La Tour des Opies (496m) - Parc Naturel Régional des Alpilles

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
400m
Durée :
demi-journée

Ce circuit, aux senteurs de Provence, permet de découvrir plusieurs paysages typiques du Parc Naturel Régional des Alpilles. Au fil du chemin vous alternerez entre oliveraies, garrigues provençales, taureaux camarguais, et bien évidement la Tour des Opies. – Auteur :

Accès

D’Eyguières :

  • Prendre la direction d’Aureille par la D17.
  • Une fois sortie d’Eyguières par la D17 et aprés le panneau "fin de limitation à 70km/h", garez-vous sur l’un des deux parkings situés sur la droite de la route.

Départ possible du parking du cimetière à Aureille.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte 1 : IGN TOP 25 3143 OT Salon de Provence
  • Carte 2 : IGN TOP 25 3043 OT St Martin de Crau
  • Tracé IGN : La Tour des Opies
  • Départ : 107m
  • Point Haut : 496m
  • Distance : 14km
  • Horaire : 3h30

La Tour des Opies

Du haut de ses 496m, la Tour des Opies est le point culminant du massif des Alpilles. Elle se situe au nord-est de la Plaine de la Crau et offre un joli panorama sur cette même plaine ainsi que sur l’ensemble du massif.

Précautions

Pour des raisons évidentes de risque incendie, l’accès au massif est restreint du 1 juin au 30 septembre par arrêté préfectoral, voire même interdit certains jours.

Pendant cette période, inutile donc, de compter s’y rendre un jour de Mistral.

Se renseigner la veille via le lien ICI.

Difficulté

Aucune si ce n’est les 50 derniers mètres vers le sommet qui sont plutôt raides.

Descriptif

Du parking, suivre le sentier direction nord pour rejoindre le GR6.

Une fois sur le GR6, prendre la direction de l’ancienne bergerie La Romanière par l’ouest.

Aprés l’ancienne bergerie, continuer dans la même direction jusqu’à atteindre des enclos pour taureaux camarguais.

Dés les enclos passés, quittez le GR et prendre à droite, direction nord, pour rejoindre les Tardières.

Continuer sur 1,2km. Au prochain embranchement, prendre à droite dans le vallon pour rejoindre le col et le sommet.

Du col prendre le sentier sur la droite pour rejoindre la tour de guet.

Attention, lors des derniers mètres, pour accéder à la tour de guet il faut parfois s’aider des mains. Là, les plus petits ne pourront sûrement plus vous suivre.

De la tour, revenez sur vos pas pour rejoindre le col.

Du col, redescendre sur 1km en direction du Vallon de Lègue

Au prochain croisement prendre le sentier de droite en direction des vestiges de la villa romaine

De là, gagner le vallon des Glauges, direction sud, balisage jaune.

Du Mas des Glauges quitter le chemin, qui est devenu goudronné depuis quelques mètres, par le sentier à droite. De là, rejoindre le GR6 direction sud en longeant la réserve de chasse.

Une fois sur le GR6 prendre la direction ouest sur quelques centaines de mètres pour rejoindre l’un des deux parkings de départ.

Dernière modification : 29 août 2018
Le Petit Luberon par le vallon de Combrès

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : befakali youtube channel

Topo publié le 10 avril 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (6).
  • par heremeLe 11 avril 2012 à 23h07

    Bonjour.

    Question d’un demi-provençal à un provençal.

    Alpilles ----> Aupiho en provençal -----> déformation -----> Opies ?

    La tour : sauf erreur, poste de surveillance des incendies ?

    Tu confirmes ?

  • par Le 12 avril 2012 à 08h44

    salut herme,

    Effectivement, Opies est une déformation "parisienne" de aupiho en provencal qui signifie alpilles.
    J’en parlais justement ce week end avec un trés bon ami à moi, dont son pére enseigne le provencal.

    Il me disait, je cite : "En fait ,ca s’appelle les opies parcequ’un jour, des parisiens ont voulu mettre un nom sur ce sommet, et qu’un provencal leur a dit (en parlant du massif et non du sommet) : C’est les Aupiho !!!...les parisiens n’ayant pas pris la peine de demander l’orthographe de ce mot ainsi que son sens, nous nous retrouvons donc avec le nom Opies pour ce sommet."

    Anecdocte de ce commentaire : Vous remarquerez qu’en provence, le mot "parisien" est souvent utilisé, pour parlé des gens qui ne sont pas de la région.... ;)

  • par Le 12 avril 2012 à 08h46

    Et oui la tour était bien un poste de surveillance incendie qui a été abandonné depuis un peu moins d’un siècle

  • par heremeLe 14 avril 2012 à 18h16

    Par exemple un lieu-dit des HA à qui le cartographe demandait le nom.
    Et le paysan de répondre en patois local (qui peut varier à quelques kilomètres près d’un village à l’autre) ; "dos rious’ ---> 2 ruisseaux (au confluent).
    Peu de temps après, un panneau signalait le lieu-dit "Deux Roues".

    Ou le plateau d’Emparis au-dessus de La Grave en Oisans, souvent libellé plateau de Paris, pouvant faire indiquer aux "estrangers" à la commune une relation quelconque avec la capitale.
    Cf le très intéressant ouvrage de de H. Bessat - C. Germi "Lieux en mémoire de l’Alpe" qui proposent "à l’abri du vent" :
    http://books.google.fr/books?id=f-oakhgQdugC&pg=PA59&lpg=PA59&dq=toponyme+emparis&source=bl&ots=ycIpoFEB4h&sig=pV6y1Uip-Z3pTGvKPK--sQIrtp0&hl=en&sa=X&ei=YZmJT83KDami0QXWw53lCQ&redir_esc=y#v=onepage&q=toponyme%20emparis&f=false

    Gaston Tuaillon (Université Stendhal de Grenoble) qui rattache PARIS à un étymon celte PAR qui signifie briller, exposé au soleil. Ce qui correspont à l’orientation S du plateau

    Gaston Tuaillon (Université Stendhal de Grenoble) rattache PARIS à un étymon celte PAR qui signifie briller, exposé au soleil. Ce qui correspont à l’orientation S du plateau.
    http://www.camptocamp.org/summits/187113/fr/plateau-d-emparis

    Nombre de randonneurs fréquentant l’endroit cherchent vainement tout rapport avec la capitale. Mais il faut se plonger dans la toponymie et l’étymologie, dans le patois local pour comprendre la signification du nom. Emparis vient de "Paret" qui signifie "Adret". Le plateau d’Emparis est donc tout simplement le "plateau au soleil" .
    http://montanea.pagesperso-orange.fr/pages%20fr/randonnees_printemps_journee.htm

    D’autres rapprochent ce terme de "paroi, falaise", référence à la brutale chute d’altitude entre le plateau et la Romanche.

    Quoi qu’il en soit, aucun rapport avec Groß Paris.

  • par OdeLe 28 juin 2014 à 19h49

    Pour information, je viens de faire cette randonnée et pour moi, en ce qui concerne l’ascension jusqu’au poste de guet, je pense qu’il faut être un minimum sportif et que des enfants auraient du mal à en redescendre.... Par contre pour le reste du parcours, ce fut l’émerveillement devant tous ces massifs !!! A faire !!

  • par Le 29 juin 2014 à 10h51

    Bonjour Ode et merci pour votre retour.

    J’ai donc rajouté une petite phrase dans le descriptif concernant l’ascension finale vers l’ancien poste de surveillance.

    Nous pouvons donc lire : "Attention, lors des derniers mètres, pour accéder à la tour de guet il faut parfois s’aider des mains. Là, les plus petits ne pourront sûrement plus vous suivre."

    Comme ça je pense qu’il n’y aura plus ambiguïté.

  • par DenisLe 12 août 2014 à 14h20

    De retour de cette superbe balade avec un ami.

    Ca grimpe surtout à partir du col mais arrivé au sommet on en prend plein les yeux !!!

    PS : Nous avons croisé un groupe dont une femme avec un tout petit bébé en écharpe. Chacun son rythme et tout devient possible ! :)

  • par eloiseLe 24 janvier 2016 à 19h32

    que du bonheur !!!!

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !