Grande Tête de l’Obiou (2789m) par la voie des Feuillets

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1250m
Durée :
1 jour

Une approche captivante se déroulant dans un environnement d’altitude typiquement dévoluard. Une fois parvenu au pied de la grande lame rocheuse, la voie des Feuillets se faufile dans une faille verticale. S'ensuit une escalade ludique et aventureuse dans un cadre grandiose. – Auteur :

Accès

  • De Gap ou de Veynes, prendre la direction du Dévoluy. D.937 jusqu’au col du Festre puis St-Disdier. Emprunter la D.537 jusqu’au hameau Les Payas.
  • De Corps par la D.537 ou de Mens par la D.66, prendre la direction du Dévoluy.
    À Pellafol, suivre les Payas.
    Dans les deux cas, prendre une petite route sur la D.66a (tourner au calvaire), Une pancarte indique le col des Faïsses et l’Obiou. Au bout de la route, prendre la piste de droite, elle monte au Col de la Samblue puis au parking des Baumes.

Précisions sur la difficulté

Voie rocheuse

  • L’approche : rejoindre le premier feuillet par une succession de gradins (vire).
  • Le premier feuillet : faille étroite (paroi verticale III).
  • Le second feuillet : entre deux parois (raide III).
  • La sortie : petit mur (raide II).

Equipement :

  • Quelques pitons dans le premier feuillet.
  • Corde 30m, coinceurs, sangles et casques recommandés.

Les infos essentielles

  • Carte : IGN TOP25 3337OT Dévoluy Obiou - Pic de Bure
  • Point fort : une voie très esthétique
  • Altitude de départ : 1562m
  • Altitude du sommet : 2789m
  • Dénivelée cumulée : 1250m
  • Distance du parcours (A/R) : environ 12km
  • Balisage : aucun sinon sur la voie normale (rouge carmin)
  • Date de l’ascension : octobre 2018

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

La marche d’approche

La marche d’approche emprunte la voie normale décrite par Alain.

Après le col de l’Obiou (2464m), poursuivre un court instant vers l’ouest pour rejoindre la voie des Chatières décrite par Valverco.

L’automne sourit à la nature.
Quel décor ! Quel tableau !
En-bas, une mer de nuage capiteuse inonde la vallée.
Là-haut, j’aperçois le bastion sommital du roi de pierre.
Mont aux gradins baignés de lumière.

Vers les Feuillets et l’Obiou

Quitter la voie des Chatières au niveau d’un campanile caractéristique. Obliquer à gauche (sud) en direction d’un mur que l’on franchit par une vire.

Dans une ambiance singulièrement dolomitique, le paysage se révèle fascinant.
Les strates qui s’empilent forment des terrasses naturelles. Campaniles et lames rocheuses s’élancent vers le ciel.

Atteindre la terrasse se situant au dessous de la voie. Afin d’éviter une escalade frontale, rejoindre le pied de la falaise en longeant la paroi. Tirer à gauche en suivant une vire jusqu’au premier feuillet.

Ceux qui le désirent peuvent faire l’expérience des courses solitaires. « … y éprouver en toute liberté la solitude, les silences, les rythmes, les dimensions, les lois naturelles et les dangers. »

Escalader une faille très étroite (perspective impressionnante - III vertical).

  • On peut faire le choix de laisser son sac à dos et le récupérer plus tard en descendant par la voie des Chatières.

Il faut parfois avancer vers le vide pour ne pas se faire coincer tout en gardant sa concentration pour trouver de bonnes prises. Plusieurs pitons jalonnent l’ascension.
Lorsqu’on s’extirpe de la cheminée, on remarquera la présence d’un gros bloc coincé.
Relais possible d’en-haut.

Suivre à gauche une vire aérienne (large) jusqu’au second feuillet. Entre la paroi et l’écaille rocheuse, escalader le mur qui se présente, d’abord en opposition puis frontalement (mur raide III).

  • Aucun équipement observé, pose de coinceurs envisageable.

À la sortie, ne pas emprunter la vire aérienne sur la gauche.
Grimper droit dans un petit mur assez raide (II).

Poursuivre par une pente d’éboulis qui s’escarpe. Gagner le sommet de la Grande Tête de l’Obiou en remontant au nord-ouest.

Ce jour, descente par la voie normale.

Dernière modification : 1er novembre 2018
Cheminée du Petit Obiou par le Pré Chevalier

A propos

Auteur de ce topo :

Marcher en montagne : "je suis bien là, où je me dois d'être. C'était la question cruciale de la vie. La plus simple et la plus négligée." Sylvain Tesson

Randonnée réalisée le 21 octobre

Topo publié le 27 octobre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (6).
  • par Le 27 octobre à 13h31

    Magnifique ! C’était une journée parfaite à ne pas louper !

  • par Le 27 octobre à 13h45

    C’est superbe michel.

  • par Le 28 octobre à 06h51

    Hello,

    Magique !!!! J’en rêve de cette voie.
    Merci pour ce partage.
    A+
    Patrick

  • par Le 28 octobre à 09h51

    Merci pour vos messages :)
    Ce n’est pas trop ton secteur Patrick. Tu ne seras pas déçu !
    Surtout si tu l’enchaînes avec celle là : https://www.altituderando.com/Cheminee-du-Petit-Obiou-par-le-Pre-Chevalier
    Ou pourquoi pas avec la voie Paul Arthaud, que j’ai dans le collimateur depuis quelques temps !

  • par Le 28 octobre à 10h14

    Bah, c’est pas le bout du monde le Dévoluy quand même. Sur un WE !!!
    Le truc que j’ai dans la tête, c’est de monter par la cheminée du petit Obiou, et faire les feuillets, retour par les chattières ou la VN.
    Autre rêve, la grande diagonale de la face NW...
    J’en rêve depuis un an, espérant que mon genou soit suffisamment costaud pour y aller, ça y est presque... Ce sera l’an prochain, aujourd’hui il neige... :-)
    A+

  • par Le 28 octobre à 10h18

    La nord ouest, c’est plutôt pour le challenge car la voie est austère et très délitée.
    Là, tu grimpes au soleil, les pas sont techniques et esthétiques, avec le Petit Obiou en prime, c’est le rêve !

  • par Le 28 octobre à 10h23

    Oui on est bien d’accord.
    Mais cette face NW et ce cheminement astucieux, je trouve ça terriblement attirant aussi ! :-)
    Mais je paris plus sur le petit Obiou et les feuillets car l’engagement est plus raisonnable, et j’ai passé l’age de jouer au c...quoi que des fois... lol

  • par Le 28 octobre à 11h24

    Oui, c’est une grande paroi et je pense qu’il ne faut pas traîner car l’exposition aux chutes de pierres est importante.
    C’est toujours pareil, lorsque tu fais une voie, t’as de suite envie d’aller à côté ou bien en face pour voir ce qui se passe :)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !