Gorges de la Nesque, Chapelle Saint-Michel de Anesca par le Lac du Bourget, le Rocher du Cire

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
366m
Durée :
demi-journée
La carte

Auteurs : , (Avertissements et Droits d'auteur)

Superbe balade dans le second plus beau canyon de Provence, avec une descente spectaculaire dans le fond des gorges pour visiter la Chapelle Saint-Michel (XII ème siècle). La remontée sur l'autre versant est tout aussi grandiose. Au retour on peut faire un détour par le Mont Ventoux, le "Géant de Provence".

Accès

  • De Sault, prendre la D 942 en direction de Monieux et des Gorges de la Nesque. A la sortie de Monieux, prendre à gauche la petite route qui descend au Lac du Bourget (!), parking, aire de jeux, pique-nique.
  • De Carpentras, prendre la D 942 en direction de Mazan, Villes-sur-Auzon, Gorges de la Nesque. A la sortie des Gorges, à l’entrée du village de Monieux, prendre à droite, la petite route qui descend au Lac du Bourget. Cette route qui parcourt les gorges est magnifique. La randonnée étant courte, on peut s’arrêter aux différents belvédères.

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3140ET
  • Tracé IGN
  • Altitude de départ : 625m
  • Altitude maximale : 865m
  • Point bas : 606m
  • Distance : 8 Km
  • Horaire : 3h30
  • Dénivelée : 366m (107m + 259m)

La Nesque

La Nesque est une petite rivière qui prend sa source sur le flanc Est du Mont Ventoux. En contrebas du village de Sault, à l’endroit ou la route la franchit par un petit pont, elle n’est qu’un ruisseau. On voit le pont, mais pas la rivière, étroite et encombrée de végétation.

Pourtant un peu en aval, elle à creusé sur 25 km des gorges impressionnantes, les plus belles de Provence après le grand Canyon du Verdon. On est toujours surpris qu’une petite rivière, la plupart du temps "à sec" ait pu creuser des gorges aussi grandioses.

Le sol est si perméable que les eaux s’infiltrent rapidement et contribuent à alimenter la plus grosse résurgence d’Europe, la Fontaine de Vaucluse.

Mais à la différence du Verdon, les Gorges de la Nesque sont peu accessibles et peu de sentiers sont tracés.

L’un d’entre eux, descend du Belvédère de Castelleras par un sentier difficile avec des passages rocheux. La remontée sur l’autre versant, comporte aussi des passages rocheux.

L’itinéraire proposé ici est plus facile mais comporte des passages de toute beauté sur des corniches surplombant les gorges.

Nichée sous une baume, datant du XIIème siècle, la Chapelle Saint Michel de Anesca (Anesca = la Nesque) est une curiosité.

A faire quand la rivière est à sec, presque en permanence, la passerelle du fond des gorges ayant disparu.

Aller

Du parking, traverser la digue du barrage et prendre à droite, le sentier qui s’engage le long du lit à sec de la rivière.

Le balisage est assez fantaisiste avec plusieurs marques de couleurs différentes. Des poteaux indicateurs sont en place, mais les premiers n’indiquent pas la direction de la Chapelle. En gros, il faut suivre le balisage avec un trait jaune jusqu’à la bifurcation de la Peisse.

Peu après le départ, un petit sentier se détache à gauche. C’est l’itinéraire non balisé qui rejoint la Chapelle par le lit de rivière. Cet itinéraire peut être très boueux après un orage.

Laisser filer ce sentier, pour continuer sur le chemin principal. Plusieurs bifurcations partent vers la droite, mais continuer le chemin parallèle à la Nesque jusqu’à la bifurcation de la Peisse. A cet endroit, prendre a droite. On trouve enfin un poteau indicateur mentionnant la direction de la Chapelle. Balisage blanc/rouge du GR 9

On traverse clairières et bosquets avant de prendre une vire en balcon. On passe ensuite sous des voutes aux étranges couleurs avant d’arriver dans le lit de la rivière.

On la traverse et la Chapelle est juste en face, à 606m d’altitude, dans un endroit frais, au fond d’une baume.

Une petite échelle verticale, dont le dernier barreau est cassé, puis une corde à nœud élimée permettent de gagner les étages supérieurs dans deux autres baumes.

Il n’y a rien dans ces baumes et l’ascension, au vu de l’état de la corde qui n’inspire aucune confiance est plutôt déconseillée. Sauf si vous pouvez faire l’escalade sans le recours à la fameuse corde et si vous avez en emmené une pour vous faire assurer à la descente ; l’ancrage lui, est bon ; la dalle est quand même raide.

Retour

A gauche de la Chapelle, commence un balisage blanc/rouge qui va permettre de remonter sur la route des gorges à 735m . Très beau parcours avec des passages en balcon.

Traverser la route et suivre, plein Nord, la direction Monieux sur un poteau indicateur. Balisage blanc/rouge du GR 9.

On passe au point haut de la randonnée à 865m alors que le sentier, prend une direction plein Est.

La descente sur Monieux ; boisée sur la carte elle est en réalité plus proche d’une garrigue que d’une forêt ; n’offre aucune ombre.

A proximité du village, on rencontre une bifurcation. Le GR 9, contourne une propriété par un sentier, avec des marches consolidées par des planches, qui se dirige vers la Tour ruinée qui domine la village.

Ne pas prendre le GR, mais continuer tout droit (croix blanc/rouge sur un poteau) le sentier qui atteint le village par un escalier de pierre entre deux maisons.

Revenir au Sud et prendre la petite route qui descend au Lac du Bourget.

Variante : aller-retour au Rocher du Cire

  • Dénivelé supplémentaire : + 280m
  • Distance : +8 Km
  • Durée : +2h30

Balisage

  • Balise de la Peisse - Balise champ de Sicaude : Rouge-Blanc (GR)
  • Balise Champ de Sicaude- Balise "cote 798" : Rouge-Blanc (GR)
  • Balise "cote 798"- Rocher du Cire : Jaune (PR) puis aucun

Difficulté

  • Présence de lapiaz sur les hauteurs du Rocher du Cire

Descriptif

De la balise de la Peisse, continuer tout droit en direction du Champ de Sicaude (Balisé Rouge-Blanc : GR). En chemin, vous allez pouvoir profiter de superbes fenêtres sur les Gorges de la Nesque et le Ventoux ainsi que de très jolies clairières à l’approche du Champ de Sicaude.

Du Champ de Sicaude, continuer sur le GR jusqu’à rejoindre la balise à la cote 798 et sa piste DFCI. De là, prendre à droite, puis juste après (150m environ) vous allez arriver à une barrière (zone pastorale).

Après avoir refermé la barrière derrière vous, quitter la piste pour prendre à droite le petit sentier qui s’engouffre dans les buis et les chênes. Ce sentier fait environ 800m de long et vous amène sur le bord des falaises du Rocher du Cire.

Longer ses falaises à travers buis et lapiaz pour gagner le point culminant du Rocher du Cire et son superbe point de vue.

Le retour jusqu’à la balise de la Peisse s’effectuera par le même itinéraire.

Hébergement

Mise à jour

Dernière modification : 16 mai 2018
Combes d’Ansis et de Curnier en boucle

La carte du topo « Gorges de la Nesque, Chapelle Saint-Michel de Anesca par le Lac du Bourget, le Rocher du Cire »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Gorges de la Nesque, Chapelle Saint-Michel de Anesca par le Lac du Bourget, le Rocher du Cire »

Les Gorges de la Nesque vues de la route. Le Rocher du Cire. Doit-il son nom aux ruchers sauvages qui garnissaient ses parois ? La route des Gorges et le Mont Ventoux. Le Lac du Bourget. (Mais oui !) Le départ du sentier... ...au milieu des buis. Aperçu des Gorges. Bifurcation de la Peisse avec sa pancarte cassée. Il faut prendre à droite. Un peu d'ombre. Clairière sur le plateau. La descente va s'amorcer. Les Gorges, avec en face, sur la vire, le sentier de retour. La descente... ...dans les... ...Gorges de... ...la Nesque. Passage sous... ...une voute... ...aux étranges couleurs. Sous une baume. Le lit «à sec» de la Nesque. La Chapelle Saint Michel de Anesca. A droite l'échelle pour monter au «»deuxième étage«». A l'étage supérieur. L'intérieur de la Chapelle.   Les Gorges. En face, au bord de la falaise, le sentier pris à la descente. Vire en balcon pour remonter. La vire en balcon derrière nous. Tout en haut, dans la forêt, la route. Toujours la vire. Vue plongeante... ...sur les Gorges. Arrivée sur la route... ...que l'on quitte aussitôt, direction Monieux. Sentier dans la garrigue. Vu d'en haut : l'immensité du Lac du Bourget. Nous nous rapprochons de Monieux. Dans cette garrigue, l'ombre est rare, mais Raphaël en a trouvé un peu. La dernière bifurcation. A gauche le GR 9, tout droit le retour sur Monieux. Noyer géant à Monieux. Champs de lavandes sur la route du Mont Ventoux. Le désert du sommet. Désert ? Pas tout à fait ! On trouve le Pavot velu du Groenland. L'autre versant, lui aussi minéral. Le Mont Ventoux, vu du Mont Serein. Variante «Rocher du Cire» - Superbe fenêtre sur les gorges de la Nesque Variante « Rocher du Cire» - Jolie clairière Variante «Rocher du Cire» - Champ de Sicaude Variante «Rocher du Cire» - Les Gorges de la Nesque Variante «Rocher du Cire» - Les Gorges de la Nesque et le Rocher du Cire Vairante «Rocher du Cire» - Les Gorges de la Nesque et le Rocher du Cire