La Voie Verte du Velay - Du Puy-en-Velay (Brives-Charensac) au lac du Péchay à Costaros

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
500m
Durée :
1 jour

Venez voyager sur la ligne de chemin de fer qui relie l'agglomération du Puy-en-Velay, au bord de la Loire, au village de Costaros et au lac (le maar) du Péchay, sur le plateau du Velay. Venez admirer les ouvrages d'art, tunnels et viaducs. Les trains ne circulent plus, une piste remplace les rails. Il faudra faire le voyage à pied, ou mieux encore : avec un VTT. Bon voyage dans cette région marquée par le volcanisme et préparez-vous pour affronter l'ambiance sombre et oppressante des longs tunnels de cet itinéraire insolite. – Auteur :

Accès

Village de Brives-Charensac, dans l’agglomération et au nord-est du Puy-en-Velay.

Suivre les panneaux "Voie Verte, jusqu’au parking au départ de l’itinéraire.

Précisions sur la difficulté

  • Plusieurs traversées de petites routes.
  • Pour les VTT, attention à la vitesse et aux barrières anti-véhicules qui barrent la piste.
  • Au retour, 1,7 km après la sortie du dernier tunnel, à la sortie d’un lotissement, il faut traverser la D 38 dans une courbe. Un îlot facilite la traversée mis les automobiles sortent parfois très vite de la courbe.
  • Attention à la fraîcheur dans les tunnels.
  • Pour les randonneurs, faites-vous bien voir (lampe, vêtements clairs), les VTT pouvant rouler assez vite dans le sens de la descente.

Les infos essentielles

  • Carte 1 : IGN Série bleue 2735E
  • Carte 2 : IGN Série bleue 2736E (pas très utiles, sauf pour faire des variantes de retour)
  • Tracé IGN
  • Distance "voie verte" : 47,6 km AR
  • Distance liaison Costaros et lac du Péchay : 6 km AR
  • Distance totale : 53,6 km
  • Altitude de départ : 610m
  • Point haut : 1100m
  • Point d’eau contre la façade nord de l’église de Solignac

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Qui sur la "Voie Verte" ?

  • Piétons
  • VTT

Matériel

  • Frontale (ou phare en état de marche pour les VTT). Les tunnels sont éclairés. Les pannes d’éclairages sont rarissimes, mais ne sont pas exclues. Dans un tunnel de plus d’1 kilomètre de long, cela pourrait être ennuyeux.

À pied ou avec un VTT ?

Avec un parcours de plus de 50 kilomètres, on comprendra que peu de randonneurs feront l’aller-retour dans la journée. L’idéal est le VTT. On voit beaucoup de marcheurs sur la "Voie Verte", mais ce sont en général des promeneurs et non des randonneurs.
Il est possible de faire seulement l’aller, avec 2 véhicules ou d’utiliser un service de cars pour le retour.

Le revêtement

  • Réalisé avec les matériaux locaux, le revêtement de la "Voie Verte" est jaune sur le premier tronçon et gris/noir sur le second.

Balisage

  • Panneaux "Liaison Voie Verte" en vert sur fond blanc.

1er tronçon : de Brives-Charensac à Solignac-sur-Loire

Parcours très évident et bien fléché, il suffit de suivre l’ancienne voie ferrée, reconnaissable à son profil "doux".

L’ancienne voie ferrée remonte le versant est de la vallée de la Loire, qu’elle surplombe, pour atteindre le village de Solignac-sur-Loire qui est situé sur un plateau à 830 mètres d’altitude.

Plusieurs belvédères sur la ville du Puy et le massif du Mézenc.

Plusieurs ouvrages d’art sont sur le parcours.

  • Le tunnel de Taulhac : 1141m
  • Le tunnel du Riou : 1268m
  • Le tunnel de Malpas : 564m
  • Le tunnel de Pradeaux : 370m
  • Le tunnel de Veneyres : 281m
  • Le viaduc de la Gagne : 184m

2ème tronçon : de Solignac-sur-Loire au terminus de la "Voie Verte"

Prolongement de la "Voie Verte", inauguré en 2012.

Parcours évident et bien fléché.

Pas d’ouvrages d’art. Le parcours se déroule sur un plateau avec vue étendue sur le massif du Mézenc (à l’est) et celui du Devès (à l’ouest).

On passe devant l’ancienne gare du Brignon dont il ne reste que le quai. On traverse une petite route et 900 mètres plus loin, à droite, se situe un habitat troglodytique. Peu visible, il le sera davantage dans le sens de la descente.

La "Voie Verte se termine un peu avant d’atteindre le village de Costaros.

Liaison vers Costaros et le lac du Péchay

Du terminus de la "Voie Verte", un itinéraire fléché assure la liaison avec le village de Costaros en empruntant une petite route puis des chemins agricoles.

Le village de Costaros lui-même, ne possède pas encore d’espace vert sympathique pour accueillir les randonneurs. Un peu à l’extérieur, au sud-ouest, à moins d’1 kilomètre, se situe le lac du Péchay, panneaux indicateurs.

Le lac est un maar, d’origine volcanique. C’est une jolie nappe, bien aménagée, table de piquenique, plantations récentes, palissade d’observation. De nombreux oiseaux fréquentent le lac : canards, foulques, hérons cendrés, goélands etc.

Retour

Par le même itinéraire.

Informations

  • La ligne de chemin de fer du Puy à Langogne, lien Wikipédia ICI
  • Plaquette de la "Voie Verte"
Dernière modification : 20 juillet 2017
Lac du Bouchet et mont Recours (1394m), massif du Devès, Velay

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 6 septembre 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (8).
  • par Le 22 septembre 2013 à 23h34

    Joli voyage !

  • par pascalLe 9 mars 2014 à 20h49

    Super balade !Il manque peut-etre un panneau pour indiquer la localisation au niveau des barrières anti-véhicules se serrait super

  • par lolLe 13 avril 2014 à 12h34

    c’est super !!!

  • par meli-vélosLe 25 juin 2015 à 22h15

    Belle piste jusqu’à Solignac . On ne peut être qu’adimratif sur la réalisation de cette voie et relativiser les efforts fournis en effectuant la montée par rapport au travail titanesque fourni par des ouvriers dont maints d’entre eux y ont laissé leur vie...

    Par contre, à partir de Solignac où le paysage de dégage et permet de magnifiques points de vue, je n’ai cessé de pester contre celui qui a eu l’épouvantable idée de répandre du gravier sur la voie où s’enfoncent les roues du vélo et qui nécéssite le double d’efforts.

    Par ailleurs à partir de l’ancien habitat troglodyte, parler de voie verte et la vendre comme telle au touriste est une arnaque : piste empruntée par les tracteurs, chaussée défoncée, les derniers kilomètres sont d’autant plus décevants que les édiles du village de Costaros semble totalement ignorer que jadis il accueillait une voie ferrée. Gare en complète désuétude, chemin y menant pourri...Accueil inexistant, rien ne vient indiquer que se termine ici la voie. Costaros ? A fuir assurément.

    Enfin, quelques panneaux de temps à autre seraient les bienvenus, tout au long de la montée, comme ceux figurant à l’entrée des tunnels.

    En un mot je recommande cette sortie jusqu’à Solignac. Eviter surtout de fantasmer sur la seconde partie

  • par Jean PaulLe 3 août 2015 à 07h03

    Superbe balade
    Itinéraire à découvrir,
    Idéal pour VTT
    Avec le nombre grandissant de promeneurs il faudra améliorer la signalétique(on ne sait pas le nom des villages ,ou mène la route que l’on traverse...)
    Ce serait un gâchis de ne pas améliorer l’arrivée à Costaros,et peut être prolonger cette voie verte.

  • par christianeLe 14 août 2015 à 12h24

    Une magnifique balade, de superbes paysages. Une voie verte bien entretenue. Un seul bémol, le manque de repères. On se sait rien des villages à proximité ou traversés. Une table d’orientation serait la bienvenue.

  • par nanouLe 18 août 2015 à 07h14

    le webmaster : un pro tres eclectique qui va prendre sa bécane pour approcher les 4000 ou balader dans la region des volcans loin des sommets

  • par Christophe SLe 20 juillet 2017 à 10h54

    Encore un magnifique topo guide de la part de son auteur Alain ! Y a t’il des points d’eau potable le long de cet itinéraire ? (fontaine, robinet ... )

  • par Le 20 juillet 2017 à 11h05

    Merci Christophe.
    Il y a un point d’eau contre l’église de Solignac.
    Je l’avais indiqué, mais je vais le mettre plus en évidence.
    Cdlt
    alain

  • par ThierryLe 16 novembre 2017 à 13h56

    Itinéraire aller/retour effectué a la Toussaint. Les paysages sont magnifiques et le revêtement idéal pour le VTT, par contre je le déconseille fortement au vélo de route. Nous étions deux et je dois bien reconnaitre qu’il n’est pas très raisonnable de s’y aventurer seule, je parle pour les nanas. Le passage des tunnels est assez impressionnant. La montée n’est pas très difficile mais assez physique tout de même, on est toujours en prise. Très belle promenade que j’ai couplé avec la voie fluvia de lavoute sur Loire au tracol (extraordinaire).
    Bonne balade. ++
    Thierry

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !