Hornisgrinde (1164m), Hohfelsen (800m) par Seibelseckle ‒ Nordschwarzwald

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
454m
Durée :
demi-journée
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Nouvelle variante pour découvrir le plus haut sommet en Nordschwarzwald. Sentier de crête sauvage et peu fréquenté lors de la montée, passage par le sommet secondaire du Katzenkopf et le belvédère rocheux de Hohfelsen sur le retour.

Accès

  • Sur la Schwarzwaldhochstraße (B500) reliant Alexanderschanze à Baden-Baden, parking de Seibelseckle (956m).

Les infos essentielles

Carnet de route

  • Carte : Kompass 877 Oberkirch - Hornisgrinde 1:25000
  • Tracé OSM : Hornisgrinde - Hohfelsen
  • Altitude de départ : 956m
  • Altitude du point bas : 800m
  • Altitude du sommet : 1164m
  • Dénivelé cumulé : 454m
  • Distance : 13,7km
  • Difficulté : aucune

Balisage

  • Montée au Hornisgrinde : losange jaune.
  • Descente vers Hohfelsen : losange rouge (Westweg) puis losange bleu après la B500.
  • Retour à Seibelseckle : losange bleu puis losange jaune.
  • Panneaux directionnels et altitudinaux.

Itinéraire

Montée au Hornisgrinde

Des nombreux chemins partant de Seibelseckle, s’engager sur celui qui est orienté au nord-nord-est (panneau du "Nationalpark Schwarzwald" à l’entrée). Légèrement descendant, il parcourt le vallon du Kesselbach (ruisseau).

Au premier panneau rencontré (Untergrinden, 880m), prendre à gauche la direction "Hornisgrinde". Même direction au panneau situé 350 mètres plus loin (Hinterer Brand, 915m).

Au nord-ouest, débute alors un sentier quasi rectiligne. Après un passage forestier, ce sentier évolue sur une large crête dévastée par la tempête Lothar en décembre 1999.

Ambiance sauvage assurée, sur ce sentier par endroits encombré d’arbres morts. D’autant plus que la trace se perd un peu sous une végétation basse. Toutefois, la crête est jalonnée de quelques anciennes bornes, toutes à proximité de l’itinéraire.

Au passage du point haut de la crête (1091m), le sentier oblique à l’ouest. Après une légère descente, il se termine à un croisement avec panneau (Kieneck, 1085m).

Continuer au sud sur le sentier qui effectue une traversée ascendante pour rejoindre un autre sentier en provenance de Seibelseckle. Du panneau présent à cette jonction (Dreifürstensteinwegle, 1140m), monter plein nord pour atteindre très rapidement le plateau sommital du Hornisgrinde.

L’arrivée sur le plateau se fait au niveau de la Dreifürstenstein, située dans une zone boisée.

  • Il s’agit d’une grande dalle de grès sur laquelle, en 1722, fut fixé le point de rencontre des limites de 3 territoires : le duché de Wurtemberg, le margraviat de Bade et l’évêché de Strasbourg. Date, lignes et blasons sont gravés et parfaitement visibles sur la dalle.

Engager ensuite le cheminement circulaire du plateau (dans le sens antihoraire) afin de traverser la tourbière.

  • La tourbière (Hochmoor) couvre une grande partie du plateau. Un sentier sur ponton permet de l’observer entre la Dreifürstenstein et la Bismarckturm. Les petits pins mugo, dont certains se développent horizontalement, colonisent la bordure orientale de la tourbière. Panneaux informatifs sur la tourbière ainsi que sur l’histoire géologique du cirque glaciaire de Biberkessel (que l’on peut apercevoir en contrebas). Par ailleurs, un fossé aménagé en bordure du ponton permet d’observer l’épaisseur de tourbe.

Après la tourbière, on atteint la Bismarckturm située sur le point haut du plateau (1164m).

  • La Bismarckturm, anciennement Signalturm, est haute de 8 mètres et date de 1840. Accès libre par un petit escalier extérieur et tables d’orientation disponibles. Ruines militaires visibles à 40 mètres au sud-sud-ouest de la tour.

De la tour, continuer plein nord sur 150 mètres jusqu’à la nouvelle éolienne (hauteur totale de 120 mètres). Installée en octobre 2015, elle a remplacé les 3 anciennes qui dataient de 1994.

Juste avant l’éolienne, prendre le sentier à gauche puis encore à gauche à la bifurcation suivante. Le sentier longe le plateau un peu en contrebas, avec de belles vues sur le fossé rhénan.

Au passage de la Bergwacht-Hütte et avant de quitter le Hornisgrinde, monter à gauche pour rejoindre la Aussichtsturm à l’extrémité sud du plateau.

  • La Aussichtsturm (ou Hornisgrindeturm) est haute de 23 mètres et date de 1910. Quelques vieux hangars à proximité témoignent d’une longue présence militaire au Hornisgrinde. Belvédère absolument remarquable près de la tour si l’accès à celle-ci est fermé lors du passage (fossé rhénan, Vosges, vers le Südschwarzwald et même les Alpes par temps très clair).

Descente vers Hohfelsen

De retour à la Bergwacht-Hütte, emprunter au sud le Westweg en direction du "Katzenkopf".

Lorsqu’un chemin ascendant part sur la gauche, le suivre sur 200 mètres environ pour atteindre le Mummelseeblick : point de vue sur le Mummelsee, un lac d’origine glaciaire (Karsee) situé au bord de la B500 (et donc, le plus fréquenté en Nordschwarzwald).

Une fois revenu sur le Westweg, on le quitte à nouveau au bout de 30 mètres. Sur la gauche, une discrète trace part plein sud et mène au sommet du Katzenkopf (1123m). Davantage connu des parapentistes que des randonneurs, ce sommet secondaire mérite pourtant un passage.

Des rochers qui jonchent le sommet, poursuivre à l’ouest. Traverser la piste d’envol des parapentistes pour trouver une sente (assez raide) qui rejoint plus bas le Westweg.

Sur le flanc sud du Katzenkopf et en direction du Mummelsee, prendre le premier chemin sur la droite orienté plein ouest.

Ce chemin vire ensuite au nord et descend vers la B500 (Schwarzwaldhochstraße). Avant la route, on passe un chalet aux volets rouges (Markwaldhütte). La B500 atteinte, la remonter sur 250 mètres environ puis s’engager sur le chemin descendant à droite.

Après 1,3 kilomètre, on arrive à un carrefour avec cabane (Hohfelsen-Hütte) et panneau (Grillplatz Hohfelsen, 915m). En direction de "Hohfelsen", descendre à droite (ouest) sur le chemin (puis sentier) pour accéder au belvédère de Hohfelsen (800m).

Le belvédère est équipé d’une (trop) imposante croix métallique maintenue par des câbles. Toutefois, sa taille démesurée pour un tel site n’altère en rien la beauté du point de vue sur la vallée de Seebach (Achertal).

Retour à Seibelseckle

Revenir au carrefour de la Hohfelsen-Hütte et continuer tout droit (est) en direction de "Seibelseckle". Attention, lorsque le chemin semble se terminer en impasse, un sentier ascendant continue discrètement sur la gauche.

Arrivé à un panneau (Lenderswald), laisser le sentier continuant vers le Mummelsee et suivre le chemin descendant sur la droite.

Rester sur ce chemin (750 mètres) jusqu’à croiser une piste forestière. Prendre alors à gauche (nord-est) pour parcourir cette piste en faux-plat.

Puis, à un embranchement situé environ 400 mètres après passage d’un ruisseau (Seebächle), virer sur le chemin de droite (légèrement descendant).

Au dernier panneau rencontré plus bas (Oberer Lenderswald, 930m), monter plein est vers "Seibelseckle". On retrouve alors le point de départ après être passé sous la B500.

Randonnée effectuée le 19 décembre 2015.

Dernière modification : 17 août 2018
Hochkopf (1038m), Hornisgrinde (1164m) par Unterstmatt ‒ Nordschwarzwald

La carte du topo « Hornisgrinde (1164m), Hohfelsen (800m) par Seibelseckle ‒ Nordschwarzwald »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours