Grand Pic de la Lauzière (2829m) en conditions hivernales

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1500m
Durée :
1 jour

La classique du secteur réalisée par le col des Aiguillons. C'est le point culminant du massif de la Lauzière. – Auteur :

Accès

D’Albertville prendre la direction de la Tarentaise puis du col de la Madeleine jusqu’à Celliers-Dessus (en hiver altitude du parking 1360m).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN TOP25 3433 ET Saint-Jean-de-Maurienne.
  • Orientation : E puis N.
  • Difficulté : Pente max à 30 degrés jusque sous le sommet. Les derniers 50 mètres sont à 45° assez exposés.
  • Matériel : Crampons, piolet pour la toute fin.

Itinéraire

Remonter la route du col de la Madeleine sur environ 1 km pour rejoindre la combe des Plans. La remonter jusque vers l’altitude 1950m puis bifurquer vers les Aiguilles de la Balme pour rejoindre le col de la Valette.

Par une traversée ascendante rejoindre le Pas de la Balme ou col des Aiguillons puis le glacier de Celliers.

Le remonter jusquà son terme pour venir buter rive gauche sous la rampe issue directement du sommet où les moyens alpins sont nécessaires.

Atteindre enfin le sommet par 50m à 45°. Malheureusement le sommet n’est plus matérialisé par la croix qui est apparemment tombée.

Pour finir cette belle boucle, la descente peut s’effectuer par la combe de la Valette pour rejoindre la route.

Dernière modification : 26 mai 2018
Aiguilles de la Balme (2696m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 16 janvier 2011

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (11).
  • par Le 17 janvier 2011 à 08h55

    le 16 janvier à 20h36 : THOMAS (Randonnées en montagne)
    Réponse au topo Le grand pic de la Lauzière(2829m).
    Que de souvenirs sur ce grand pic de la Lauzière. En été d’abord où une volée de pierres nous a frôlée sous les derniers mètres du sommet coupant même le bracelet de montre d’un collègue. En hiver aussi en raquettes avec lakiki et JLB ou en descendant on s’est fait emporter deux fois à 2600 et 2500 m par des grosses plaques avec perte de matériel mais sans gravité. Et puis récemment encore sur skitour par d’autres skieurs http://www.skitour.fr/sorties/grand.. . [➠ http://www.skitour.fr/sorties/grand... ]Très belle sortie mais qui demande de bonnes conditions. . Merci de tes photos David , très belles comme d’habitude.

  • par Le 17 janvier 2011 à 08h57

    le 16 janvier à 20h40 : Colson David
    C’est vrai qu’on ne savait pas trop si le sommet était faisable aujourd’hui,surtout ce qui s’est passé cette semaine fait réfléchir,on pensait eventuellent aux Frettes,au Rognolet ou juste le col entre la combe des Plans et celle de la Valette,cette fois les conditions ont permis de faire le sommet mais c’est certain qu’elles necessitent une bonne stablité.

  • par sanigerardLe 6 juin 2013 à 18h52

    mouai...!depuis le temps qu’on m’en parle de la Lauzière....belle ballade parcouru toujours en skis de rando ce 5 juin 2013 du pied de la combe de la Balme.....neige de fin de saison ,super chouette ,belles pentes et bô panorama.... bonne ambiance ....printanière

  • par Le 7 juillet 2014 à 20h47

    Salut David, je suppose, d’après le topo, que le glacier n’est pas crevassé et qu’il peut se traverser seul, n’est-ce pas ?

  • par Le 8 juillet 2014 à 18h06

    Salut Dyn’s, j’ai posté une sortie du Bellacha pour prochainement ou on voit bien le glacier.
    Je pense que oui on peut le traverser seul car il ne semble pas crevassé. Surtout je pense qu’on peut éviter la zone centrale en le contournant par le bas puis en rejoignant l’arête nord rocheuse.
    Malgré tout c’est peut être préférable d’éviter la glace vive éventuelle...Je te souhaite de faire ce joli sommet.

  • par Le 9 juillet 2014 à 14h29

    Merci David pour ta réponse. J’ai les crampons qui ne demandent qu’à être enfilé, j’espère pour bientôt ! Pour l’instant, je repère ce que je pourrai faire autour des Bauges.

  • par Le 9 octobre 2017 à 15h25

    Je me permets un commentaire sur un itinéraire "un peu ancien", car je m’interroge après un repérage sur la dangerosité du lieu. Je vois ici que la traversé du glacier n’est pas déconseillée. Pourtant lors de ma dernière visite (hier 9 octobre 17), sans être loin s’en faut un expert en glacier, je remarque une "grosse" (bien visible) crevasse centrale, et parmi d’autres, une crevasse sur le coté gauche (est) du glacier. Visible sur cette photo : https://img11.hostingpics.net/pics/878323lauziere.jpg
    On remarquera d’ailleurs les traces d’une personne apparemment seule pile dans la continuité de celle-ci.

    Je suis bien tenté par ce sommet apparemment pas technique, mais j’avoue que ce franchissement du glacier ne me rassure pas du tout. Je ne connais pas sont épaisseur et donc le risque pris, mais pour être monté jusqu’à sa moitié je pense pouvoir dire qu’il est difficile de surement éviter totalement celui-ci. Car les pierrier latéraux d’une extrême instabilité (même les gros blocs) ne sont guère rassurants.

    Bref, c’est moi qui me fait des idées/tracas pour rien, où la zone malgré des traces de passage de gens visiblement seuls n’est pas risqué en solo ?

    NB : Une photo plus globale : https://img11.hostingpics.net/pics/837789IMG20171008152036175.jpg

  • par Le 9 octobre 2017 à 16h58

    Le glacier de Celliers n’est pas connu pour être crevassé.
    Cette "crevasse" centrale est peut être une ravine.
    Si vous éviter le centre, pas de pb.
    Toutefois, je vous conseille un début de saison quand la neige tient les pierres.
    La fonte du glacier a laissé la place de nombreuses pierres instables qui, par effet de décompression ne demandent qu’à aller voir plus bas si le climat est meilleur.
    Ci-joint, une photo de JMT de 2011. El le glacier ne s’est pas "arrangé depuis.
    http://randonneessportives.over-blog.com/2014/07/pointe-des-arangles-2344m.html
    http://img.over-blog-kiwi.com/1/07/36/60/20140720/ob_2619fb_p1000689-jpg

  • par JMTLe 9 octobre 2017 à 17h10

    Je confirme les propos d’Alain. De la base de la paroi au sommet "les pierres volent bas" et c’est un peu la roulette russe !!!

  • par Le 9 octobre 2017 à 23h17

    Merci pour les infos sur le glacier. Je ne suis pas vraiment plus rassuré j’ai vraiment tendance à me méfier de ce dont je ne peux appréhender le risque. C’est peut-être une question bête et sans doute inutile, mais dont la réponse peut-être rassurante ... ou pas...mais quelle serait l’épaisseur à priori de ce glacier ?
    A la base mon idée était de longer au maximum la paroi située à droite du glacier. Mais les rochers y sont très ...très instables et la limite du glacier étant assez insaisissable, je me dit qu’il est peut-être mieux de progresser comme vous l’indiquez sur le glacier. A droite de la "crevasse" qui peut être une ravine.

    Sinon, si j’ai bien compris, ce qui est pour vous risqué, surtout en ce moment, c’est l’ascension finale ? C’est là que les chutes de pierres serait fréquentes, voir régulières ?

    Le but de ma reconnaissance était justement d’observer un peu cela. J’ai ainsi constater des chutes de pierres spontanée de la paroi située à gauche du glacier, rien de l’autre coté. Cette paroi (gauche) étant exposée au soleil lors de mon passage.

  • par Le 9 octobre 2017 à 23h47

    Mr L —> Au vu des questions que vous posez, je n’ai pas l’impression (je peux me tromper) que vous ayez une expérience forgée par des années de pratique.
    Dès lors, je vous conseillerais de faire cette ascension à la période la plus favorable, c’est à dire en début de saison, juin et début juillet (s’il n’y a pas eu une canicule en juin). A faire avec piolet et crampons.
    En ce moment, les jours sont courts, le soleil est bas et c’est une face nord, c’est forcément difficile.
    En ce moment, la lumière est belle, il faut aller dans des versants lumineux, sud et ouest.

  • par Le 10 octobre 2017 à 00h35

    Bien vu Alain, comme vous pourrez d’ailleurs le remarquer, je ne cherche pas à masquer le fait que je n’ai pas des années d’expériences. Au contraire, j’essaie de nuancer mes propos. Si je pose ces questions c’est aussi pour profiter de l’expérience "théorique" de certains. Surtout concernant cette perception des risques inhérents au lieu.

  • par Le 15 octobre 2017 à 17h31

    J’y suis allé aujourd’hui, un peu stressé par ce que vous avez pu m’indiquer et ce que j’ai pu lire ailleurs. Sans doute suis-je tombé sur une journée idéale : temps chaud pour cette période, mais pas trop et pas de gèle/dégèle. Je n’ai pu observer aucune chute de pierres. J’ai quand même évité au max les zones dont vous avez parlé au cas où (Merci). C’est donc à priori, selon les conditions, réalisable en cette période sans que ça soit forcément risqué.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !