Grand Ferrand (2758m) par les Arches Interferrantes

Difficulté :
Alpinisme
Dénivelé :
1500m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une aventure typiquement dévoluarde où la fantasmagorie du relief intimide et fascine. Les grandes voûtes qui évoquent les cathédrales romanes sont dissimulées dans une dépression entre Petit et Grand Ferrand. La montagne se pare d’arches majestueuses... difficile de résister au pouvoir d’attraction de cette cavité qui semble nous aspirer dangereusement.

Accès

  • De Veynes ou Gap, prendre la D.937 en direction de la Joue du Loup. Passer le col du Festre. Un peu plus loin on rencontre un carrefour, direction Lachaup. Suivre la D.317 jusqu’à L’Adroit puis prendre à gauche, une petite route mène au hameau de Lachaup.
  • En venant de la Mure, prendre la N.85 jusqu’à Corps puis la D.537 en direction de Saint-Disdier. Continuer par la D.937 Agnières-en-Dévoluy puis sur la droite une petite route D.317 mène à Lachaup.

Précisions sur la difficulté

« Comme souvent dans ce massif, la progression demande des qualités de montagnards et quelques rudiments d’escalade. » Pascal Sombardier

  • Le tunnel des Arches Interferrantes :
    • Le cheminement s’effectue sur un terrain extrêmement friable. La rampe d’accès est alimentée de roches croulantes (exposée aux chutes de pierres).
    • Parcours entrecoupé de plusieurs ressauts très raides (II/III).
    • Rocher "patiné". Il serait difficile de se passer des cordes fixes.
  • Equipement :
    Quelques spits ainsi que plusieurs cordes fixes jalonnent le parcours. Prévoir une frontale, un casque ainsi qu’une corde (par sécurité en cas de repli).

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 3337OT Dévoluy Obiou - Pic de Bure
  • Point fort : à la découverte des plus impressionnantes arches du Dévoluy
  • Altitude de départ : 1392m à Lachaup
    Autre départ possible : Maubourg
  • Altitude du sommet : 2758m
  • Dénivelée cumulée : 1500m
  • Distance du parcours (A/R) : environ 20km
  • Balisage : sur le GR pour la marche d’approche puis marques rouges. Aucun pour les Arches.
  • Date de l’ascension : août 2018

Itinéraire

« Ce qu’il y a de plaisant dans mon goût pour les lieux escarpés, est qu’ils me font tourner la tête » J.J Rousseau

La marche d’approche

Le début du trajet est identique à celui décrit par Alain.

Une approche tout en douceur par la voie normale du Grand Ferrand.

  • Après le descriptif ci-dessous (topo d’Alain), l’itinéraire quitte la voie normale :

« Remonter cette cheminée assez raide et traverser à droite pour rejoindre une arête par des gradins d’éboulis. (Bien repérer l’endroit où il faudra quitter cette arête à la descente.) »

Au grand cairn, repérer une trace dans le dévers est (suivie parfois par erreur lors de la descente de la voie normale du Grand Ferrand). Gagner la crête qu’emprunte la voie des tunnels mais cette fois dans le sens de la descente afin de rejoindre la Vire Olympique.

L’accès au tunnel

Coincée entre les contreforts inhospitaliers du Grand Ferrand et le rebord vertigineux de la vire Olympique, une sente ténue (qui ne tarde pas à disparaître) traverse le dévers minéral. Rejoindre le bord de la vire puis l’impressionnant Chourum Olympique.

S’orienter à l’ouest en remontant une pente raide et délitée. S’ensuit une partie plus rocheuse.
Accès visuellement intimidant... ambiance garantie !

Le tunnel

Après une succession de ressauts (II), on parvient au pied d’un grand mur.

  • La première main courante n’est pas accessible, elle est "calibrée" pour une ascension hivernale et donc trop haute pour être utilisée à cette saison.

Escalader la paroi qui se présente (haute et glissante III). Plusieurs cordes fixes facilitent l’escalade (Amarrage naturel autour d’un gros bloc).
Ambiance dantesque qui me rappelle mes escapades spéléo d’antan.

La sortie sous les voûtes des Arches Interferrantes est logiquement...ENVOÛTANTE.
Ce prolongement sportif de la voie normale du Grand Ferrand vaut le détour. Dans les Alpes, combien de voies peuvent se targuer d’une issue aussi majestueuse ?

Vers le Grand Ferrand

Poursuivre par une pente raide et délitée pour rejoindre une échancrure. Traverser le petit tunnel (ressauts II) puis, gagner facilement le sommet du Grand Ferrand (2758m).

Descente par la voie normale.

Dernière modification : 2 septembre 2018
Grand Ferrand (2758m) par la voie normale

La carte du topo « Grand Ferrand (2758m) par les Arches Interferrantes »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Grand Ferrand (2758m) par les Arches Interferrantes »

Le voile s’est levé. « les pensées en marchant sont faites à moitié de ciel » La voie normale... pour s’échauffer. L’itinéraire indicatif (vu de la voie des tunnels). L’entame est assez intimidante... Main courante inatteignable. Une cavité qui semble nous aspirer... dangereusement ! Dans l’antre du Mordor. Deux pas successifs très raides.  Amarrage naturel des cordes fixes. Quelques spits équipent la voie. Les Arches se dévoilent. Les Arches Interferrantes. Vous avez dit gruyère ? Vue rétro. Un dernier raidillon ! Dans la face nord entre Petit et Grand Ferrand. Retour sur la vire pour une dernière vue de l’accès.