Gorges de l’Ardèche - Sentier du Saut du Loup et Chemin de la Grosse Pierre

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
155m
Durée :
demi-journée

Le Sentier du Saut du Loup est un magnifique itinéraire dans un environnement très sauvage. Plusieurs variations sont possibles. Le sentier central permet de découvrir le "Saut du Loup" qui donne son nom au circuit. Cette petite cascade est en général à sec et, si elle ne l'est pas, il vaut peut-être mieux se trouver ailleurs, ces cours d'eau temporaires étant souvent extrêmes. Une variante permet de longer l'Ardèche en passant au pied de somptueuses falaises, mais il faudra alors remonter la Route touristique sur 2,5km. Le Chemin de la Grosse Pierre est à faire en complément. – Auteur :

Accès

De Saint-Martin-d’Ardèche ou de Vallon-Pont-d’Arc, suivre la D290, Route touristique des Gorges de l’Ardèche et se garer au parking de la Grotte de Saint-Marcel. Panneau info-randos.
En dehors des horaires d’ouverture du site, se garer sur le petit parking à côté de la piste de descente au camping des Grottes.

Précisions sur la difficulté

  • Quelques passages raides
  • Terrain calcaire glissant si humide
  • Passage en corniche au-dessus de falaises
  • Ne pas pratiquer par risques orageux, chutes de pierres et passages dans le lit d’un ruisseau sujet aux vagues d’eau

Les infos essentielles

Le circuit est balisé dans les deux sens et offre trois itinéraires de descente et trois de remontée, ce qui fait six combinaisons possibles.
La combinaison décrite ici effectue une boucle complète sans portion en aller-retour et passe par le Saut du Loup.

  • Carte IGN : TOP25 2939OT
  • Les données suivantes concernent la descente par le Saut du Loup et la remontée par la piste du camping
  • Altitude minimum : 140 m
  • Altitude maximum : 240 m
  • Distance : environ 4 km
  • Horaires : comptez entre 1h00 et 1h30
  • Balisage : blanc/jaune
  • Quelques balises
  • Chemin de La Grosse Pierre, points verts et panneaux fléchés à chaque intersection

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

CHEMIN DE LA GROSSE PIERRE

  • Distance : environ 3 km
  • Dénivelée : environ 100 m
  • Horaire : environ 1h00
  • En jaune sur le fichier kml

De l’entrée du site des grottes, au nord de la Route touristique, remonter la large allée, nord, atteindre la balise Grotte de Saint-Marcel.

Prendre un sentier à droite. Abondamment balisé, la description précise est inutile.

À découvrir : plusieurs panneaux sur la sylve de cette garrigue, le menhir (la Grosse Pierre), le dolmen sans sa table supérieure, une charbonnière reconstituée, plusieurs points panoramiques sur les gorges et les Préalpes, Ventoux, Lance ...

SENTIER DU SAUT DU LOUP

Du parking de la grotte à la balise Combe du Pouzat

De la balise Grotte de Saint-Marcel, continuer la large allée ascendante direction Combe du Pouzat. Passer le virage et prendre un sentier descendant à gauche, sud-ouest.

  • Il est possible de passer par le bois ombragé, voir carte IGN en zoomant

Rejoindre la Route touristique et la traverser. Suivre le sentier qui descend dans la combe en trois virages et atteint la balise Combe du Pouzat.

De la balise Combe du Pouzat au parking par le Saut du Loup

Prendre le sentier de gauche, sud, direction Camping des Grottes.

Après environ quelques dizaines de mètres, prendre une sente à gauche, balisage manquant en 2018, croix de balisage sur une dalle à 10m.

Descendre la combe, parfois dans le lit du ruisseau. Contourner le Saut du Loup par une descente raide et escarpée en rive gauche.

Une sente à droite mène au Saut du Loup

Reprendre le lit du ruisseau puis en sortir en rive gauche.

Franchir un passage en corniche et atteindre la piste du Camping des Grottes, balise.

Prendre à gauche, est, direction Grotte de Saint-Marcel.

Remonter au parking par la piste.

VARIANTE

Bien que très beau, le Sentier du Loup semble incomplet : il ne descend pas au bord de l’Ardèche.

Ceci est possible par la variante ci-dessous, absolument magnifique mais avec un bémol, il faut remonter au parking en longeant la Route touristique sur 2,5km.

En partant tôt, la randonnée étant courte, il est possible de parcourir cette route en fin de matinée, la circulation étant alors très faible.

Une autre solution est de partir du virage coté 96m.
Se garer dans une clairière en prenant la piste sur quelques mètres.
Remonter la route, déserte le matin, jusqu’à la Grotte de Saint-Marcel

Infos

  • Distance : + 4,5 km
  • Dénivelée : + 270 m
  • Horaire : + 1h30 environ
  • Balisage blanc/jaune jusqu’à la Route touristique
  • En rouge sur le fichier kml

Descriptif

Avec deux véhicules, il est possible de suivre l’Ardèche par le Sentier des Gorges jusqu’à Saint-Martin.

À la jonction avec la piste du camping, descendre celle-ci à droite, est, direction Camping des Grottes.

Traverser le camping et longer l’Ardèche à gauche, aval, est, passages en dalles demandant de l’attention.

Atteindre le début d’un méandre et continuer jusqu’au milieu.

Remonter à gauche, est, un petit mur rocheux est équipé d’une échelle.

Franchir l’échelle et remonter le lit du Ruisseau du Louby. Franchir un passage escarpé. En haut du passage, prendre le sentier de gauche, balisé.

Atteindre la Route touristique.

Prendre à gauche, nord, et la suivre jusqu’au parking.

INFORMATIONS

Dernière modification : 1er novembre 2018
Gorges de l’Ardèche - Tour du Ranc Pointu

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 30 août

Topo publié le 27 septembre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 3 octobre à 18h12

    #73 Pistachier : protégé dans le Lot-et-Garonne.

    #74 Clématite brûlante : protégée en région Basse Normandie.

  • par Le 3 octobre à 23h12

    Compléments.
    J’ai eu l’oeil immédiatement attiré par la peinture pariétale (datée de 21000 ans, donc du Würmien IV, période du dernier maximum glaciaire ; les températures annuelles moyennes dans les Alpes étaient inférieures de 10 à 12 C aux actuelles - et pourtant ils ont survécu, puisque nous sommes là !).

    Quant à la grotte, tout le monde n’y va pas pour remplir sa gourde d’eau fraîche. Cf ci-après.

    • Extrait de "Ardèche-guide" :
      " Classée au Patrimoine National pour son intérêt géologique et archéologique, la grotte de Saint-Marcel est – avec ses 60 km de réseaux - l’une des plus vastes cavités de France.
      Sur 600 m. de visite, en suivant les traces de la rivière fossile vous découvrirez d’immenses salles et galeries finement sculptées par le travail de l’eau. Magnifiée par 2 spectacles son et lumière, la salle de la Cathédrale dévoilera ses immenses concrétions, et la sublime cascade de Gours, son enfilade de plus de cent bassins de calcite en eau, unique en Europe !

    En 2013, la création de la « Cave Naturelle des Gorges de l’Ardèche » - espace dédié au vieillissement de vins situé à 80 m. sous terre - a permis à la grotte de Saint-Marcel de devenir le premier pôle œno-touristique en cavité naturelle. Dégustations ( vins AOC Côtes du Rhône /Côtes du Rhône Village et produits du terroir) et ateliers œnologiques, spéléœnologie®… toutes les raisons sont bonnes pour allier le plaisir des yeux au plaisir du palais !

    VISITES THÉMATIQUES :
    Dégustation Œnologique : Visite de la grotte et dégustation de vins avec un guide spécialisé en œnologie.

    Rencontre autour du vin : Visite oeno-thématique : visite de la grotte ,dégustation de vins et produits différents (chocolat, fromage, lavande, produits du terroir, bonbons,…)

    La balade des Lucioles : Partez, en petit groupe, à la découverte de la partie aménagée à la lumière des lampes torches."

    • Extrait de "Ardèche-actu" :
      "A la croisée de la géologie, de l’archéologie et de la spéléologie, une visite guidée d’une heure permet de découvrir tout un monde souterrain, aménagé et illuminé de façon féerique et d’accéder aux plus belles salles du réseau sur un parcours de 600 mètres.
      La grotte a été classée au patrimoine national en 1934."
    • La salle de la cathédrale
      La salle de la cathédrale est impressionnante par sa richesse de concrétions mais aussi par son volume. On peut y découvrir des stalactites et des stalagmites absolument magnifiques mais aussi des draperies, des colonnes et de nombreuses autres formations. Une coulée de calcite (calcaire pur) évoque un ange suspendu dans les airs. L’un des deux spectacle son et lumière se déroule dans ce lieu insolite.

    Peintures et gravures
    La peinture rupestre se trouvant dans la cavité de la Tête du Lion est datée de 21 000 ans. Les premiers artistes ont peint le bovidé sur une paroi de la cavité de la tête du Lion qui fait partie du patrimoine communal. De nombreuses peintures et gravures figurent dans les cavités proches.

    La cascade de gours
    La cascade de gours de la grotte de Saint Marcel d’Ardèche est unique en Europe. Ces bassins de calcite ont mis environ 6 000 ans pour se former. Cette particularité fait de la grotte un lieu exceptionnel.

    La partie non-aménagée de la grotte en spéléologie.
    Cette cavité exceptionnelle est la plus grande d’Ardèche et offre une grande variété de paysages souterrains et de nombreuses possibilités de parcours.
    Pour découvrir la partie non-aménagée en spéléologie des parcours adaptés également aux plus petits ont été créés. Les expéditions sont accessibles à partir de 7 ans. Différents parcours de spéléologie sont proposés : de la rando sans difficulté (pas de passage étroit obligatoire) aux parcours plus sportifs avec une descente en rappel permettant de découvrir de belles concrétions variées, de grandes galeries et des passages ludiques : toboggans, petits passages… qui raviront petits et grands !
    « La Rando sous terre » suit le cheminement des premiers explorateurs et guides de Saint Marcel, ce parcours est particulièrement adapté à une première découverte pour toute la famille. Les parcours de « la Salle des Concrétions » et de « la Salle du Cyprès » permettent de découvrir une tyrolienne de 40 m dans la salle de la cathédrale et le majestueux Cyprès dans l’une des plus grandes salles de la grotte.

    Œnotourisme
    La grotte de Saint Marcel propose également des visites œno-touristiques qui permettent d’admirer la grotte tout en dégustant du vin Ardéchois dans une ambiance inédite, du vin de Saint Marcel d’Ardèche vieilli au cœur même de la grotte. Un spécialiste en œnologie accompagne un guide de la grotte pour vous délivrer tous les secrets du vin.
    En effet, les conditions optimales que l’on trouve dans la grotte permettent de sublimer des Côtes du Rhône d’exception élaborés par les producteurs locaux. La température constante de 14°C, l’humidité à 86 % et l’absence de lumière présentent les meilleurs conditions du vieillissement du vin. Unique en France, ce projet permet d’allier le patrimoine viticole de la région avec un lieu souterrain connu de tous.

    • Littérature.
      "Le Saut-du-Loup" de Christian Laborie", collection Romans, éditions De Borée, 2008.
      (Il y a plusieurs "Saut du Loup" dans les Cévennes.
    • Dolmen.
      Dit dolmen du Colombier, 44.3312N, 4.5482E.
      "De ce dolmen ruiné, il ne reste que les deux dalles latérales et une partie de la dalle de chevet. La chambre a une longueur de 3,50 m à 4 m pour une largeur de 1 m. Il ne subsiste que l’embase du cairn dont l’ampleur est difficilement reconnaissable."
      (lieux insolites-ardeche-bidon)
    • Menhir. 44°20’04"N, 04°32’49"E
      "Voici un des neuf menhirs répertoriés en Ardèche. Ce menhir d’une hauteur de 3,50 m a été redressé par le syndicat d’initiative de St Martin d’Ardèche. Son érection originelle est attribuée à la civilisation qui a érigé les dolmens entre 2600 et 1800 ans av. J.-C.. Ce menhir ne semble pas être en rapport avec le dolmen du Colombier situé 400 m plus à l’est.
      D’après Léopold Chiron, un des pionniers de l’archéologie ardéchoise, les menhirs étaient dénommés des "Plourousses", car on supposait qu’ils marquaient l’emplacement où se réunissaient les pleureuses lors des cérémonies funéraires. Il n’est pas possible de savoir si ce menhir était isolé ou s’il faisait partie d’un ensemble plus vaste. On peut cependant supposer que les menhirs devaient servir de temple permettant de vénérer les dieux ou la déesse-mère. Ces peuples de la préhistoire vénéraient certainement la nature et particulièrement la déesse-mère comme en attestent les statuettes féminines de la préhistoire et les stèles anthropomorphes retrouvées en Bretagne ou dans l’Aveyron.
      Les sourciers prétendent que les menhirs sont plantés sur des nœuds de faisceaux telluriques créant ainsi un lien entre la terre et le ciel. Est-ce que les menhirs sont particulièrement frappés par la foudre, jouant ainsi le rôle de paratonnerre naturel ? Le menhir de Grosse Pierre a fait l’objet d’une christianisation. À la partie supérieure de la face nord a été gravée une croix de St André."
      (https://www.lieux-insolites.fr/ardeche/bidon/grosse%20pierre%202.jpg - webmaster André Unterfinger )
      (lieux insolites-ardeche-bidon)
Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !