La Croix du Lautaret (1951m) par le Pas de l’Essaure – à raquettes

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
1050m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Parcours magnifique avec des raquettes, vers un sommet idéalement placé du Vercors sud. Une randonnée d’exception, comme toutes les randonnées du secteur, vers l’immensité sauvage des Hauts Plateaux du Vercors. La beauté des paysages traversés, où la solitude vous sera garantie, vous laissera des souvenirs inoubliables. Cette solitude intense que l’on ressent dans ces grands espaces sauvages, vous fera frémir d’inquiétude. Seule une météo favorable et stable, contribuera à la réussite de cette aventure.

Accès

EN VOITURE

  • Départ de la randonnée, du village de Chichilianne.
  • À Monestier-de-Clermont, en venant de Grenoble, continuer sur la RN 1075 en direction du Col de la Croix Haute. À hauteur de Clelles, prendre à droite la D.7 pour le Col de Menée et Châtillon-en-Diois. Puis peu après, 3,6 km, prendre à droite la direction de Chichilianne et les Oches. Se garer sur la place de l’église de Chichilianne.

Précisions sur la difficulté

  • Attention, secteur en traversée sous le Pas de l’Essaure très avalancheux.
  • Pour atteindre la Croix du Lautaret, le parcours s’effectue hors sentiers.
  • Choisir une journée avec une bonne visibilité, le brouillard et la pluie sont à proscrire.

PRÉCAUTIONS

  • Prendre conscience qu’il existe un gouffre dans le secteur, notamment le gouffre au point IGN 1830m relativement bien visible où il faudra contourner ses abords.

Les infos essentielles

  • Randonnée effectuée le 18/03/2016.
  • Participant : seul.
  • Carte : IGN TOP25 3237 OT Glandasse - Col de la Croix-Haute
  • Altitude de départ : 990m
  • Altitude atteinte : 1951m
  • Horaire : à peu près 7/8h00
  • Distance : environ 15,5km
  • Dénivelé : environ 1050m
  • Positions GPS : de la Croix du Lautaret
    • Longitude : 5.53°
    • Latitude : 44.77°
  • Balisage :
    • Jaune/vert du départ au Pas de l’Essaure.
    • Cairns partiels pour la suite.
    • À vue en hiver quand le secteur est recouvert de neige.

Itinéraire

LE PAS DE L’ESSAURE

Sur la place du village, un poteau directionnel nous indique le Pas de l’Essaure. Suivre la petite route vers le sud-est, elle remonte jusqu’à un croisement sous le point IGN 1004m, au lieu-dit " Jansonnière".

Prendre à droite le long d’un petit ruisseau. La petite route devient piste et remonte vers une bifurcation avec un poteau directionnel au lieu-dit « Tapas de Bégoud » au point IGN 1076m.

La piste se poursuit au sud, passe par le lieu-dit « Le Buisson » point IGN 1099m, puis traverse à gué le Torrent des Arches, et va trouver alors un autre poteau directionnel au lieu-dit « Dordon » au point IGN 1130m.

Un bon sentier remonte droit dans la pente boisée, puis parvient au lieu-dit « Les Fauries » point IGN 1247m. Il coupe plus haut une piste, et poursuit son ascension en larges lacets vers l’ouest toujours en sous-bois.

Il arrive ainsi dans une pente raide, déboisée et avalancheuse, qu’il traverse pour rejoindre en face le sentier se poursuivant en sous-bois. Il côtoie la pente raide en lacets, où il est nécessaire d’y réaliser sa trace.

Notre itinéraire part vers le sud, traverse une zone de pins, pour déboucher sur le plateau au Pas de l’Essaure, grand cairn.

LA CROIX DU LAUTARET

Du Pas de l’Essaure, se diriger au sud, en suivant dans la prairie une ligne de cairns jusqu’à l’abri de l’Essaure visible au dernier moment.

Partir vers l’ouest sud-ouest, en laissant la trace dans le Vallon de Combau qui dessert le Col du Creuson. Poursuivre vers l’ouest, pour trouver un second vallon, et saisir une trace bien visible qui se dirige ouest nord-ouest au Pas de la Coche.

Continuer sur la trace vers l’ouest, pour sortir dans un beau vallon. Puis vers le sud-ouest, pour prendre en écharpe le Sommet de la Montagnette et éviter une pente trop raide.

On va se trouver sur les pentes ouest peu raides du Sommet de la Montagnette. Continuer alors vers le sud, pour entrer après des vallonnements dans la Plaine du Tisserand.

Repérant bientôt ouest sud-ouest les trois buttes, la butte point IGN 1935m à l’ouest, la butte point IGN 1949m plus au sud, et la Croix du Lautaret entre les deux. Viser alors le col au point IGN 1888m, situé entre la butte 1949m et la Croix du Lautaret sur sa large arête sud-est.

Il ne vous reste plus qu’à remonter cette arête vers nord-ouest, en suivant quelques cairns, et à vue pour gagner le sommet de la Croix du Lautaret posée sur un gros cairn.

RETOUR

  • On peut toujours revenir par le même itinéraire en suivant sa trace dans la neige.
  • Soit en faire un peu plus à vue.

BUTTE POINT IGN 1935M

Parvenu par son arête sud-est jusqu’à la croix, suivre des cairns sur son arête nord-est. Se jeter dans la pente à gauche nord, pour descendre sur le col séparant la Butte 1935m de la Croix du Lautaret.

Descendre la pente orientée nord-est, pour retrouver notre itinéraire aux environs du point IGN 1818m entrée du vallon desservant le Pas de la Coche.

REMARQUE

Au pied de la Croix du Lautaret, il existe une boîte aux lettres étanche, dans laquelle il y a un stylo et un carnet pour noter vos impressions.

JOURNÉE DU 18 MARS 2016

Je suis seul aujourd’hui, il est déjà 8h00 au départ de Chichilianne, il fait frais, le soleil n’est pas encore passé par-dessus les crêtes du Sommet de Charbonnier. Je me dépêche à fixer mes raquettes sur le sac et c’est parti pour une belle journée de rando raquettes.

Je m’élève sur la piste en direction du lieu-dit « Tapas de Bégoud », pour attraper le soleil histoire de se chauffer un peu. J’échange trois mots avec une dame du coin qui promenait son chien. La piste est très peu enneigée, seules quelques plaques gelées persistent.

Je franchis à gué le Torrent des Arches pour rejoindre le lieu-dit « Dordon ». À partir d’ici, la neige devient plus épaisse. Je grimpe droit dans la pente en forêt, et parvient au lieu-dit « Les Fauries ». Puis je coupe la piste, pour prendre le chemin en face.

Ici, je m’arrête pour chausser les raquettes. En lacets je progresse en sous-bois et arrive devant la coulée. D’une épaisseur conséquente, enjambant des boules de neiges plus grosses qu’un ballon de foot, je la traverse pour récupérer le sentier qui continue en lacets en côtoyant la pente raide.

Me voilà dans la pente, aucune trace, du moins elles ont étés recouvertes par la coulée. Avec prudence, j’effectue quelques lacets pour filer entre les pins vers le sud, et gagner le Pas de l’Essaure.

La vue sur le Sommet de la Montagnette est toujours magique, je ne peux me passer de cette envie de revenir mainte et mainte fois en ces lieux. Je rends visite à l’Abri de l’Essaure, sans m’arrêter, j’ouvre juste la porte pour constater la propreté du lieu.

En contrebas dans le vallon, une trace raquettes traverse du sud vers le nord desservant le Col du Creuson. Je remarque en face, une autre trace raquettes qui remonte la pente sous le Sommet de la Montagnette. Je m’empresse de suivre cette dernière, elle part bientôt nord-ouest et se sépare en deux pour les deux entrées du Pas de la Coche. Je choisis la première, plus raide bien évidemment.

Les hauts plateaux s’ouvrent à moi, je continue vers l’ouest dans ces décors majestueux, les pins sont déjà dépourvus de neige et donnent un aspect moins joli aux photos. Je contourne les pentes du Sommet de la Montagnette, et m’aperçois que je suis suivi à distance par un gars équipé de skis nordiques et traînant une pulka.

Après 5 minutes d’échanges, je le laisse passer, il est plus rapide que moi, il passera la nuit là-haut. Je le laisse par la même occasion faire la trace, aucune ne partait vers le sud, elles partaient plutôt au nord en direction de la Tête Chevalière, belle randonnée du secteur également.

Lui continue au-delà du col 1888m, où je prendrai l’arête jusqu’à la Croix du Lautaret. Du sommet, je repère sa trace plus bas, j’arrive à la suivre vers le col 1861m et la combe de la citerne enterrée, en direction de la Bergerie du Jardin du Roi.

Il fait peu de vent au sommet, il est 12h00, 4h00 de montée non stop, je mérite bien mon casse-croûte. Je me réchauffe avec 2 tasses de thé au miel, puis après quelques photos pour immortaliser cette sortie j’enquille l’arête nord-est en suivant des cairns. Je descend en contrebas au col séparant les deux sommets et remonte sur la butte au point IGN 1935m.

Je rejoins à vue, l’entrée du Pas de la Coche, que je devine avec cette excellente journée très claire. Je repasse par l’Abri de l’Essaure sans m’arrêter une nouvelle fois. Je redescends par le même chemin, et retrouve Chichilianne encore sous un beau soleil.

Voilà une fois de plus, une superbe journée dans ce coin majestueux du Vercors. Je n’aurai réellement croisé que 2 personnes, mis à part quelques couples de randonneurs entrevues au loin.

Dernière modification : 14 avril 2018
La Croix du Lautaret (1951m) Rancou (1882m) par le Pas des Ampes, Le Marichaume, et le Pas de la Plane

La carte du topo « La Croix du Lautaret (1951m) par le Pas de l’Essaure »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « La Croix du Lautaret (1951m) par le Pas de l’Essaure »

Le Mont Aiguille émergeant des toitures de Chichilianne. Les contreforts de Tête Chevalière. D’une place de Chichilianne, regard sur le Mont Aiguille et les Rochers du Parquet. Du haut du village. Sur le parcours à travers les prairies de Chichilianne. Du Pas de l’Essaure, regard au premier plan sur la crêtes du Sommet de Charbonnier au Platary. Du Pas de l’Essaure, regard à l’ouest sur le Sommet de la Montagnette et le Pas de la Coche. Du Vallon de Combau, regard sur les contreforts de Tête Chevalière. Du Vallon de Combau, regard sur le Sommet de la Montagnette, et sa crête sud vers le Ranconnet. L’abri de l’Essaure et le Col du Creuson dans le Vallon de Combau. Je m’élève vers l’ouest au-dessus de l’abri, et distingue dans l’échancrure du Pas de l’Essaure, le Rocher du Goutaroux. J’enquille une trace vers le Pas de la Coche dominé par le Sommet de la Montagnette. De la première entrée du Pas de la Coche, regard sur le Dévoluy. De la deuxième entrée du Pas de la Coche, regard sur les sommets du Valbonnais. Vallon vers l’ouest sur les hauts plateaux. Sortie du vallon, regard arrière sur le Sommet de la Montagnette. Vive la solitude. J’aperçois déjà, au premier plan, la butte 1935m et derrière la Croix du Lautaret. Je suis la trace du solitaire, qui bientôt accède au col 1888m sur la crête entre la butte 1949m et la Croix du Lautaret. Gouffre. Regard arrière, le Grand Veymont et le Mont Aiguille émergent de Tête Chevalière. Zoom.. La Croix du Lautaret sur fond de Montagne de Glandasse. Du sommet, la Montagne du Glandasse, sa partie nord. J’aperçois le Serre de Montué et le Roc de Toulau au loin. Du sommet, du Serre de Montué au Grand Veymont. J’aperçois la Tête de la Graille et le Roc Mazilier dans la Plaine de la Queyrie. Les hauts plateaux du sommet. Du sommet, regard au premier plan sur le Sommet de la Montagnette. En arrière-plan, les Écrins et Dévoluy. Du sommet, de Rattier à la Tête de Vallon Pierra. Zoom, sur Rattier et Obiou. Zoom, sur le Grand Ferrand au Rocher Rond. Du col au retour, regard au loin sur le Serre du Montué et le Roc de Toulau. De la butte 1935m, la butte 1949m et la Croix du Lautaret. 2 randonneurs au pied de la Montagnette. La butte 1935m et la Croix du Lautaret. En descendant le Pas de la Coche, regard sur le Dévoluy, la Tête de Praorzel, le Mont Barral et le Jocou. Vallon de Combau sur fond de Dévoluy.