Grand Pic de Belledonne (2977m) par le Rivier d’Allemont

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1730m
Durée :
1 jour

La voie normale du point culminant du Massif de Belledonne depuis la Vallée de l'Eau d'Olle ! Passage par la combe secrète de la Balmette ainsi que son ancien glacier ! – Auteurs : et

Accès

En voiture : depuis Grenoble RD 1091 jusqu’à Rochetaillée puis direction le Col de la Croix de Fer. Se diriger au Rivier d’Allemont. Traverser le village et se garer un kilomètre plus loin (lieu-dit les Roncières, alt. 1294m).

Précisions sur la difficulté

  • Cotation : PD- (quelques pas de II/II+ et le passage clé de la cheminée en III-)
  • Engagement : II (course assez longue mais assez fréquentée)
  • Risques objectifs : Nombreuses chutes de pierres dans le passage du Glacier de la Balmette (on passe sous la voie...). Également dans la cheminée, où de très gros blocs sont en équilibre précaire !
  • Longue course à ne pas négliger au vu de sa distance et de son dénivelé !
  • Les névés restent longtemps sous le Col de la Balmette, les crampons peuvent être nécessaires pour atteindre le col.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : 3335 OT Grenoble - Chamrousse
  • Altitude minimum : 1294m - Le Rivier d’Allemont (Les Roncières)
  • Altitude maximum : 2977m - Grand Pic de Belledonne
  • Période : entre juin et octobre.
  • Horaires : 3h00 d’appriche jusqu’au Col de la Balmette puis 1h45 pour l’ascension de l’arête nord. Compter 5h00 en plus des pauses et 3h30 de descente !

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Introduction

Le Grand Pic de Belledonne est le point culminant du Massif de Belledonne.
Son profil particulier attire l’oeil ainsi que les jambes... Deux accès possibles pour rejoindre ce sommet : soit par le Refuge Jean Collet ou soit par le Rivier d’Allemont. Dans les deux cas, l’ascension finale de l’arête nord est la même.
Ce topo décrira l’ascension depuis le Rivier d’Allemont.

Description de l’itinéraire

  • L’approche : Entre les Roncières et le Col de la Balmette

Depuis les Roncières (1294m) continuer à pied la piste sur deux kilomètres environ avant d’arriver au terminus (point 2401m) où démarre un sentier s’élevant en rive droite du Torrent du Frênet.

On rentre alors dans le Vallon de Beauregard et on suit ce sentier assez raide.

Vers l’altitude 1800m on coupe la Roche Coutant (1897m) par un couloir et un bon sentier et on sort ainsi du Vallon de Beauregard.

On atteint un col (1890m environ) avant de longer le versant sud des Rochailles (2067m).

Maintenant, il faut s’élever au mieux dans les bosquets de myrtilles afin d’atteindre un replat se situant à l’entrée de la Combe Inférieure de la Balmette.

Depuis l’entrée de la combe (alt. 2100m) traverser à plat jusqu’à atteindre le Lac de la Balmette (2100m).

L’ambiance commence à se faire ressentir ici dans cet endroit très sauvage !

Monter ensuite au SE dans la grande pente pelée de 350m de haut menant sous le Grand Pic.

Ce passage est assez long et physique mais le gain d’altitude est rapide !

Rejoindre par du terrain morainique la zone de blocs de la Combe Supérieure de la Balmette et les restes de son glacier...

Traverser aisément la zone de blocs et le glacier plus loin (à noter des névés persistants jusqu’en fin août !).

Se diriger vers la pente raide menant au Col de la Balmette (2665m) qu’on atteindra par une zone de dalles à droite puis une traversée ascendante vers le col en passant une rampe très délitée !

On atteint alors le pied de l’arête nord du Grand Pic !

  • Ascension de l’arête nord

Au Col de la Balmette (2665m) un court ressaut en 4c peut se forcer à droite ou alors par une vire en contrebas versant Grenoble en descendant une vingtaine de mètres dans le couloir avant de traverser à gauche et atteindre la voie normale versant Grenoble.

Depuis la pente d’éboulis raide on monte au mieux pour rejoindre l’arête nord juste au-dessus du ressaut en 4c !

Emprunter les rochers brisés quelques instants avant de buter sous un grand ressaut vertical.

Traverser à gauche vers une grande cheminée avant de se retrouver à l’aplombe du passage clé de l’ascension.

Passer le muret suivant (3a, bien prisu) avant de prendre pied dans la cheminée.

La cheminée se divise en deux parties : prendre celle de gauche.

Faire attention aux gros blocs en équilibre précaire et atteindre l’épaule au sommet de la cheminée.

Le terrain change alors radicalement. On se retrouve au pied d’un vaste éboulis qu’il faut remonter soit en tirant à gauche (cairns) ou soit tout droit vers l’arête nord (rochers brisés menant sous le ressaut sommital).

En début d’été, un névé est encore présent dans cette face. Tirer le plus à gauche possible pour se retrouver en limite de cette face.

Venir buter sur le haut de l’éboulis et remonter des rochers donnant accès au premier câble en fer de la voie.

Au-dessus, se diriger vers une boite aux lettres à gauche, la passer et monter au-dessus à droite sur une vire étroite (2ème câble).

À l’extrémité du câble, remonter au mieux les rochers faciles débouchant enfin au sommet panoramique.

Panorama du sommet

Une grande vue sur le bassin Grenoblois, la Chartreuse, les Bauges, la Maurienne, la Vanoise, les Grandes Rousses, les Écrins, le Taillefer, etc... La vue sur le Lac Blanc est saisissante !

La descente

Retour identique en faisant attention aux pierres qui sont parfois instables.

D’autres photos

Dernière modification : 24 octobre 2018
Croix de Belledonne (2926m) par le lac de Belledonne

A propos

Auteurs de ce topo : ,

Randonnée réalisée le 6 octobre

Topo publié le 24 octobre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !