Grand Glaize (1041m) par les hameaux de Feissons-sur-Isère

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
850m
Durée :
demi-journée

La forêt a désormais envahi les hauteurs de la rive droite de l'Isère à Feissons-sur-Isère. Certains hameaux subsistent mais nombreux sont ceux qui sont en ruine. – Auteur :

Accès

D’Albertville, remonter la vallée de la Tarentaise par la D1090. Sortie 36, Col de la Madeleine. Se garer à Feissons-sur-Isère, au Rivet, au parking devant le bâtiment communal et le bassin couvert.

Coordonnées :

  • 45.5589 N
  • 006.47127 E

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte IGN : TOP25 n° 3532 OT Massif du Beaufortain – Moûtiers – La Plagne
  • Altitude de départ : 410m
  • Altitude minimum : 410m
  • Altitude maximum : 1041m
  • Dénivelée : 850m
  • Distance : 12Km
  • Parcours sur fond de carte :
  • en bleu, à l’aller
  • en jaune, au retour
  • Balisage : quelques rares anciens panneaux nommant les hameaux. À partir de la cote 850, grandes marques blanches. Retour bien indiqué.
  • Difficulté : après Sur la Roche, rechercher bien le sentier pour éviter de s’engager dans des éboulis.
  • Site : Commune de Feissons-sur-Isère.

ALLER

Emprunter la route qui monte au château et immédiatement, tourner à gauche, au-dessus du bassin couvert. Un sentier peu visible au départ, monte en lacets, passe vers un réservoir, rejoint une route.

Dans la troisième épingle de la route, continuer tout droit par le chemin (panneau Promenade des hameaux).

Le chemin passe au-dessus d’une conduite forcée. Il rejoint ensuite les hameaux de Ladrey, la Planche et plus haut Planchamp.

À la sortie de ce village, reprendre le sentier qui descend vers le Mont.

Arrivé sur la route, rester sur celle-ci et la descendre sur 800 mètres. À la cote 665, un sentier monte sur la gauche.

Après la cinquième épingle, on rencontre un poteau à un carrefour de sentiers. Prendre le sentier de droite et suivre désormais les marques blanches.

L’itinéraire passe Sur la Roche et dans une ancienne clairière avec des ruines non signalées sur la carte IGN. Le sentier peu fréquenté et parfois sous les feuilles est alors difficile à trouver malgré la présence de poteaux indicateurs.

On passe ensuite au pied d’une barre rocheuse jusqu’à rejoindre un sentier venant de droite.

Suivre alors les marques oranges jusqu’à Grand Glaize.

RETOUR

Descendre entre les maisons, on passe ensuite à proximité d’une chapelle ruinée, puis, au bout du pré, un sentier descend vers une piste que l’on traverse.

Suivre alors les panneaux Feissons-sur-Isère.

Arrivé sur la route, on peut la remonter légèrement pour aller voir le château de Feissons. Un sentier contourne le château et redescend vers la plaine.

Dernière modification : 16 mai 2018
Col du Crétet (2254m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 18 mars 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (5).
  • par Le 21 mars 2015 à 00h25

    Salut Stan.
    Photo 16 : la pierre des Autrichiens.
    Elle est censée représenter le passage des soldats de l’empire d’Autriche, qui opéraient en Savoie pour le compte du royaume Piémont-Sardaigne. C’est le prélude à l’entrée des Autrichiens dans Albertville le 28 juin 1815 (le 22 juin est également la date de la deuxième abdication de Napoléon I).

    Mais quelle idée de badigeonner de peinture cette épigraphie ?

    Et que signifie JMM ? J’ose espérer que cela n’a rien à voir avec Jean-Marc Morandini !

    La même pierre partiellement peinte :
    http://img.over-blog-kiwi.com/0/03/63/82/201209/ob_88be5e_pierre2-autrichiens-10-2010.jpg

  • par Le 21 mars 2015 à 10h10

    Bonjour,
    Badigeonnage : je ne sais l’origine de ces badigeonnage mais bons nombres de bornes frontières ont subit le même sort, idem pour une croix de l’ordre de Malte du côté de la Croix du Signal ; Œuvre des indépendantistes savoyards vues les couleurs ???

  • par Le 21 mars 2015 à 14h58

    Bonjour,
    peut-être que ce badigeonnage n’est là que pour bien faire ressortir l’inscription.
    La commune de Feissons-sur-Isère en parle sur son site.
    De plus, un panneau signale son emplacement (voir photo rajoutée à la fin).
    Il est possible que sans çà, je sois passé à côté sans la remarquer.

  • par Le 21 mars 2015 à 18h07

    Une signalétique : parfait. Une protection éventuelle : parfait. Mais de là à modifier un élément historique ... Autant peindre en rouge l’obélisque de la Concorde pour mieux le distinguer de loin.

  • par Le 21 mars 2015 à 18h22

    Por info : Au Pas de l’Échelle il s’avère que la croix de Savoie du rocher frontière a été malencontreusement "relouquée" : badigeonnage fond rouge, croix blanche ; pas vraiment heureux comme idée.

  • par Le 22 mars 2015 à 10h10

    Quand l’inculture confond l’histoire et le tourisme commercial primaire ...

  • par titi38Le 31 août 2015 à 18h11

    c ’est bon ! On peut pas parler d’ autre chose que du badigeonnage ? merci

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !