Gorges de la Loire - La Loire sauvage en aval de Goudet, en boucle par les Ceyssoux et Fleurac

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
450m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Cette randonnée en boucle descend les gorges de la Loire et ses falaises de basalte en aval de Goudet et monte sur le plateau basaltique pour offrir un contraste saisissant entre le fond de vallée et les grands espaces avec un vaste panorama sur le massif du Mézenc, les monts du Devès et les sucs de l'Yssingelais.

Accès

Village de Goudet, situé à 30km en aval des sources de la Loire. Nombreux parkings au bas du village, avant le pont sur la Loire, à l’est du camping...

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte 1 : IGN TOP25 2836 OT
  • Carte 2 : Série bleue 2736 E au 1:25000
  • Tracé IGN
  • Altitude départ : 780m
  • Point bas : 734m
  • Point haut : 962m
  • Distance : 15km
  • Horaire : 4/5h00

Difficulté

  • Passage dans la falaise qui est équipée d’un main courante
  • Ruisseau de la Bethe à franchir d’un bond
  • Ces deux passages peuvent être évités pare des variantes
  • En fin de randonnée, on longe sur environ 1 Km la peu fréquentée D 49

Cartographie

  • La carte Top 25 2836 OT ne comprend pas l’intégralité de l’itinéraire, il manque le hameau des Ceyssoux dans lequel il faut tourner à gauche pour descendre dans le vallon de la Bethe en suivant le balisage
    La carte Série bleue 2736 E n’est donc pas indispensable
  • Le ruisseau de la Bethe se nomme aussi ruisseau des Ceyssoux

Balisage

  • Jaune du PR 582
  • Blanc/rouge du GR 3F
  • Quelques panneaux indicateurs

De Goudet aux Rosières

Du parking, franchir le pont sur la Loire et passer en rive gauche du fleuve.

De suite après le pont, prendre la petite route qui descend au bord de la Loire en direction du camping Au Bord de l’Eau, balisage jaune.

Suivre la petite route, dépasser le camping et prendre le chemin sablonneux, non balisé, qui laisse le PR partir à gauche.

  • On peut prendre le PR, à gauche, qui va contourner le passage escarpé de la falaise

Traverser une futaie de pins et se rapprocher du fleuve.

Un sentier amène à la falaise dominant la Loire qui se franchit par quelques marches d’escalier et une vire, parfois étroite, équipée d’une main courante, le plus beau passage de la randonnée.

On traverse un bois et le sentier rejoint le PR.

Continuer à longer la Loire qui s’entend plus qu’elle ne se voit.

On passe aux ruines du Mas du Vernet.

Continuer le chemin jusqu’à apercevoir la ferme abandonnée des Ribeyroux.

Un peu avant la ferme, un chemin monte à gauche, balisage jaune, panneau Fleurac.

  • On peut gagner Fleurac et raccourcir la randonnée d’environ 6 Km.

Ignorer ce chemin, continuer à longer le fleuve en passant devant la ferme.
On remonte pour franchir un escarpement rocheux et on redescend en direction de la confluence de la Loire et du Ruisseau de la Bethe, balisage ancien, jaune et blanc/rouge.

On atteint une bifurcation.
Ne pas prendre le chemin de gauche qui mène à un large gué, difficile à franchir "pieds au sec" au printemps et sans doute plus facile en été.
Prendre le sentier de droite qui descend vers le confluent, atteint le ruisseau de la Bethe, effectue un virage à 180° pour remonter le long de ce dernier jusqu’à une petite cascade, balisage jaune.
Traverser d’un bond au niveau de la cascade, large d’environ 1 mètre.

Remonter le chemin balisé jaune et blanc/rouge, qui va surplomber le vallon de la Bethe et atteindre le carrefour de la cote 856.

  • A gauche le chemin est un raccourci qui évite les Rosières.

Continuer tout droit, balisage blanc/rouge jusqu’au hameau des Rosières, perché au bout du plateau basaltique.

Des Rosières à Fleurac

Dans le hameau, prendre à gauche jusqu’à la dernière maison, cote 944, balisage jaune et blanc/rouge.

Prendre à gauche et traverse le plateau jusqu’à son rebord sud.

On atteint une bifurcation. Ignorer le chemin de droite, c’est le raccourci issu du carrefour de la cote 856.
Prendre à gauche le chemin, toujours balisé, qui longe le rebord du plateau jusqu’au hameau des Ceyssoux.

  • On domine sur la gauche le vallon de la Bethe dans lequel il va falloir descendre pour remonter en direction de la ferme brûlée, bien visible sur l’autre versant

Traverser les Ceyssoux et prendre le troisième chemin à gauche, balisage jaune et blanc/rouge et descendre dans le vallon de la Bethe.

Traverser le ruisseau sur un large pont.

On passe au-dessus d’une habitation (Bethe) et on rejoint la large piste de desserte jusqu’à la ferme brûlée.

Continuer tout droit, en passant à gauche d’une grange et en abandonnant la piste, balisage blanc/rouge.

On remonte sur le plateau que l’on traverse jusqu’à Fleurac.

De Fleurac à Goudet, itinéraire direct

Traverser le hameau, balisage blanc/rouge, panneaux Goudet.

On traverse le plateau, nommé "la Plaine" en passant près de la borne de la cote 962, point haut de la randonnée.

On rejoint le rebord sud, panneau directionnel jaune PR 582.

Descendre le sentier, balisage jaune et blanc/rouge jusqu’à rejoindre la D 49.

Prendre à gauche et suivre la départementale, peu fréquentée, jusqu’à Goudet.

De Fleurac à Goudet, itinéraire évitant la route

  • Cette variante rallonge la randonnée d’environ 2,8 Km et 1h00.

De Fleurac, prendre au nord-est la direction Les Ribeyroux, balisage jaune.

Des Ribeyroux, on revient à Goudet en longeant la Loire.

  • Soit par le PR qui évite la vire
  • Soit en passant par la vire, et, dans ce cas, bien repérer à l’aller la jonction entre les eux itinéraires

Remarque

  • Les ruines du château de Beaufort qui dominent Goudet de plus de 150 mètres sont devenues une propriété privée et ne se visitent pas.

Informations

Dernière modification : 16 mai 2018
Le chemin de Stevenson du Puy en Velay à Florac

La carte du topo « Gorges de la Loire - La Loire sauvage en aval de Goudet, en boucle par les Ceyssoux et Fleurac »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Gorges de la Loire - La Loire sauvage en aval de Goudet, en boucle par les Ceyssoux et Fleurac »

Goudet. En longeant la Loire...  Le chemin non balisé. Le rocher du Midi Château de Beaufort. Futaie. Retour au bord de la Loire. En approchant de la falaise. Début du passage. La suite. Marches et main courante. La vire. La vire. Fin du passage. La rive d'en face Petite prairie.  Ruines du Mas du Vernet. A gauche, une mine patibulaire vous surveille. Rapide de la Loire. Petit promontoire. En approchant des Ribeyroux, visibles en arrière-plan. La bâtisse est abandonnée et les lilas se sont développés anarchiquement. Quand au milieu coule une rivière, on rencontre des pêcheurs. Genêts. Passez en silence pour ne pas réveiller le gorille qui semble dormir. Chemin pavé. Les Romains ? Promontoire. ...et vue aval. Aiguilles basaltiques. Panoramique. Le ruisseau de la Bethe. ...ou par ce gué mais il faudra, en certaines saisons, se mouiller les pieds. Remontée sur le plateau. Couleurs «jeunes feuilles». Pin séculaire et ombrageux. On domine le vallon de la Bethe. Carrefour de la cote 856. Le hameau des Rosières. Les gorges de la Loire, méandreuse, sauvage et inhabitée. Piste sur le plateau. Prairies. Le vallon de la Bethe qu'il va falloir franchir. Rocaille basaltique aux Ceyssoux. Vallon de la Bethe. En remontant en rive droite du vallon. Toujours le double balisage. La ferme brûlée de la Bethe. La Garde de Fleurac et prairies de barabans. Fleurac. En traversant «La Plaine», un plateau à 950 mètres d'altitude. Descente sur Goudet. Goudet au fond de sa vallée. Verdure de printemps. Jonction avec la D 49. Au détour d'un sentier...