L’Oreille du Loup (2291m) par la Côte de Lau, et le Col de la Chinarde

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1100m
Durée :
1 jour

Randonnée ne comportant pratiquement aucun balisage. Réservée à des personnes ayant l’habitude de ce genre de terrain. Éboulis raides, pentes raides, recherche d’itinéraires, aucun sentier mis à part pour la Côte de Lau, et le sentier érodé pour la descente du Col de la Chinarde. – Auteur :

Accès

EN VOITURE

  • Départ de la randonnée, à la balise les Liourets altitude 1183m sur la commune de la Morte (l’Alpe du Grand Serre).
  • De Vizille, prendre la direction du Bourg-d’Oisans par la D.1091, pour rejoindre Séchilienne. Peu avant ce dernier, prendre à droite la D.113 pour St-Barthélémy-de Séchilienne, et la D.114 pour la Morte et l’Alpe du Grand Serre.
  • Descendre sur son versant sud, en direction de Lavaldens, s’arrêter dans une épingle à gauche, peu après Chabotte, et juste avant Moulin-Vieux. Se garer au bord de la route D.114, dans le virage au départ dune petite route 2 places de véhicules.

Précisions sur la difficulté

  • Pas de difficulté particulière pour la Côte de Lau. Même si aucun balisage ne nous guide, le sentier est bien marqué.
  • La suite est plus compliquée. Eboulis raides, pentes raides, petites escalades faciles, recherches constamment de l’itinéraire.
  • Aucun sentier, on retrouve un sentier bien érodé pour la descente du Col de la Chinarde.
  • Cela va de soi, que le brouillard et la pluie sont impérativement à éviter.

Les infos essentielles

  • Randonnée effectuée le 30/06/2018
  • Participants : Marie, Vermatoiz, et moi-même.
  • Carte : IGN TOP 25 3336 OT La Mure - Valbonnais
  • Altitude de départ : 1183m
  • Altitude atteinte : 2291m
  • Horaire : à peu près 7/8h00
  • Distance : environ 11 km
  • Dénivelé : environ 1100m
  • Positions GPS de L’Oreille de Loup
    • Longitude : 5.857°
    • Latitude : 44.986°
  • Balisage :
    • blanc/rouge du GR.50 au départ, puis aucun par la suite.
    • Rien sur le haut de la course, aucun sentier.
    • Quelques cairns simplement pour la descente du sentier érodé du Col de la Chinarde.
    • Tracé rouge balisé par le GR.50.
    • Tracé noir non balisé.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Côte de Lau

Se référer au topo Côte de Lau

L’Oreille du Loup

De la Côte de Lau, grimper plein ouest la pente herbeuse parmi quelques pins. Peu raide au début, elle se relève pour arriver au pied de l’éboulis (coulée de caillasses) peu large, bien visible au centre de la large arête.

Suivre alors au choix sa rive gauche ou droite, la pente se redresse au fil de la montée pour passer entre 2 ressauts rocheux, dominé par un sommet arrondi.

Une fois atteins le ressaut de gauche (rive droite de la coulée), rester le long de la roche pour repérer un petit col sur la gauche qui se rejoint rapidement par une trace parmi les rhododendrons.

Se rapprocher alors de la base du sommet arrondi, et par une vire peu exposée, le contourner par la gauche sud.

Par une dernière pente raide, on rejoint la crête herbeuse au pied d’une pente également herbeuse, où on devine à gauche sud-ouest l’Oreille du Loup.

Col de la Chinarde

Descendre au nord, en suivant l’arête dominant les Enchaves à l’est. Prendre pied alors sur un col sans nom à la base du Grand Vent vers 2100 mètres d’altitude.

  • On domine ainsi à l’ouest un beau vallon herbeux en contre-bas, où coule le Ruisseau de la Chinarde descendant du Col de l’Ollière, orienté sud/nord, et une pente caillasseuses orientée nord-ouest dominant les barres rocheuses.

Descendre dans un premier temps dans la pente vers nord-ouest, et rapidement vers l’ouest, pour éviter de surplomber ses barres rocheuses. Viser alors le fond du vallon au pied du Col de l’Ollière, sur la courbe de niveau 1900 mètres en gagnant une combe le surplombant.

Dévaler alors le beau vallon nord-est, en suivant bientôt au choix la rive droite ou gauche du Ruisseau de la Chinarde.

Le quitter au moment où il se jette dans une combe raide, (panneau danger de la station), poursuivre plutôt au nord en suivant le vallonnement, et rejoindre un bon chemin sous le téléski de l’Ollière visible depuis un moment.

Suivre désormais ce bon chemin, il descend vers le départ du téléski et les cabanes proche d’un vaste col herbeux l’altitude est de 1780 mètres environ.

S’engager maintenant dans la combe, en restant sur le haut de sa rive droite, en suivant le sentier du Col de la Chinarde peu marqué. Franchir alors une zone humide où le reste des eaux du Ruisseau de la Chinarde coule encore.

Rejoindre rapidement le Col de la Chinarde à l’orée du bois, en suivant 2 cairns de vieilles pierres noires. Poteau couronné de vert marquant le col altitude de 1730 mètres, point IGN 1699.

Descente du Col de la Chinarde

Suivre le sentier érodé, dévalant la rive droite de la Combe de la Chinarde.

  • Autrefois balisé par le GR.50, ce sentier est délaissé et peu entretenu, seulement par quelques locaux.

Il descend souvent raide, où quelques cairns nous guident dans la pente semi-boisée. Il réalise alors la jonction avec le sentier pris le matin pour la Côte de Lau vers l’altitude de 1350 mètres.

Le retour à la balise les Liourets s’effectue par le même itinéraire.

Dernière modification : 6 novembre 2018
Le Tabor (2389m) par le Clos de la Grangette et la Crête des Barres

A propos

Auteur de ce topo :

"va avec confiance dans la direction de tes rêves, vis la vie que tu as imaginé". "Laisse ton esprit s’évader et tes pieds suivre tes rêves".

Randonnée réalisée le 30 juin

Topo publié le 2 juillet

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (7).
  • par Le 2 juillet à 23h33

    Beau topo Patrice....

  • par Le 3 juillet à 08h59

    Merci beaucoup Patrice pour ce topo, qui me donne bien envie d’y faire un tour ces prochains jours. Dommage toutefois qu’il n’y ait pas de tracé sur la carte, qui serait bien utile surtout pour ce genre d’itinéraire.

  • par Le 3 juillet à 10h19

    Merci Nadine et Denis.

    Pour le tracé, j’ai quelques problèmes avec le PC que je ne comprends pas pour le moment. Mais je m’y attèle.

  • par Le 3 juillet à 10h37

    Voilà Alain et Denis c’est pas facile..

  • par Le 3 juillet à 11h03

    Merci Patrice pour l’effort fourni. :-)

  • par Le 7 juillet à 20h58

    Eh Patrice, c’est le Grand Vent ou le Grand Van ?

  • par Le 8 juillet à 07h25

    Salut hereme, le Grand Vent hereme. Pas confondre avec les Van de Belledonne ou le Col du Grand Van du Taillefer. Cela dit je lis sur la carte.

    patrice

  • par Le 8 juillet à 20h07

    Cela faisait un moment que je me disais qu’il était possible d’y monter par un itinéraire semblable. Je n’ai même plus à réfléchir et qu’à suivre le topo.
    Super topo :)
    Nous vivons vraiment sous le couvert d’un siècle formidable !

  • par Le 28 août à 09h32

    Merci Antoine du compliment.
    Désolé je viens de voir ton message !
    Comme tu dis nous vivons vraiment une époque formidable...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !