Cimes (3239m) et Dôme (3041m) de la Cochette

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1100m
Durée :
1 jour

A l'écart des itinéraires fréquentés du secteur, ces sommets ne se laissent approcher qu'après de longs efforts au milieu de blocs et de pierriers. La Cime de la Cochette offre une vue imprenable sur le Pic de l'Etendard. – Auteur :

Accès

Du Col de la Croix de Fer (2064m) gagner le Col des Lacs (2530m) qui domine le Refuge de l’Etendard.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3335 OT Grenoble - Chamrousse - Belledonne
  • Altitude départ : 2500m
  • Arrivée : 3239m
  • Dénivelé : 1100m
  • Distance : 17km
  • Participants : 3+

Matériel

Le glacier de Côte Blanc, en net recul, ne nécessite aucune précaution particulière (quelques pas de traversée uniquement). Corde pas indispensable mais le final de la cime étant assez raide, elle peut sécuriser les derniers pas. Par contre, casque recommandé dans cet environnement instable.

Conditions du jour

Températures fraîches au petit matin, puis très agréables toute la journée. Beau ciel bleu inaugurant, espérons le, une longue période d’été indien qui permettrait de poursuivre encore un peu ces beaux périples en montagne avant de regagner des altitudes plus raisonnables avec les premières neiges !
Solitude garantie ...

Itinéraire

Emprunter le sentier qui contourne le Lac Bramant et le Lac Blanc puis rejoindre le début du Lac Tournant pratiquement asseché.

Quitter alors le sentier pour prendre, à droite, une sente peu marquée qui s’élève rapidement au milieu des prairies.

Continuer vers de petites barres puis un passage caillouteux en encorbellement où quelques cairns permettent de se repérer, puis déboucher dans une succession de rampes, plus larges, encaissées entre les rochers.
Fréquenté l’hiver par les skieurs de rando, ce secteur assez raide n’est pas dangereux mais un peu malaisé, car il faut parfois escalader quelques blocs.

Vers 2850, des traces de peinture rouge marquent la "porte" de sortie, qui s’ouvre sur un très joli lac et le vaste cirque rocheux où se nichait autrefois le Glacier de Côte Blanc.

Poursuivre ... "patience et longueur de temps font plus que force ni que rage" ... entre blocs et pierriers, dans des pentes souvent très raides, sans sentier ni cairn, en marchant à vue et en visant toujours le point le plus haut ... qui ne sera jamais vraiment le bon sommet.

Enfin, après avoir traversé sur quelques pas le haut du glacier, rejoindre par une petite escalade facile, le sommet de la Cime de la Cochette (3233m) d’où la vue sur le Pic de l’Etendard, le Glacier de Saint Sorlin, les lacs, la chaîne de Belledonnes et l’ensemble de l’itinéraire est sublime.

Et comme vous n’en aurez certainement pas assez, après être redescendus d’environ 300m, remonter au Dôme de la Cochette, juste pour le plaisir !

Dernière modification : 16 mai 2018
Au pied du Glacier de Saint-Sorlin (2707m) - Cabane des glaciologues

A propos

Auteur de ce topo :

Une alchimie particulière à laquelle je ne m attendais pas. Les montagnes de Savoie (et quelques autres en Isère) et mon cocker anglais Simba. Douze années de montagne partagées sans aucune exception. Quelquefois dans des lieux où il n aurait peut-être pas dû se rendre pour cause de territoire protege, mais quelquefois aussi dans des courses difficiles ou il semblait inimaginable d amener un tel (...)

Topo publié le 24 septembre 2009

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 24 septembre 2009 à 16h34

    Déjà plus de glacier de Côte Blanc...Dans 10 ans on monte à l’Etendart en "baskett" au vu de ce qu’il en reste..!!

  • par Le 24 septembre 2009 à 17h07#1315

    superbe ! Très belles photos !

  • par @1315Le 28 septembre 2009 à 15h40

    En effet belles photos,et très belle idée de ballade si l’été joue les prolongations.

  • par MarcoLe 30 juillet 2010 à 11h52

    Merci pour le topo j’ai pu faire la cime cette semaine, il y avait beaucoup plus de neige (dès le lac la neige était présente). Le départ est vraiment pas évident à trouver (pas vu de sente) du coup je suis parti trop à droite j’en ai profité pour faire le Roc de la Balme. Je suis redescendu et suis allé en face de la montée de la cime pour voir par où démarrer et on distingue un passage en diagonale. De là on retrouve quelques cairns. La vue est très belle mais la montée parait longue entre les pierriers pour éviter le glacier.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !