La Grande Roche (3027m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1400m
Durée :
1 jour

Découverte d'un sommet méconnu et même pas référencé mis à part son altitude... Ascension très sauvage et variée qui ne nécessite pas de matériel particulier ! – Auteur :

Accès

De Jausiers, remonter la Vallée de l’Ubaye.
Dépasser Saint-Paul-sur-Ubaye et la route allant vers Fouillouse (Pont du Châtelard).
Se garer une centaine de mètres avant le Pont Voûté (1657m), au niveau d’un petit parking.

Précisions sur la difficulté

  • Cotation : T5/F (pierriers raides et terrain à chamois sur le final)
  • Engagement : II (course assez longuette avec terrain délité)
  • Dangers objectifs : Chutes de pierres, coupures avec le rocher délité.
  • On évolue hors-sentier dans le vallon, il faut savoir s’orienter !

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN 3538 OT - Aiguille de Chambeyron
  • Altitude minimum : 1657m - Pont Voûté
  • Altitude maximum : 3027m - Grande Roche
  • Période : ascension réalisable toute l’année mais en hiver mieux vaut faire l’approche par le Vallon du Grand Caire . Pentes de neige à 40-45° en hiver !

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Introduction

En Ubaye, grand nombre de sommets sont délaissés ou même inconnus du grand public. Gravir ce genre de sommets demandent expérience, pied alpin et goût de l’aventure... La Grande Roche en fait partie et n’est même pas recensée sur IGN où juste l’altitude et un nom de crête y figure...

Le parcours

  • Approche : Du Pont Voûté au col 2927m

Du petit parking avant le Pont Voûté (1657m) repérer à main gauche un petit sentier dans la végétation et l’emprunter.

Il passe dans la forêt de pins et traverse un ravin avant de s’engager dans une rampe herbeuse vers un éperon.

La vue se dégage très rapidement et le Massif du Chambeyron apparaît sous son plus bel angle !

La pente se redresse vers l’altitude 2000m afin de traverser un court ressaut rocheux.

On rattrape une forêt de mélèzes que l’on remonte aisément jusqu’au point 2132m (promontoire sur Maljasset et ses environs).

De ce point au lieu de continuer à plat tout droit, traverser franchement à gauche et trouver quelques traces de sente peu visibles pour remonter un grand pierrier en versant S.

On atteint 150 mètres plus haut un autre promontoire rocheux (altitude 2270m environ).

La suite est évidente : traverser à plat en versant E dans les derniers mélèzes puis gagner une zone d’éboulis et rejoindre le Vallon suspendu du Pont et sa cabane...

Le terrain devient plus roulant dans ce vallon et la vue sur le Massif du Chambeyron est incroyable !

L’ambiance aussi est unique, on a l’impression d’être coupé du monde, aucune trace de sentier à l’horizon ni un animal ! Juste la petite cabane sans nom.

On passe en rive droite du torrent et on remonte au mieux les pentes herbeuses débonnaires.

À l’altitude 2700m on vire à gauche pour attraper une zone d’éboulis fins noirâtres.

La remontée de ces pierriers est assez longue et très physique ! Monter au mieux sur les petits éperons là où le terrain est le moins croulant !

On atteint la crête au col 2927m, entre le Vallon du Pont et le Vallon du Grand Caire.
La crête de la Grande Roche s’affiche fièrement avec son ressaut qui défend l’accès au plan incliné sommital...

PS : On peut faire un aller-retour rapide au sommet 2987m sur la droite de la crête, cela rajoute du D+ mais il y a un intérêt panoramique certain avec une vue unique sur le Vallon des Houerts, le Vallon du Grand Caire, le Massif de la Font Sancte ainsi que le Pic des Houerts...

  • Ascension finale de la Grande Roche (versant W) :

Depuis le col 2927m, au lieu de traverser à plat et de rejoindre la première vire sous le ressaut rocheux vertical (tentant mais ressaut difficile à passer au-dessus !) descendre une cinquantaine de mètres versant Grand Caire pour rejoindre une bosse pierreuse d’où la voie d’ascension se dévoile.

Traverser à plat de cette bosse et se reporter au mieux sous les rochers pour ainsi gravir au mieux les éboulis très croulants !

Au milieu de la face, au lieu de monter en diagonale à droite partir à l’opposé dans une rampe pierreuse puis rejoindre une terrasse sous un couloir rocailleux.

Grimper ce couloir puis à mi-hauteur négocier une vire à main droite permettant d’y sortir. On aboutit à des dalles peu inclinées assez ludiques en bon rocher.

PS : Il est également possible de remonter le couloir dans son intégralité, il se transforme en cheminée raide sur le haut avec deux passages en II+/III ! C’est d’ailleurs l’option que j’ai choisi ;)

Après avoir gravi les dalles on arrive sur l’arête sommitale avec l’impression de voler !

Il ne reste plus qu’à finir l’ascension assez évidente de l’arête sommitale en pierriers peu raides.

Le sommet se situe en équilibre derrière une fissure rocheuse très profonde mais facilement franchissable !

Le panorama du sommet

On dispose d’un des plus beaux panoramas de l’Ubaye, en particulier sur le Massif du Chambeyron, la vallée, la Mortice, le Massif de la Font Sancte et du Panestrel, un bout du Queyras ! Peu de massifs en visu mais assez exceptionnel puisque l’on est au centre de l’Ubaye avec l’impression d’être seul au monde !!

Le retour

Le retour se fait par le même itinéraire ou par les pierriers du versant W, au choix en étant prudent face au risque de chutes de pierres !
Les éboulis noirs vers le Vallon du Pont se descendent facilement en mode glissade.

Aucune information sur d’éventuelles autres voies d’ascension puisque presque personne n’a jamais mis les pieds là-haut ! Sommet à découvrir sur toutes ses formes, le rocher n’est pas si médiocre que cela et la face NE ne demande qu’à être grimpée !

Dernière modification : 7 septembre 2018
La Mortice, sommets Sud (3169m) et Nord (3186m) par les Couniets (Vars)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 17 ans, à 1000% de haute montagne, de rando et d'alpinisme. J'ai découvert la montagne en 2014, avec mon père, je n'avais jamais fait de marche avant et j'ai pris le virus tout de suite : la découverte de la montagne, les arêtes, les couloirs, les glaciers, les pierriers sont mon terrain de jeu. Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Randonnée réalisée le 10 août

Topo publié le 7 septembre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !