il va prendre du volume, plus la quantité d’air « emprisonné » est importante et plus il isole.
La qualité des duvets est très disparate. Le duvet prélevé sur une bête à maturité est bien meilleur que celui prélevé sur une bête jeune, et le duvet d’oie est de meilleure qualité que celui de canard.

Doudoune en duvet : plus chaud pour un bivouac hivernal !

“Plus le duvet est gonflant, plus la quantité d’air « emprisonné » est importante et plus il isole.”

Mais comment mesure-t-on la qualité de ce duvet ?

Eh bien, d’une manière très simple : on va simplement mesurer son gonflant.

Concrètement, on va prendre un poids identique des différents duvets. On va ensuite remplir des éprouvettes (oui, oui, comme au Lycée …) et plus le duvet arrive haut, plus son gonflant est important, et plus il est isolant (et donc de bonne qualité).

Une petite photo pour illustrer cela :

Différents types de duvet : du moins gonflant au plus gonflant
(source de la photo)

Le gonflant est exprimé en Cuin (également nommé « fill power »), et passe de 300 (faible gonflant) à 800 (fort gonflant).

Vous venez donc de comprendre la différence entre une doudoune à 400 Cuin (peu isolante destinée à une utilisation par froid relatif ou en deuxième couche) et une doudoune à 800 Cuin (très isolante donc destinée à une utilisation par grand froid).

Sans rentrer dans le détail, sachez qu’il y a pléthore de détails qui vont améliorer la qualité de votre doudoune (type de coutures - traversantes ou non pour éviter les ponts thermiques, double panneau de garnissage, etc.)

Doudoune en duvet : avantages et inconvénients ?


Avantages du duvet :
  • ratio chaleur / poids élevé
  • très compressible
  • confortable
  • durée de vie supérieure au synthétique

Inconvénients du duvet :
  • perd ses capacités isolantes lorsqu’il est mouillé, et sèche difficilement
  • plus cher que le synthétique
  • les fuites de plumes lorsque le tissu extérieur est déchiré
  • est prélevé sur des animaux

Test doudoune Quechua

“Avantages du duvet : ratio chaleur / poids élevé, très compressible et confortable”

Doudoune en synthétique : explications ?

De nouvelles matières isolantes synthétiques ont fait leur apparition depuis quelques et viennent donc révolutionner le marché traditionnel. Au lieu d’être garni de duvet naturel, la doudoune est garnie de microfibres isolantes synthétiques.

C’est la marque américaine Primaloft qui fut pionnière dans ce domaine en travaillant en recherche et développement sur un produit capable d’imiter le duvet naturel (initialement pour des besoins militaires américains). Nous n’allons pas rentrer dans le détail, mais vous pouvez vous rendre sur le site de Primaloft pour voir les différents types développés (http://www.primaloft.com/fr/insulation).

D’autres marques mettent en place également leurs propres technologies sensiblement équivalentes.

Comme pour le duvet, plus il y aura de matière au m², plus la doudoune sera chaude (l’éventail est large : de 30 à 200g/m²)

Doudoune en synthétique : avantages et inconvénients ?


Avantages du synthétique :
  • moins cher que le duvet
  • garde une partie de ses qualités isolantes même s’il est mouillé
  • Séchage plus rapide
  • en cas de déchirure, le garnissage reste
  • entretien / lavage plus aisé que des doudounes en duvet.

Inconvénients du synthétique :
  • ratio chaleur / poids inférieur
  • pas aussi compressible
  • pas aussi durable

“Avantages du synthétique : moins cher, isolant même mouillé, et facile d’entretien”

Doudoune : avec ou sans capuche ?

Sur Altituderando, nous sommes particulièrement adeptes de la capuche. Autant, en plaine, la capuche est souvent gadget, autant en montagne elle joue un rôle capital. Garder sa tête au chaud est primordial (on considère que 30 à 40% des pertes caloriques du corps passent par la tête). Un seul conseil : prenez une doudoune à capuche.

Comment laver une doudoune ?

Pour votre doudoune synthétique, vous pouvez y aller les yeux fermés ! Sauf contre-indication du fabriquant, vous pouvez laver en machine à 30°C.

Pour votre doudoune en duvet, ce sera un peu plus délicat. Le risque est que le duvet perde de son gonflant et qu’il s’amasse en petites boulettes perdant ainsi tout son pouvoir isolant.

Nous vous conseillons un lavage à la main en ciblant les endroits les plus sales en utilisant une lessive « douce ». Rincez attentivement, puis passez au séchage, vraisemblablement l’étape la plus délicate.
Il est impératif de vérifier que votre doudoune passe au sèche-linge (sur l’étiquette intérieure de la doudoune). Si c’est le cas, préférez le programme le moins chaud (et donc le plus long). Deux à trois heures de séchage sont un minimum.

Si elle ne peut pas passer au sèche-linge, la mettre à plat entre deux serviettes et allez-y par petits tâtonnement (attention, ne surtout pas tordre la doudoune !). Continuez l’opération avec d’autres serviettes bien sèches. Laisser ensuite reposer la doudoune à plat sur un sèche-linge type tancarville à un mètre d’un radiateur.

Secouer régulièrement la doudoune pour lui redonner du gonflant.
Pour le stockage, avant de mettre votre doudoune au placard (toujours non compressée), il est impératif qu’elle soit parfaitement sèche. S’il reste de l’humidité, le risque de moisissure est grand et il ne vous restera qu’une solution : la jeter.

Doudounes proposées par nos partenaires

Doudoune Homme


Doudoune montagne Homme

Doudoune Femme


Doudoune montagne Femme

Doudounes Hommes


Doudounes Femmes