Gros-Morne (806m)

Difficulté
Difficile
Dénivelé
750m
Durée
1 jour
Localiser le sommet

Avertissements et Droits d'auteur

On est aujourd'hui le 14 septembre 2017 et ça fait maintenant un mois, jour pour jour, que je suis allé me balader sur le chapeau du Gros-Morne avec 3 autres joyeux lurons. Vous avez donc le droit au topo de découvrir une randonnée qu'il est impératif de faire quand on aime arpenter forêts, lacs sur des sentiers où vous pouvez vous émerveiller non-stop.

Accès

Le démarrage se situe sur un parking au bord du Viking Trail, la route 430 (Gros Morne Mountain Hiking Trail Parking Lot)

Précisions sur la difficulté

Une randonnée qui va d’une difficulté moyenne mais qui peut devenir difficile selon certains passages, de part ses 400m de dénivelé positif assez raides qui vous attendent au pied du mont.

Les infos essentielles

  • Altitude du point de départ : environ 15m
  • Altitude du sommet : 806m
  • Distance du parcours : randonnée de 16 km aller-retour, sectionnée en 4 parties (4km, 1km, 7km et 4km)
  • Temps de parcours : annoncé par les employés du parc, habituellement 6 à 8 heures. Nous concernant 5h30, plusieurs pauses comprises.
  • Parc National du Gros Morne carte

Nécessaire :

  • Chaussures de randonnée robustes.
  • T-shit/débardeur, coupe-vent (imperméables si possible), bonnet/casquette, cache-nez.
  • Au moins 1 litre d’eau par personne et de quoi grignoter.

Informez-vous au Centre d’accueil des prévisions de météo et de l’état du sentier. Ça peut vraiment valoir le coup de réorganiser son planning pour profiter des meilleurs conditions un autre jour.

Renseignements importants :

  • Interdiction d’amener son animal.
  • Montagne interdite de Mai à Juin pour protéger la faune (croissance et reproduction). Néanmoins les 4 premiers kilomètres sont accessibles (jusqu’au pied du Gros-Morne).
  • Feux interdits

Situé dans le parc national du Gros-Morne, le mont Gros-Morne est le deuxième plus haut sommet de l’île de Terre-Neuve (Newfoundland, Canada).

J’ai oublié de vous dire, vous avez intérêt à aimer les cailloux... Parce que là-bas vous en mangez à bonne dose !

Itinéraire

Le Départ

On est arrivé au parking, il est 10h30, les conditions sont bonnes et on se dirige vers un panneau qui décrit le secteur avec un schéma représentant le relief (distance, sections et altitude) ainsi qu’un texte pour le blabla.
On commence très bas (environ 15m d’altitude) en s’enfonçant dans la forêt (c’est partit pour 4km). Plus on avance plus ça grimpe légèrement (rien de bien méchant), et on oublie vite le pull pour respirer un peu mieux en t-shirt.
Une petite heure suffit pour arriver au pied du mont. À ce moment, on se trouve à environ 375m d’altitude.

La ravine

Après s’être assis 5mn le temps de prendre quelques photos, notamment celle qui présente ce topo (merci Steph), s’être rassasié avec des tranches de beef jerky (miam !!!), c’est le moment de rentrer dans le dur. Au revoir le joli sentier, bonjour le défilé de cailloux !

Sur 300m le début du couloir nous fait l’honneur d’apprendre à le connaître et n’est pas très raide (environ 30 degrés). Puis il vous reste les 700m, qui se montrent un peu moins chaleureux (environ 60 degrés). Je précise que ça reste des chiffres approximatifs vu qu’aucune données à l’heure actuelle n’est trouvable sur internet. Il nous faudra légèrement moins d’une heure pour atteindre le sommet.

C’est bon, on a atteint le panneau du sommet où est accroché un drapeau Canadien qui se tortille dans tous les sens, il est 12h30. À peine arrivé en haut on va vite chercher son coupe-vent dans son sac, il fait assez froid là-haut et le vent plutôt violent y est pour quelque chose...
On peut tout de même trouver des sortes d’abris primitifs, formés par des amas de pierres, que d’anciens randonneurs ont probablement construit il y a bien longtemps.

Une fois assis dans le demi cercle de cailloux, on peut enfin s’abriter de ce vent et profiter d’un bon thé, faut-il encore avoir prévu son réchaud, des tasses de fortune et évidement des sachets de thé (cette fois-ci c’est MERCI Alex !).

Le ravin Ferry

Pas le temps de niaiser, il y a trop de nuages pour apprécier la vue, on se casse. On avance donc d’environ 1km sur un sentier aux différents aspects (cailloux, terrasses de bois, chemins terreux) pour faire une pause casse-croûte dans un endroit plus calme. On a enfin l’occasion de voir à 500m de nous en contrebas deux orignaux qui font eux aussi leur pause déjeuner (cervidés faisant penser aux caribous, l’orignal est plus grand et plus gros que son cousin).

Le reste de la descente est plutôt pénible à cause des grosses parcelles de cailloux dans différentes zones (je vous jure que quand vous retrouvez une once de terre, vous l’appréciez !). Mais la température qui commence à remonter, la vue des autres montagnes aux alentours, de la végétation, des lacs, des Tablelands au loin (bref des paysages magnifiques) calme le ras-le-bol qu’on peut avoir du terrain et répond très facilement à la question qui arrive parfois, "Mais qu’est-ce qu’on est venu foutre ici ?".
Puis au bout de 7km de descente on finit par retrouver l’intersection où les randonneurs de l’après-midi observent le mont Gros-Morne avant de s’y attaquer.

Le retour

Petite pause de 5mn pour se rafraîchir et profiter un dernier moment de la vue. Il fait quelques degrés de plus par rapport au matin, mais vu que les 4 derniers kilomètres sont en légère descente, ça ne gène en rien le retour et le fait de finir par une promenade en forêt permet presque de se reposer en marchant.

Il est tout juste 16h15 lorsque l’on fait notre retour au parking, le moment de la récompense est arrivé... Après s’être étiré, on saute dans la voiture et on file à 5mn de là, pour aller se baigner à Rocky Harbour Pond (au vu de notre odeur, on a du le polluer... désolé). Là vous n’avez juste qu’à vous allonger sur l’herbe ou le sable, contempler le mont en face sur lequel vous avez crapahuté pendant plusieurs heures, et fermez le yeux...

Dernière modification : 23 septembre 2017

Photos « Gros-Morne (806m) »

Promenons-nous dans les bois Sortit de la forêt, les Tablelands nous saluent au loin 1 caillou, 2 cailloux, 3 caill...... Y a pas à dire, c'est cool ! Summit ! Ca doit être pas mal de prendre un bain dans la baignoire du fond C'est quand qu'on mange ? Bienvenu aux satinaires d'un camping primitif Le sommet sera resté dans les nuages toute la journée