Du cap Taillat (ou Cartaya) au cap Lardier - Sentier du littoral varois

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
300m
Durée :
1 jour

Merveilleuse randonnée sur le sentier du littoral varois qui possède des sites remarquables. Nous pourrons voir la mer qui hésite constamment entre le bleu et l'émeraude et des rochers, sculptés par le ressac, qui peuvent avoir des formes étranges. Nous pourrons parcourir des plages de sable fin et le cap Taillat, une presqu'île séparée du continent par un isthme sablonneux de trente mètres de large. Nous pourrons approcher le cap Lardier, situé à la même latitude que le cap Corse. Nous pourrons voir, au printemps, des fleurs des champs sur fond de Méditerranée, mais aussi des plantes exotiques qui se sont acclimatées, comme les "doigts de sorcières" ou les figuiers de Barbarie. En revanche, le palmier nain est le seul de son espèce natif d'Europe occidentale. L'intérieur des terres est recouvert par une superbe pinède à pins parasols

Accès

De Ramatuelle, suivre la direction de l’Escalet, signalétique routière en place. Parking à proximité de la plage.

Précisions sur la difficulté

  • Un peu d’orientation pour le retour par "l’intérieur".
  • Parcours rocheux, mais facile, pour la variante par "Le sentier côtier".

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 3545OT
  • Tracé IGN
  • Altitude de départ : 0m
  • Point haut : 145m
  • Horaire : 6h30/7h00
  • Distance : 16km

Réglementation

  • L’accès au massif est réglementé en été avec possibilité d’interdiction totale en cas de risques d’incendie.
  • Niveau de Danger Feux de Forêt : lien ICI
  • En cas de risques, revenir par le sentier du littoral.

Balisage

  • Trait jaune pour le sentier du littoral.
  • Quelques panneaux directionnels.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

De l’Escalet au Vieux Sémaphore

Du parking, se diriger vers la plage et prendre le sentier à droite, balisage trait jaune sur un gros bloc rocheux.

On arrive à la bifurcation entre le "Sentier du littoral" et le "Sentier Côtier". Prendre l’un à l’aller et l’autre au retour. De préférence, prendre le sentier côtier au retour car son parcours est plus lent.

On arrive vers la "Maison des Douanes". Le sentier gagne la plage et l’isthme du cap Taillat qui est vraiment une curiosité.

Parcourir la crête du cap Taillat par l’une des sentes, jusqu’à la plate-forme où se dressait une batterie et où il subsiste une guérite.

Revenir vers l’isthme et continuer le sentier jusqu’à la plage de la Briande que l’on longe jusqu’à son extrémité.

Continuer sur le sentier balisé qui amène à proximité du cap Lardier. Réserve biologique intégrale, on ne peut le visiter.

Continuer le sentier qui va prendre de la hauteur et atteindre une bifurcation.

Suivre la direction du "Vieux Sémaphore", panneau. On arrive à une bifurcation, prendre de nouveau la direction du "Vieux Sémaphore", panneau.

Le sémaphore est en ruine. Panorama limité en raison de la densité de la végétation.

Du Vieux Sémaphore à l’Escalet

Revenir à l’intersection précédente et prendre à gauche, panneau.

Descendre face à la colline du "Point de vue de la Vigie", recouverte d’une forêt de pins parasols, la canopée semblant faire des vagues moutonnées.

On arrive sur une petite route à la cote 58, panneau.

Prendre à droite. On arrive à la Bastide Blanche. Les chemins menant à la plage de la Briande sont privés.

Continuer la petite route au nord, puis au nord-est , sur 620 mètres après le portail barrant le chemin de la Bastide Blanche.

Prendre un petit sentier à droite qui permet de descendre sur une piste située en contrebas.

  • ATTENTION : passage modifié au printemps 2018, voir message de Guillaume en bas de page

Suivre cette piste plein sud. On franchit un petit pont et on prend une direction sud-est.

On passe à côté du Dolmen de la Briande dont il ne reste presque rien et on rejoint le littoral en passant vers la Maison des Douanes.

Suivre le sentier du littoral vers le nord sur une centaine de mètres.

On peut alors rejoindre l’Escalet par le sentier du littoral ou par le sentier côtier.

Autres randonnées dans les massifs des Maures et de l’Esterel

Informations

Dernière modification : 16 mai 2018
Rocher de Roquebrune sur Argens (373m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 9 juin 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (8).
  • par Le 9 juin 2013 à 11h09

    Encore un site sauvé du béton grâce au conservatoire du littorale. J’ai eu la chance de le parcourir au mois de juin !
    Merci Alain pour cette idée de rando que l’on peut faire en famille. A noter que si l’on continue vers l’ouest, le sentier est toujours très agréable, mais difficile à boucler.

  • par Le 9 juin 2013 à 11h37

    Tu fais bien de le préciser Michel. C’est en effet miraculeux. Je suppose que dents ont grincé en voyant ces fortunes potentielles ne pas se concrétiser. Je vais mettre un lien vers le conservatoire du littoral.

  • par heremeLe 10 juin 2013 à 16h04

    Bonjour Alain. Tu as de lointains de prédécesseurs sur le site - voir article ci-dessous. Le site est-il encore visible et / ou signalé ?

    ... Le Cap Taillât se révèle comme étant la station la plus riche de cette région qui jusqu’ici n’avait pas donné de grosses récoltes d’objets ou d’outils ayant servi à l’homme.
    Au Cap Taillât même, un très beau tumulus est situé dans la ligne de l’arête du faitage du cap, endroit d’où on découvre un des plus beaux panoramas de Provence. Il est à proximité immédiate de la presqu’île tenant à la terre ferme par une mince bande de sable, presqu’île qui devait être un endroit très facilement défendable et avait dû tenter les Néolithiques puisqu’aux abords immédiats de cette pointe, aux environs même de la plage de la Bastide Blanche, il y a deux stations de silex assez importantes.
    ... Ce tumulus renfermait de nombreux ossements qui avaient été calcinés et brisés en morceaux assez petits, mais on a pu identifier qu’ils provenaient d’une dizaine d’individus ... ces ossements étaient répandus entre deux couches de galets de mer ... Parmi ces ossements il a été trouvé une quinzaine de superbes pointes de flèches en silex, ainsi qu’un certain nombre de perles en serpentine et trois pendentifs en cristal de roche, ceux-ci non percés mais entaillés vers le haut pour, sans doute, être main tenus par un lien et agrémenter le collier de perles de serpentine.

    (Comte de Gignard de Germond . Stations néolithiques du Var.
    Bulletin de la Société préhistorique de France 1937 tome 34 N° 5. pp.257-260.
    ET
    J. Courtin La station du Cap Taillât ; Cahiers Ligures, n° 1, 1958, pp. 118-121.)

  • par Le 12 juin 2013 à 01h22

    Bonsoir hereme
    Le seul vestige que j’ai vu et qui est mis en évidence par unpanneau, est le dolmen de la Briande et son tumulus, dont il ne reste presque rien. Il correspond à la photo du bulletin que tu cites et il est effectivement aligné avec la ligne de faitage du cap. Il est distant d’environ 700 mètres de la plage.

  • par mrpignonLe 7 janvier 2015 à 12h57

    Superbe parcours fait en juin 2014. Départ Gigaro jusqu’au cap Taillat par les terres et retour par le cap Lardier.

    Le passage par les terres de Bastide Blanche était beaucoup plus chaud donc voici mes tribulations. De la plage du Brouis, j’entame la remontée du vallon jusqu’au petit col côté 58 mètres sur la carte IGN, coupe la route forestière du Gigaro. Un sentier part incertain entre les fourrés, longe une clôture à notre droite, sentier pas entretenu, souvent humide. Je rejoins une piste qui m’amène au col. La vue sur l’autre contrebas du vallon est merveilleuse : on dirait un tableau toscan ! Je redescends le vallon jusqu’à l’exploitation de la Bastide blanche. Aucun panneau indicateur, je sais seulement que la mer est à ma droite. Je rentre dans le domaine (barrière à voiture ouverte) incognito. Je tente à gauche après le petit pont. Mauvaise pioche ! le gardien du domaine me rattrape sur sa moto, je fais pas le fier...

    Il m’apprend que le passage des randonneurs sur le domaine viticole est toléré dans l’attente d’un sentier balisé qui serait en discussion.

    Donc le bon chemin est le suivant : depuis la barrière à voiture, on rejoint le petit pont mais ne pas le traverser et continuer à droite. Après un haut portail de fer, un sentier part sous la végétation et longe le ruisseau. Après une forêt de roseaux et une remise à bateaux, la découverte de la plage quasi déserte de la Briande à 10 heures du matin est un émerveillement du bout du monde !

  • par Le 7 janvier 2015 à 14h06

    Merci du retour, c’est intéressant de savoir que le passage est toléré ce qui est loin d’être la cas dans tous les grands domaines du Sud. Merci à cet intelligent propriétaire.

  • par ThierryLe 6 avril 2015 à 17h18

    Je viens de faire ce beau parcourt le 6 avril 2015, par contre on a mis 5h avec une pause déjeuné .

  • par ClaireLe 25 octobre 2017 à 17h53

    Attention, suite aux incendies de juillet 2017, ce sentier est fermé après la plage de la Briande, jusqu’en Mars 2018.
    Nous avons seulement pu faire le début de la randonnée, de l’Escalet jusqu’à la plage de la Briande : les paysages de mer restent très beaux, mais les côtes, dévastées par les incendies, offrent un terrible spectacle de désolation...

  • par GuillaumeLe 21 décembre 2017 à 12h07

    Bonjour, a partir du printemps prochaine ce parcours ne pourra plus ce faire tel quel. En effet ce passage :"Prendre un petit sentier à droite qui permet de descendre sur une piste située en contrebas." sera grillagé car de nombreux sites internet en parlaient et que certains n’ont pas voulus supprimé ces postes. La vallée subit un profond irrespect que ce soit tant a cause des stationnements et des vols que pour des dépôts de déchets. Nous ne voulions donc pas d’une publicité sans contrôle qui amené un public trop nombreux et parfois sans gênes dans cette vallée autrefois préservée.Un nouveau chemin sera crée afin de faire une boucle a partir des brouis ou à partir de l’escalet. Le chemin des crêtes reste lui disponible. Sachez que nous avons essayé à plusieurs reprises de contacter ce site internet afin de trouver un terrain d’ententes mais aucune modification n’a été apporté. Un minimum de respect des propriétés privé est nécessaire, et le comportement de certains nuit a la liberté de la plupart des marcheurs qui respectaient l’endroit.

  • par Le 21 décembre 2017 à 14h09

    Bonjour Guillaume.
    Merci Pour la mise au point.
    Vous parlez de sites internet qui ne répondent pas ; ce n’est certainement pas Altituderando. Ou alors votre message n’est pas arrivé au bon endroit.
    Vous pouvez cliquer sur "alain" en haut de page puis sur "Contacter l’auteur".
    Cordialement

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !