La Gélinasse (2850m) - Le Peigne (2842m) - Traversée

Difficulté :
Alpinisme D
Dénivelé :
900m
Durée :
1 jour

Une longue course rocheuse, abordable au niveau difficulté, dans le cadre de la haute Ubaye. Avec la traversée du Peigne, compter 8 heures de traversée, plus l'accès et le retour. – Auteur :

Accès

La Gélinasse est dans le secteur de l’Aiguille Pierre André, en Haute Ubaye. On peut y accéder par la Haute Durance et le Col de Vars ou depuis Barcelonnette. Prendre la direction de St-Paul-sur-Ubaye, puis la D25 direction Maljasset. Au bout de la route, dépasser le petit hameau de Maurin, puis se garer avant ou après le pont de bois qui enjambe l’Ubaye.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN TOP25 3538ET
  • Approche : 2h à 2h15 du parking
  • Dénivelée d’approche : 730m environ
  • Le rocher est de bonne qualité, mais on vérifiera les prises, surtout sur les rétablissements.

Matériel

  • Rappel, 8 dégaines, quelques friends ou câblés moyens, sangles.

Accès au départ : col Pierre André / Gélinasse

Suivre la direction du Col de Mary. Après le second replat, obliquer à droite (cairn) et franchir le torrent. La passerelle gravée "11ème BCA" a été emportée en 2011. Ensuite suivre le sentier et la trentaine de virages en épingle pour accéder dans un vallon parsemé de blocs au pied de l’Aiguille Pierre André. La contourner par le sud pour remonter la brèche évidente entre la Pierre André et la Gélinasse. Prendre la branche la plus à droite pour éviter les premiers gendarmes sans grand intérêt.

  • Du parking : 2H15.

Traversée de la Gélinasse

C’est une escalade peu soutenue comportant deux belles envolées en 4 et 5. C’est quasiment tout le temps sur le fil, les parties raides sont équipées, certains passages plus faciles demandent des protections. Du sommet, cela devient moins intéressant. On descend sur le flanc sud-ouest en longeant la crête pour arriver à l’échappatoire de descente, ou pour continuer vers le Peigne.
Compter 3 à 4hoo pour la Gélinasse, et autant pour le Peigne.

Après avoir franchi ou évité les premiers gendarmes sans grand intérêt en prenant la branche de gauche de la brèche, on grimpe facilement pour arriver au pied d’un beau ressaut avec une fissure équipée ( photo).

En continuant sur la crête on aperçoit, après une brèche, une vaste dalle avec un couloir raide à gauche (pitons et sangles) et une fissure plus à droite équipée de rings (conseillée). L’équipement part tout droit puis à gauche pour revenir à droite. Belle petite envolée de 30/35m avec relais sur chaîne à gauche pour le couloir et un peu plus loin pour la dalle fissurée. ( et photos).

On arrive peu à peu au sommet, et, en corde tendue, on cheminera prudemment pour trouver peu à peu une sente versant sur qui descend vers le brèche entre la Gélinasse et le Peigne.

Si l’on décide d’arrêter là, je pense que le mieux est de chercher une échappatoire versant sud (pente d’herbe) avant la brèche. La brèche est praticable mais pentue (ne pas la faire en chaussons). Si l’on enchaîne vers le Peigne, il faut rejoindre la brèche en traversant vers le nord sur une arête un peu aérienne, un spit, ( et 10° photos).

Traversée du Peigne

Dans l’ensemble, l’escalade y est plus soutenue et difficile que dans la Gélinasse.

Franchir un couloir encombré de blocs entre des parois énormes puis, arrivé sur le plat d’une brèche (12° photo), partir à gauche (spit doré) 4+, attention au terrain, rester en bas d’une faille ocre délitée.

Poursuivre jusque sur les arêtes de la 2ème tour - Rappel 25 mètres -

Traversée aérienne 4+(équipée) jusqu’à un passage plus raide (5) et malcommode (bout de corde sur piton) pour gagner le relais (non relié). Poursuivre sur les arêtes jusqu’à d’énormes blocs verticaux. Passer à l’intérieur et les gravir par une fissure facile 4+ non équipée) pour atteindre le sommet.

Descente

N’ayant pas effectué cette descente pour raison météo, je copie l’itinéraire de camp to camp : "suivre les cairns pour arriver au rappel (20m). Poursuivre vers le nord-ouest en direction du Col du Peigne (grande tour isolée) - De là basculer nord pour rejoindre le Vallon de Teste et sa cabane par un ravin raide puis des éboulis. Poursuivre par le sentier qui mène dans la forêt."

Une sortie versant sud semble possible pour rejoindre la face ouest puis sud de la Pierre André en cas de bivouac.

Dernière modification : 16 mai 2018
Bric de Rubren ou Mongioia (3340m) et Mont de Salsa (3328m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : test-materiel-outdoor

Les Monts du Forez ont usé mes premiers godillots, puis les Pyrénées (Balaitous 1er 3000). Les calanques et le Verdon ont occupé tous mes WE des années 90 avec les boucans de Marseille ;-) Et puis sont venues la passion de l'image avec des vidéos... et les tests de matériel.

Topo publié le 7 septembre 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !