La Bastille (491m), Mont Jalla (635m), Mont Rachais (1046m), par Grenoble

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
840m
Durée :
demi-journée
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une belle série de collines boisées s'avançant quasiment jusqu'au centre-ville de Grenoble... Et donc, depuis le centre-ville, une superbe escapade verdoyante... La Bastille offre déjà un superbe panorama sur la ville, mais plus haut, la montagne continue dans une ambiance beaucoup plus sauvage...

Accès

Centre-ville de Grenoble, Porte de France, grand parking sur l’Esplanade (pour peu qu’aucune manifestation ne s’y trouve).

Itinéraire

  • Altitude départ : 215m
  • Altitude sommet : 1046m
  • Durée : 4h
  • Carte : IGN TOP25 3334OT Massif de Chartreuse Sud

Difficulté

En général bon sentier sur tout l’itinéraire. La montée à la Bastille se fait sur un bon chemin et des escaliers, très fréquenté par les touristes et les familles grenobloises. La montée au Mont Jalla se fait soit par une piste (pas très intéressant), soit pas un petit sentier traversant les prairies de la crête (beaucoup plus joli, mais quelques petits passages raides ou glissants sous le sommet). La montée au Rachais se fait par un bon sentier, ou alors en longeant la crête sur toute sa longueur (beaucoup plus sauvage, quelques sections raides où les mains ne sont pas inutiles).

Réalisable à la carte en fonction des ambitions de chacun. La basse altitude de l’itinéraire permet une ascension efficace sans trop s’essouffler.

Période

Praticable toute l’année. En général, belle randonnée hors-saison pour éviter la neige l’hiver, ou repli par mauvais temps lorsque les montagnes plus hautes ne sont pas en condition. A éviter les après-midi de canicule en plein été.

Ascension

La montée à la Bastille peut se faire :

  • Par le sentier "ouest" et les escaliers au départ du Jardin des Dauphins (joli mais très fréquenté).
  • Par le sentier "est" au départ du Musée Dauphinois (moins fréquenté).
  • Par la piste passant par le Rabot (idéal en VTT).
  • Par la route (pour les cyclistes voulant se faire les mollets, ou si vraiment nécessaire en voiture).
  • Par le téléphérique (pour les touristes, ou pour amuser les enfants).
  • Par la via ferrata du versant ouest (plutôt difficile, pour les aventureux).

L’itinéraire le plus adapté au randonneur semble le sentier "ouest", permettant tout d’abord de traverser le magnifique Jardin des Dauphins, joli labyrinthe de chemins s’entrecroisant dans une belle végétation. On sort du jardin par un escalier tunnel en haut qui débouche sur un large sentier. En quelques lacets de plus en plus resserrés, le sentier rejoint la base des fortifications et y pénètre. La suite est une longue succession d’escaliers jusqu’au sommet.

Vous pourrez passer un peu de temps à visiter ces fortifications historiques, construites de 1823 à 1848, ou contempler déjà le panorama sur la ville de Grenoble.

Pour fuir la foule et continuer la balade, sortir par le pont-levis vers le nord pour rejoindre le pied du Mont Jalla. Plutôt que d’y monter par les lacets de la piste à droite, il vaut mieux prendre le petit sentier montant à droite des Grottes de Mandrin par de belles prairies et contournant par la droite la falaise sommitale (petits passages terreux raides dans les buis).

Au sommet du Jalla, on pourra contempler le panorama sur Grenoble depuis les ruines, et voir le mémorial des troupes de montagne.

La suite de la balade se poursuit vers le nord par le large sentier parcourant le replat boisé en direction du Mont Rachais. Le sentier monte en forêt, puis part en traversée dans le raide versant est pour se transformer en piste. Quitter rapidement cette piste en revenant vers la gauche (sud) par un petit sentier ramenant à la crête sud du Rachais. Repartir au nord sur la crête, et le sentier en forêt finit par atteindre le point culminant, petit rognon rocheux.

Ce lieu, peu marqué et noyé dans les arbres, n’offre aucune vue intéressante. On ira chercher la panorama en rebroussant chemin sur la crête, et en poursuivant celle-ci par une petite trace lorsque le sentier la quitte. On débouche alors sur une petite clairière et quelques rochers sur une épaule de la crête offrant une vue magnifique sur tous les versants. C’est le meilleur lieu pour la pause sommitale.

Descente

La descente se fait facilement par le même itinéraire. Une variante plus sauvage et difficile consiste à descendre le long de la crête du Rachais en poursuivant la trace menant au point de vue. La trace se faufile en forêt, parfois entre des ressauts rocheux dans de petits couloirs raides où les mains ne sont pas inutiles. On rejoint rapidement plus bas le sentier habituel.

De retour en bas du Jalla, pourquoi-pas revenir à la Bastille en traversant les grottes de Mandrin ? Après la traversée de quelques salles, un long escalier descend pour déboucher, après un long et étroit tunnel, sur le versant ouest de la Bastille. Et si, par "chance", cette descente n’est pas éclairée, elle se fera dans le noir total, à tâtons, ambiance descente aux enfers...

Si, le soir, le Jardin des Dauphins est fermé, on descendra à droite par le parc Guy Pape, qui ramène pas loin du point de départ.

Détails de la sortie

Joli après-midi de début mai 2012. La verdure du printemps a bien envahi les plaines, mais pas encore la montagne. Beau temps, pas trop chaud, quelques cumulus décoratifs... Pourquoi pas une petite balade en vue d’agrémenter un passage obligé en ville ?

Randonnée improvisée, sans aucune préparation ni matériel si ce n’est mes chaussures de sport habituels. Départ à 14h, sommet à 16h, 30min de pause au point de vue du Rachais, redescente en suivant la crête, traversée des grottes et retour à 18h... Un magnifique entracte dans la verdure pour s’extirper de la jungle urbaine !

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « La Bastille (491m), Mont Jalla (635m), Mont Rachais (1046m), par Grenoble »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « La Bastille (491m), Mont Jalla (635m), Mont Rachais (1046m), par Grenoble »

La Bastille vue depuis les rives de l'Isère. Début de rando dans le magnifique Jardin des Dauphins. Vue sur le Néron. Vue sur la plus longue avenue d'Europe. Vue sur Saint-Martin-le-Vinoux et la vallée de l'Isère. Les fortifications de la Bastille. Quelques belles volées d'escaliers pour arriver là-haut. Depuis la Bastille, vue sur la Tronche et l'Ile Verte avec ses 3 tours. Les Grottes de Mandrin, sous le Mont Jalla. Montée vers les ruines du Mont Jalla. Depuis les ruines du Jalla, vue sur la Bastille et Grenoble. En montant au Rachais, vue sur l'est de Grenoble. Les dernières pentes sur la crête du Rachais. Vue sur le col d Clémencières, le Néron et les Rochers de Chalves. Depuis l'épaule de la crête, vue panoramique sur Grenoble. En descendant par la crête, vue sur La Tronche et Saint-Martin-d'Hères. Petit passage raide sur la crête. Descente du Jalla entre les chênes et les buis. Vue sur l'ouest de Grenoble. Joli coin de verdure derrière la Bastille. Dans les grottes de Mandrin. Les célèbres «bulles» de Grenoble. Descente par le Jardin des Dauphins. Retour à Grenoble, sur l'Isère.