L’Arche du Rocher de la Fenêtre (1750m)

Difficulté
Moyenne
Dénivelé
350m
Durée
demi-journée
Voir le tracé de l'itinéraire

Avertissements et Droits d'auteur

Curiosité naturelle. Cette fenêtre ouverte, censée m’offrir un panorama sur le bassin du Trièves, se gagnera par une recherche sur le terrain et une petite escalade facile sur le contrefort sud du Rocher de la Fenêtre. Le Rocher de la Fenêtre, petite barre rocheuse d’est en ouest.

Accès

EN VOITURE

  • Départ de la randonnée, du Tunnel de Menée, sur la commune de Treschenu-Creyers.
  • Sur la RD.1075 en direction du Col de la Croix Haute, prendre à droite la D.7 en direction du Col de Menée, et Châtillon-en-Diois. Franchir le Tunnel de Menée, se garer sur la gauche de la route, en versant Drôme.

Itinéraire

LA RANDONNÉE EN QUELQUES CHIFFRES

  • Randonnée effectuée le 09/05/2017.
  • Participant : seul.
  • Carte : IGN TOP 25 3237 OT Glandasse – Col de la Croix Haute
  • Altitude de départ : 1402m
  • Altitude atteinte : 1750m
  • Horaire : à peu près 2h30/3h00
  • Distance : environ 3,4 km
  • Dénivelé : environ 350m
  • Positions GPS du Rocher de la Fenêtre.
    • Longitude : 5. 619°
    • Latitude : 44. 758°
  • Balisage :
    • Jaune et jaune/vert jusqu’au lieu-dit Combe de Rocher de la Fenêtre.
    • Aucun par la suite.

DIFFICULTÉ

  • Aucune jusqu’au lieu-dit Combe de Rocher de la Fenêtre.
  • La montée de la Combe de Rocher de la Fenêtre ne pose aucun problème, même si elle n’a pas de sentier.
  • La fenêtre, elle demande une petite recherche avec une petite escalade facile.
  • A éviter impérativement par temps de pluie, neige et brouillard.

A SAVOIR

  • Au départ de la piste, la balise indique l’altitude de 1457m. Cette altitude est erronée, l’altitude de 1457m est l’altitude du col naturel de Menée situé au-dessus du Tunnel de Menée au niveau d’une croix en bois. La véritable altitude de départ est de 1402m.

LE ROCHER DE LA FENÊTRE

  • Au départ de la piste, un poteau directionnel indique le Pré Rond et le Mont Barral.

Traverser la route pour prendre un sentier qui part d’abord sur la gauche ouest, puis exerce un large virage sur la droite est, pour surplomber le parking et le tunnel, avant de rejoindre le véritable col naturel de Menée au niveau d’une croix vieillissante en bois.

  • Garder la direction du Pré Rond et Mont Barral.

Le chemin s’engage alors sous le flanc nord, il remonte tranquillement jusqu’à atteindre une vaste prairie. Suivre la trace qui traverse l’alpage vers l’est, jusqu’au lieu-dit Pré Rond 1550m, 1539m sur l’IGN.

  • Laisser ici la direction du Mont Barral par la Source de Freydières, prendre plutôt sur la gauche, le sentier mal marqué au début, s’infiltrant sous les pins en direction du Col du Bachat.

Il franchit rapidement une combe, au lieu-dit Combe de Rocher de la Fenêtre. Ne pas prolonger plus loin sur le sentier balisé.

Quitter le de suite, pour remonter la Combe de Rocher de la Fenêtre, hors trace, en choisissant sur le terrain le meilleur itinéraire.

Atteindre ainsi, le vaste col sans nom, au point IGN 1716m.

  • Dans le creux de cette combe, coule le Ruisseau du Fanjat tari aujourd’hui.
  • Le col 1716m est à découvert.

Partir plein nord sur la pente herbeuse parsemée de pins. Atteindre facilement le rebord de la crête. La longer alors sur la gauche ouest, pour découvrir subitement une faille en versant nord orientée ouest/est.

A proximité, toujours vers l’ouest, une dalle inclinée se présente. D’une dizaine de mètres, s’engager au bout de celle-ci entre des pins dans un petit couloir rocheux (bonnes prises sur les pins).

Au-dessus, à gauche, un passage permet de prendre pied sur une vire aérienne. Longer la vire toujours vers l’ouest, pour découvrir au-dessus d’une petite dalle, la Fenêtre.

DESCENTE

Par le même itinéraire.

Journée du 16/08/2010.

Après la découverte de l’Arche des Cabornes le 12/11/2009, du Couloir du Roc de Cognère le 04/06/2010, je décide avec Raf et son épouse Cathy d’essayer de dénicher cette fenêtre, parce qu’il y a une fenêtre.

Le 11/07/2010, en montant l’arête ouest du Mont Barral, je m’aperçois de l’existence d’une petite ouverture dans le rocher proche de sa crête. Je zoome une photo. Bien sûr, j’en parle à Raf, nous nous donnons rendez-vous devant chez Boulanger sur la zone commerciale de Comboire.

Le ciel est nuageux et pluvieux, nous découvrons cette fenêtre, mais me souviens que nous étions montés plus à l’ouest par un autre couloir. Nous gagnons par la suite la Source de Freydières, le Mont Barral, puis rentrerons par l’alpage de Jiboui. Étant donné que cette journée était grise et bien couverte, je n’ai pu entrevoir le panorama offert par cette petite ouverture.

Mais ce n’est que partie remise, l’ouverture du Rocher de la Fenêtre reste là et m’attend.

Journée du 09/05/2017.

Sur la route après le Col du Prayet, je zigzag avec ma voiture pour éviter les pierres tombées cette nuit. Le ciel est bien chargé de nuages, en plus tous ça m’a l’air relativement épais.

Je me gare dans le brouillard à la sortie du Tunnel de Menée en versant Drôme. Je règle mon altimètre, puis m’engage sur le sentier montant vers le col naturel au-dessus du tunnel en espérant que le brouillard se dissipe rapidement.

Me voilà seul dans la jolie prairie inclinée du Pré Rond. Des bouquets de jonquilles la tapissent, le brouillard stagne et n’a pas envie pour le moment de se dissiper. Je remonte la Combe de Rocher de la Fenêtre, où vers le haut persiste pas mal de névés.

Des névés en épaisseur, surtout sur le flanc nord du Mont Barral. Je remonte dans le brouillard, le sol est imbibé d’eau. Les pins sont légèrement givrés sur leurs faces nord. Je dérange un chamois, pas eu le temps de dégainer mon APN. Je remarque ses traces de pieds sur la plaque de neige, où il était certainement venu s’abreuvé. J’atteins assez rapidement le rebord de la crête, la vue est bouchée.

Je la longe, en descendant un peu à tord, des parcelles herbeuses m’attirent ce sera plus facile. Le vent fait mine de chasser les nuages au-dessus de ma tête, j’entrevois parfois les rochers. J’escalade avec prudence un premier couloir. J’arrive sur la crête, et pense reconnaitre le lieu de notre venu le 16/08/2010.

Plus de fenêtre, sur les cotés, 2 gros piliers énormes, et entre les deux un gros bloc posé là. Est-ce ma fenêtre qui s’est effondrée ? Bizarre, septique, je redescends prudemment jusqu’aux parcelles herbeuses. Un second chamois détale, à moins que ce ne soi celui de tout à l’heure revenu s’abreuvé.

Je remonte et retrouve ma crête, je ne partirais pas sans trouver ma fenêtre. Je la longe au plus près cette fois-ci, sans chercher la facilité des parcelles herbeuses, et tombe après une dalle inclinée sur ce petit couloir rocheux.

J’essaye de voir au-dessus, le brouillard est toujours présent, l’eau fondant des pins me ruissellent dessus. Il me semble apercevoir sur la gauche un passage, mais pour être plus sûr, je me hisse au-dessus du pin en m’aidant de son tronc et ses branches.

J’escalade ce passage rocheux, et avance sur la vire le dominant, et voilà dans un petit renforcement je retrouve ma fenêtre. Il fait froid, je ne vois rien une fois de plus de l’autre coté vers le nord. Et au sud, je ne vois pas non plus la pente nord enneigée du Mont Barral. Tant pis, je ne vais pas camper ici.

Je redescends une fois de plus avec prudence, en me disant, je n’ai vraiment pas de chance. Mais ce n’est que partie remise, l’ouverture du Rocher de la Fenêtre reste là et m’attend.

Au col 1716m, toujours dans le brouillard, je remonte l’arête issue du point IGN 1892m.

Dernière modification : 13 mai 2017

Photos « L’Arche du Rocher de la Fenêtre (1750m) »

Le 11/07/2010, en montant vers la Source de Freydières, je devine une petite ouverture sur la crête du Rocher de la Fenêtre. Le 16/08/2010, nous revenons avec Cathy et Raf pour découvrir la Fenêtre. Le 16/08/2010, après la découverte de la Fenêtre, nous nous dirigerons vers la Source de Freydières en traversant la Combe de Rocher de la Fenêtre. Départ en face à proximité du tunnel. Passage sous la croix au col naturel de Menée. Chemin en direction du Pré Rond. Au lieu-dit Pré Rond. Le Pré Rond regard arrière. Première vue sur la Combe de Rocher de la Fenêtre. Le lieu-dit Combe de Rocher de la Fenêtre. Combe de Rocher de la Fenêtre. Combe de Rocher de la Fenêtre. Combe de Rocher de la Fenêtre. Combe de Rocher de la Fenêtre. Traces de chamois. Pente herbeuse à la recherche de la crête. Pente parsemée de pins à la recherche de la crête. Première découverte. Faille d'ouest en est en versant nord. Petite dalle inclinée. Fenêtre. Fenêtre. Fenêtre. Vire rocheuse sous la fenêtre.