GR20 : quelques conseils pour le réussir

Avec plus de 20.000 personnes qui le fréquentent chaque année, le GR20 est devenu une véritable entité dans le milieu de la randonnée et du trek. Parce qu’il est un des sentiers les plus durs, il attire les sportifs qui veulent se donner un objectif, se dépasser. Parce qu’il est un des plus sauvages, il attire les personnes qui veulent se retrouver avec elles-mêmes. Et par ce qu’il est un des plus beaux, il laissera gravé en vous des images incroyables. Que ce soit en quête de dépaysement ou de dépassement de soi, voyons ensemble comment préparer le GR20.

Le GR20, en deux mots…

Le GR20 est un sentier de grande randonnée (GR) qui traverse la Corse en diagonale (de Calenzana au nord à Conca au sud). Pour résumer très brièvement, le GR20 c’est environ 180 km en 16 étapes et plus de 10.000m de dénivelé positif !

Sentier très technique au nord, un peu plus roulant au sud. Exceptés les refuges dans lesquels il est possible de trouver quelques denrées alimentaires, le seul point de ravitaillement se trouve à mi-chemin, à Vizzavone.

Vous compterez sur les doigts d’une main le nombre de routes que vous traverserez pendant ces 16 jours de randonnée. Un beau programme n’est-ce pas ?

"180 km en 16 étapes et plus de 10.000m de dénivelé positif !"

Quelle préparation pour faire le GR20 ?

On l’annonce souvent comme étant le sentier le plus difficile d’Europe, le taux d’abandon étant très important. Il ne faut pas être trop effrayé pour autant. C’est un GR très difficile, oui ! Très technique aussi, mais pas impossible ! Il suffit de ne pas prendre à la légère la réalité du terrain et de ne pas partir la fleur au fusil  ! Partir avec un guide n’est pas nécessaire car le sentier est très bien balisé et parfaitement entretenu.

Votre seul guide pourrait tout simplement être le topo-guide, avec les cartes IGN pour résumer les étapes, anticiper les difficultés ou tout simplement profiter des conseils sur la faune et la flore.

Vous ne devez pas négliger votre préparation physique et matérielle. Si vous arrivez en haut du cirque de la solitude avec un sac de 25kg et sans préparation physique, il sera facile de jeter l’éponge et de retourner à la station d’Asco. Ayez une activité physique régulière toute l’année.

Randonnez régulièrement sur terrain vallonné et accordez-vous des excursions en dehors des grands sentiers battus, avec votre sac sur le dos. Sur le GR20, il est souvent question de monter ou de descendre. Habituez vos muscles à ces efforts. Mais il est souvent question aussi de poser le pieds sur un terrain instable, travaillez vos appuis et vos chevilles.

"Ne négligez pas votre préparation physique et matérielle ! "

Au delà de l’entraînement physique, il faudra aussi penser à bien préparer votre matériel. C’est la nature qui va dicter les règles : pendant 16 jours, vous devrez accepter les aléas climatiques. Vous passerez dans des endroits très engagés, vous serez confrontés aux très fortes chaleurs, à la pluie. Prévoyez votre matériel en conséquence pour vous faire face au froid, au soleil, au vent, à la nuit, à la faim et à la soif. Imaginez tous les cas de figure pour prévoir l’équipement adéquat.

Quelle est la meilleure période pour faire le GR20 ?

Sachez que le sentier passe relativement haut, à la même altitude que d’anciennes stations de ski (c’est vous dire si il peut y avoir de la neige). Avant mai, les refuges restent ouverts mais ils ne sont pas gardés. Le sentier est d’ailleurs complètement enneigé.

"Mi-juin, vraisemblablement le moment idéal pour le GR20"

En juin, des névés peuvent persister (selon les années). Vous ne rencontrerez pas de neige en juillet, août et septembre. Notez qu’en juillet et août, le sentier est très fréquenté tandis qu’en septembre, les journées sont encore très belles mais les sources peuvent déjà commencées à se faire plus rares. La deuxième quinzaine de juin, juste avant le rush de l’été pourrait être la saison idéale pour ceux qui recherchent un peu plus de calme.

Dans quel sens faire le GR20 ?

Est ce qu’il est préférable de partir du sud ou faut-il mieux partir de Calenzana ? Dans les deux cas, il faudra effectuer la même distance et prendre le même dénivelé. Cependant, si vous effectuez le GR20 tôt dans la saison (début juin par exemple), en commençant au sud, vous aurez moins de chance d’avoir des névés en arrivant dans le nord (région plus accidentée et enneigée). Notez bien aussi que le terrain est plus roulant dans le sud que dans le nord (chemins plus larges, plus de végétation, moins technique). A vous de voir si vous préférez commencer par le plus dur ou par le plus facile !

Une autre solution serait de faire l’aller-retour, comment par exemple à la manière d’Ulrich et de Grégory.

Le GR20 en autonomie ?

Si vous effectuez le GR20 en autonomie, l’équipement ne sera bien sûr pas le même que si vous effectuez le GR20 en fréquentant les refuges pour prendre vos repas. Prévoyez un équipement léger pour profiter un maximum du sentier. N’oubliez pas que tout ce que vous emmenez, vous devrez le porter 16 jours.

"L’autonomie est un réel défi sur le GR20 car vous ne trouverez qu’un seul point de ravitaillement à mi-chemin : Vizzavone. "

Il faut donc emmener assez de vivres pour faire vos 3 repas par jours pendant 8 jours ! Cela représente un poids conséquent dans un sac qui ne doit pas excéder 18kg (si vous souhaitez profiter du sentier et ne pas vous mettre en danger dans les parties techniques).

Quelques conseils, à prendre ou à laisser

  • Randonnez à plusieurs : c’est plus facile mentalement et vous pourriez ainsi mutualiser certains équipements
  • Entretenez la machine (vous) : ayez toujours un repas d’avance ainsi que de l’eau pour vous hydrater régulièrement. Prenez soin de vous aussi, en soignant vos pieds, en récupérant dès que vous le pouvez. Ce sont tous ces petits gestes qui vous permettront d’aller loin, de bien récupérer, de ne pas trop souffrir. Le GR20 doit rester un plaisir et ne doit pas se transformer en calvaire !
  • Du matériel neuf oui, mais pas trop ! Ce conseil est valable pour toutes les randonnées. Pensez à casser vos chaussures (les faire à votre pied). Utilisez votre équipement lors de sorties de préparation. Vous éviterez les mauvaises surprises, comme les ampoules trop précoces ou les frottements.
  • Réservez les refuges à l’avance. Vous pouvez désormais réserver les refuges, en ligne, sur le site du PNRC

Commentaires

  • par le 9 janvier 2014 à 23h04

    Super tes conseils, ça donne super envie !!

  • par le 10 janvier 2014 à 09h30

    Très bon dossier, pour avoir fait le GR20 en 2013 au niveau des refuges les réservations étaient respectées ceux qui n’avaient pas réservé attendaient que tout le monde soit arrivé pour s’installer, dans certains les places étaient numérotées et le gardien avait attribué les couchages selon la liste de réservation. A noter que si l’on trouve à se ravitailler il n’y a jamais de pain à la vente dans les refuges.

  • par Frédéric Cognardle 12 janvier 2014 à 21h47

    Un conseil, éviter fin septembre car il y a trop de monde, en tous cas sur la partie nord car une bonne moitié stop à Vizzavona. Et puis en octobre les refuges n’ont plus beaucoup de stock de boisson et nourriture car ils ferment.

  • par NicoJohnVle 13 janvier 2014 à 10h02

    Dossier bien fait, commentaires pertinents. Savez-vous si le pbl. des punaises de lit a été réglé (grande campagne de désinsectisation au printemps 2013) ? Est-ce qu’il est tjrs. possible de régler la nuitée au gardien si pas de résa (pour le principe car les refuges ne sont pas des gîtes, c’est pour moi contradictoire).Nico 4xGR20

  • par le 13 janvier 2014 à 14h19

    Pour les punaises en juin 2013 je n’en n’ai pas rencontré une seule. Pour les nuitées sans réservation ça doit être possible mais quand je l’ai fait la plupart des refuges étaient pleins (18/06 au 04/07). Une précision prévoir du liquide, paiement par carte bancaires à Asco seulement (restau et ravitaillement) Pas de distributeur à Calenzana.

  • par NicoJohnVle 13 janvier 2014 à 22h51

    Merci galipette, bon finalement rien n’a vraiment changé, ça me rassure.Je pensais vraiment qu’ils finiraient par abandonner le système de réservations, vu comment c’était mal parti, mais je crois que je me suis trompé,...on emmènera la tente. Et c’est vrai qu’à cette période c’est vraiment le rush, notamment à cause des "hordes" des Tours-opérateurs (Grrr !).Du coup le mois d’août redevient intéressant (sauf pour l’eau).

  • par le 14 janvier 2014 à 08h56

    Personnellement j’ai apprécié le système de réservation qui permet de prendre ton temps,évidemment tu ne peux pas modifier ton programme pour ce qui est de la tente il y en avait de disponible à la location quant aux tours opérateurs ils privilégient les gîtes et tu peux les éviter en démarrant un mardi si tu peux gérer tes congés.

  • par Sandle 14 janvier 2014 à 09h33

    Bonjour à tous !
    Si on a une seule semaine à consacrer au GR20, vous pensez qu’il est préférable de faire la partie Nord ou la partie Sud ? Quelle est la plus belle partie du GR20 selon vous ? En gros, quels sont les immanquables ;-)

  • par le 14 janvier 2014 à 11h55

    Bonjour Sand

    Si vous n’aviez qu’une seule semaine, je vous recommanderais le Nord, partie plus technique mais plus jolie (selon moi). Cela permet de passer l’immanquable cirque de la solitude, lac de Nino, spasimata, breche + lac de capitellu etc etc.. le sud est aussi très beau mais différent, avec des passages moins engagés et des portions plus roulantes...

  • par NicoJohnVle 15 janvier 2014 à 00h12

    Bonjour à tous,
    D’accord avec jvaucher, à choisir il vaut mieux faire le Nord. Mais beaucoup raisonnent comme ça, résultat au "Cirque de la solitude"...on n’est pas vraiment seul !Sinon si tu veux faire le Sud un jour je déconseille la ’nouvelle étape’ (rajoutée en 2011) Usciolu >Asinau (sens N>S)par Matalza/Bassetta, c’est juste pour faire tourner le commerce et les bergeries du plateau de Coscione,pas de relief, en plein cagnard,et ça rallonge beaucoup, vaut mieux prendre l’itinéraire classique par le Monte Incudine, passer la passerelle de Pedinielli (sur la gauche en sens N>S),je pense que le PNRC a remis le balisage pour laisser le choix. Et bien sûr je recommande vivement Asinau > Bavella en variante ’alpine’ par les Aiguilles, par le vallon aucun intérêt.
    Salute a tutti

  • par daravyle 8 mars 2014 à 10h33

    coucou,
    encore une rando que je ferais bien un jour :)
    mais j’ai une petite question (n’ayant pas de cartes sous la main), est ce que le GR20 passe par un parc national ou un autre parc ou les chiens sont interdit ?
    est ce que c’est possible de le faire avec un 4 pattes, ou il y a des passages vraiment trop technique ?
    pour l’instant ma chienne a 1an et demi et nous a accompagné dans toute nos rando en maurienne et autour, (signal du mont cenis au mont tabor en passant pas Belle plinier et le lac de savinne, et lac puis le col d’ambin, ça parlera peut-être à ceux qui connaissent...), en gros c’est une chienne plutôt tout terrain, des éboulis aux arrêtes en passant par les (trop) long vallon :)

  • par le 8 mars 2014 à 11h12

    Pour l’avoir fait je doute qu’elle passe le cirque de la solitude ainsi que d’autres passages équipés quant à ses coussinets...
    Sur ce site il y a des topos sur le GR20 accompagnés de photos histoire de te faire une idée, autre chose tu vas la nourrir comment ?

  • par le 8 mars 2014 à 12h16

    Salut !
    Sur le Parc naturel et régional de Corse, les chiens sont admis mais n’ont pas accès aux refuges. Ils doivent être tenus en laisse à l’abord de bergeries, troupeaux etc…
    Quand on sait que l’on va traverser des étendus jalonnés par des troupeaux, des zones sensibles de reproduction de la faune sauvage, qu’ils ne sont pas admis en refuge et que, comme le dit Galipette, certains passages seraient dangereux pour lui, son maître et les éventuels randonneurs se trouvant à des endroits sensibles, je pense qu’il vaut mieux choisir d’autres itinéraires !

  • par daravyle 8 mars 2014 à 12h29

    c’est ce que je me demandait (pour les passages équipé...), mais j’ai entendu parler d’un type qui l’a fait avec son border, c’est pour ça que je cherche des infos....
    pour les coussinets, j’ai jamais eu de problème pour l’instant mais sinon, il y a des solution pour aider à renforcer les coussinets, et j’ai tjrs un baume hydratant pour pas les crevasses (au cas où) et kit de premier secours. et y faut reconnaître qu’elle à beaucoup de corne...
    et pour la nouriture, (comme randocabo ce qu’ont fait un itinéraire de la via alpina) croquette énergétique dans le sac (env 300gr par jour) et un ravitaillement à mi-parcours... donc 2kg en plus et je pense pouvoir lui mettre un sac de bât

  • par daravyle 8 mars 2014 à 12h42

    pendant que j’y pense, c’est possible que celui qui l’a fait, l’ai fait en autonomie...
    mais pas admis dans les refuges, ça veut dire qu’ils ont pas le droit de rentrer dans le bâtiment ?
    et pour les troupeaux, c’est comme en maurienne et au mont cenis, on l’attache, pis on fait aussi des rando en cani-rando...

  • par NicoJohnVle 9 mars 2014 à 20h43

    Bonjour Daravy,
    Perso je n’ai jamais vu personne avec un chien sur le GR20.Je pense que si vous tenez à votre toutou vous devez lui épargner ça. comme il est dit plus haut il y quelques passages genre via-ferrata où il ne passera pas à moins que vous le ne le portiez. Quelques étapes dans le Sud seraient accessibles pour lui mais pas dans le Nord. La notion de ’sentier’ est assez subjective sur le GR20. "Caractère alpin accusé" ,méditez ce qualificatif du topo-guide de la FFRP (seul bouquin vraiment utile sur le GR 20).

  • par daravyle 10 mars 2014 à 12h13

    si c’est pas possible, je ferais d’autre rando avec elle (et il y en a plein :) )
    mais je ferais quand même le gr20 un jours mais sans toutou :)

  • par alboble 14 avril 2014 à 12h20

    Bonjour,
    Pour un presque sexagénaire (68 ans) quand même sportif (10 à 15 heures de marche en moyenne montagne par semaine à 5 km/h de moyenne, 4 fois natation, le GR20 en doublant les étapes semble—t-il faisable uniquement en partant tôt et en adoptant un relativement bon rythme ?
    Quelqu’un de même configuration l’a-t’il fait ?

  • par NicoJohnVle 19 avril 2014 à 12h39

    Bonjour Albob,
    Le GR20 peut être assez facilement fait en 10J, mode rando, semi autonomie, sans trop forcer. Après, tout dépend de votre physique,combien vous portez (autonomie ou pas), mais ça dépend aussi, on oublie souvent, de la météo. Je connaissais un gars qui l’avait fait en 6J mode Trail.En mode rando il est difficile de doubler toutes les étapes , surtout que le PNRC a rallongé un peu le trajet ces dernières années (Carozzu > Tighjettu par Asco, Usciolu > Asinau par Matalza) je pense pour des raisons mercantiles,méme si on y gagne en confort (Ascu).Et si vous avez la forme, avec une bonne méteo, préférez les variantes alpines plus courtes.
    Bonne rando !

  • par le 19 avril 2014 à 12h53

    L’étape Usciolu Asinau est à nouveau balisée, on peut donc éviter Matalza (belle étape fleurie mi-juin) pour ce qui est du reste tout est dans l’entraînement (dénivelé dans les mêmes conditions de poids du sac) et après dans le mental. bon GR

  • par NicoJohnVle 19 avril 2014 à 23h17

    Bonjour Albob,
    Le GR20 peut être assez facilement fait en 10J, mode rando, semi autonomie, sans trop forcer. Après, tout dépend de votre physique,combien vous portez (autonomie ou pas), mais ça dépend aussi, on oublie souvent, de la météo. Je connaissais un gars qui l’avait fait en 6J mode Trail.En mode rando il est difficile de doubler toutes les étapes , surtout que le PNRC a rallongé un peu le trajet ces dernières années (Carozzu > Tighjettu par Asco, Usciolu > Asinau par Matalza) je pense pour des raisons mercantiles,méme si on y gagne en confort (Ascu).Et si vous avez la forme, avec une bonne méteo, préférez les variantes alpines plus courtes.
    Bonne rando !

  • par Paulle 20 avril 2014 à 14h30

    la préparation physique, mentale et matérielle est indispensable. Le GR20 est absolument fantastique mais difficile.
    question matérielle, outre une possible seconde paire de chaussure (au cas où), il ne faut rien négliger et notamment sur l’éclairage. Il faut une lampe puissante (lampe torche ou frontale) et avec suffisamment d’autonomie pour éviter des galères (et surtout progresser en sécurité). Plusieurs marques existent même si une se détache en particulier : ferei, assez bien adapté pour les rando et Trek.
    http://www.ferei.fr/9-montagne-marc...

  • par le 23 avril 2014 à 18h06

    Je trouve votre article bien fait et surtout mesuré, ce qui est difficile à trouver tant on lit tout et n’importe quoi sur le GR20. Pour l’avoir fait en 2013 en autonomie, je pense qu’il manque un conseil fondamental à votre article : celui de partir tot (parce que je connais quelques marmottes qui font de la rando). Cela permet... d’arriver tot ! Ce qui a le double avantage de ne pas marcher en plein cagnard et surtout d’avoir un emplacement au refuge pour planter la tente. Car c’est premier arrivé, premier servi au niveau des bivouacs et certains refuges n’ont pas beaucoup de vrais bivouacs plats.
    A ce sujet, Galipette et Nico parlaient des réservations. ce système de réservatiob est une belle grosse blague et au final nous étions contents de ne pas avoir réserver. Dès le départ ça nous semblait pas très réalisable de prédire 15 jours à l’avance la date précise d’arrivée dans un refuge. En montagne, on sait quand on part mais jamais quand on arrive. On a eu un bel exemple avec un épidémie de gastro due à une source contaminée et des gens qui se forçaient à continuer pour ne pas perdre la réservation...

  • par le 23 avril 2014 à 20h30

    N’ayant pas fait le GR20 en mode bivouac je ne m’autoriserai aucun conseil à ce sujet. Pour ce qui est de la réservation en refuge personnellement je l’ai beaucoup appréciée n’ayant pas eu à attendre une hypothétique place vacante ; les réservations étaient respectées et pour certains refuges numérotées et attribuées sur liste (fonction de la date de réservation ?). Cela permet de prendre son temps si l’on considère le GR20 comme une randonnée plutôt qu’une course, j’ai préféré zoner près de cours d’eau, discuter et échanger avec d’autres randonneurs ou autochtones. L’emploi du temps prévu a été respecté, quant au respect des dates les aléas pourraient s’inviter dès le départ : grève des aiguilleurs ! de la Sncm ! et j’en passe...

  • par NicoJohnVle 24 avril 2014 à 19h01

    Merci Jace, je pense que la réservation n’est pas adaptée au GR20 .Galipette a eu de la chance et a respecté le tempo prévu, tant mieux.Mais je persiste à dire qu’il y a trop d’aléas , surtout sur un GR20 complet, pour être sûr de respecter son tableau de marche. Le principal aléa étant la Méteo. En cas de pépin au début c’est toutes les résas. suivantes qui sautent, inversement on ne peut pas non plus doubler une étape que l’on n’aurait pas prévue. La réservation apporte la tranquillité d’esprit d’avoir un couchage garanti au jour le jour, l’autonomie , ou la semi-autonomie, apporte cette tranquillité sur toute la durée du GR , ..quelle que soit sa durée, qui pourra changer en cours de chemin.

  • par cyrille 16 mai 2014 à 13h10

    Merci pour cette article,
    @ ceux qui ont dormi dans les refuges : avez vous eux la possiblité en partant le matin d’acheter de quoi manger a midi ? (sandwich par exemple)
    merci

  • par le 16 mai 2014 à 14h44

    @Cyril. Pas de sandwich ou repas tout prêt en tant que tels mais des en cas (taboulé, saucisson, pain mais trop rarement). on peut l’utiliser comme complément mais je ne compterais pas dessus à 100%...

  • par le 16 mai 2014 à 20h51

    Cyril : je l’ai fait en gérant mon casse-croûte de midi et le petit dèj j’ai prévu le pain pour 3 jours au départ et j’ai pu en acheter à Asco, col de Vergio, Vizzavona, col de Verde et col de Bavella, ainsi qu’au refuge de Petra piana mais ce soir là il ne faisait pas à manger et je ne saurais dire si c’est habituel, sinon avec la charcuterie le fromage tu devrais pouvoir gérer, ce sera plus économique ! je te conseille le riz précuit du Vieux campeur 2’ d’eau bouillante la veille et des stick de mayonnaise pour changer. Ceci dit c’était en juin pas trop de fréquentation.
    Bon GR

  • par le 19 juin 2014 à 21h25

    Qu’en est-il de l’accueil dans les refuges ? J’ai eu quelques échos assez peu favorables à ce sujet.

  • par le 19 juin 2014 à 21h49

    Pour l’avoir fait l’an dernier j’ai généralement eu un accueil cordial, ne pas oublier de respecter les consignes (pas de chaussures de marche à l’intérieur entre autre,) que l’on n’est pas dans des 4* et que le ravitaillement et parfois problématique.

  • par le 19 juin 2014 à 22h10

    Merci de cette information rassurante.

  • par NicoJohnVle 15 juillet 2014 à 23h17

    Les seuls ours que l’on trouve en Corse s’appellent des ’Gardiens de refuges’,en particulier du côté de Carozzu et Asinau. Mais bon ils sont comme le temps, d’humeur changeante, Corses quoi.

  • par le 16 juillet 2014 à 08h36

    Dommage que les gardiens ne se manifestent pas et que l’on n’ai pas leur retour d’opinion sur les randonneurs...

  • par le 16 juillet 2014 à 11h12

    Je suis allé un grand nombre de fois en Corse, le GR20 bien sûr mais aussi à une certaine époque professionnellement. Si vous êtes respectueux cela devrait bien se passer !
    Les Corses ont leur franc parler et ça ne plait pas à tous le monde ! Ils sont comme « leur île » ; terre de contraste.
    J’ai bien sûr rencontré des gros ours, mais aussi des gens très accueillants. La grande différence avec la plupart des endroits que j’ai visité, c’est que cet accueil est sincère et ne s’indexe pas sur votre porte monnaie.

  • par le 16 juillet 2014 à 12h23

    Hello
    J’suis assez d’acord avec Michel. Grand nombres de randonneurs donnent l’impression d’arrviée en terrain conquis à la fin d’une étape. Les gardiens doivent en avoir marre en fin de saison vu le flot de personnes sur le sentier. Etre respectueux et humble, c’est l’assurance d’avoir un accueil digne de ce nom. J’ai de très bons souvenirs avec les gardiens, meme si ils peuvent paraitre rustre ou "ours" aux premiers abords.

  • par katle 17 août 2014 à 21h48

    Hello ! J’envisage de me lancer dans l’aventure GR20 en septembre. Je n’aurai sans doute que 8 jours de disponibles, j’ai cru comprendre qu’il était préférable de privilégier la face Nord, merci pour ces bons conseils ! Par ailleurs, je ne trouve aucune infos (sur aucun site !!) concernant l’itinéraire exact, les étapes, les refuges qui accueillent les campeurs, etc. J’aimerai également pouvoir évaluer la somme requise pour un tel voyage, sachant que je pars en mode autonome, que j’ai ma tente et mes ravitaillements : combien pour une semaine ? Que demandent les refuges pour planter sa tente ?
    Une autre question serait celle du départ-arrivée en avion. Sachant que je souhaite ne faire que la face Nord, dans quel aéroport est-il préférable d’atterrir ?
    — > Connaissez vous un site susceptible de répondre à mes quesitons ?
    Merci d’avance !

  • par le 18 août 2014 à 09h48
  • par Brunole 25 octobre 2014 à 13h43

    Le GR20, le GR20 dressé aux yeux de tous comme un épouvantail. Il y a tant de sentiers balisés autrement plus difficiles, moins fréquentés et bien plus splendides. Il est vrai que celui ci a le mérite de parcourir la Corse en dehors de toute urbanisation (on ne croise que 5 routes dont 2 en cul de sac) ce qui permet et c’est là tout son intérêt plus que sa difficulté annoncée. Bien entendu malgré des altitudes plus faibles que les Alpes cela reste de la montagne et il ne faut pas faire n’importe quoi n’importe quand. Mais les structures balisage etc. sont là pour aider le marcheur et il n’y a pas de passage délicat qui ne soit équipé (chaine etc)ce qui n’est pas le cas dans les Alpes. Mais le plus navrant est l’engouement que les gens de tout âge ont de réaliser ce chemin en le moins de temps possible.... Le Défit, l’Exploit, le Challenge etc... tout un langage à bannir alors qu’il faut découvrir, écouter, s’émouvoir, parfois patienter avant de repartir, rencontrer. Là encore ce chemin pendant les mois où il est praticable vous permettra de faire des rencontres inoubliables, car vous ne serrez jamais seul.
    La question que j’aimerai entendre "qu’as tu vu ?" la question qui agace "..et le GR20 tu l’a fais ?", je crois que la prochaine fois je dirais Non

  • par Brunole 25 octobre 2014 à 18h57

    Le GR20, le GR20 dressé aux yeux de tous comme un épouvantail. Il y a tant de sentiers balisés autrement plus difficiles, moins fréquentés et bien plus splendides. Il est vrai que celui ci a le mérite de parcourir la Corse en dehors de toute urbanisation (on ne croise que 5 routes dont 2 en cul de sac) ce qui permet et c’est là tout son intérêt plus que sa difficulté annoncée. Bien entendu malgré des altitudes plus faibles que les Alpes cela reste de la montagne et il ne faut pas faire n’importe quoi n’importe quand. Mais les structures balisage etc. sont là pour aider le marcheur et il n’y a pas de passage délicat qui ne soit équipé (chaine etc)ce qui n’est pas le cas dans les Alpes. Mais le plus navrant est l’engouement que les gens de tout âge ont de réaliser ce chemin en le moins de temps possible.... Le Défit, l’Exploit, le Challenge etc... tout un langage à bannir alors qu’il faut découvrir, écouter, s’émouvoir, parfois patienter avant de repartir, rencontrer. Là encore ce chemin pendant les mois où il est praticable vous permettra de faire des rencontres inoubliables, car vous ne serrez jamais seul.
    La question que j’aimerai entendre "qu’as tu vu ?" la question qui agace "..et le GR20 tu l’a fais ?", je crois que la prochaine fois je dirais Non

  • par Laurentle 14 janvier 2015 à 20h24

    Bonjour
    Je voudrais faire le GR 20 en partant de Conca.Je voudrais savoir comment il faut faire pour réserver les refuges ou Gites.Merci

  • par le 14 janvier 2015 à 21h22

    Toutes les infos sur le site du parc.

    http://parc-corse.org/
    https://www.altituderando.com/GR-20...

  • par Maxle 4 février 2015 à 07h49

    Oulalala, toutes ces réactions, ces réservations et ces histoires de places de camping de gardiens et de file d’attente ne me donne pas du tout envie de faire le GR20. Quel intérêt d’aller dans la montagne si c’est pour se retrouver dans le métro parisien ?

  • par bartolinile 21 février 2015 à 18h26

    j ai fait le gr 20 début juin 2014 avec un ami en 6jours sac de 8kgs 1 repas par jour +géle boissons énergétique et chaussure de trail salomon pas mal de neige nous n avions pas de grampons accueil moyen ont est en corse et en montagne et cela demande des effort le gr20 est magnifique et beaucoup de corse sont sympa faite lepour ma par je le refait en 2016

  • par philippe38le 2 mars 2015 à 13h58

    pour ceux qui hesitent sur le parcours, c’est une evidence mais en choisissant le sens nord vers sud vous avez le soleil en pleine figure toute la journee (puisqu’on marche surtout le matin et que l’orientation est majoritairement sud est.

    pour avoir fait le GR20 dans tous les sens, je recommande de faire du sud au nord, pour avoir le soleil dans le dos et avoir le temps d’evaluer sa forme avant d’aborder la partie difficile. Si vous avez eu du mal sur la partie sud, vous serez plus entraines pour la partie nord. Et si vous avez mal a Vizzavona, c’est le bon moment pour mettre la fleche.

    a noter aussi que certaines portions du GR20 sont faisables en traversee, par exemple Creno/Capitello/Melo, ou Nino/Sega/Corte. Ca permet de couper si on est cuit, ou si un episode de mauvais temps s’enkyste.

    la derniere fois que j’ai fait le GR20 c’etait en 2001, et depuis tout ce que j’ai pu lire (frequentation, punaises, gardiens) ne me donne pas envie de revenir y faire des bivouacs, je preconise plutot a des novices de faire des troncons.

  • par le 2 mars 2015 à 15h33

    C’est vrai que le sentier Calenzana Conca n’est qu’une ligne droite Nord-ouest/Sud-est !!!

  • par Benoit andréle 10 avril 2015 à 08h11

    Bonjour,
    personnellement j’ai fait le Gr sud Nord en fin mai début juin 2013. Les conditions météo ont été difficiles voire très difficiles neige quasiment tout le temps, vent très fort et orages... cette année là la météo n’était p

  • par Lauriannele 11 avril 2015 à 19h15

    Bonjour, nous (moi et mon mari)avons réservé les billets de train et d’avion (pour le retour)pour faire le GR20 fin mai début juin. On part pour 3 semaines, et pouvons utiliser toute cette durée pour faire le GR. Je viens d’apprendre que je suis enceinte, et ma question vous l’aurez deviné. Est ce qu’on peut faire le GR20 enceinte (de 2 mois environ donc) ?? J’ai 29 ans et je suis plutôt sportive (rugby et athlétisme). Nous vivons en Picardie, donc on ne peut pas s’entrainer en rando à dénivelés dans le coin. Nous serons en autonomie avec des sacs surement d’environ 15kg sur le dos. Ce n’est pas notre première rando longue durée en montagne (Roumanie l’an dernier mais pendant 10 jours et non enceinte). Voilà avec tous ça vous pourrez peut être me répondre. merci d’avance.

  • par lou&pucele 16 avril 2015 à 19h14

    Bonjour,nous sommes deux novices de ce genre de voyages.
    Si l un de vous à un peu de temps à M accorder je lui en serrai très reconnaissant car nous voudrions partir en septembre et pour préparer cela nous avons 10000 de questions ;)
    Pour plus de facilité je laisse mon mail :
    lfdupre@gmail.com
    Dans l espoir de pouvoir relire l’un d’entre vous... bonne route ! ;)

  • par NicoJohnVle 10 mai 2015 à 11h46

    Bonjour,
    Les réponses à la plupart de vos questions sur ce forum :
    http://www.le-gr20.fr/forum/
    N’oubliez pas que si vous voulez être sûrs de dormir en refuge, à moins que vous soyez en ’autonomie’ avec la tente, l’adresse du Parc pour la réservation et paiement des nuitées :
    http://www.parc-corse.org/vad/
    ’Novices de ce genre de voyages’...vous avez déjà randonné en montagne ?

    Nv

  • par Ienale 10 mai 2015 à 12h03

    Bonjour
    Juste une question sur la meilleure préparation pour le Gr20
    Nous partons en juillet mais nous voudrions le préparer au mieux. Nous sommes dans les alpes : y a t il une rando de 3 jours qui permettrait une bonne préparation au gr20 ?

  • par NicoJohnVle 10 mai 2015 à 12h23

    Bonjour,
    Pour moi la préparation au GR20 repose sur 2 points :
    - travailler en endurance : course à pied, trail...
    - alléger son sac

    Nv

  • par v marie- laurele 11 mai 2015 à 15h09

    bonjour a tous les GR20
    j ai décidé de faire le GR20 début aout et je sou
    merci d avance
    haiterais quelques conseils j ai déja un peu de kms dans les jambes (compostelle) déja doit on oui ou non réservé les refuges ;doit on emmener des provisions ? doit on emmener un sac de couchage mème si je dors en refuge ?????

  • par le 11 mai 2015 à 15h45

    Bonjour,
    Prendre un sac de couchage + sac à viande, côté provision il est préférable d’avoir des barres style miel sésame, tu peux manger le soir et déjeuner dans les refuges, éventuellement acheter des pâtes et les cuisiner.Généralement tu ne trouves pas de pain à la vente ;Il vaut mieux réserver et en principe c’est obligatoire. Si tu as besoin d’autres info tu peux me contacter par mail interne.
    https://www.altituderando.com/GR-20...

  • par Méganele 4 juin 2015 à 10h31

    Bonjour,

    Nous partons pour 10 jours faire le GR20 la semaine prochaine. J’ai vu qu’il y avait le site du parc national corse pour réserver ses nuits en refuges. Nous prenons notre propre tente, faut-il réserver quand même ? Je vois sur pas mal de sites qu’il y a des pour et des contre ....

    Merci !

    Mégane

  • par Mannele 11 juin 2015 à 23h20

    Bonjour
    Nous avons réservé dans les refuges pour les 9 premiers jours du Nord au sud. On s’arrête à Vizzavona . J’ai fait le sud il y a 3 ans.
    Les refuges du sud sont TB. Ma question concerne le nord en 2015 : y a t il possibilité de réserver la demi pension ? si oui comment ?
    Etant donné cet horrible accident au Cirque de la Solitude, comment franchir cette étape désormais ?
    Le GR 20 nord est il remis en question à cause de cet accident ? Nous devons partir du 29 juin au 9 juillet.

  • par le 12 juin 2015 à 08h15

    Site des gardes du parc à consulter
    http://randoblogpnrc.blogspot.fr/
    INFO :
    "Suite au dramatique accident survenu le 10 juin sur le GR20
    lieu-dit "cirque de la solitude", l’itinéraire principal du GR20
    et sa variante par l’Altore seront fermés
    et STRICTEMENT INTERDIT D’ACCES pendant plusieurs jours
    entre le refuge de TIGHJETTU et le refuge d’ASCU STAGNU.
    Des navettes ASCU STAGNU-CALASIMA / CALASIMA-ASCU STAGNU
    sont d’ores et déjà mises en place afin d’acheminer
    les randonneurs désireux de poursuivre leur randonnée".

    Pour les repas en 2013 on réservait en arrivant au refuge et ce avant 17h. sinon possibilité d’acheter et préparer son repas.

  • par DE NI PEle 14 juin 2015 à 18h52

    Bonjour, nous sommes trois randonneurs séniors qui allons faire le GR20 sens nord sud du 5 au 13 juillet prochain. Nous avons réservé tous les refuges. Pour passer le cirque de la Solitude le 4e jour, s’il est à nouveau ouvert, nous allons prendre un guide pour la journée (320 euros). Si des randonneurs veulent se joindre à nous, merci de me donner vos coordonnées, on peut partager cette journée ensemble..

  • par Mimile 23 juin 2015 à 10h32

    Bonjour DE NI PE, nous avons également prévu de faire le GR20 avec un accompagnement par un guide pour le cirque de la solitude, nous n’étions pas très chaud pour le faire seuls et au vu des récents evenements encore moins.. Ma question est, comment avez vous trouvé votre guide ? Merci !

  • par le 23 juin 2015 à 10h52

    Le site est fermé jusqu’à nouvel ordre, itinéraire de substitution mis en place : http://randoblogpnrc.blogspot.fr/

  • par le 24 juin 2015 à 03h42

    L’itinéraire de substitution est certes un peu plus long, mais il n’a rien à envier à l’original en termes de beauté ! Et, cerise sur le gâteau, il y aura juste un petit détour supplémentaire à faire pour rajouter le point culminant de l’île à votre tableau de chasse, et vous offrir le panorama qui est livré avec !

  • par DE NI PEle 28 juin 2015 à 20h56

    Bonsoir Mimi, comme le parcours original du cirque de la solitude est fermé, nous avons renoncé à faire le GR20 cette année. En revanche nous partons faire le Mare e Monti Nord, magnifique parcours, moins couru que le GR20 mais plus raisonnable... J’ai eu le contact avec le guide en appellant la compagnie des guides corses au 06 20 53 66 67. Bonne Brando

  • par senilisle 22 juillet 2015 à 07h59

    Bonjour, nous avons fait le gr20 nord à 4 randonneur début juillet .
    ORG:tente réservée à l’avance avec repas du soir
    + petit déjeuner, éviter de dormir dans les refuges risque de punaise de lit.
    Les gardiens sont sympa ne pas arriver en terrain conquit.
    Ne pas prendre le gr20 la fleur au fusil, cela ce prépare ,à par cela un vrais régal.
    Bonne traversée à tous

  • par pubjmariele 23 août 2015 à 10h07

    Une barbarie de langue. La mode est aux noms corses francisés : On écrit et prononce "VizzavonA" même si on entend VizzavonE quand les oreilles sont un peu fatiguées, le "A" est bien prononcé quoique parfois discret. Sinon les conseils du post sont très valables.

  • par ENGLES Agnèsle 22 septembre 2015 à 10h01

    Bonjour, je viens de faire le chemin de Stevenson en 12 jours, c’était Super. Et je me projette pour les prochaines vacances. Je ne connais que de nom le GR20. Y a t-il des risques de vertige, si je n’ai rien pour me tenir, je suis un peu craintive.
    Merci
    Agnès

  • par le 29 septembre 2015 à 23h26

    Bonjour Agnès,
    Le chemin de Stevenson est magnifique mais c’est de la randonnée de faible altitude avec de faibles dénivelés et avec aucun passage gazeux où le vertige aurait pu rendre délicat. Le GR20 dans sa partie Nord sur quelques étapes comme celle là : http://gr20.wiki/etapes/nord-sud/as..., ou dans sa partie Sud avec ses variantes alpines peut vous être délicat pour ceux qui sont sensibles au vertige.

  • par marinele 21 février 2016 à 19h25

    Bonjour

    Je suis fan de Corse et la découvre chaque année.
    J’aimerais faire découvrir un tout petit bout du GR20 à une personne qui ne l’a jamais fait et qui dispose de peu de temps.
    Personne plutôt sportive mais n’ayant jamais fait de rando de ce type.
    J’avais bien aimé la partie avant Vizzavona (j’avais fait du nord vers le sud), avec ses bassines pour se baigner, ses forêts, la grandeur des paysages, les bergeries, les vaches etc. J’aimerais bien lui faire découvrir ceci.
    Nous arriverons d’Ajaccio.
    Le but est d’arriver à rejoindre la voie ferrée pour rejoindre l’Ile Rousse après notre rando.
    J’avais pensé faire Capanelle - Vizzavona - Refuge de l’Onda-Tattone - mais je ne suispas sûre que ce soit facile de rejoindre capanelle en venant par Ajaccio ??

    J’espère avoir vos avis :) Et si l’idée est mauvaise surtout dites le moi :)

    Merci d’avance !

    Bonne journée !

  • par michelle 2 mars 2016 à 16h06

    Pour Agnès : j’ai fait le Stevenson en 10 jours. Mais j’ai une longue pratique de la montagne.Entraine toi sur des randos de 8 à 12h, 18 à 30km en terrain varié, trouve des belles grimpettes et monte régulièrement 3 à 4 h à 300m de dénivelé à l’heure. Ceci dit, ma fille, à 18 ans, est partie sans préparation spéciale, mais pratiquait régulièrement de nombreux sports.Elle a adoré le GR20 !

  • par Beguier Michelle 6 mai 2016 à 22h58

    Bonjour à tous ma question est la suivante je compte faire le GR20 les deux dernières semaines de juillet A7 occasion peut-on éviter les refuges merci de me répondre

  • par Rémile 6 juin 2016 à 19h47

    Tu ne peux pas éviter les refuges le GR20 est sur un parc naturel à 80%. donc si tu te fais choper tu prend une amande de plus de 150€... Mais je connais des personnes qui l’on déjà fait.... ;) A toi de voir...

  • par Jean Lucle 20 juillet 2016 à 23h07

    J’ai effectué le GR20 de Bavella à Vizzavona avec Corsica Aventure en compagnie d’un ami et nos deux fils de 18 ans. Excellente expérience et ravi de l’avoir parcouru avec un accompagnateur non seulement pour les conseils techniques pour nous economiser mais aussi pour les variantes que le GR20 présentes.
    Pour les novices de la rando mais non sportifs,comme nous, je conseille vivement cette formule. Dans tous les cas, je ferai le nord, voir du nord au sud sans tarder.

  • par le 18 août 2016 à 07h38

    Vous en faite une montagne de ce GR20 et ces 10000 mètres de D+ en 16 jours ce qui fait un modeste 625m par jour, il y a qu’une seule étape vraiment technique (hormis les variantes), le reste c’est du sentier propre que vous pouvez passer en basket. Faite le GR5 sur toute ca longueur et vous pourrez comparé. le seule intérêt c’est la beauté du site.

  • par GR20istele 18 août 2016 à 09h35

    Quelle arrogance ! Kilian Jornet est plus modeste ! Gr5 au départ des Pays-Bas je suppose.

  • par le 18 août 2016 à 11h55

    Bonjour,

    Je viens de lire vos commentaires, mais n’ayant pas trouvé de réponses à mes questions, les voicis !
    je pars pour 7jours en autonomie au GR20 avec mon compagnon. nous avons prévus pour les repas des plats lyophilisés (3*/jours/pers) et des barres de cereals et fruits secs. Pensez-vous que cela est trop optimiste ?
    Sinon que me conseillez-vous pour alleger mon sac sans alourdir mon budget ?

    Merci pour vos réponses !

  • par le 11 septembre 2016 à 11h54

    Bonjour,
    Ayant réalisé à deux reprises le GR20 en autonomie à la mi-juin (une fois sous la pluie et avec le soleil !), j’ai marché avec un sac chargé 20kg qui s’allégeait dans un grand plaisir au fil des jours ! Les ravitaillements suivants se faisaient dans les épiceries locales dépendamment des produits que je pouvais trouver ! Pas de prise de tête, il faut juste partir ! Merveilleux souvenirs.

  • par Thomasle 19 septembre 2016 à 10h43

    Attention au refuge Ciottulu di i Mori !

    Je vous partage mon expérience au refuge Ciottulu di i Mori de septembre 2016.

    Préférez doubler l’étape ou dormir dans les bergeries voisines ! En effet :

    - Le gardien ne respecte pas les réservations. Premier arrivé premier servi, il n’a que faire de ce que vous avez réservé et payé. Notre tente louée avait déjà été relouée à notre arrivée à 17h30
    - Le refuge est infesté de puces de lit (je pense que c’est clairement le plus infesté) à tel point que la moitié des personnes y logeant se sont relocalisés sur la terrasse en pleine nuit pour éviter les petites bêtes se frottant à leur corps
    - Le gardien n’est que peu aimable et heureusement c’est bien le seul sur le GR20. Il ne répond pas aux "bonjour" le matin. Il ne prends pas les réservations de son repas et nous a seulement indiqué : "Ne vous inquietez pas, vous mangerez" sans savoir quoi, à quelle heure ni à quel prix. Pareil pour le petit déjeuner.

    A refaire, je ne dormirai pas dans ce refuge

    Thomas

  • par Marcel randole 17 octobre 2016 à 10h10

    Nous avons fait le GR 20 en entier par le Nord en 16 jours en ayant réservé les refuges sauf à Matalza , bergerie ou
    nous avons eu très bon accueil, j’avais 73 ans et je n’ai souffert de rien, pas une seule ampoule au pieds, mais le matin départ tôt marche tranquille pour profiter, laisser passer ceux qui cavalent et tout compte fait arrivé tôt au refuge , à Ciuttulu di i Mori, très bien reçu, sans doute mes origines Corses, il n’y a qu’un refuge où l’accueil était minable , mais la femme du gardien ; une Continentale .
    Pas une seule punaise , mais les précautions avaient été prises , extrait de lavande et sacs poubelles de 100 L pour renfermer les affaire dans les refuges, c’était en septembre, il ye a beaucoup de monde mais tout c’est bien passé et le cirque de la Solitude E Cascettoni, pas de problème , il est vrai que dans le Mercantour certains sommets sont aussi difficile .
    Marcel

  • par Lardakile 1er janvier à 16h44

    Bonjour,
    je projette de faire le GR 20 Nord-Sud la 2ème quinzaine de juillet.
    Je me posais la question de la fréquentation du sentier en cette période... (c’est beaucoup moins marrant de marcher sur une "autoroute").
    Nous porterons notre tente, cela sert-il à quelque chose de réserver les emplacements ? Peut-on choisir de poser la tente près des bergeries, le prix est-il similaire aux emplacements refuges ?
    J’ai un sac de couchage qui va jusqu’à 8°C température confort et 3°C température transition, -11°C T° risque. Cela est-il assez ou dois-je investir dans un sac plus chaud ?
    Merci déjà pour vos conseils

  • par le 2 janvier à 12h19

    Je ne l’ai jamais fait à cette période, mais je suppose qu’effectivement la foule doit cheminer... Après, je pense que le randonneur à l’obligation de dormir dans des endroits définis. Personnellement, j’ai préféré les nuitée en bivouac n’importe où et en toute liberté dans le respect bien entendu du merveilleux site ! Juin, septembre et octobre sont très certainement les plus enrichissants !
    Ce sac de couchage devrait faire l’affaire quitte à se rajouter une petit sac Polaire !

  • par Lardakile 7 janvier à 12h35

    Merci Jean-Pierre pour les réponses.
    Pour les dates, étant étudiante, je n’ai pas pas trop le choix des vacances scolaires. peut-être que j’aurai l’occasion de le faire hors cette période une fois dîplomée, mais on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. Je prends les occasions comme elles viennent :) Je pense faire quelque nuit en bivouac sauvage aussi (parce que 6€/pers pour simplement planter une tente, ça fait cher au bout de 15jours), mais je verrai bien à ce moment là.
    pour le sac de couchage, j’ai un sac à viande en polaire. Je vais tester comme ça alors. quitte à mettre un pull.
    merci !

Poster un nouveau commentaire ?
Nous vous conseillons de vous connecter !     pourquoi ?

Publicité

  • Soldes jusque -80%

    Tentes de rando

  • Raquettes

  • Chaussures de rando

  • Sacs à dos

Les dossiers conseils :

Les tests matériels :