Abonnez-vous à notre newsletter !

La Rivière Bleue

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
160m
Durée :
5h

Découverte du sud du Caillou, de la faune et flore de l’île. – Auteur :

Accès

De Nouméa, direction Yaté.
Au col de Ouénarou, prendre à gauche en direction du Parc provincial de la Rivière Bleue.
Entrée du parc payante Adulte 600FCP (5€) (2019)
Ouverture du Parc de 7h à 17h, mais admission jusqu’à 14h

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Précisions sur la difficulté

Aucune difficulté.

Les infos essentielles

  • Cartes : Prony Yaté Grand Sud 1 :50 000 N° 25 Edition DITTT (peu utile)
  • Altitude départ : 165m
  • Altitude maximale : 321m
  • Durée : environ 4-5h en fonction de l’option (voir ci-dessous)
  • Distance : 20km
  • Difficulté technique : aucune
  • Période : toute l’année
  • Fréquentation : fréquenté en haute saison
  • Balisage : aucune difficulté

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Balade à trois options :
1/ aller-retour à pied mais long
2/ aller à pied, retour avec une navette
3/ faire le trajet de la piste en vélo (location possible au point de départ) avec balade sur les sentiers à pied (option retenue personnellement)

Du Pont Perignon prendre la piste qui nous conduit jusqu’au Pont Germain, aucune difficulté, on ne peut pas se tromper.

Découverte du site de la Forêt Noyée, avec ses arbres morts.

Après l’entrée dans la forêt à droite faire une petite boucle pédestre à la recherche du cagou, oiseau emblème et emblématique de la Nouvelle Calédonie.

On poursuit jusqu’au pont du Kaori, pour découvrir le plus grand kaori de l’île (conifère tropical).

Agé d’environ 1000 ans, il a une hauteur de 40m pour un diamètre de 8,5m à la base, et de 35m au niveau du houppier.

On poursuit jusqu’au gué de Pourina, et prendre le sentier à gauche des Trois Forêts.

Ce parcours permet de découvrir 3 types de formations végétales du Grand Sud : les maquis minier, paraforestier et la forêt dense humide.

Montée initiale raide, mais ne pas oublier de regarder sur les côtés pour découvrir la flore.

Après avoir effectué la boucle qui permet un joli panorama, notamment sur le grand kaori et la vallée, on rejoint la piste jusqu’au Pont Germain.

Le retour se fait par le même itinéraire.

Dernière modification : 8 août 2019
Pic Malaoui (642m) (ou le Chapeau de Gendarme)

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

"Où que le regard se porte, le spectacle est assuré" Patrick Berhault (Encordé mais libre)

Randonnée réalisée le 19 juillet

Topo publié le 20 juillet

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 22 juillet à 22h14

    Je ne sais pas si les Néocalédoniens et les Maoris ont les mêmes sources, j’ai retrouvé dans mes archives un texte pris je ne sais plus où.

    Une légende des Kaonis.

    Au Nord de l’île du Nord de la Nouvelle Zélande se trouve un endroit unique : "La forêt de Waipoua", un sanctuaire végétal de 80km2 géré par une communauté Maori. Autrefois, l’île entière était recouverte de cette végétation primordiale dense où les Kaoris (arbres sacrés) vivaient en maîtres. Aujourd’hui, il reste très peu de ces arbres uniques et majestueux qui ont été exploités jusqu’en 1972.
    – Il est difficile de retranscrire notre rencontre avec les Kaoris, surtout avec le vénérable "Tāne Mahuta" « le seigneur de la forêt ». C’est l’un des dieux du Panthéon Maori, fil de "Ranginui" le Ciel Père et "Papatūanuku" la Terre Mère, il est, dans la légende Maori, à l’origine de la fin de l’étreinte de ses parents, repoussant le Ciel au-dessus de la Terre, l’habillant de végétation. Toutes les plantes et oiseaux sont, dans les mythes maoris, considérés comme ses enfants.

    Au pied de "Tāne Mahuta", une ranger Maori nous explique les contes et légendes autour de cet arbre, ce veritable colosse aux pieds d’argile dont les racines sont le point faible. Pour lui éviter la maladie et la déshydratation, une source a été détournée pour l’alimenter et des passerelles on été construites tout autour de lui et des autres Kaoris de la forêt pour éviter la propagation d’un champignon microscopique qui leur est fatal. Du haut de ses 60 metres, de ses probables 2000 ans et avec son tronc massif qui fait près de 14 mètres de circonférence des racines à la cime, cet arbre force le respect et l’admiration !

    Il y a plusieurs balades à faire dans le parc, à la rencontre des autres icônes de la forêt : "Yatas" (7eme plus gros Kaori) à qui vous pourrez faire un câlin ! Les 4 soeurs et "Te Matera Ngahere" (père de la forêt) qui n’est malheureusement pas en excellente forme.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !