Kleemiss (932m), Tonbachtal, Rinkenkopf (760m) par Baiersbronn ‒ Nordschwarzwald

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
931m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Au nord du village de Baiersbronn, tour intégral du vallon du Tonbach ayant pour destination intermédiaire le plateau humide de Kleemiss, ainsi qu'un superbe belvédère avec vue sur le Murgtal et le Huzenbacher See (lac d'origine glaciaire). Ce long parcours, évoluant entre les crêtes et le talweg, se termine à la tour panoramique du Rinkenkopf. Il est également agrémenté de curiosités comme une borne territoriale de 1557, d'anciens fours à goudron et des rochers empreints de légendes.

Accès

  • Rejoindre la commune de Baiersbronn : via Ruhestein (Schwarzwaldhochstraße, B500) ou via le Murgtal (Gernsbach ou Freudenstadt, B462). Près du rond-point principal situé au pied du Rinkenkopf, prendre la Häslergasse puis le Sommerseitenweg sur la gauche. Continuer jusqu’à un petit parking en lisière de forêt (605m).
  • En train (Murgtalbahn), ligne S81 (Rastatt - Freudenstadt), arrêt "Baiersbronn Schulzentrum". Gare située à 1,2 kilomètre du point de départ de la randonnée.

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : Kompass 878 Freudenstadt - Baiersbronn 1:25000
  • Tracé OSM : Kleemiss - Tonbachtal - Rinkenkopf
  • Altitude de départ : 605m
  • Altitude du point bas : 525m
  • Altitude du point haut : 932m
  • Dénivelé cumulé : 931m
  • Distance : 26,6km
  • Difficulté : aucune, à part la distance

Balisage

  • Présent sur une grande partie du parcours, avec des panneaux directionnels et altitudinaux aux principales bifurcations. Les panneaux sont nominatifs et correspondent aux toponymes mentionnés ci-dessous.
  • Losange jaune : de Sommerseite à Rechen.
  • Losange bleu : de Rechen à Sägemühle.
  • Aucun, de Sägemühle à Wiedenberghütte.
  • Losange jaune : de Wiedenberghütte à Hinterer Plon.
  • Losange bleu : de Hinterer Plon à Überzwercher Berg.
  • Losange jaune : de Überzwercher Berg à Klappermisshütte.
  • Aucun, de Klappermisshütte à Petermännle.
  • Losange jaune : de Petermännle à Sommerseite.
  • Balisages thématiques additionnels :
  • Pomme de pin dans un carré blanc (Holzmacher Tour) : de Bruckenberg à An der Furt.
  • Cristal de glace dans un carré blanc (Eiszeit Tour) : de Kleemisswegle à Kleemiss (prolongement jusqu’à la Huzenbacher Seeblickhütte).

Kleemiss, Huzenbacher Seeblick

Au bout du parking, emprunter le chemin forestier jusqu’à un premier panneau (Rechen, 622m). En direction de "Tonbach", suivre le sentier (Fussweg um den Rinkenkopf) qui contourne en lisière de forêt le versant sud du sommet du Rinkenkopf.

Au panneau situé sur le versant est du Rinkenkopf (Häslen, 622m), descendre sur la droite en direction de "Klosterreichenbach". Il s’agit maintenant de traverser l’aval du vallon du Tonbachtal pour rejoindre le versant opposé.

Pour cela, franchir la route K4736 au niveau du talweg puis continuer en face sur le Wiedenbergweg. Cette rue monte dans un quartier résidentiel du village de Tonbach et se termine à un panneau en lisière de forêt (Wiedenberghütte, 585m).

Prendre la direction "Weißer Steine", un chemin effectue 2 lacets puis s’élève à l’ouest-nord-ouest. Après environ 900 mètres, un panneau (Weißer Steine, 676m) signale le départ d’un joli sentier sur la droite.

En direction de "Priorstein", parcourir ce sentier qui débute au milieu des pins sylvestres. Au second croisement avec un chemin, virer à droite (plein est) et suivre ce dernier jusqu’à un carrefour (Bruckenberg, 803m). On récupère ici l’itinéraire balisé du "Holzmacher Tour".

Prendre la direction "Salbeofen" via le chemin qui traverse le plateau du Wiedenberg. Sur la droite du chemin, on découvre successivement :

  • l’accès à une borne territoriale datée de 1557, indiquant la limite de l’ancien prieuré de Reichenbach. Au dos de cette borne, figurent les lettres CLR pour CLoster Reichenbach (aujourd’hui Klosterreichenbach, village rattaché à la commune de Baiersbronn).
  • l’accès au site de Priorstein (point de vue), ensemble de rochers gréseux dont l’un présente un visage sculpté.

Selon la légende, c’est ici que se tinrent les prieurs du cloître de Reichenbach afin de surveiller leur domaine. L’activité de chasse allant à l’encontre des règles monastiques, on mandata pour cela un garde forestier du nom de Petermännle. Mais sous l’autorité du dernier prieur, sévère et épris d’une volonté d’indépendance, Petermännle fut congédié. Aigri, ce dernier se réfugia sur un rocher situé de l’autre côté du vallon du Tonbach, pestant et lançant des malédictions en direction du cloître. Les malédictions se réalisèrent puisque celui-ci fut assiégé en 1595, obligeant le prieur à s’enfuir précipitamment.

La traversée du plateau prend fin à un carrefour (Feuerlehne, 789m), à partir duquel on suit la direction "Huzenbacher See" via une portion ascendante de sentier.

Sur la droite de ce sentier, environ 60 mètres après le carrefour, on trouve un accès menant à Salbeofen. Ce site abrite les restes d’un ancien four à goudron (végétal). Le résidu obtenu par distillation de la résine de pin avait diverses utilisations : produits pharmaceutiques, huile pour lampe, graisse pour la mécanique, étanchéité, etc. Ces fours ont perduré jusqu’au début du XIXème siècle.

Le sentier fait ensuite place à un long chemin de faible amplitude altitudinale (810m - 890m), globalement orienté au nord-nord-ouest et passant par "Genussplatz am Oberen Zinken" (site aménagé avec point de vue sur le Tonbachtal) puis la Zinkenhütte (875m). Lors des quelques bifurcations rencontrées, ne pas perdre de vue la pomme de pin du "Holzmacher Tour" !

Au premier croisement après la Zinkenhütte (Vorderer Plon, 890m), virer à droite (plein est) en conservant la direction "Huzenbacher See". Au bout de 700 mètres, prendre le sentier partant sur la gauche (balises).

Puis, après un très court passage sur un chemin, le sentier reprend plein nord à travers la belle végétation de la tourbière boisée de Kleemiss (le balisage du "Eiszeit Tour" vient s’ajouter aux précédents).

Après que le sentier (très humide !) s’est orienté à l’ouest, on arrive à un carrefour (Kleemiss, 903m). Partir alors à droite en direction de "Huzenbacher Seeblick" pour atteindre un abri situé au sommet d’un abrupt cirque glaciaire. Superbe point de vue sur le Murgtal, avec un lac d’origine glaciaire en contrebas (Huzenbacher See).

Pudelsteinhütte via le Tonbachtal

Revenir ensuite au panneau (Kleemiss, 903m) et poursuivre vers l’ouest jusqu’à "Hirschstein", borne sur laquelle est représenté un cervidé. C’est ici le point haut de cette randonnée (932m).

Une autre borne au sol indique la direction "Wildsee", la suivre au sud-ouest pour quitter le plateau de Kleemiss. Puis au passage d’un panneau (Hinterer Plon, 903m), prolonger dans l’axe jusqu’au carrefour de la Überzwercherberg Hütte.

Du panneau situé près de la cabane (Überzwercher Berg, 860m), prendre au sud la direction "Wildgehege Tonbach". Un fin joli sentier effectue la descente dans le Tonbachtal via la Stirnleshütte.

En arrivant sur le talweg du vallon, on trouve un autre four à goudron (bien conservé) près du ruisseau du Tonbach. Au panneau situé peu après (Pflanzgarten, 676m), passer sur la rive droite du ruisseau en empruntant une passerelle.

Sur cette passerelle, on peut voir une ancienne installation (complètement rénovée) qui consistait à retenir l’eau du ruisseau puis à la relâcher, permettant ainsi la création d’un fort courant artificiel pour le transport du bois vers la vallée.

Continuer vers la Wiesenhütte et prendre le sentier sur la rive gauche du ruisseau. Un peu plus loin, passer à nouveau sur la rive droite (passerelle) et poursuivre jusqu’à un panneau (An der Furt, 622m).

En direction de "Pudelstein", s’engager à droite sur le sentier ascendant qui mène rapidement à la Pudelsteinhütte (645m).

Retour via le Rinkenkopf

De la Pudelsteinhütte, emprunter le chemin quasi plat effectuant une grande courbe à gauche. À l’intérieur de cette courbe, on trouve l’accès au site de Pudelstein. Il s’agit d’un rocher remarquable sur lequel il est possible de s’aventurer.

En continuant sur le chemin, on arrive à une cabane au niveau d’un croisement et d’un panneau (Klappermisshütte, 640m). Ici, la direction à suivre n’est pas indiquée, prendre le chemin partant à droite (ouest).

Puis au carrefour suivant, ignorer tous les chemins et repérer le départ d’un sentier qui monte sèchement en zigzags sur une pente complètement déboisée. Ce sentier, assez récent et non mentionné sur la carte, aboutit sur un chemin en amont.

Continuer la montée en restant sur le chemin principal, qui s’oriente globalement vers l’ouest, jusqu’à atteindre une large crête boisée délimitant le Tonbachtal.

Au carrefour sur cette crête, tourner à gauche pour effectuer une longue traversée du plateau de la montagne Elme. Environ 650 mètres après le carrefour, tourner à nouveau à gauche afin de profiter au mieux de zones déboisées. Lorsqu’un poste d’observation se présente aux abords du chemin, ne pas hésiter à grimper dessus pour prendre un peu de hauteur !

Après passage de la Elmehütte (830m), tourner à gauche afin de trouver un panneau 70 mètres plus loin (Petermännle, 837m). En suivant la direction "Sattelei", un sentier passe par le site de Petermännlestein (point de vue). Ce rocher d’apparence très banale est en fait associé à la légende de Petermännle.

La légende raconte que ce garde forestier (Petermännle) pratiquait la chasse comme passe-temps, pour son compte et celui du prieuré de Reichenbach. Il avait la réputation d’un type rude et grossier, craint par les habitants de la vallée. Alors les cueilleurs de passage, des enfants notamment, déposaient une poignée de baies sur le rocher pour tenter d’adoucir le mauvais caractère de ce personnage.

Au sud-est, le sentier poursuit la descente et croise un chemin au niveau d’un panneau (Braunbergle, 755m). Prendre à droite le chemin qui mène directement au carrefour de la Satteleihütte (auberge).

Du panneau (Sattelei, 706m), filer au sud-est en direction de "Rinkenturm". Lorsque le chemin commence à s’élever, quitter ce dernier pour le sentier partant sur la gauche, au niveau d’un panneau (Rinkenwall, 698m). Le sentier parcourt la ligne de crête du Rinkenkopf, cet itinéraire n’est pas plus long et bien plus joli que le chemin principal.

Le long du sentier, on peut apercevoir des restes de murs (Rinkenmauer) d’une place fortifiée construite vers 1100. Puis l’on arrive à la Rinkenturm, tour panoramique (grès) en libre accès et construite en 1914. La vue s’étend sur une partie du Tonbachtal, les villages de Klosterreichenbach et Baiersbronn.

Après visite de la tour, revenir en direction de "Sattelei" par le chemin principal. Au panneau situé à 250 mètres de la tour (Rinkenkopf, 750m), prendre à gauche en direction de "Sommerseite".

Un sentier descend en zigzags en croisant 3 chemins. Une fois arrivé sur un 4ème chemin (Rauhfelsen, 623m), virer à gauche pour rejoindre le parking de Sommerseite.

Randonnée effectuée le 25 février 2017.

Dernière modification : 16 août 2018
Huzenbacher See (755m) par Schönmünzach ‒ Nordschwarzwald

La carte du topo « Kleemiss (932m), Tonbachtal, Rinkenkopf (760m) par Baiersbronn ‒ Nordschwarzwald »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours