Jouc de l’Aigle (1148m) par le Sentier des Grimpeurs

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
600m
Durée :
1 jour

Voici la montée balisée la plus technique du massif de la Sainte Baume, qui traverse l'impressionnante barrière rocheuse de sa face nord, depuis le "Sentier Merveilleux". Equipement et expérience en escalade obligatoires ! – Auteur :

Accès

Du Plan d’Aups, poursuivre vers l’Est la D80 et rejoindre le croisement "Nans-Les-pins / Mazaugues" (D95). Là, tourner à droite et entrer sur le parking des Trois Chênes, aménagé juste à côté de cette intersection, pour y stationner.

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Précisions sur la difficulté

  • Cette ascension est classée alpinisme PD, même si elle ne se déroule qu’en basse montagne, car il s’agit là d’un itinéraire engagé avec de nombreux passages d’escalade très délicats à négocier et nécessitant l’installation de relais ainsi qu’un encordement obligatoire.
  • Itinéraire comprenant deux remontées de cheminées que je coterais en IV et IV+, puis, un pas de III+ et de nombreux pas de III et de II sur le haut du parcours.

Matériels obligatoire :

  • casque
  • gants
  • corde de 50 mètres
  • au moins 3 sangles de différentes longueurs
  • au moins 4 mousquetons à vis
  • 4 dégaines
  • descendeur (en cas d’abandon de la voie nécessitant plusieurs rappels)
  • cordelette (pour éventuellement remonter les sacs)

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3345 OT "SIGNES - TOURVES"
  • Altitude minimale : 677 m
  • Altitude maximale : 1148 m
  • Distance : environ 10 km
  • Horaires : comptez entre 4h00 et 5h30 (nombreux maniements de cordes et mises en place de relais) et 1h15 pour la descente.
  • Balisage : type / PR couleur jaune, puis GR couleur Rouge et Blanc

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Le Sentier Merveilleux

Du Parking des Trois Chênes, repérer le balisage jaune et emprunter l’évident sentier à gauche, qui se dirige vers l’Est.

300 mètres plus loin, quitter le large sentier et bifurquer à droite sur un sentier plus confidentiel qui s’enfonce dans une forêt dense (balisage jaune).

Rejoindre la Source de Ravel (panneau).

Le sentier serpente à travers un sous-bois à la végétation luxuriante et dense où sont présents de beaux hêtres.

Passer devant le rocher portant la plaque en hommage au Docteur Joseph Poucel.

Continuer sur le Sentier Merveilleux et suivre ses balises jaunes.

Au bout d’environ 600 mètres, bifurquer à droite, au niveau d’un cairn discret afin d’emprunter le Sentier des Grimpeurs.

Le Sentier des Grimpeurs

  • Il y a un balisage jaune pointillé, et le mot "grimpeurs" est marqué à la peinture jaune sur un rocher.

Poursuivre la discrète trace du sentier qui s’élève brusquement dans les bois, remonte un petit pierrier et vient buter, à droite, sur un premier obstacle représenté par un dièdre (pas de III).

  • S’encorder à partir de là.

Franchir le dièdre et poursuivre l’itinéraire en repérant les marquages jaunes à moitié effacés. On rejoint ainsi, plus loin, une cheminée rocheuse sur laquelle un arbre salutaire a réussi à pousser.

Atteindre cet arbre afin d’y placer un relais, puis passer derrière celui-ci pour escalader la cheminée (pas de IV).

On débouche dans un couloir avant de rejoindre, plus haut, un nouvel enchainement de ressauts (pas de III et III+ sur le haut).

L’itinéraire croise le sentier Marcel Estruch orienté d’Est en Ouest, et le quitte immédiatement par une raide montée plein Nord pour venir buter sur une barrière rocheuse infranchissable.

Là, bifurquer à gauche (Est) vers un arbre sur lequel il est possible d’installer un nouveau relais, afin de contourner par la gauche une haute falaise.

Passer cet arbre et continuer vers l’Est sur une vire étroite et exposée mais peu technique.

S’engouffrer alors, à droite, dans une grande ouverture menant à une deuxième cheminée.

Celle-ci, haute d’environ 20 mètres et marquée par un bloc coincé caractéristique, environ 6 mètres sous de sa sortie, se présente comme une faille très étroite où il faut pénétrer.

  • Je conseille fortement de se délester de son sac de randonnée pour grimper dans cette cheminée et de le hisser ensuite à l’aide d’une corde ou cordelette (environ 12m).
  • Atteindre le bloc coincé pour s’y poser n’est pas une mince affaire et demande dextérité, puissance et sang-froid (pas de IV+).

Un point d’ancrage se trouve juste au dessus du bloc et un relais est réalisable sur un arbre à gauche de celui-ci.

Escalader les derniers mètres de la faille au dessus du bloc pour atteindre la sortie de la cheminée.

Poursuivre au dessus l’itinéraire toujours correctement balisé à la peinture jaune avec, plus haut, une nouvelle succession de ressauts à escalader, dont un de III, puis, au fur et à mesure, l’ascension devient débonnaire.

Repérer alors la Croix des Béguines plantée au sommet du Jouc de l’Aigle (1148m) et la rejoindre.

La vue est très belle au Nord sur le Mont Aurélien, le Mont Olympe et la Sainte Victoire.

Au sud, la Mer Méditérrannée domine, mais les formes arrondies caractéristiques des rochers du Mugel et du Bec de l’Aigle de La Ciotat étonnent.

Descente

Descendre du Jouc de l’Aigle en partant vers l’Ouest et poursuivre la crête débonnaire du GR9 jusqu’à atteindre le haut du Chemin des Rois, ou Col du St-Pilon (953m).

Descendre le large sentier qui laisse la possibilité, plus bas, d’aller visiter la Grotte Sainte Marie Madeleine ou de redescendre directement vers le Parking des Trois Chênes.

Dernière modification : 18 juin 2019
La Sainte-Baume. Balcon Marcel Estruch

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Habitant les Bouches-du-Rhône et passionné de randonnée sportive depuis 2009, j'ai commencé logiquement à faire mes "armes" dans les magnifiques calanques de Marseille, puis j'ai étendu à la Provence, les Alpes et maintenant, tout simplement "la montagne", où qu'elle soit !!!

Crédits : Un grand merci à Thierry qui est passé en tête, qui a placé les relais et qui m'a assuré sur toute la montée, et sans qui je ne me serais pas lancé dans cette aventure.

Randonnée réalisée le 20 février

Topo publié le 24 février

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 24 février à 18h16

    Agarock ou l’art de trouver des itinéraires insolites, bravo pour ce joli topo !

  • par Le 24 février à 18h57

    Merci Thierry, mais bon... je ne l’ai pas trouvé, cette itinéraire existait depuis des lustres bien évidemment, mais à l’aide d’un escaladeur costaud, j’ai réussi à le terminer, et le moins que je puisse dire, c’est que c’était "chaud" !!!

  • par Le 24 février à 19h38

    Certes ! mais c’est tout à ton honneur à le publier et à le mettre dans les tablettes du site

  • par Le 25 février à 13h56

    merci Thierry

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !