Hornisgrinde (1164m) par Kaltenbrunnen ‒ Nordschwarzwald

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
295m
Durée :
demi-journée
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Courte ascension du Hornisgrinde, idéale lorsque l'on ne dispose que de peu de temps.

Accès

  • Sur la Schwarzwaldhochstraße (B500) entre Unterstmatt et Mummelsee, rejoindre la bifurcation avec la route L86 (direction Sasbachwalden). Le parking de Kaltenbrunnen est situé sur la L86 en descendant vers Sasbachwalden, à 80 mètres du carrefour (900m).
  • En bus (KVV ou TGO), ligne 245 (Baden-Baden - Mummelsee) ou ligne 7123 (Achern - Mummelsee), arrêt "Kaltenbrunnen B500".

Les infos essentielles

Carnet de route

  • Carte : Kompass 877 Oberkirch - Hornisgrinde 1:25000
  • Tracé OSM : Hornisgrinde
  • Altitude de départ : 900m
  • Altitude du sommet : 1164m
  • Dénivelé cumulé : 295m
  • Distance : 7,3km
  • Difficulté : aucune
  • Balisage : losange jaune puis losange rouge (Westweg) à la montée, losange bleu à la descente ; quelques panneaux directionnels

Informations

Itinéraire

Continuer au fond du parking pour trouver sur la droite un chemin qui ramène vers la Schwarzwaldhochstraße.

Au panneau situé de l’autre côté de la route (Horngass, 905m), suivre le chemin forestier qui s’élève est-nord-est en direction d’Ochsenstall.

À un grand carrefour triangulaire (Kleines Muhr, 981m), prendre à droite au sud-sud-est, toujours en direction de Ochsenstall. Au bout de 650 mètres, le chemin effectue un large virage à gauche sur une zone déboisée, au pied d’une piste de ski.

Dès la sortie du virage, repérer à droite une trace ascendante sur l’herbe (très peu marquée). La montée se fait dos à la cabane de départ du téléski. Cette trace rejoint rapidement le bon sentier du Westweg (losange rouge).

Le passage près d’un chalet marque l’arrivée sur un premier plateau (Kleine Grinde) au nord de la montagne, dont l’extrémité peut être atteinte par une piste pour un point de vue.

Du chalet, poursuivre plein sud en passant à gauche de l’imposante Sendeturm SWR (206m, non accessible au public).

Ensuite, une courte montée boisée accède au vaste plateau sommital, dominé par une nouvelle éolienne (nacelle à 85m, hauteur totale de 120m) installée en octobre 2015, en remplacement des 3 anciennes.

Juste après l’éolienne, le sentier atteint la Bismarckturm d’où l’on effectue ensuite (peu importe le sens) un tour du plateau du Hornisgrinde (boucle d’environ 2km) pendant lequel on découvre :

  • La Bismarckturm (haute de 8 mètres), anciennement Signalturm, datant de 1840 et située sur le point haut du Hornisgrinde (1164m). Accès libre par un petit escalier extérieur et tables d’orientation disponibles. Ruines militaires à 40 mètres au sud-sud-ouest de la tour.
  • La tourbière (Hochmoor), qui couvre une grande partie du plateau. Un sentier sur ponton permet de l’observer entre la Bismarckturm et la Dreifürstenstein. Les petits pins mugo, dont certains se développent horizontalement, colonisent la bordure orientale de la tourbière. Panneaux informatifs sur la tourbière ainsi que sur l’histoire géologique du cirque glaciaire de Biberkessel (que l’on peut apercevoir en contrebas). Par ailleurs, un fossé aménagé en bordure du ponton permet d’observer une coupe de la tourbière.
  • La Dreifürstenstein, située dans une petite zone boisée au sud du plateau. Il s’agit d’une grande dalle de grès sur laquelle, en 1722, fut fixé le point de rencontre des limites de 3 territoires : le duché de Wurtemberg, le margraviat de Bade et l’évêché de Strasbourg. Date, lignes et blasons sont gravés et parfaitement visibles sur la dalle.
  • La Aussichtsturm (haute de 23 mètres) datant de 1910, avec quelques vieux hangars à proximité, témoins d’une longue présence militaire au Hornisgrinde. Belvédère absolument remarquable près de la tour si l’accès à celle-ci est fermé lors du passage (fossé rhénan, Vosges, vers le Südschwarzwald et même les Alpes par temps très clair).

De retour à la Bismarckturm après visite du plateau, rejoindre le panneau de la bifurcation située au pied de l’éolienne (Hornisgrinde Windpark, 1164m).

Prendre à gauche en direction de Kaltenbrunnen (losange bleu) puis au bout de 100 mètres, virer à droite au panneau en bois indiquant "Achern - Sasbachwalden".

La descente s’effectue sur un sentier bien dégagé en première partie, dans une orientation nord-nord-ouest. Lors de 5 croisements avec des chemins, le sentier reprend toujours en face.

Retour dans une forêt dense et sombre avant d’arriver près du point de départ sur la Schwarzwaldhochstraße, route que l’on franchit avec précaution (grande courbe sans passage piéton).

Randonnée effectuée le 05 novembre 2015.

Dernière modification : 22 juin 2018
Hochkopf (1038m), Hornisgrinde (1164m) par Unterstmatt ‒ Nordschwarzwald

La carte du topo « Hornisgrinde (1164m) par Kaltenbrunnen ‒ Nordschwarzwald »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Hornisgrinde (1164m) par Kaltenbrunnen ‒ Nordschwarzwald »

Sur la trace à suivre en sortie de virage, vue arrière vers la cabane au départ du téléski. Jonction avec le Westweg. Sur le Westweg. Sur le Westweg. L’arrivée sur le petit plateau (Kleine Grinde), vue arrière. L’arrivée sur le petit plateau (Kleine Grinde), contre-jour. Plateau du Kleine Grinde. Au pied de la Sendeturm SWR (206m). Vue latérale en montant vers le plateau sommital. En contrebas, le cirque glaciaire de Biberkessel. Au départ du sentier dans la tourbière, vue arrière. Ponton sur la tourbière, au niveau du fossé permettant d’observer une coupe de tourbe. Tourbière du Hornisgrinde. Tourbière du Hornisgrinde, avec des pins mugo. Vue sur la Aussichtsturm, de l’autre côté de la tourbière. Ponton sur la tourbière. Dreifürstenstein dans la zone boisée. Vieux hangar près de la Aussichtsturm. Vieux hangar et Aussichtsturm. Tourbière. Vue est du haut de la Bismarckturm. La nouvelle éolienne et la Sendeturm SWR.  Point de vue près de la Aussichtsturm. Vers la Südschwarzwald. Soleil couchant au Hornisgrinde. Soleil couchant au Hornisgrinde. Vers les Vosges et le fossé rhénan.  Au pied de la Bismarckturm. Début de descente. Dernière vue sur la Sendeturm SWR. Regard amont vers l’éolienne. Sentier bien dégagé pour profiter du soleil couchant (merci Lothar). Joli sentier de descente, vue arrière.