Entre Saumane et Fontaine de Vaucluse

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
550m
Durée :
1 jour

Partez à la découverte d'une des plus belles randonnées des Monts de Vaucluse. Cette balade parsemée d'un nombre incalculable de Bories, vous fera tout d'abord cheminer sur des sentiers intimes avec leurs murs en pierre sèches typique de la région. Enfin, la visite de la Source de Fontaine-de-Vaucluse sera tout simplement, la cerise sur le gâteau de cette magnifique promenade. – Auteur :

Accès

De l’Isle-sur-la-Sorgue :

  • Prendre la direction de Fontaine-de-Vaucluse par la D25.
  • 2km avant d’arriver à Fontaine-de-Vaucluse, prendre à gauche la direction de Saumane-de-Vaucluse par la D57
  • Arrivé à Saumane-de-Vaucluse, suivre l’indication "Parking" qui vous amène au château du village.
  • Se garer sur le parking du château.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

Fontaine de Vaucluse

Extraits wikipédia :

La Fontaine de Vaucluse, source de la Sorgue, est la plus importante exsurgence de France métropolitaine. Elle est classée au cinquième au rang mondial avec un débit annuel de 630 et 700 millions de mètres cubes. Cette exsurgence sert de référence en hydrogéologie pour la caractérisation d’une typologie dénommée « source vauclusienne ».

La source est l’unique point de sortie d’un bassin souterrain de 1 100 km2 récupérant les eaux du mont Ventoux, des monts de Vaucluse, du plateau d’Albion et de la montagne de Lure.

La première plongée en scaphandre lourd a lieu en 1879, Nello Ottonelli s’aventura à 23 mètres. Il fallut ensuite attendre l’arrivée du scaphandre autonome en 1946 et Jacques-Yves Cousteau pour atteindre 46 mètres, puis 74 mètres neuf ans plus tard. C’est la limite des plongées à l’air. En 1981, Claude Touloumdjian atteignit 153 mètres avec un mélange oxygène-hélium. Enfin, en 1983, Jochen Hasenmayer parvint à 205 mètres. Pour descendre encore plus bas et toucher le fond il fallut utiliser des robots.

En 1985, la mission Modexa 350 lève le mystère sur la profondeur du système : en effet, le robot se pose par -305 mètres, et en 1989 un autre robot le Spélénaute (SSFV) atteint le point le plus bas du siphon à 308 m de profondeur.

Un modèle mathématique a pu démontrer qu’en se basant sur la plus basse cote de l’exutoire -308 m, et sur la surface de l’impluvium, les réserves permanentes atteindraient 150 millions de mètres cubes.

Sur une décennie le débit est compris entre 630 et 700 millions de mètres cubes par an. Avec une moyenne de 21 m3/s, il est sept fois supérieur à la totalité de l’eau potable distribuée dans le département de Vaucluse.

Balisage

A noter que le balisage de cette sortie semble très ancien et ne correspond pas toujours avec la carte IGN TOP25. Mieux vaut donc prêter attention au nom des balises plutôt qu’à la couleur du balisage (qui semble être en reconstruction dans ce coin de Vaucluse)

  • Parking - Marculy : Jaune / Rouge (GRP) ou Orange
  • Marculy - Les Lauses : Jaune (PR) ou Aucun
  • Les Lauses - Les Fayardes  : Jaune / Rouge (GRP) ou Orange
  • Les Fayardes- Valescure : Jaune / Rouge (GRP) ou Orange
  • Valescure - Fontaine de Vaucluse : Blanc / Rouge (GR)
  • Fontaine de Vaucluse - Exsurgence  : Jaune (PR)
  • Exsurgence - Les Fayardes : Jaune (PR)
  • Les Fayardes - Les Lauses : Jaune / Rouge (GRP) ou Orange
  • Les Lauses - Parking  : Jaune (PR)

Précautions

Pour des raisons évidentes de risque incendie, l’accès au massif est restreint du 1 juin au 30 septembre par arrêté préfectoral, voire même interdit certains jours.

Pendant cette période, il est inutile de compter s’y rendre un jour de Mistral.

L’information du public sur la prévision du risque incendie est assurée par une borne d’information téléphonique la veille à partir de 17H au 04 28 31 77 11

Difficulté

Aucune difficulté particulière

Descriptif

Du parking, redescendre la route en direction du château et de sa balise. Prendre à gauche en direction de Marculy et suivre le GRP (balisé Jaune / Rouge) qui descend dans le vallon.

Arrivé dans le vallon, prendre à droite la petite route goudronnée qui descend au sud sur 150m environ.

  • Repérer sur votre gauche les deux magnifiques Bories au milieu des chênes.

Quitter alors la route pour prendre à gauche (cote 192m), le sentier qui monte direction Nord-Est (balisé Orange) en direction de la balise Marculy (cote 337m).

De cette balise, prendre à droite et redescendre en direction de la balise Les Lauses.

De la balise Les Lauses, prendre à gauche en direction de la balise Les Fayardes (cote 322m), on retrouve alors le balisage du GRP (Jaune / Rouge).

A la balise Les Fayardes, laisser le sentier de droite (ce sera celui du retour) pour prendre à gauche la piste, en direction de la balise Valescure (cote 284m).

Depuis la balise Valescure, quitter la piste forestière qui part au sud pour prendre à gauche le GR (balisé Blanc/ Rouge) en direction de Fontaine-de-Vaucluse. Le sentier se faufile au milieux des chênes et vous fera passer devant les balises Cabane et La Perière avant d’arriver dans le célèbre village de Fontaine-de-Vaucluse.

Une fois, dans Fontaine-de-Vaucluse, prendre à gauche et longer la Sorgue par la petite route qui mène à la source de Fontaine-de-Vaucluse. Tout le long de cette petite route , des boutiques, restaurants et autres musées sont là pour accueillir le touriste.

  • A noter que ce coin de Vaucluse est très fréquenté en période estivale et le week-end. Préférer donc un jour en semaine hors période estivale pour profiter en toute quiétude de ce lieu unique.

Après avoir profiter pleinement des lieux, redescendre en direction du centre du village et de son petit rond point situé à coté du pont qui enjambe la Sorgue.

Là, continuer tout droit le long de la route (D25) qui sort du village direction Ouest sur 150m environ.

Après avoir passé l’église sur votre gauche puis la Poste sur votre droite, vous allez atteindre la balise Les Soleillants.

Quitter la route (D25) et suivre la direction de Saumane-de-Vaucluse, par la petite route qui devient vite un sentier vous ramenant à la balise Les Fayardes (balisé Jaune).

Ré-emprunter alors le même chemin qu’à l’aller pour rejoindre la balise Les Lauses.

De cette balise, suivre la direction de Saumane-de-Vaucluse
situé à 900m (balisé Jaune).

Une fois dans le village, il ne vous reste plus qu’à rejoindre le château et son parking.

Notre balade en vidéo et en chanson

Dernière modification : 29 août 2018
Gorges de la Nesque, Chapelle Saint-Michel de Anesca par le Lac du Bourget, le Rocher du Cire

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : befakali youtube channel

Topo publié le 20 mars 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (5).
  • par Le 20 mars 2013 à 00h18

    Très bonne idée de mettre ce topo et ce site extraordinaire, que je connais bien, par hautes eaux comme ici ou basses eaux.
    Par basses eaux, au lieu d’avoir le lac de la photo 20, on a une grotte.

  • par Le 20 mars 2013 à 08h40

    Superbe ! La Provence comme on l’aime...

  • par Le 20 mars 2013 à 17h57

    Salut et merci à tous les deux,

    C’est toujours un plaisir de savoir que mes petits topos provençaux sont appréciés. Pour l’idée de faire un topo sur ce site d’exception , çà m’est venu en préparant une autre rando pour les gorges de Venasque toutes proches.
    D’un coup, mon œil a vu la ville de Fontaine-de-Vaucluse... c’est alors, que pleins de souvenirs de mon enfance me sont revenu en tête (nous y allions avec mes parents entre 2 et 3 fois par an à l’époque). Je me suis alors dit que le site avait droit à ses lettres de noblesses sur altituderando...deux jours plus tard, nous crapahutions avec Galice dans ce magnifiques coin de Vaucluse :)

    Pour le niveau des eaux, je pourrais surement y retourner vers la fin de l’été pour vous faire des photos du site par basses eaux. La grotte est elle aussi impressionnante !!!

  • par Le 20 mars 2013 à 18h56

    "Petits Topos" bien sympas, autre approche de la région, et qui donnent envie d’aller y traîner ses guêtres hors saison.

  • par ChristopheLe 21 mars 2013 à 11h01

    Bonjour et merci pour cette randonnée.
    Je viens de partager cette page sur la page Facebook de Fontaine de Vaucluse : https://www.facebook.com/fontainedevaucluse.vauclusolafont
    J’espère que ça ne vous dérange pas ! Cordialement, Christophe.

  • par heremeLe 22 mars 2013 à 03h44

    La fontaine de Vaucluse a toujours attiré les poètes en tous genres, notamment les amoureux transis.

    • Quatre siècles après Pétrarque, la fontaine de Vaucluse a reçu la visite d’un comte de Provence, qui se piquait aussi d’être un prince lettré, savant et philosophe. En revenant de Toulon, le 12 juillet 1777, Louis de Bourbon, frère du roi Louis XVI, arriva à Cavaillon où il s’arrêta pour déjeûner, et se rendit le même jour à Vaucluse (Mercure de France, 1777.— Courrier d’Avignon, 18 juillet 1777).
    • Henri d’Angoulême (1551-1586, parfois mentionné sous le nom d’Henri de France ou d’Henri de Valois, fils naturel du roi de France Henri II avec sa maîtresse Jane Stuart, fille du roi d’Écosse James IV), grand prieur de France, gouverneur de Provence, amiral des mers du Levant, etc.
      Il a notamment écrit le sonnet suivant (orthographe et ponctuation originales), avec bien sûr une référence à Pétrarque et Laure :

    A LA FONTAINE DE VAUCLUZE

    Nimfes qui habitez ces roches caverneuses
    Et qui vous esbatans au crystal de ses eaux
    Cachez comm’un tresor sous deux rares tombeaux .
    Dun couple nompareil les cendres amoureuses,

    À vous Pétrarque fit ses plaintes langoureuses
    Gravant par mille vers au sein de vos coutaux
    Les beautez de sa Laure et ses plus durs travaux
    Qui font nommer partout vos rives bienheureuses.

    Naïades, murmurez le nom de ces amantz,
    Vaucluze, resonnez les mignars passetans
    Que de sa Laure en vous souloyt cueillir Pétrarque,

    O plaisante mémoire, o lieux bien fortunez,
    O siecle gratieux, sous qui nous justes nez
    Plus heureux que d’avoir produit quelque monarque !

    De "Bulletin historique et archéologie de Vaucluse, n° 8, août 1879

    •  
    • De même le poète Alfieri (1749-1803) pour son amour sans retour pour la comtesse d’Albany (Louise de Stolberg, comtesse d’Albany, 1752-1824, épouse du dernier des Stuart Charles-Édouard), à Vaucluse le 15 octobre 1783. Dans l’un des sonnets qu’il composa, il fait allusion à un vers de Pétrarque (1) du sonnet 126 du Canzoniere écrit par ce dernier.

    Chiare, fresche, dolci acque, amene tanto (1)
    Ch’or veggio in copia scorrer tumidette,
    Qui verso il piano infra le molli erbette,
    Recando all’alma un disusato incanto ;

    Ondes limpides, fraîches, douces et charmantes, que je vois maintenant
    couler à pleins bords vers la plaine, à travers les herbes soyeuses,
    et qui rendez à mon âme, un bonheur oublié

    • Enfin le plus célèbre : Pétrarque (1304-1374), qui comme Alfieri fut l’amoureux vain de Laure.Ci-après une traduction (non mot à mot mais "arrangée" pour rimer quelque peu, l’italien de l’époque n’étant pas évident à lire) d’un extrait de l’ode 126 du Canzoniere :

    A LA FONTAINE DE VAUCLUSE
    CANZONE
    Eau claire, fraîche et bienfaisante
    (litt. claires et fraîches et douces eaux - la Sorgue vraisemblablement)
    Où la dame, unique à mes yeux,
    Baignait ses membres gracieux ;
    ...
    Je tressaille à ce souvenir,
    ...
    Gazon fleuri sur lequel s’étendirent
    Sa jupe et son beau sein ...
    ...
    Peut-être reverrai-je encore en ce séjour,
    Comme autrefois dans un bienheureux jour,
    Cette beauté cruelle et pourtant si charmante,
    Elle tourne vers moi joyeuse et séduisante
    ...
    Des beaux rameaux incessamment des fleurs
    Pleuvaient sur son beau corps ; assise et bienheureuse
    On la voyait pourtant jouir modestement
    De sa gloire et déjà cette pluie amoureuse
    La recouvrait complètement ;
    Telle fleur se posait au bord du vêtement,
    Telle autre sur ses tresses blondes,
    Comme des perles sur de l’or ;
    ...
    Son port divin, sa voix, ses traits et son sourire
    M’avaient troublé l’esprit, tout m’était devenu
    Incertain et confus, et j’en vins à me dire :
    Comment suis-je en ces lieux, quand y suis-je venu ?
    Me croyant dans le ciel ; aussi dans mon délire
    Sur ces gazons je me plais désormais
    Et c’est là seulement que je trouve la paix.

  • par calazLe 16 juillet 2015 à 08h06

    cela fait 2 fois que je fais votre rando . La première fois en novembre 2014 avec un retour sous la pluie . Il arrive qu’il pleuve en Vaucluse ! Je l’ai faite découvrir à mon mari et mon fils (14 ans ) la semaine passée, elle est toujours aussi agréable à faire. Déjà qu’en novembre je trouvais le niveau très bas de la résurgence mais en ce mois de juillet effectivement c’est une grotte ! Pas trop de monde en ce début juillet à Fontaine de Vaucluse et pas de problème de parking grâce à vous. merci

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !