L’Uja (3379m) et Aiguille Percée (3437m) par les sources de l’Arc

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1436m
Durée :
1 jour

Des sources de l’Arc à la frontière franco-italienne par le col des Pariotes, dans un cadre idyllique. Entre Vanoise et Grand Paradis, ascension de 2 sommets très peu fréquentés à partir du col de l’Uja, sur de courtes arêtes de gneiss rouge. – Auteur :

Accès

De Bonneval-sur-Arc, rejoindre le hameau de l’Écot en quittant la D902 au niveau de Tralenta (premier virage de la montée au col de l’Iseran). Une étroite route bitumée de 3km mène à un grand parking, avant et après le Pont Saint-Clair (2027m).

Précisions sur la difficulté

  • Itinéraire "à vue" du col des Pariotes jusqu’aux sommets.
  • Le fil de l’arête de l’Aiguille Percée, exposé et très aérien.

Les infos essentielles

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3633 ET Tignes - Val d’Isère
  • Tracé IGN : L’Uja - Aiguille Percée
  • Altitude départ : 2027m
  • Altitude sommets : 3379m et 3437m
  • Dénivelé cumulé : 1436m
  • Distance : 18km

Balisage

Rouge/blanc à la montée et jusqu’à l’altitude 2730m, sur la sente qui longe en amont le torrent de la source Supérieure de l’Arc. Le balisage (sur rochers) est peu fréquent et discret.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Ascension

De l’Écot, continuer au nord-est et sur 3,2km la piste carrossable en rive droite de l’Arc jusqu’au hameau de la Duis (2145m).

Environ 100m après la Duis, un pont en bois franchit le ruisseau de Léchans et on poursuit sur une sente bien marquée. Penser à refermer la barrière sur le pont après passage.

On s’élève à flanc sur les pentes du Grand Clos en amont de l’Arc et d’une moraine frontale peu élevée. Cette moraine frontale en arc de cercle marque une ancienne limite avale du glacier des Sources de l’Arc.

La sente se dirige vers l’est et permet d’observer une superbe et longue moraine médiane (sur la droite) qui se trouve entre les torrents des sources Supérieure et Inférieure de l’Arc.

Vers 2730m, on arrive sur un replat, peu avant que la sente se termine au pied des éboulis de l’ancien glacier des Trois Becs. Obliquer alors nord-nord-ouest par une courte pente herbeuse qui débouche rapidement sur une vaste zone d’éboulis.

Progresser dans l’axe du col des Pariotes jusqu’à l’altitude 2900m, au pied d’une barre rocheuse. Celle-ci peut se contourner par la droite (nord-est) en remontant un raide couloir d’éboulis. La présence de quelques cairns est bien utile pour évoluer dans cette zone.

Reprendre ensuite nord-ouest, traverser une zone de gros blocs puis gravir la raide et caillouteuse pente finale sous le col des Pariotes (3034m). Rester le plus possible sur la droite, du côté de l’arête sud-ouest de la Levanna occidentale.

Le très large col des Pariotes est comblé d’une vaste moraine qui marque une ancienne limite du glacier de Derrière les Lacs.

A partir du col, prendre plein nord et traverser un paysage à la fois désolant et somptueux, en aval du glacier de Derrière les Lacs. Escalader, franchir, contourner les immenses dalles de gneiss inclinées, les quelques névés persistants et petits lacs de fonte.
De rares cairns sont érigés çà et là mais une navigation "à vue" semble bien plus efficace.

Rejoindre le reliquat du glacier de Derrière les Lacs vers l’altitude 3150m et cramponner. Remonter est puis sud-est sur une pente assez raide mais sans crevasses. En fin de saison et en milieu de pente, quelques blocs rocheux doivent être franchis à l’aide des mains ou contournés.

La pente s’adoucit avant l’arrivée sur le col de l’Uja (3353m).

S’engager au nord-ouest sur l’arête constituée de gros et magnifiques blocs rocheux de gneiss oeillés pour rejoindre, sur le fil ou à main gauche uniquement (versant français), le cairn sommital de l’Uja (3379m). Un peu d’escalade facile sur du bon rocher. Plus loin sur l’arête se dresse un gendarme plus haut de quelques mètres mais son accès semble vraiment périlleux, d’autant plus que celui-ci penche légèrement sur le très abrupt versant italien.

Vue splendide sur les parois nord-est des Levannas occidentale et centrale, l’Italie, le Grand Paradis, les Aiguilles Rousses, entre autres.

Revenir sur le col de l’Uja et gravir en direction du sud-est l’arête de l’Aiguille Percée. Jusqu’à 3410m, la montée est assez raide mais sans difficulté sur cette large arête. Ensuite, l’arête devient très étroite et consiste en une succession d’empilements de blocs rocheux qui s’élèvent un peu plus jusqu’au dernier, sur une courte distance.

Compte tenu de l’exposition aux versants français et italien de part et d’autre de l’arête, il est préférable de monter et rester sur le fil de l’arête et d’approcher le sommet de l’Aiguille Percée (3437m) par des pas d’escalade très aériens mais peu difficiles. On est toujours sur du bon gneiss, ce qui aide grandement.

Prendre son temps, surtout pour la désescalade et revenir sur le col de l’Uja.

Descente

Après la descente du glacier de Derrière les Lacs, rejoindre au sud le col des Pariotes par la traversée des dalles de gneiss inclinées. Un bon entraînement au cheminement "à vue".

Franchir le col et engager la descente orientée sud-ouest, en restant sur la droite jusqu’à retrouver une trace. Cette trace évolue dans les éboulis, au plus près des pentes sud de l’Ouille des Pariotes (3123m), puis longe quelques temps le ruisseau du Grand Fond.

La trace a parfois tendance à se perdre et les nombreux cairns sont de précieux rappels. On arrive peu à peu sur des pentes mixtes herbes/rochers de plus en plus raides, avec une sente plus ou moins marquée qui retrouve l’itinéraire de montée vers 2350m.

Rejoindre alors l’Écot en passant par la Duis tout en admirant les magnifiques chalets d’alpage sur la droite de la piste.

Dernière modification : 16 mai 2018
Levanna Occidentale (3593m) par les Sources de l’Arc

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 1er octobre 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !