La Jonction (2589m)

Difficulté
Moyenne
Dénivelé
1500m
Durée
1 jour
Localiser le sommet

Avertissements et Droits d'auteur

Cadre idyllique lorsqu'on se trouve au pied du Mont Blanc. Une super rando entre les glaciers des Bossons et du Taconnaz, tout en restant les pieds sur terre. Pour cette belle balade, l'importance du dénivelé (1500 m) ne la met pas à porter de tout le monde. Un minimum d'entraînement est nécessaire pour apprécier.

Accès

Au départ du tremplin du Mont à Chamonix (les Bossons) = 1500 m de dénivelé.
Au départ du sommet du télésiège des Bossons = 1350 m de dénivelé.

Itinéraire

Une rando au pied du Mont Blanc

Carte IGN : 3531 ET Saint Gervais les Bains.

Temps : 7 h 00 l’A/R dont 3 h 30 de montée).

Difficulté : Néant, si ce n’est l’importance du dénivelé.

Afin de ne pas souffrir de la chaleur, un départ matinal est préférable. Nous avons quitté la voiture à 8 h 30. Le panneau de départ indique 4 h 30 pour atteindre la Jonction (ou pour un départ au sommet du télésiège 4 h 00).

C’est donc à proximité du sommet du tremplin du Mont (1150 m) que nous partons. La première partie est bien ombragée d’une part parce qu’on se trouve en sous bois et d’autre part car le soleil nous est caché à cette heure.

Les lacets sont bien tracés et permettent un échauffement progressif. A 1400 m le chemin passe à proximité du chalet du glacier des Bossons au sommet d’un télésiège. Malheureusement, depuis les années 80/90 le glacier est maintenant beaucoup plus haut. Avant le gestionnaire creusait une grotte dans la glace et la faisait visiter aux touristes.

Encore un peu plus haut à 1895 m, une dernière buvette, le chalet des Pyramides. Le cheminement devient plus pentu, mais bien entretenu par quelques marches et même une passerelle. (En 2011 la passerelle n’existe plus et est remplacée par des escaliers en bois légérement plus haut que l’ancienne passerelle suite à un probable éboulement).

Dans le secteur du Bec du Corbeau (2221 m), l’ancien itinéraire est signalé comme dangereux (çà passe tout de même avec quelques pas d’escalade gazeux). Sinon, suivre le balisage en descente sur une petite distance, avec l’intersection de l’ancien itinéraire du versant glacier de Taconnaz (itinéraire plus emprunté maintenant et pas agréable dans des pierriers instables).
Ensuite, pour gravir le Mont Corbeau (2334 m) quelques marches métalliques ont été installées. L’aide d’une main (dans l’autre les bâtons) est un plus pour l’équilibre.

Le gîte à Balmat (2530 m) nous rapproche du sommet.

Une fois en contact du glacier (2589 m), le spectacle est grandiose. Le seul bémol, c’est que la jonction entre les glaciers des Bossons et du Taconnaz n’existe plus depuis quelques années, remplacée maintenant par de la roche lissée pendant des centaines d’années par le mouvement des glaces.

Dernière modification : 16 août 2011