La Fontaine de St-Gens par le Beaucet

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
450m
Durée :
demi-journée

Cette balade familiale vous propose de partir découvrir la source miraculeuse de Saint-Gens. En chemin, vous pourrez apprécier l'ambiance si reposante des Monts de Vaucluse, mais aussi le célèbre ermitage de Saint-Gens. Enfin la descente vers le village du Beaucet offrira aux randonneurs un très vaste panorama sur le Comtat Venaissin. – Auteur :

Accès

De Carpentras :

  • Prendre la direction de Venasque par la D4.
  • Après 2km et au niveau de l’aérodrome, prendre à droite la direction de St-Didier par la D39.
  • A St-Didier, continuer sur la D39 jusqu’à arriver au Beaucet
  • Gagner le centre du village et se garer sur le parking en contre bas de la muraille.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP 25 3142 OT Cavaillon
  • Tracé IGN : Fontaine de St-Gens
  • Départ : 245m
  • Point Haut : 637m
  • Distance : 12,5 Km
  • Horaire : 3h30

Saint-Gens

Extraits wikipédia

Gens du Beaucet, dit le Grand Saint Gens par la ferveur populaire, est né à Monteux, dans le diocèse de Carpentras au début du XIIe siècle. À l’adolescence, il part vivre en ermite loin de sa famille et de son village dans un vallon aux environs du Beaucet.

Il vit dans le renoncement, priant, travaillant et faisant pénitence. Il est par exemple invoqué pour obtenir la pluie en période de grande sécheresse. À sa mort, le 16 mai 1127, son corps est déposé près d’un rocher au cœur du vallon où une chapelle romane a été élevée vers le milieu du XIIe siècle.

Il fit de nombreux miracles et son culte est approuvé par l’Église.

La légende :

Gens s’installa dans les ruines d’un ancien monastère, cultivant une parcelle de terre pour sa subsistance avec l’aide des deux vaches que son père lui avait données à son départ. Il priait sans cesse pour tous les pécheurs. Un jour qu’il était profondément absorbé par sa prière, un loup se précipita sur l’une de ses vaches pour l’égorger. Gens apprivoisa le loup, et le contraignit à labourer avec la vache qui restait.

La mère de Gens vint le chercher pour le ramener à Monteux. Elle lui demanda un peu d’eau, parce qu’elle avait soif. Aussitôt, une source coula sur sa main.

Arrivé à Monteux, Gens demanda aux prêtres du lieu d’organiser une procession afin d’obtenir la fin de la sécheresse. La procession n’avait pas encore parcouru les rues du village que la pluie se mit à tomber.

Balisage

  • Parking - Lou Planestèu : Jaune(PR)
  • Lou Planestèu - Rocher des 3 Luisants : Blanc/Rouge(GR)
  • Rocher des 3 Luisants - La Grande Cabane : Jaune/Rouge(GRP)
  • La Grande Cabane - Parking : Jaune(PR)

Précautions

Pour des raisons évidentes de risque incendie, l’accès au massif est restreint du 1 juin au 30 septembre par arrêté préfectoral, voire même interdit certains jours.

Pendant cette période, il est inutile de compter s’y rendre un jour de Mistral.

L’information du public sur la prévision du risque incendie est assurée par une borne d’information téléphonique la veille à partir de 17H au 04 28 31 77 11

Difficulté

Aucune

Descriptif

Du parking, prendre la petite route goudronnée qui fait le tour de la muraille pour gagner l’Est du village et la balise le Dégoutaïre (cote 245).

De cette balise, prendre à gauche sur 80m environ, puis juste après un terrain servant à entreposer du bois, repérer le sentier (balisé jaune) qui part à droite (il se faufile entre les propriétés, cf Photo). Le suivre jusqu’à arriver à la balise la Pelade.

Prendre alors à droite, la direction de St-Gens. Le sentier longe d’abord des terrains agricoles avant de longer d’étranges champignons minéraux. En chemin vous allez passer devant la balise Lou Planestèu, et le balisage changera donc de couleur (cf paragraphe balisage).

Une fois arrivé à la balise Combe de la Fontaine, prendre à droite la petite route goudronnée pour aller observer l’Ermitage de Saint-Gens.

Revenir ensuite sur vos pas et suivre la direction de la source miraculeuse par le petit sentier (balisé blanc/rouge) qui quitte la route sur la gauche.

Après quelques minutes, vous voici à la source.

Continuer sur le sentier de droite pour rejoindre le Rocher des 3 Luisants.

Du Rocher des 3 Luisants, prendre à droite la direction du Beaucet. Le sentier (balisé jaune/rouge) descend à travers la garrigue, offrant un vaste panorama sur le Comtat Venaissin.

De La Grande Cabane, quitter le GRP (balisé jaune/rouge) pour continuer tout droit en direction du Beaucet et son parking de départ (situé à 1,8km). Cette dernière portion s’effectuera sur une petite route goudronnée.

Dernière modification : 29 août 2018
Gorges de la Nesque, Chapelle Saint-Michel de Anesca par le Lac du Bourget, le Rocher du Cire

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : befakali youtube channel

Topo publié le 9 mai 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par heremeLe 14 mai 2013 à 01h56

    Histoire et Légendes.
    Salut Fabien.
    Si la Provence et sa langue t’intéressent, ci-dessous quelques notes relatives aux liens entre Saint-Gens et Frédéric Mistral.

    Hommage à Frédéric Mistral.
    La confrérie du Saint Montilien a décidé, pour le pèlerinage du 20 septembre en 2009 d’honorer, à l’occasion du 150ème anniversaire de la publication de "Mireille", la mémoire de Frédéric Mistral qui, dans son poème épique, a célébré et remercié pour ses bienfaits l’ermite de Provence.
    Encore très jeune, raconte Mistral dans ses mémoires, souffrant et maladif, venu en pèlerinage avec sa mère, l’eau de la source lui fit recouvrer la santé.
    Mireille, mourante de soif dans la plaine aride de la Crau, invoque le bon Saint Gens de lui envoyer un filet d’eau rafraîchissant.
    Le poète s’est donc bien inspiré du saint ermite et lui a attribué une place de choix dans son oeuvre, entre le Ventoux à la blanche cime et l’eau fuyante de la Fontaine de Vaucluse.
    C’est ainsi que le dimanche 20 septembre, à travers l’écho festif du pèlerinage, les notes du galoubet envolées en portées musicales ont dû rappeler au bon Saint Gens que Mireille ne manqua pas, dans sa grande détresse, de se recommander à sa sainte protection.

    (Mountelen canten Sant Gent.
    Canten Sant Gent dins l’eime religious e la fervour dou roumavage de Setèmbre, maï, aquest’an, em’un aflat de remembranço poético. La Counfrarié dou Sant Moutelen avié fa la chausido per l’escasènco dou 150ème anniversari de Mireio, d’ounoura lou Mestre de Maïano, que dins soun obro trelusènto a celebra e gramacia per si benfa, l’ermito poupulari de la colo Baussenco.
    Jouine drolo, conto Mistral dins si Memori, venguè emé sa maire, e pichot malautis, s’amourre au surgènt, per beure uno goulado d’aigo miraclouso ... e n’agué plus ges de febre !
    Mireio de mai, à traves de la Crau secarouso, mourento de set, se boutè à prega lou bon San Gent de ié manda un fiéu d’aigo lindo. Lou grand poueto s’ei ben ispira dou sant ermito de Prouvenço, e ia baia la plaço bello dins soun obro majouralo, entre Ventour à la blanco cimo e Vaucluso à l’aboundouso font ... Dins lou tremoulun resclanti, li noto dou galoubet festejan an de segur ... d’un coup d’ale musicaïre, rementa au bon San Gent que de soun empireio, entendigue prega Mireio.)

    Ieu, eme la bello fe
    Demi douge an, pecaïre,
    M’amourrère au raiou,
    E, dires ço que voudres,
    A parti d’aqueu jour,
    N’aguere plus ges de febre ...

    Memori e raconte, Frédéric Mistral.

    (Moi, avec la belle foi,
    De mes douze ans, peuchère,
    Je bus à la source,
    Et, vous direz ce que vous voudrez,
    A partir de ce jour,
    Je n’eus plus de fièvre ...)

    (Hommage de la confrérie de Saint-Gens à Frédéric Mistral par Guy Mondon.)

  • par Le 17 mai 2013 à 11h04

    Salut hereme,

    Merci pour ce complément bien Provençal. Je ne suis pas étonné que l’eau de la source lui ai guéri sa fièvre. Les miracles de cette source sont nombreux et reconnus. Il faudrait d’ailleurs que j’y retourne pour soigner mes petits bobos (bobos qui vont m’éloigner des chemins de randonnée pendant 5 semaines encore :( )....peut être serais je moi aussi gratifié par un miracle ;-)

  • par heremeLe 17 mai 2013 à 15h12

    A propos de source, puisque tu étais dans le coin lors de ta randonnée à la crête de la Longeagne, tu aurait dû faire un détour à Saint-Pierre-d’Argençon pour voir la curiosité locale : la "Font Vineuse", anciennement appelée la septième merveille du Dauphiné. Son eau pétillante au goût vineux était, paraît-il, excellente pour les problèmes gastriques. L’eau minérale vendue en bouteille n’est plus commercialisée aujourd’hui mais la source coule toujours.
    Bien sûr, dès qu’il y a argent et domaine, la confrérie écclésiastique apparaît : il y a donc eu un prieuré nommé Notre-Dame de Font-Vineuse, dépendant de l’abbaye de Lérins.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !