Hochkopf (1038m), Hornisgrinde (1164m) par Unterstmatt ‒ Nordschwarzwald

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
432m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Randonnée en circuit, entre forêts et tourbières, menant du Hochkopf au Hornisgrinde, point culminant de la Nordschwarzwald. Outre sa tour émettrice caractéristique et visible de loin, le Hornisgrinde est un vaste plateau largement couvert d'une tourbière, et dont le flanc oriental est orné d'un cirque modelé par l'érosion glaciaire (site de Biberkessel). Plateau également agrémenté de 2 anciennes tours accessibles (Aussichtsturm et Bismarckturm). Au final, de belles découvertes et au gré du parcours, des vues vers les 4 points cardinaux.

Accès

  • Skizirkus Unterstmatt (commune de Sasbach), sur la Schwarzwaldhochstraße (B500). Parking près du chalet-restaurant "Zur Großen Tanne" (928m).
  • En bus (KVV), ligne 245, arrêt "Unterstmatt".

Les infos essentielles

Carnet de route

  • Carte 1 : Kompass 872 Baden-Baden - Murgtal 1:25000
  • Carte 2 : Kompass 877 Oberkirch - Hornisgrinde 1:25000
  • Tracé OSM : Hochkopf - Hornisgrinde
  • Altitude de départ : 928m
  • Altitude des sommets : 1038m et 1164m
  • Dénivelé cumulé : 432m
  • Distance : 21,5km
  • Difficulté : aucune, à part la distance

Balisage

  • Tour du Hochkopf :
    • Aller : losange rouge de Unterstmatt à Hundseck (Hochkopf-Rundweg).
    • Retour : losange jaune de Hundseck à Unterstmatt.
  • Tour du Hornisgrinde :
    • Aller : losange jaune de Unterstmatt à Ochsenstall ; losange bleu d’Ochsenstall à Kieneck via Biberkessel ; losange jaune de Kieneck au Hornisgrinde.
    • Retour : losange rouge (Westweg) du Hornisgrinde à Unterstmatt.

Informations

Itinéraire

Tour du Hochkopf via Hundseck

Du chalet-restaurant "Zur Großen Tanne", se diriger au nord et sur 100m environ, en direction du "Hochkopf-Stub" (bâtiment orange) situé au pied du petit téléski du Hochkopf.

Juste avant le bâtiment, un panneau indique à droite le départ du sentier "Hochkopf - Rundweg" (losange rouge), puis un panneau informatif (faune et flore) signale l’entrée dans la "Schonwald Hochkopf - Pfrimmackerkopf".

Courte montée sur un sentier empierré, d’abord en forêt puis dans un paysage de lande et tourbière.

Le point haut du Hochkopf (1038m), matérialisé par quelques bancs et un simple panneau, est atteint très rapidement. Vue bien dégagée en direction du sud, notamment vers le Hornisgrinde.

On poursuit au nord-nord-est par une traversée du plateau sommital en direction du Pfrimmackerkopf (sommet secondaire, 1036m), avec une belle végétation de tourbière boisée (bouleau, pin à crochets, pin sylvestre, callune, carex, linaigrette, etc.).

Peu avant la fin de la tourbière, le sentier oblique légèrement sur la gauche et rejoint un chemin après une petite descente. Suivre ce chemin (nord-est) qui évolue sur le flanc nord du Pfrimmackerkopf (vue bien dégagée vers le nord).

Au croisement d’un autre chemin, continuer tout droit (est). Retour en forêt et descente jusqu’à Hundseck par le flanc sud du Riesenkopf (965m).

À l’entrée de Hundseck, on trouve une bifurcation à proximité immédiate du passage d’un téléski.

Prendre le chemin sur la droite qui part plein sud. Ce chemin totalement forestier (Bretterwald) et aux pentes très faibles (on oscille entre les altitudes 883m et 928m), effectue le retour à Unterstmatt en contournant le Bettelmannskopf (1023m).

Tour du Hornisgrinde via Biberkessel

De retour à Unsterstmatt, on rejoint le panneau directionnel situé devant le chalet-restaurant "Zur Großen Tanne".

Suivre alors la direction "Kleines Muhr - Ochsenstall" (losange jaune). On prend à l’ouest-sud-ouest, le chemin en montée qui traverse successivement 2 pistes de ski et oblique ensuite au sud vers le gite d’Ochsenstall (1035m).

Juste après le grand chalet d’Ochsenstall, bifurquer à droite, sud, à hauteur du panneau en bois indiquant "Seibelseckle".

Environ 150 mètres plus loin (panneau "Biberkessel"), continuer plein sud, en légère descente sur 900 mètres jusqu’à un virage en épingle.

On quitte alors le chemin par la droite pour trouver à 90 mètres, la Große Biberkessel Hütte (abri).

  • Avant de poursuivre vers le Hornisgrinde, on peut s’aventurer de 200 mètres à l’ouest (sentier), vers le très ancien cirque glaciaire de Biberkessel, creusé dans le versant oriental du Hornisgrinde. À la différence d’autres proches cirques comme le Mummelsee ou le Herrenwieser See, il n’y a plus de lac mais c’est encore un milieu humide et sauvage.

Ensuite, quitter la Große Biberkessel Hütte par le chemin au sud (Sackweg).

Après 400 mètres, un panneau en bois ("Hornisgrinde") signale le départ d’un sentier situé sur la droite du chemin.

Une belle montée, assez soutenue, permet d’atteindre la crête sud du cirque où l’on trouve un panneau directionnel (Kieneck, 1085m).

Prendre à droite, sud-sud-ouest, direction "Dreifürstenstein - Hornisgrinde" sur 400 mètres puis encore à droite, nord, à la bifurcation suivante.

On arrive rapidement à l’extrémité sud du plateau du Hornisgrinde, au niveau de la Dreifürstenstein.

  • La Dreifürstenstein est une grande dalle de grès sur laquelle, en 1722, fut fixé le point de rencontre des limites de 3 territoires : le duché de Wurtemberg, le margraviat de Bade et l’évêché de Strasbourg.
    Date, lignes et blasons sont gravés et parfaitement visibles sur la dalle.

À partir de la Dreifürstenstein, on effectue ensuite (peu importe le sens) un tour du plateau du Hornisgrinde (boucle d’environ 2km) pendant lequel on découvre :

  • La Aussichtsturm (23m) datant de 1910, avec quelques vieux hangars à proximité, témoins d’une longue présence militaire au Hornisgrinde. Belvédère absolument remarquable près de la tour si l’accès à celle-ci est fermé lors du passage (fossé rhénan, Vosges, vers la Südschwarzwald et même les Alpes par temps très clair).
  • La Bismarckturm (8m), anciennement Signalturm, datant de 1840 et située sur le point haut du Hornisgrinde (1164m). Accès libre par un petit escalier extérieur et tables d’orientation disponibles. Ruines militaires à 40 mètres au sud-sud-ouest de la tour.
  • La tourbière (hochmoor), qui couvre une grande partie du plateau. Un sentier sur ponton permet de l’observer entre la Bismarckturm et la Dreifürstenstein. Les petits pins mugo, dont certains se développent horizontalement, colonisent la bordure orientale de la tourbière. Panneaux informatifs sur la tourbière ainsi que sur l’histoire géologique du cirque de Biberkessel (que l’on peut apercevoir en contrebas).

Une fois le tour complet effectué, revenir à la Bismarckturm (par la Aussichtsturm ou la tourbière).

Prendre au nord le sentier (Westweg, losange rouge) qui part en direction de la Sendeturm SWR (206m, non accessible au public) en passant à droite de le grande éolienne.

Juste avant la Sendeturm SWR, suivre le sentier qui oblique légèrement vers la droite et engage la descente vers Ochsenstall.

En arrivant à Ochsenstall, virer à gauche sur 40 mètres jusqu’au panneau directionnel d’Ochsenstall (1035m), panneau devant lequel on est déjà passé à l’aller.

Suivre la direction "Unterstmatt - Hochkopf", toujours au nord et sur le Westweg (bien balisé). Au croisement d’une piste vers l’altitude 980m, le sentier reprend en face avec un beau final forestier pour le retour à Unterstmatt.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Hochkopf (1038m), Hornisgrinde (1164m) par Unterstmatt ‒ Nordschwarzwald »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours