La Cima (878m), Croix de Cuor (744m), Vieil Aspremont (816m)

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
450m
Durée :
1 jour

C'est pas du jeu que de proposer une sortie qui part quasiment du pas de sa porte ; pourtant, cette balade n'a pas à rougir de son modeste dénivelé et de sa proximité avec la -relative- civilisation : vue sur la mer et les montagnes, tour plus ou moins long selon les étapes choisies, et même une escale par une petite grotte sont au programme... suivez le guide ! – Auteur :

Accès

En arrivant de Nice par la RD6202 (plaine du Var) : prendre au rond-point la direction de Castagniers par la RD614. Après le village, dans un virage en épingle, prendre la RD14 direction Aspremont. En arrivant au village au niveau de la Place Saint-Claude, un choix de routes s’offre à vous (la petite chapelle des Pénitents se trouve alors dans la courbe sur votre gauche) : la première route au niveau de la pharmacie mène au vieux village (cul de sac), la seconde permet de gagner les collines niçoises (St Roman de Bellet, Magnan). Prendre la route de gauche et juste après le bar-restaurant sur la droite, garer son véhicule sur le parking en léger contrebas.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

La balade en quelques chiffres :

  • Carte : IGN TOP 25 n°3742 OT "Nice Menton"
  • Distance  : environ 8 kilomètres en boucle
  • Altitude de départ  : Village d’Aspremont à 554m
  • Point culminant  : La Cima à 878m
  • Temps de marche : environ 4 heures hors temps de pauses
  • Balisage : traits blancs et rouges du GR5 au départ du village jusqu’au pied du mont Cima, rectangles jaunes pour la Croix de Cuor, et peu marqué pour le vieil Aspremont (rectangles jaunes effacés, et symboles de tour crénelée peints en vert pour signaler l’accès à l’ancienne place fortifiée)
  • Période : Randonnée qui peut être effectuée toute l’année

Le parcours :

Partir donc du Village depuis la Chapelle des Pénitents. Le GR5 suit ici la route qui monte. La mairie est sur notre gauche. Dans un virage passer par le bout de route bloqué pour les véhicules par 2 arceaux métalliques et monter jusqu’à la placette des Sallettes et la chapelle qui la borde. Cet endroit offre déjà un beau panorama sur la plaine du Var. Continuer à prendre la route montante face à la placette, toujours en suivant le balisage du GR5. Sur la droite, emprunter la courte montée par un chemin encombré de pierres et de marches d’escaliers éboulées.

On retrouve une portion de route que l’on quitte presque aussitôt pour grimper sur le sentier qui monte sur la droite (c’est toujours le GR5). On arrive ainsi à la piste forestière. Les étapes qui suivent peuvent être effectuées dans n’importe quel ordre, voire être évitées, à vous de voir selon vos envies :

1 - Le Vieil Aspremont

Au niveau de la barrière verte de la piste forestière, partir sur la gauche. Trouver un sentier peu évident qui monte à travers ce petit bout de maquis. Pour vous aider, il reste un balisage de rectangles jaunes qu’il faut chercher, et il y a parfois des symboles de tour crénelée dessinés sur les pierres. Vous aurez sur votre droite une ligne électrique enterrée dont on retrouve la ligne bosselée de béton en arrivant aux premières habitations en ruine. A vous de "errer" parmi les anciennes bâtisses du village, passer sous l’arche qui domine la vallée du Var, et vous croire un peu comme au temps des chevaliers, ce site n’étant plus habité depuis l’an 1426.

Pour la descente, 2 itinéraires sont possibles : soit en rebroussant chemin et en retrouvant la piste (ou peut prendre indifféremment la piste Est ou Ouest, selon que l’on veuille se rendre vers la Croix de Cuor ou vers la Cima), soit par un cheminement beaucoup moins évident à travers les blocs de rochers et la végétation en suivant la crête en restant sur le versant à main gauche dans une direction Nord-Nord-Est, jusqu’à rejoindre le sentier entre le replat de l’Eurier et la Croix de Cuor. Il faudra peut-être s’aider un peu des mains sur certains passages et se faufiler dans la végétation mais ce n’est pas un itinéraire exposé. Dans les 2 cas, lorsque l’on atteint le sentier, poursuivre soit vers l’Ouest pour gagner la Croix de Cuor, soit vers l’Est pour rejoindre la Cima.

2 - La Croix de Cuor

Depuis la parcelle de terrain plat et les bergeries, monter par le sentier marqué par une balise sans numéro. Il s’agit d’effectuer un court aller-retour, mais le panorama depuis la croix est très sympa et une table d’orientation en 3 parties permet de repérer les sommets environnants. Retour vers les bergeries pour l’étape suivante...

3 - La Cima

Pour l’accès à La Cima :

  • en arrivant de la Croix de Cuor versant Ouest : suivre le sentier à peine vallonné direction Nord-Est vers le Mont Cima jusqu’à la balise dans le replat "Collet de l’Eurier - 736m".
  • en arrivant par la piste versant Est : passer la barrière verte et suivre la piste jusqu’au replat avec la balise "Collet de l’Eurier - 736m".

Suivre ensuite la piste forestière qui contourne le Mont Cima par l’Ouest. Plutôt que de gagner le sommet en aller-retour, je vous propose une boucle : Suivre la piste sans prendre le sentier qui monte par le versant Sud. Après une courte montée, obliquer et prendre le petit sentier de niveau qui part sur la droite. On le suit jusqu’à se retrouver sur le versant Nord de la Cima. Suivre le chemin qui grimpe à travers les arbres pour gagner pour une courte mais assez raide montée le sommet. Ici aussi, vous trouverez une table d’orientation en triptyque avec une vue panoramique légèrement différente car s’ouvrant plus à l’Est vers le Mercantour et l’Italie.
La descente peut s’effectuer par le sentier plein Sud ignoré à l’aller, jusqu’à rejoindre le replat de l’Eurier.

4 - La grotte

Bon, cela n’a rien d’une excursion dans les entrailles de la terre, mais c’est une sympathique curiosité qui vaut bien un petit détour. Lorsque vous empruntez la piste forestière à partir de la barrière verte sur le versant Est, lorsque vous passez presque à l’aplomb des ruines du Vieil Aspremont, repérez sur votre gauche un sentier non balisé qui part dans les broussailles (non loin d’un pylône à haute tension). Le chemin fait un virage et vous voilà rapidement devant l’entrée de ce que la carte IGN repère d’un point noir qui signale une "excavation souterraine" à l’altitude côtée 681.

Quelques liens

Il est vrai qu’habitant ce village, je ne peux qu’être partial en vous en recommandant la visite... Mais au vu des nombreux touristes qui viennent le visiter et le photographier à la belle saison, il doit bien mériter un petit détour ! Ruelles parsemées de nombreux escaliers, vieilles maisons disposées en cercles concentriques, fontaine et vieux lavoir, chapelles...
Pour obtenir quelques infos supplémentaires, voici plusieurs liens :

  • Page Wikipédia du village ici
  • Page de présentation du village sur le site de la commune ici
  • Pour les VTTistes, le tour du Mont Cima, décrit par les incontournables guides Randoxygène ici
  • Une autre balade pas très longue non plus mais qui peut être groupée avec celle du Mont Cima sur une journée, Le Mont Chauve d’Aspremont (La Cima est au Nord du village, tandis que le Mont Chauve est au Sud et leurs sentiers se rejoignent). Topo sur le site Randoxygène en lien ici
  • Un lien sur l’histoire militaire du fort du Mont Chauve d’Aspremont ici
Dernière modification : 23 août 2018
Crête et cime du Férion (1412m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Rando Terres d’Azur

Bonjour, Je suis installé à Allos dans les Alpes de Haute Provence. Accompagnateur en montagne, je vous propose des randonnées dans le Haut-Verdon et dans tout le Mercantour. Rendez-vous sur le site "randoterresdazur.fr" ou la page facebook "Rando Terres d'Azur". A bientôt ! Marc

Topo publié le 11 novembre 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par heremeLe 12 novembre 2012 à 14h51

    Histoire et Légendes.

    Puisque nous sommes dans le vieil Aspremont, une anecdote sur le château.

    Anecdote sur la famille Chabaud, qui acquit le acheta le château du mont Barri (ruines d’Aspremont-Villevieille entourant les restes d’u château), en 1240, à la famille Rostaing.

    A la mort de la Reine Jeanne en 1382, ses héritiers se disputent le Royaume de Naples et de Provence. Si Nice se déclare favorable aux Duras, Pierre Chabaud, seigneur d’Aspremont, prend parti pour les Angevins.
    Le château du mont Barri est attaqué et investi par les Niçois qui annexent le fief (1385) et le conservent durant 21 ans.
    Pierre Chabaud dit rebelle est expulsé de son village.

    • Anecdote (Ndr. C’est cela que l’on appelait la noblesse ?) :
      Les trois fils de Raymond Chabaud, seigneur d’Aspremont, défrayèrent la chronique au XIVme siècle.
      Milon Chabaud est alors chevalier de l’ordre de Saint Jean de Jérusalem, capitaine de galère, partisan des guelfes, il s’est distingué en mer pour son habileté et sa bravoure..
      Son frère Manuel a été condamné plusieurs fois pour rixes et port d’arme prohibée par la Cour de Nice. Un différend va les opposer aux moines du prieuré des Salettes, à propos de la répartition des dîmes. Descendant de leur nid d’aigle, Milon et ses frères Manuel et Hugues maltraitent, frappent et blessent les moines bénédictins de la paroisse d’Aspremont. Pendant l’office, ils enfoncent la porte du presbytère, forcent les cassettes, brisent les coffres fermés à clé, prennent l’argent, les parements de l’église, les livres, les meubles et les emportent. Puis, défonçant la porte du cellier, ils s’emparent de 80 saumées (environ 77 hl) de vin (Ndr. Je suppose que c’était là le pire des crimes : voler le vin des moines !) et des légumes qui s’y trouvaient. Le prieur Don Paul Cays s’étant plaint auprès du pape de ces actes de violence et de brigandage, Milon est cité à comparaître en Avignon devant l’auditeur des causes apostoliques. Il se dérobe entraînant les évêques de Fréjus, Digne et Vence à prononcer contre lui une sentence d’excommunication, notifiée aux autorités ecclésiastiques d’Embrun, Arles, Vienne, Milan et Naples !
      « Milon, oublieux de son salut et fils d’iniquité, est excommunié jusqu’à ce qu’il soit venu humblement comparaître et mériter l’absolution. Que personne ne lui parle, ne lui donne à boire ou à manger, ne le reçoive dans sa maison, château ou monastère, ni publiquement ni en cachette, ni de nuit, ni de jour et n’ose lui donner aide ou conseil ». (Bulle papale de 13 juin 1343).
      L’Histoire ne dit pas si comme son père, à l’approche de la mort, Milon revint à des sentiments plus chrétiens. En effet, Raymond Chabaud imposa à ses exécuteurs testamentaires l’obligation de payer pendant sept ans un chapelain qui célèbrera tous les jours une messe pour le repos de son âme (Ndr. Dès que je vois les termes de "messe" et de "chapelain" associés, je suis immédiatement transporté à l’office des trois messes basses de notre ami Alphonse). Raymond Chabaud, possesseur du château d’Aspremont, promet, s’il guérit, d’aller en Terre Sainte, croix en main et s’il meurt, d’envoyer à sa place un chevalier.

    Source : Edmond ROSSI, « Les Vallées du Soleil ».

  • par Le 12 novembre 2012 à 15h01

    Super, Hereme, encore un commentaire éclairé qui me fera me coucher moins sot ce soir, qui plus est se rapportant à l’histoire du village où j’habite ! Chapeau bas !

  • par danielle et jeanLe 11 mars 2014 à 18h14

    belle balade, mais arrivés à la croix de cuor pas de table d’orientation,
    panneaux inexistants, parcours mal balisé, dommage que certaines personnes font un feu en dessous de la croix.....mais......beau panorama, belle journée, retour par le col de l’eurier, visite du village, resto et bars fermés, et aucun commerce !.......

  • par Le 11 mars 2014 à 23h21

    Ah dommage, les panneaux de la table d’orientation ont dû finir par être complètement vandalisés, ou enlevés faute d’être encore lisibles... il est vrai que les commerces ne sont pas légion à Aspremont. Ce qui fait aussi le charme de ce petit village si proche de Nice et de la civilisation et pourtant assez retiré sur son promontoire...

  • par SOLEIL SUDLe 8 mars 2017 à 17h23

    Merci et bravo ! Beau reportage et conseils de cette randonnée ainsi les belles photos.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !